Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 25 novembre 2019 à 20h30min
Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

Dans la déclaration ci-après, le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) attire l’attention sur les procédures retenues cette année dans l’organisation des concours professionnels au profit du ministère de la Santé.

Préoccupé par la promotion hiérarchique légitime des travailleurs de la santé humaine et animale, le SYNTSHA s’est toujours investi pour l’équité et la transparence dans l’organisation des concours professionnels dans le secteur de la santé humaine et animale .Après plusieurs luttes à cet effet, cela lui valut d’être représenté au sein des commissions en charge de cette tâche par quatre personnes : deux à la santé humaine et deux à la santé animale.

Pour notre part, ces représentants du SYNTSHA y ont pour mission de contribuer au respect de l’égalité de droit et de chance de tous les candidats tout au long du processus de recrutement (dépôt des dossiers, validation des candidatures, suivi du choix et de l’administration des sujets, de la correction et des délibérations). Malheureusement, cette participation du syndicat à la lutte pour la transparence contre la fraude et les magouilles de tout genre dérange. Ainsi, l’association du SYNTSHA à l’organisation des concours professionnels s’est faite sans interruption de 2012 à 2015.

C’est à partir de 2016 qu’elle n’est plus systématique surtout dans l’organisation des concours professionnels de la santé humaine. Que se passe-t-il ?

C’est dans un tel contexte que s’est déroulée la session 2019 des concours professionnels marquée par deux faits qui retiennent notre attention :

1) le sujet de dissertation administré à tous les candidats qui postulent à l’emploi d’attaché de santé et relatif « aux mouvements d’humeur » était plus qu’insolite et rappelle étrangement les périodes sombres du Conseil National de la Révolution (CNR) avec les sujets de culture générale portant sur « l’idéologie » qui permettaient d’écarter les candidats dont l’opinion ne plaisait pas au régime.

2) les communiqués proclamant les résultats (N°19-00538, 00549, etc. du 12/11/2019) des concours session 2019 de la santé ne respectent ni les termes des communiqués de lancement (N°19-0229, etc. du 05 juillet 2019) ni les conditions fixées par la loi 081 article 18. Nous avons également noté que les résultats des concours professionnels session 2019 du Ministère des Ressources Animales et halieutiques ont été présentés de la même façon.

En effet, à la surprise générale, le ministère en charge de la fonction publique a créé contre tous les textes précités une étape « d’admissibilité ». Cela lui a permis d’afficher des noms de candidats par ordre alphabétique déclarés admissibles probablement à partir des délibérations des différents jurys qui ont proclamé des candidats admis par ordre de mérite et d’autres admis sur la liste d’attente.

A l’heure actuelle, seul le ministère en charge de la fonction publique a connaissance des véritables résultats. Les travailleurs de la santé humaine et animale dans leur ensemble s’interrogent à juste titre sur ce qui justifie cette espèce de « coup fourré » du ministère en charge de la fonction publique. Ils redoutent de ce fait les possibilités de tripatouillage des résultats qu’offre cette manœuvre inédite. Quant aux candidats qui figurent sur la liste des dits admissibles, ils sont dans le flou total ne sachant ni comment ces listes ont pu être dressées, ni à quoi s’attendre avant la proclamation des admissions définitives, dans la mesure où les communiqués de lancement des concours n’avaient pas prévu d’autres épreuves ?

Au regard de cette situation, marquée par une violation flagrante par le ministère en charge de la fonction publique des dispositions légales en vigueur et des termes de ses propres communiqués, le SYNTSHA exige :

-  la publication dans les meilleurs délais des résultats proclamés par les différents jurys certifiés par un nouveau signe de confirmation de leur part conformément à l’article 18 de la loi 081-2015 /CNT ; portant statut général de la fonction publique d’Etat du 24/11/2015.

-  le respect de l’association du SYNTSHA au processus d’organisation des concours professionnels dans le secteur de la santé humaine et animale.

MOBILISES ET DETERMINES, NOUS VAINCRONS !

Ougadougou, le 20 novembre 2019

Pour le Bureau National

Pissyamba OUEDRAOGO/
Secrétaire Général

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2019 à 13:08, par Boubié En réponse à : Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

    Il faut que les plus hautes autorités ouvrent grandement les yeux sur le Ministère de la Fonction Publique. En toute honnêteté ; et loin de moi l’idée de vouloir indexer un tel ou un tel ; mais depuis les altercations entre le premier responsable MINISTRE et ses agents ( GRH).. FRANCHEMENT RIEN NE VA DANS CE MINISTÈRE. Du petit agent au bureau jusqu’aux cadres de conception, on ne sent vraiment pas de motivation. En réponse à leur mouvement d’humeur, le ministre semble assez levé le marteau. Et voilà les conséquences ! Les personnes habilitées à gérer ces types de questions ( concours) ne s’y intéressent pas, laissant la place à des comités de travail avec des personnes qui ne sont du domaine. Et voilà le résultats. !!
    Cher Ministre, Chers GRH ...SVP !! que chacun lève le pieds et Entrer en discutions pour soulager les usagers ( Reclassement..Integration..Retraite..Concours ) !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2019 à 13:24, par Alexis En réponse à : Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

    Heureusement que les candidats aux concours professionnels comprennent mieux les mécanismes de recrutement pour lesquels un SG quelque son rang non à jour continuera véhiculer des choses d autres époques.la fonction publique devrait apprendre à se défendre pour éviter que l on pense qu il y a de choses cachées dans les activités des concours.SG fonction publique réagissez.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2019 à 13:52, par Liberté En réponse à : Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

    Ça rappelle étrangement la période sombre du CNR ? C’est maintenant que vous vous rendez compte des dérives dictatoriales auxquelles on a affaire ? Bonne arrivée.
    Ce qui ne nous rassure pas c’est qu’on sait comment la question de la dictature sanguinaire du CNR a été réglée en 1987.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2019 à 21:38, par Manuel En réponse à : Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

      Bonjour
      Mr Liberté, la question a été effectivement réglée en octobre 1987 par l’assassinat du ’’ dictateur Thomas Sankara’’ ; près de 30 ans après, ses assassins sont réfugiés dans leur belle famille, espérant une réconciliation pour absoudre leur crime.
      Dans un état organisé et dans un syndicat digne de ce nom, un retraité n’est pas à la tête d’un syndicat d’actifs . Ceux qui s’egosillent dans des déclarations devraient s’interroger sur leur comportement, maintenant on comprend pourquoi la jeunesse est déboussolée car avec de tels indique, l’avenir sera sombre.
      Il y’a plein de gens à la santé aujourd’hui qui savent comment ils y sont arrivés, dénonçons tous ceux qui sont devenus ce qu’ils sont grâce à la fraude et autres deals peu clairs

      Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2019 à 11:50, par Ali En réponse à : Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

    Rien ne peut aller dans ce pays. On change en espérant des résultats, mais toujours la même chose.
    Voila côté CENI le cafouille actuel sur l’attribution des marchés.
    Rien ne peut marcher pour notre chère Burkina. M. Barry président de la CENI qui critiquait chaque fois la transition, se trouve aujourd’hui président d’une institution qui fonctionne avec beaucoup d’argent. J’étais très contant de le voir au commande cette fois ci croyant qu’il allait révolutionner les choses et tout faire dans la transparence. Mais le chroniqueur risque de faire pire que l’équipe qui a précédé. On sent la magouille déjà à la CENI. Des marchés de cré à cré qui ne s’explique pas. En 30 jours, un appel d’offre accéléré est bouclé s’il y a la bonne volonté. Pourquoi choisir ces amis pour des consultations restreintes ? Les démarches pour ces marchés attribués de cré à cré ont commencé quand ? Combien de temps ont-ils mis jusqu’à la publication ? Le président Newton Ahmed Barry qui à tant critiquer la transition (la transition qui était sous pression et qui avait que moins d’un an pour organiser des élections) ne fera pas mieux. Nous y reviendrons avec tout et vous allez bien comprendre qu’il ne va pas faire mieux. Et c’est une belle occasion de tout suivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2019 à 06:53, par debe En réponse à : Concours professionnels du ministère de la Santé : « Les travailleurs redoutent les possibilités de tripatouillage des résultats », s’inquiète le SYNTSHA

    Merci SG. Dans bien de domaines c’est malheureusement le carracolage et l"amateurisme avec ce régime-là. Effectivement la procédure de proclamation des résultats ne cadre point avec les communiqués de recrutement. Comment peut-on fouler les pieds dans les textes qu’on s’est soi-même prescrit ? Vigilance encore vigilance ! Que plus jamais la fonction publique n’organise les concours sans la participation des représentants des travailleurs !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réduction des inégalités au Burkina : L’ONG Oxfam en appelle à des engagements des gouvernants
Accès à l’eau potable : La commune de Béré bénéficie de 28 forages en une année
Maladie du coronavirus : « Aucun cas n’a été notifié au Burkina », selon le ministère de la Santé
Projet RESIANE : Une table ronde pour partager les approches réussies
Bobo-Dioulasso : La Douane détruit 5 tonnes de cannabis et 3,8 tonnes de produits médicamenteux prohibés
Région de l’Est : L’amélioration du climat des affaires au cœur des préoccupations
2e CASEM de l’année 2019 du ministère de la Santé : Le bilan des activités 2019 et les priorités 2020 à l’ordre du jour
Beauté : L’épilation à base d’aloé Véra, une astuce efficace
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Burkina : « 2020 commence comme s’est achevée 2019 », regrette le syndicat des éducateurs de base
Ouagadougou : La Police écourte le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
Burkina : Le ministère du commerce met en garde contre les pratiques de prix illicites sur le gaz butane
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés