Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • vendredi 22 novembre 2019 à 22h25min
Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

Ceci est un communiqué de l’ambassade des États-Unis au Burkina.

Vos commentaires

  • Le 23 novembre à 08:18, par paysannoir En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Moi je n’y comprends rien. Pourquoi ne pas déployer les moyens qu’il faut, et maintenant pour aider notre pays à faire face aux "défis" dont le communiqué parle au lieu de fermer des bureaux (Peace Corps) et maintenant des écoles. Ce sera après, le personnel des ONG et de l’ambassade, qui sera rapatrié......Et on parle de soutien indéfectible

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 14:17, par tanga En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Pour le meilleur mais pas pour le pire si merci beaucoup burkinabe de toute bord femmes hommes enfants unisons nous arretons nos interets individual et maitons nous ensemble pour finir avec les. Petit terrorists mais helas nos tetes sont deja au election presidentiale et notre opposition profite pour creer le desordre mediatique et jeter tout le mal au president pourtant il a fait le tour du monde sans obtenir un soutient sa derniere sortie en russie Putin veut le. Petrol ou le diamant pas l"or du Burkina cher compatriot unisons nous

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 17:59, par Bao-yam En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Quand il fallait larguer les armes en Libye pour permettre de terrasser Khadaffi, on n’a pas eu besoin de communiqués laconiques. On y est allé contre vents et marées. De la même façon, on a armé de soi-disant rebelles pour combattre Assad. Voilà que les mêmes armes se retrouvent à faire des morts au Burkina et dans la sous-région. On ne voit plus le soutien militaire. C’est curieux que les pays occidentaux soient à mesure d’armer des rebelles (terroristes en réalité) pour combattre des gouvernements mais incapables d’armer des gouvernements pour combattre des terroristes. Ils préfèrent venir déployer leurs propres moyens aériens, dont le résultat est quasi-nul parce que les terroristes n’ont pas de bases qu’on peut bombarder. Pourquoi ne pas renforcer les États au lieu de vouloir venir se substituer à eux ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 19:49, par A qui la faute ? En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Je viens de comprendre le sens du mot "indéfectible" selon les USA. Sinon à quoi sert une organisation Peace corp, si elle fuit en temps de guerre et revient en temps de "Peace" ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre à 14:00, par EBENEZER En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Il faut fèliciter les U. S. A car leur soutien est substanciel.
    C’est plutôt l’ONU qui a dèlaissè le Burkina et le Niger. Il met les grands moyens au Mali pour soutenir des soldats qu’on voit à peine sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 16:09, par jeunedame seret En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Quand le soutien est indéfectible, cela veut dire que le défi lui-même est indéfectible. Il faut vraiment une confiance en soi à nous Burkinabè pour savoir que les USA ne doivent pas nous laver les dos et les visages. Sinon, notre chaos sera indéfectible.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 16:02, par Abdoul Wahab El Kab En réponse à : Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »

    Avec l’ambassadeur Tulinabo Mushingi , les USA avaient pris de l’ascendant sur le vieux partenaire, ils l’ont démontré de l’insurrection à la transition au Faso. Après les élections on n’a pas compris ce recul diplomatique des américains, certainement dû aux jérémiades de ceux-là qui se sont plaint de voir les américains empiéter sur leur pré-carré alors qu’ils sont partenaires de l’OTAN.
    We are expecting more than mere compassion.
    Ce soutien indéfectible, on l’attend en termes de renseignements, de formation pour nos forces de sécurité. Pas besoin de nous envoyer des troupes comme certains. Quant à l’équipement, il n’y pas de partenariat privilégié pour qui que ce soit, l’intérêt supérieur de notre nation nous le commande. Pour venir à bout de ces cerbères, toutes les contributions sont les bienvenues, du reste la Russie à bien compris cela, et la Chine aussi à bon entendeur…..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso
Opération Barkhane : Emmanuel Macron convoque une réunion de "clarification" avec les pays du G5 Sahel
Réseau inter-agences en matière de recouvrement des avoirs pour l’Afrique de l’Ouest : Les points focaux tiennent leur 6e Assemblée générale à Ouagadougou
Renforcement de la cohésion sociale dans la commune de Dori : La France injecte plus de 500 millions de F CFA
Coopération : « La Russie est de retour sur le continent africain », Vladimir Baykov, ambassadeur de Russie au Burkina Faso
Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »
Espace UEMOA : Vers la validation de deux projets de directive sur l’efficacité énergétique
Insécurité au Burkina : L’ambassade des Etats-Unis rapatrie les enfants de son personnel
Cour de justice de l’UEMOA : Le respect des droits de l’homme au cœur des préoccupations des magistrats
Intégration des peuples : Le ministre Paul Robert Tiendrébéogo rencontre les communautés vivant à Koudougou
Xu Fei, chargé d’affaires de l’ambassade de Chine : « Notre objectif n’est pas de rester en Afrique comme la France ou les anciens colonisateurs »
Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés