Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 22 novembre 2019 à 23h00min
Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

Dans le courrier ci-après adressé le 20 novembre 2019 au Premier ministre, le Syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD) suspend les missions des douaniers sur les sites miniers pour la pesée et le colisage de l’or et des autres substances précieuses jusqu’à nouvel ordre. Selon le SYNTRAD, cette décision est liée à la situation sécuritaire que connait notre pays et à l’attaque d’un convoi le 6 novembre 2019 au cours de laquelle un douanier, le contrôleur de douane Désiré Zindi Nikièma, a été grièvement blessé.


Vos commentaires

  • Le 22 novembre à 19:22, par Le petit tranquilos En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Moi je ne comprends plus certaines réactions de syndicalistes. Alors c’est vous les patrons et l’état est votre agent. Vraiment voilà le monde en l’envers. Je compatis avec vous la situation qu’à vécu Mr Nikiema, mais pardon ne faites pas la force a l’état. Dans ce cas que l’état confié cette tâche a un privé. C’est ce que vous voulez ? Des employés qui dictent leurs lois a des employeurs. Vraiment avec cette classe de travailleurs on va tout voir. Pourquoi ne pas discuter et trouver une solution ? Vous voulez qu’on fasse comment maintenant ?
    L’administration est foutue totalement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 20:13, par Sidpassata Veritas En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Bien avant l’attaque du convoi le 6 novembre 2019 et après cette attaque et encore aujourd’hui, moi, citoyen lambda, je dis et je redis que la fermeture (suspension d’activité) des mines d’or et autres industries d’extraction de matières précieuses est une urgente nécessité et ferait partie d’une excellente stratégie pour contribuer à lutter efficacement contre le terrorisme.
    - Je soutenais cette idée avant l’attaque du convoi parce que j’ai l’intime conviction que c’est pour nous empêcher de contrôler l’exploitation de nos ressources minières que cette guerre appelée terrorisme nous est imposée. Car il es curieux que ceux qui nous combattent n’épuisent pas leurs minutions alors que ni leurs armes ni les minutions ne sont produites dans les zones occupées, preuves qu’ils sont bien ravitaillés en la matières alors que rien que pour manger et se soigner il manquent de tout au point de raquetter les paisibles populations sans armes et de faire la razzia des dépôts pharmaceutiques et prendre en otages des agents de santé.
    - Depuis l’attaque du convoi, j’ai une raison supplémentaire qui est que l’exploitation des mines dans les conditions actuelles met en danger les nationaux qui travaillent sur ces sites ; alors que les expatriés ont de meilleures conditions des sécurité et de confort dans le transport. Indépendamment de la question de l’insécurité, notre état devrait exiger que les compagnie minières cessent de faire de la discrimination en traitant moins bien les nationaux. Il faut arrêter d’accepter cette manière coloniale de nous traiter en sous-hommes.
    - Les seules compagnies minières dont on pourrait laisser l’activité avec même une surprotection militaire, seraient celles qui accepteraient de partager le sort actuelle de notre patrie en contribuant significativement à l’effort de guerre, en donnant à l’état les moyens d’équiper correctement notre armée. Elles pourraient même avoir des avantages après la guerre.
    - Les autres compagnies qui sont là et ne voient rien d’autre à protéger que leur intérêt dans la concession minière devraient se voir obligées de suspendre leurs activités pour cas de force majeure. D’ailleurs leurs pays d’origine demandent à leur ressortissants de ne plus venir dans notre pays. Certains ont même fait partir les enfants du personnel de leurs ambassades. Sur la base de leur propres avertissements à leurs ressortissants, nos autorités pourrait imposer à leurs compatriotes d’arrêter toute activité minière, pour leur propre sécurité.
    ===+ L’idée qui me tient le plus à cœur, est que ceux qui ne veulent pas prendre de risque avec nous et qui ne veulent pas protéger nos intérêts se voient appliquer leur propre logique et soient obligés de cesser de nous servir la guerre pour mieux nous exploiter. Par ailleurs l’autre astuce ici c’est de faire en sorte que ceux qui ont intérêt à ce que l’exploitation minière se poursuive aient en même temps intérêt à ce que la paix revienne vite.
    = = =+ je souhaiterai même que l’Assemblée nationale s’empare de cette question pour légiférer sur les conditions de l’exploitation minière au Burkina en temps de guerre ou d’état d’urgence. Nos pays doivent innover dans la législation pour que les ressources minières ne soient sources guerre qu’elles alimentent pour permettre et couvrir leur exploitation et exportation frauduleuses.
    ===+ Il faut qu’à tous les niveaux les Burkinabè se donnent la mains pour réfléchir et barrer la route à tous les pêcheurs en eau trouble. La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 20:15, par Le Vigilent En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Voilà bien un syndicat responsable qui, au delà de la question de sécurité liée aux déplacements de ses membre sur les sites miniers, fait part de son sentiment quant à la pertinence du processus des contrôles exercés par les représentants de l’état sur les produits extraits des mines. Je soutiens fermement la proposition qu’il fait de mener une bonne réflexion afin de donner un sens à ces contrôle du point de vue de la défense des intérêts de l’état

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 20:21, par yannick En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Dans le courrier ci-après adressé le 20 novembre 2019 au Premier ministre, le Syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD) suspend les missions des douaniers sur les sites miniers pour la pesée et le colisage de l’or et des autres substances précieuses jusqu’à nouvel ordre. Selon le SYNTRAD, cette décision est liée à la situation sécuritaire que connait notre pays et à l’attaque d’un convoi le 6 novembre 2019 au cours de laquelle un douanier, le contrôleur de douane Désiré Zindi Nikièma, a été grièvement blessé.
    La publication de votre lettre m’autorise en ma qualité de citoyen,d’usager des services publics de donner et partager mon point de vue.
    Je me dois pour commencer,de souhaiter un prompt rétablissement aux blessés de l’attaque du convoi SEMAFO ainsi qu’à votre collègue qui a subi des blessures graves et toutes mes condoléances attristées aux familles des femmes,des hommes tombés sous les balles assassines des terroristes.
    Revenant au contenu de votre lettre,je m’interroge sur cette partie que vous écrivez et je cite : "Nous sommes au regret de vous informer que les déplacements des douaniers sur les sites miniers pour assister.....n’auront plus lieu".
    Je pense que la bonne manière était avec une formule de politesse,d’attirer l’attention de vos chefs hiérarchiques sur vos conditions de travail.
    Or,je lis une décision prise par un Syndicat,adressée par courrier à un Premier ministre pour exécution.
    Votre décision à mon avis quelque soit l’objectif recherché devient discutable,la pyramide est donc retournée.
    Qui dirige la Douane du Burkina ?
    La Direction générale ?
    Le ministère de l’économie,
    ou votre Syndicat ?
    Je m’inquiète parce que l’objectif recherché par les terroristes,c’est de nous attaquer,nous harceler,nous faire douter,nous faire reculer donc en finalité nous faire céder.
    Demain un commissariat attaqué dans tel lieu,les Syndicats décident de ne plus assurer leurs missions,ensuite autour des Eaux et Foret,etc...et c’est la décomposition générale de l’Etat,la faillite,le déclin par le manque de courage....de ses fils.
    Que Dieu nous préserve et nous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 20:42, par figo En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Hum ! que diront les militaires, les gendarmes et les policiers ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 20:42, par RV En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Malheureusement Roch et son régime malgré eux-mêmes ont sombré notre pays. Il nous faudrait s’ils arrêtent des décennies pour nous relever et essayer de tituber. Franchement triste. Une vraie tragédie.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 22:51, par EJO En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Les compagnies minières disposent de convois aériens noon ? Pourquoi n’utilisez vous pas ce moyen pour vous y rendre ? Pourquoi on refuse de réfléchir dans ce pays et on veut tout bloquer ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 23:07, par Erasmus En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Si ce n’est que maintenant que vous décriez les conditions de pesée et colisage qui ne seraient pas transparentes, vous me décevez beaucoup. Vous êtes tous des « majeurs vaccinés » et aviez toujours eu la possibilité de dénoncer cela. Pourquoi maintenant ? Cela sous entendrait-il que vous fûtes complices ?
    Je peux bien comprendre que nos frères douaniers aient peur et fassent le choix de protéger les leurs. Je crois cependant que cette mesure est excessive et contribue à entretenir un climat de psychose, tout en jetant l’anathème sur ce pays.
    Le douanier a été blessé dans l’attaque, c’est désolant, oui. Mais des burkinabés y ont laissé leurs vies.
    Est-ce qu’à cause de cette insécurité les mines ont arrêté de travailler ? Non. On a des employés, chaque Dieu que Dieu fait, qui continuent de faire mouvement vers ces mines, tout comme des responsables de mines qui se débattent pour sécuriser tant bien que mal leurs activités ainsi que la vie des leurs employés.
    Cette mesure est comparable à celle de la France qui a hachurée la carte de notre pays en route, dissuadant ainsi tout Français de s’y aventurer.
    Cette mesure est comparable à celle des USA qui ont fait le choix d’évacuer les enfants de leur personnel, au prétexte que ce pays n’est plus sûr.
    Que la France ou les USA mettent ainsi, de par leurs actions, notre pays en marge des nations fréquentables, c’est leur droit. Que des burkinabès leur emboîtent le pas en agissant pareillement, je suis consterné.
    Le patriotisme dont on se réclame tous les jours commande qu’on tienne ferme, histoire de montrer à l’ennemi qu’on n’a pas peur, histoire de leur montrer qu’on est confiant quant à la victoire prochaine.
    J’aurais souhaité que nos frères douaniers insistent dorénavant pour être convoyés dans les mines par voie aérienne, comme la mine d’Essakane semble le faire…et comme d’autres sont en mesure de le faire.
    Si maintenant les douaniers refusent de prendre part aux opérations de colisages, qu’est-ce qu’on fait ? Les mines vont produire, garder en stock, sans pouvoir faire sortir. Est-ce tenable pour eux ?
    Comme je le soulignais plus haut, je comprends nos frères. Mais je ne suis pas convaincu que cela soit la meilleure décision.
    Que Dieu protège notre pays à tous…

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 03:31, par Hamon En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    ce n’est pas la bonne réponse à ce genre de situation. Vaut mieux demandé plus de protections pour vos déplacements de pesée. Et puis il faut absolument que les consortiums miniers participent à l’effort de guerre en achetant au moins deux MIG 35 russes pour notre armée. En retour l’armée va proteger les sites miniers par des vols de reconnaissance et de protection.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 05:54, par sall En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    “ renoncez en même temps aux avantages que vous bénéficiez, puisse que c’est compte tenu de ce risque” L’armée qui n’a pas le 1/nième de vos avantages subit des pertes en vie humaines mais continue à ratisser.Vous avez vos fond commun et vous voulez boire la bière à la cantine

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 06:04, par Indjaba En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    N’exagerons pas. Les militaires tombent mais continuent ; les enseignant et infirmiers tombent mais continuent à se battre dans la zone.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 07:58, par De Balzac En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Dans le même numéro du journal Le Fasonet, je lis un communiqué de la hiérarchie militaire qui suspend la dilivrance de départ volontaire de l’armée. Ce qui suppose que ces vaillants soldats doivent se donner toutes les armes morales, psychologique et autres pour défendre l’intégrité du territoire. Mais le douanier, parce qu’il dispose d’un puissant syndicat suspend ses activités de pesée et de contrôle de l’or parce qu’un des leurs fut grièvement blessé. Je compatis avec eux à la douleur de la victime, mais je me pose la question combien de militaires, de gendarmes, de policiers avons portés en terre pour la défense du Burkina Faso. Puisse leurs âmes reposées en paix et courage à leurs collègues vivants pour qu’ils continuent de défendre le Burkina pour que le Douanier puisse bénéficier du fonds commun et résider dans ses palais pour suivre les auraisons funèbres de ses ’frères’ d’armes, surtout que nous sommes dans le mois du fonds commun.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 09:15, par Srabour Sidwaya Sarre En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Essayons de résumer en trois points cette lettre de deux pages :

    1- Les conditions de pesée et de colisage de l’or ne garantissent aucune transparence et de ce fait la participation de la douane à ces opérations est inutile,

    2-la situation sécuritaire s’est dégradée, pour preuve l’attaque d’un convoi dans lequel se trouvait un douanier qui l’a échappé belle,

    3-De ce qui précède la douane ne participera plus aux missions de pesée et de colisage.

    Voilà qui est bien dit. Seulement on ne peut s’empêcher de se poser des questions :

    pourquoi attendre qu’un douanier soit victime d’acte de terrorisme au retour d’une mission de pesée et de colisage pour dénoncer le manque de transparence de ces opérations ?

    Depuis que ces missions inutiles ont été instituées, combien en avez vous effectuées sur le dos de l’Etat ?

    Remarque : si dès le début vous aviez dénoncé le manque de transparence de ces opérations de pesée et de colisage et conséquemment avez suspendu la participation de la douane à ces opérations, peut être que vous n’auriez pas eu de collègue grièvement blessé.

    Mais à votre décharge il faut reconnaître qu’au Burkina il n’est pas facile de dire la vérité surtout quand il s’agit d’or. Après tout à quelque chose malheur est bon.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre à 17:34, par Le Vigilent En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

      A la lecture de ton post, je me dois de reconnaître que ma réaction à la déclaration du syndicat doit être reconsidéré. Il est heureux que le syndicat ait émis des réserves sur la finalité de la participation des agents de l’état aux opérations de pesée et de colisage de l’or, mais ces réservent devraient intervenir bien avant. Je me rappelle que des agents du département des mines avaient dénoncé le fait que ce soit les sociétés minières qui assurent leur transport et leur prise en charge pour leur participation des opérations de pesées et de colisage de l’or. Le motif était que cela pourrait limiter l’efficacité de leur intervention dans les sens de la protection des intérêts de l’état.
      Lorsque le syndicat prend prétexte de l’attaque du convoi du 6 novembre dans laquelle un des leur a été blessé pour décider de ne plus participer aux missions de pesée et de colisage, c’est à ne rien comprendre. Les attaques pouvant intervenir à n’impote quel point du Burkina, je me demande si la prochaine étape pour le syndicat de la douane, ce ne sera pas de ne plus résider au Burkina !?

      Répondre à ce message

    • Le 23 novembre à 23:36, par Zitai En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

      @srabour sidwaya sarre !

      Félicitations ! Le seul post censé jusqu’alors.
      De bonnes questions pertinentes suivies d’une analyse et surtout la belle conclusion.
      En effet, on dit pas impunément la vérité ici dans ce pays. Même si les "petits"veulent la transparence, encore faut-il que les grands y soient disposés ?
      La meilleure preuve : les 400 milliards de charbons fins sont encore stockés a bobo et meme la justice ne fait que reporter ses audiences.
      Dieu !!! Sauve le Burkina Faso.
      Zitai.

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 09:47, par Yovis En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Lamentable. C’est comme si chaque fonctionnaire de l’Etat peut et va maintenant récuser l’exécution d’une partie où totalité de ces missions en prétextant l’insécurité. M. le Douanier, faut il se battre ou bien abandonner ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 19:35, par Le Faso d’abord En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    Votre syndicat est très égoïste et ingrat. Vous avez toujours effectué ces multiples missions que vous dites aujourd’hui inutile. Mais en réalité c’est le risque que vous ne voulez pas prendre sinon vous continuerez à les faire. Ne vous faites pas croire que vous êtes intègres

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 21:34, par said Oued En réponse à : Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or

    On sait que chacun de vous peut se payer un hélicoptère pour aller au travail.C’est de la poudre aux yeux.Dites seulement au DG des douanes de mettre des hélicoptères à votre disposition et chaque douanier va se payer un hélicoptère qui lui convient.Vous êtes des milliardaires et vous avez raison d’avoir peur de la mort.Bon rétablissement au douanier blessé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
Problématique du chômage : L’ANPE dévoile ses actions en faveur des jeunes
Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel : Les acteurs satisfaits des résultats
Burkina : Des agents recenseurs de Barsalogho en colère
5e RGPH : Un questionnaire pour prendre en compte les personnes vivant avec un handicap
Journée internationale des volontaires : C’est parti pour l’édition 2019 !
Lutte contre l’excision : Les acteurs de la chaîne judiciaire se concertent pur mieux appliquer la loi
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) : C’est parti pour la 1ère session de soutenances publiques
Etablissements scolaires de Ouagadougou : Le ministre de la Sécurité met en garde les « sinistres individus » qui perturbent les cours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés