Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Fada N’Gourma : Un réseau de faussaires de billets de banque dans les filets de la police

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 22 novembre 2019 à 22h00min
Fada N’Gourma : Un réseau de faussaires de billets de banque dans les filets de la police

Le commissariat central de police de la ville de Fada N’Gourma a présenté aux hommes de médias un réseau d’individus spécialisés dans la contrefaçon et l’usage de faux billets de banque. C’était le 19 novembre 2019.

Entouré de ses plus proches collaborateurs, le commissaire central de police de la ville de Fada N’Gourma, Samuel Doro, a déclaré que depuis quelques temps, ses services ont enregistré plusieurs plaintes relatives à l’usage de faux billets de banque. Ce, dans la ville de Fada, mais aussi dans les communes environnantes.

C’est alors que la brigade de recherche du commissariat central a ouvert une enquête. Les investigations se sont soldées par l’interpellation de quatre individus. Ils étaient passés maîtres dans la contrefaçon et la mise en circulation de faux billets de banque. Alidou Dicko, marabout de profession domicilié à Cinkansé et âgé de 39 ans, est le cerveau du groupe de faussaires. C’est un récidiviste.

Il a déjà été interpellé et déféré au parquet par les services de police courant juillet 2019, pour des faits similaires, ont confié les conférenciers. Il opérait avec un ressortissant d’un pays voisin. C’est d’ailleurs dans ce pays voisin que le réseau fabriquait les faux billets. De retour au Burkina, le sieur Dicko introduisait les billets contrefaits dans le circuit. Comme mode opératoire, il proposait à ses acolytes la somme de 5 000 F CFA pour mettre en circulation un faux billet de 10 000 F.

Ainsi, les autres membres du réseau, notamment les nommés Moumoune Kiéma, employé de commerce, et Yentema Lompo, gestionnaire de fonction, tous domiciliés dans la commune de Diabo, avaient pour mission d’identifier, dans leur entourage, des personnes ayant un bon niveau social (par exemple des commerçants), afin d’écouler les liasses de billets.

Philippe Lankoandé, 4e membre du réseau, fonctionnaire et responsable d’une auberge dans la ville de Fada, lui, s’était procuré ces faux billets d’une valeur de 500 000 F CFA auprès de Moumoune Kiéma et Yentema Lompo, avant de les mettre en circulation dans la ville, ont relaté le commissaire Doro et ses hommes. Lire la suite

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
Problématique du chômage : L’ANPE dévoile ses actions en faveur des jeunes
Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel : Les acteurs satisfaits des résultats
Burkina : Des agents recenseurs de Barsalogho en colère
5e RGPH : Un questionnaire pour prendre en compte les personnes vivant avec un handicap
Journée internationale des volontaires : C’est parti pour l’édition 2019 !
Lutte contre l’excision : Les acteurs de la chaîne judiciaire se concertent pur mieux appliquer la loi
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) : C’est parti pour la 1ère session de soutenances publiques
Etablissements scolaires de Ouagadougou : Le ministre de la Sécurité met en garde les « sinistres individus » qui perturbent les cours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés