Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Université Joseph Ki- Zerbo : Les défis sécuritaires au menu des rentrées théâtrales

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 21 novembre 2019 à 14h00min
Université Joseph Ki- Zerbo : Les défis sécuritaires au menu des rentrées théâtrales

Le Laboratoire langues, discours et pratiques artistiques (LADIPA) de l’Université Joseph Ki -Zerbo a tenu ses rentrées théâtrales d’immersion de 48 heures, à partir du 19 novembre 2019, au profit des étudiants en master Art du spectacle et des métiers de la création artistique. Ces rentrées, parrainées par le Pr Prosper Kompaoré, directeur de l’Atelier théâtre burkinabè (ATB), se sont tenues sous le thème « Théâtre et défis sécuritaires au Burkina Faso ».

L’objectif principal de ces rentrées théâtrales de l’Université Joseph Ki- Zerbo est de créer un cadre d’échanges et de formation sur le théâtre en vue d’amener les étudiants à s’investir davantage dans le milieu théâtral et de dégager des pistes d’action pour un meilleur impact du théâtre sur la société burkinabè, a expliqué le parrain, le Pr Prosper Kompaoré, directeur de l’Atelier théâtre burkinabè (ATB).
Selon lui, l’évènement est une initiative des enseignants de Lettres modernes, option Art du spectacle, qui veulent par-là rendre visibles l’enseignement du théâtre à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, en impliquant à la fois théoriciens, praticiens et chercheurs.

Et cette année, l’événement a été lié à un thème d’actualité nationale. Le thème « Théâtre et défis sécuritaires », pour le parrain, répond à une sorte d’actualité car c’est ce qui est au premier plan des préoccupations de tous les citoyens burkinabè. Il avoue que c’est un thème plus délicat et difficile à cerner, d’autant plus que le théâtre traite généralement de thèmes sociaux. Mais c’est l’occasion pour les acteurs de s’interroger sur l’impact que cette situation a sur les artistes de théâtre. Comment ce contexte joue-t-il sur les conditions de production et de diffusion des œuvres théâtrales ? Et en second plan, l’interrogation va porter sur l’impact même du théâtre sur les populations en matière de gestion des crises sécuritaires. Et c’est beaucoup de témoignages qui peuvent permettre de savoir, comment par le théâtre, on peut amener les gens à mieux vivre ensemble et à faire beaucoup attention à tout ce qui peut porter atteinte à la cohésion sociale, a déclaré le Pr Prosper Kompaoré.

Ces rentrées ont aussi concerné des étudiants inscrits en licence en Art, gestion et administration culturelle (AGAC), option art du spectacle, et des élèves qui aspirent au théâtre. La participation des étudiants et des élèves leur ouvre l’esprit à travers les débats en panel organisés entre chercheurs, praticiens et théoriciens, selon le parrain.

Et le LADIPA ne compte pas en rester là, car il entend faire la promotion de la paix à travers le théâtre. La cérémonie d’ouverture de ces rentrées théâtrales a eu lieu le mercredi 20 novembre 2019.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés