Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les difficultés n’existent pas. Il y a seulement des challenges qui une fois relevés nous rendent expert dans un domaine qui nous était jusque là inconnu» Nora Samir

Ecole de santé Sainte-Julie de Dori : 76 agents prêts à servir

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 21 novembre 2019 à 14h00min
Ecole de santé Sainte-Julie de Dori : 76 agents prêts à servir

Les élèves de l’école privée de santé Sainte-Julie ont organisé, le 15 novembre 2019 à Dori, leur cérémonie de fin de formation. Après plusieurs années d’apprentissage et à l’issue de l’examen final, ils ont été jugés aptes à exercer comme agents de santé. La cérémonie a eu pour parrain le président du Conseil régional du Sahel, Hamidou Dicko.

Mise en fonction en 2015, l’école privée de santé Sainte-Julie de Dori vient de mettre sur le marché de l’emploi la cuvée 2019 des infirmiers diplômés d’Etat, des sages femmes et maïeuticiens d’Etat et des agents itinérants de santé et d’hygiène communautaire.

Dans la journée du 15 novembre dernier, ils étaient au total 76 à prêter serment devant un parterre d’invités, d’enseignants et de parents. Ce sont 20 infirmiers diplômés d’Etat, 17 sages-femmes et maïeuticiens d’Etat et 39 agents itinérants de santé et d’hygiène communautaire. « A l’examen de certification, nous avons obtenu un taux de succès de 100% pour les infirmiers diplômés d’Etat, 99% pour les sages-femmes et maïeuticiens d’Etat et de 74,51% en ce qui concerne les agents itinérants de santé et d’hygiène communautaire », a indiqué François Xavier Sorgho, directeur de l’école.

La formation a duré entre un et trois ans. Les résultats qui font la fierté des responsables de l’école sont, selon le directeur, à mettre à l’actif des formateurs. « Ces résultats, nous les devons à la qualité, au courage, à l’abnégation et à la conscience de nos encadreurs permanents, semi-permanents, vacataires et encadreurs de terrain qui forgent notre admiration », a-t-il indiqué.

Un important contingent a rejoint la fonction publique

Autre motif de satisfaction, les anciens pensionnaires de l’école ont raflé les places au dernier test d’intégration de l’Etat. « En effet, depuis 2015, l’école de santé Sainte-Julie de Dori a ouvert les portes de l’emploi à la jeunesse et nous sommes fiers de constater que nos anciens pensionnaires en fin de formation ont trouvé de l’emploi, certains dans la fonction publique, et d’autres dans le privé, notamment dans les Organisations non-gouvernementales (ONG). Aussi, parlant des tests d’intégration 2018, nous pouvons nous réjouir de savoir que nous avons occupé le premier rang national de succès dans la filière des sages-femmes avec dix admis. Il faut également noter que quatre garçons et filles de salle et infirmiers diplômés d’Etat étaient admis », s’est félicité le directeur de l’école.

Fonctionnelle depuis 2015 dans la capitale de la région du Sahel, l’école privée de santé Sainte-Julie met ainsi sur le marché de l’emploi, pour la deuxième fois, des élèves formés par ses soins. Les filières de formation sont les gestionnaires des hôpitaux, les adjoints des cadres hospitaliers, les infirmiers (ères), les sages-femmes, les adjoints de santé communautaire, les techniciens d’hygiène hospitalière.

Issa Minoungou
Correspondance particulière

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Recrutement frauduleux à la CNSS : Des notes qui passent de 10 à 17 après les « manipulations »
Affaire Canal+Burkina : Le CDP dément les allégations portées à l’encontre de son président
Affaire des audios : « Défendons le vrai peuple maintenant », Dr Nestorine SANGARÉ
Santé au Burkina : Un numéro vert pour améliorer la gouvernance du système
ONEA : les clients se cherchent !
Étude du COVID-19 dans les communautés minières artisanales : L’Alliance pour une Mine Responsable se mobilise !
Lutte contre l’excision : La participation de la jeunesse au cœur de la 20e journée nationale
Yobi Barry : Le parcours d’une battante
Bobo-Dioulasso : Les agents communaux s’insurgent contre l’application de l’IUTS
Institut supérieur de technologie (IST) : Les curricula de formation en cours en relecture
Projet Contrats Durables pour le Riz des Hauts-Bassins : Un atelier pour faciliter son ancrage dans la zone d’intervention
Lutte contre le Covid-19 : Centamin West Africa fait don de produits d’hygiène au CHU-T
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés