Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Culture : L’association Eloquentia-Burkina pour allier parole et émotions

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 20 novembre 2019 à 11h45min
Culture : L’association Eloquentia-Burkina pour allier parole et émotions

Le comédien burkinabè Charles Wattara et ses camarades ont présenté officiellement, le mardi 19 novembre 2019 à Ouagadougou, une association dénommée « Eloquentia-Burkina ». C’est une structure qui compte émouvoir par la parole.

Le premier souci de tout orateur est de se faire comprendre et de convaincre son auditoire. Il est indispensable, pour ce faire, d’être doté d’outils appropriés. Malheureusement, bon nombre de personnes ne disposent pas des rudiments nécessaires pour cela. C’est pourquoi, des artistes comédiens et formateurs burkinabè ont mis en place l’association « Eloquentia-Burkina ». C’est une association qui compte émouvoir par la parole. La présentation officielle de la structure a eu lieu le mardi 19 novembre 2019. C’était au cours d’une conférence de presse tenue à cet effet au Carrefour international de théâtre de Ouagadougou (CITHO).

Pour le coordonnateur, le comédien Charles Wattara, Eloquentia-Burkina est une association culturelle et artistique. Elle a pour but d’apporter une réponse aux besoins de toute personne pour les moments de prise de parole en public. Il s’agit par exemple des discours, des soutenances et les rendus corrects des textes dramatiques et de narration. Il s’agira de procurer à ceux qui en ont besoin des formations, de l’appui-conseil, des études, de la recherche, de la création, la direction artistique théâtrale et cinématographique…

Charles Wattara a rassuré que la structure qu’il dirige utilise une démarche qui varie en fonction des besoins des publics cibles. Pour lui, la parole étant d’abord un acte physique, des mises en condition sont prévues en prélude aux séances. Après, des exercices de diction sont faits, ainsi qu’un travail sur la ponctuation, la versification, la prose, les intonations, les émotions et la compréhension des textes. Déjà, pour le mois de décembre, deux séances de formation sont au programme. Du 2 au 6 décembre, les fonctionnaires, journalistes et politiciens pourront se faire former. Du 9 au 14 décembre, c’est le tour des comédiens, étudiants, conteurs. Les sessions ont lieu à l’Espace culturel Gambidi.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés