Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Délivrance de CNIB dans le Sahel : Vingt jours pour satisfaire 34 498 personnes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 20 novembre 2019 à 14h00min
Délivrance de CNIB dans le Sahel : Vingt jours pour satisfaire 34 498 personnes

Lancée officiellement en février dernier, la campagne de délivrance massive de Cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB) se poursuit. Le mardi 19 novembre 2019, une équipe de l’Office national d’identification (ONI) s’est rendue à Dori, dans la région du Sahel, pour consulter les autorités administratives, en vue de préparer dans la campagne dans cette partie du pays.

Selon l’Office national d’identification (ONI), ce sont 34 498 personnes dont 24 863 hommes et 9 635 femmes qui ont besoin de la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) dans la région du Sahel.

Face à cette demande importante, le directeur général de l’ONI, Aristide Béré, et son équipe ont rencontré les autorités administratives à Dori, chef-lieu de la région du Sahel. L’objectif de cette rencontre était de préparer la campagne dans cette région, a indiqué Aristide Béré.

A en croire les statistiques de l’ONI, ce sont 10,5 millions de Burkinabè qui ont la CNIB dont 8 millions de cartes actives. Après avoir présenté l’état des lieux, la délégation a échangé avec les officiers de l’administration civile du Sahel. Il a été question de « regrouper objectivement » les besoins pour la réussite de la campagne de délivrance de CNIB.

Vue des maires des communes du Sahel présents à la rencontre

Contexte sécuritaire oblige, l’ONI et ses partenaires doivent mettre en place des mesures afin de réussir l’opération dans cette région où l’insécurité est une réalité. « S’il y a des communes où objectivement on ne peut pas aller, il est demandé aux maires des communes voisines de les rattacher aux leurs », a suggéré le directeur général de l’ONI, tout en précisant que cette région va bénéficier de vingt jours pour l’opération.

Le directeur général de l’ONI, Aristide Béré

Quant au haut-commissaire du Séno, Maurice Konaté, il a promis qu’ils sont à pied d’œuvre pour que cette opération puisse réussir, vu qu’ils ont déjà accusé beaucoup retard.

Le Haut-commissariat de Séno, Maurice Konaté

« Nous allons voir qu’est-ce qui peut être fait »

Au cours des échanges, les autorités n’ont pas manqué de relever les difficultés qu’elles rencontrent dans leurs communes respectives. L’on retient que l’informatisation des données et la conservation des références des actes de naissance demeurent des difficultés majeures. Aussi, il est arrivé à plusieurs reprises que des CNIB établies ne soient toujours pas remises aux concernés. Les difficultés et suggestions des participants ont été recensées par l’équipe de l’ONI afin de réussir la délivrance des CNIB dans le Sahel.

« Nous avons mis sur orbite beaucoup de stratégies qui tiennent compte des réalités de chaque commune et de chaque province parce que les provinces ne sont pas au même degré d’insécurité, ni les communes. Par détail, nous allons voir qu’est-ce qui peut être fait », a indiqué Maurice Konaté, au sortir de la rencontre.

Le 28 février 2019, l’Office national d’identification (ONI) a lancé officiellement la campagne de délivrance massive de CNIB. Jusqu’à présent, la question sécuritaire reste la principale difficulté que rencontre l’ONI, a confié le directeur général Aristide Béré. En l’absence de subvention, la CNIB coûte 2 500 F CFA.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réduction des inégalités au Burkina : L’ONG Oxfam en appelle à des engagements des gouvernants
Accès à l’eau potable : La commune de Béré bénéficie de 28 forages en une année
Déplacés internes de Pazaani : Miss Burkina offre un repas et des vivres
Maladie du coronavirus : « Aucun cas n’a été notifié au Burkina », selon le ministère de la Santé
Projet RESIANE : Une table ronde pour partager les approches réussies
Bobo-Dioulasso : La Douane détruit 5 tonnes de cannabis et 3,8 tonnes de produits médicamenteux prohibés
Région de l’Est : L’amélioration du climat des affaires au cœur des préoccupations
2e CASEM de l’année 2019 du ministère de la Santé : Le bilan des activités 2019 et les priorités 2020 à l’ordre du jour
Beauté : L’épilation à base d’aloé Véra, une astuce efficace
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Burkina : « 2020 commence comme s’est achevée 2019 », regrette le syndicat des éducateurs de base
Ouagadougou : La Police écourte le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés