Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Agriculture durable à l’horizon 2050 : La prospection comme alternative pour relever les défis du futur

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 18 novembre 2019 à 23h38min
Agriculture durable à l’horizon 2050 : La prospection comme alternative pour relever les défis du futur

L’organisation non gouvernementale SOS Faim Belgique de concert avec le ministère en charge de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles a initié ce 30 octobre 2019 à Ouagadougou une rencontre de partage et d’échanges sur « quelle agriculture au Burkina Faso en 2050 ». L’objectif de cette rencontre est de partager avec les différents acteurs du monde agricole et les décideurs de poser les jalons du futur pour l’agriculture du Burkina Faso. Il s’agit de montrer aux acteurs du domaine agricole que réfléchir au futur permet d’aborder avec confiance l’avenir dans le domaine agricole.

Proposer de nouvelles approches de techniques agricoles à travers la prospection pour le développement d’une agriculture durable pour le Burkina Faso. Tel est l’objectif de l’organisation non gouvernementale SOS Faim Belgique en collaboration avec le ministère en charge de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles à travers une rencontre d’échanges et de partages. Cette rencontre qui réunit des multi acteurs du monde agricole se fixe comme ambition de voir dans quelle mesure imaginer les futurs de l’agriculture du Burkina Faso à travers la prospection. Cette prospection sur le futur se focalise notamment sur le secteur des céréales qui est un secteur clé.

Sur ce secteur, plusieurs préoccupations se posent avec particulièrement cette interrogation : faut-il continuer à importer ou faut-il développer les filières locales. À toutes ces interrogations, cette rencontre essayera d’apporter des réponses dans un avenir proche afin de mettre tous les acteurs du domaine agricole ensemble pour élaborer des scénarios qui vont nourrir beaucoup le développement du secteur. Ce partage d’échanges pour la promotion de l’agriculture s’inscrit dans le cadre stratégique du ministère en charge de l’Agriculture.

Des participants

En effet, au cours des travaux d’échanges, des expériences sur la question du futur d’autres pays seront exposés aux acteurs du monde agricole afin de montrer qu’à travers la prospection, on peut mieux amorcer l’avenir car pour SOS Faim Belgique, l’accompagnement de l’agriculture familiale se situe au cœur de ses activités surtout avec de nouvelles approches pratiques.

Ainsi pour SOS faim Belgique, l’avenir de cette culture est très important et toute réflexion prospective pouvant contribuer à une émergence du secteur constitue un salut d’où cette projection à l’horizon 2050 pour anticiper. Pour Philippe Baret, président du conseil d’administration de SOS Faim Belgique, « ce cadre de rencontre est un processus que nous débutons aujourd’hui et l’ambition est de réfléchir aux futurs possibles pour l’agriculture au Burkina ».

Philippe Baret de SOS Faim Belgique

Des techniques d’analyse prospective de la Belgique sur la question permettront de faire comprendre aux acteurs du monde agricole l’utilité de la prospection dans le secteur au vu des résultats. Ainsi, les participants appréhenderont l’intérêt d’une telle étude prospective. « La prospective permet d’avoir une vision sur l’avenir afin de contribuer à améliorer certaines pratiques », a assuré Issoufou Ouattara, représentant le secrétaire général du ministère en charge de l’Agriculture.

Issoufou Ouattara, représentant le secrétaire général du ministère en charge de l’agriculture

En rappel, SOS faim Belgique est une organisation internationale dont le siège est à Bruxelles. Elle aspire à un monde sans faim, plus équitable, plus solidaire et respectueux de l’environnement. Elle a pour mission principale de soutenir le développement de l’agriculture familiale durable en Amérique latine, en Afrique et apporte des appuis aux organisations dans des activités en lien avec la sécurité alimentaire.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’excision au Burkina Faso : L’Association burkinabè des professionnels de l’assistance sociale renforce les capacités de ses membres
Région du Nord : L’association SAULER dresse un bilan satisfaisant de ses activités de l’année 2019
Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang
11e promotion du master 2 en management et commerce international : 28 lauréats reçoivent leurs diplômes
Direction régionale de la santé du Centre-est : La SONABHY offre 100 bouteilles de gaz aux structures de santé
Commune de Lena : Le maire fait le point de trois ans de gestion
Journée internationale de l’alphabétisation : Pour une meilleure promotion des langues nationales au Burkina
Prévention et gestion des conflits au Nord : Des communautés de Thiou s’approprient les résultats d’une étude sur le dialogue interethnique
Foire du 11 -décembre : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales encouragé par Alassane Bala Sakandé
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés