Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Coopération : « La Chine ne coopère pas avec l’Afrique comme les anciens colonisateurs », Xu Fe, Chargé d’affaires à l’ambassade de Chine au Burkina Faso

Accueil > Vidéos • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 18 novembre 2019 à 16h05min
Coopération : « La Chine ne coopère pas avec l’Afrique comme les anciens colonisateurs », Xu Fe, Chargé d’affaires à l’ambassade de Chine au Burkina Faso

Le Chargé d’affaires de l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Xu Fe au cours d’une interview accordée à Lefaso.net, est revenu sur les relations de coopération entre le Burkina Faso et la Chine. Vidéo.

Vos commentaires

  • Le 18 novembre 2019 à 19:47, par Bahdon Abdillahi Mohamed En réponse à : Coopération : « La Chine ne coopère pas avec l’Afrique comme les anciens collaborateurs », Xu Fe, Chargé d’affaires à l’ambassade de Chine au Burkina Faso

    Oui, la Chine a une autre forme d’exploiter les pays africains. Les anciens colonisateurs recourrent par le contrôle des institutions financières internationales comme la Banque Mondiale, le FMI et l’OMC ; la Chine n’a pas le même poids que les pays occidentaux dans ces sociétés anonymes occidentales (ce n’est depuis quelques années que la Chine a un poste au FMI). Ce qu’appelle l’ambassadeur coopération n’est que de l’occupation à long terme. Les investissements chinois profitent d’abord à la Chine dans beaucoup de secteurs économiques. Ils entraînent des endettements que les pays africains n’arrivent plus à rembourser. Alors que les Occidentaux passaient par des mesures d’ajustement structurel et la privatisation des entreprises et établissements publics, qui passaient entre les mains de leurs multinationales, les Chinois se servent directement par l’acquisition de ports (le Kenya en a fait les preuves), d’aéroports (la Zambie en fait les frais).
    L’ambassadeur s’inscrit dans un cadre de pensée assez doux par rapport à l’agressivité occidentale, il présente un cadre merveilleux surtout pour le Burkina Faso, qui a rompu ses relations diplomatiques avec Tawain. Il utilise beaucoup l’expression "collègues burkinabès" pour montrer une certaine considération de son pays aux Africains.es. La Chine ne coopére pas, elle impose ses idées de manière subtil par la culture, la langue, des bourses offertes aux étudiants.es, qui une fois retournés.es au pays, vont favoriser les entreprises chinoises. La France, le Royume Uni, les Etats-Unis connaissent la méthode. Donc elle suit la même politique que les pays occidentaux sur tous les plans, et même à financer des groupes armés contre le gouvernement central comme cela s’est passé au Tchad. La seule différence c’est l’absence, même évasive sur les droits de l’homme, parce que c’est un régime autoritaire qui réprime les minorités. Dans cet entretien, il a étalé un langage diplomatique hypocrite.

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2019 à 04:56, par Aurore En réponse à : Coopération : « La Chine ne coopère pas avec l’Afrique comme les anciens collaborateurs », Xu Fe, Chargé d’affaires à l’ambassade de Chine au Burkina Faso

      Cher Bahdon Abdillahi Mohamed,
      Je suis d’accord avec vous que la Chine ne vient pas faire de l’action sociale en Afrique, et le Burkina ne fait pas exception à la règle. Ce que vous dites, je le lis également dans plusieurs écrits en Occident sur la Chine. Et dans ces écrits, tout comme dans votre propos, il y a une chose que je ne vois pas et qui me gêne énormément : la responsabilité de nos dirigeants. Puisque nous savons que les États n’ont pas d’amis, mais juste des intérêts, et que nous sommes dans un contexte où de toutes les manières nous sommes obligés de transiger avec le reste du monde (qu’il soit chinois, américain, russe ou ancien colonisateur), qu’attendent nos dirigeants pour s’outiller adéquatement afin de mieux défendre nos intérêts ? Il est gênant que l’Afrique se présente ou soit encore perçue souvent comme un mineur qui tarde à atteindre la majorité/maturité pour se prendre en main.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Afrik Etoiles : Eldaa, le choix d’entreprendre ?
Thomas Sankara, le capitaine rebelle
Turquie : Victoire du 15 juillet 2016
Huguo Boss, rappeur engagé contre le Covid-19
Lutte contre le Coronavirus : Certains chefs d’Etat africains se servent des réseaux sociaux
Coronavirus : Ce qu’il faut savoir
Riposte au Coronavirus au Burkina : Les internautes s’activent sur la toile
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
8-mars : Le combat quotidien d’Aminata Ouédraogo, vendeuse de légumes
Agriculture : Le “politer“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Cancers féminins : Ces tueurs silencieux !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés