Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 17 novembre 2019 à 00h30min
Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est, à travers son département du développement humain, dans une dynamique d’harmonisation de la règlementation pharmaceutique au sein de son espace. C’est à cet effet que les ministres de la Santé des pays membres de l’Union se sont réunis ce vendredi 15 novembre 2019 à Ouagadougou, sous la houlette du ministre de la Santé du Bénin, Benjamin Hounkpatin, président du Conseil des ministres.

Les ministres des huit pays de l’espace communautaire ont, au cours de cette rencontre de Ouagadougou, examiné cinq textes communautaires (deux projets de règlement, deux projets de décision et un projet de directive) portant sur les médicaments, les dispositifs médicaux, les aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas-âge, les produits diététiques et de régime mis sur le marché dans les Etats membres et, enfin, le statut des autorités de réglementation pharmaceutique.

Ces projets sont le fruit de travaux de la Commission de l’UEMOA, durant les sept années après l’adoption des six premiers textes communautaires relatifs à l’homologation des médicaments, des compléments nutritionnels et des produits cosmétiques ; à l’inspection pharmaceutique ; à la promotion et à la publicité. Ces dispositifs vont donc permettre de renforcer le cadre institutionnel et réglementaire de l’offre de produits et de technologies de santé de qualité dans les Etats membres de l’UEMOA et, ce, dans la vision commune de l’accès à la couverture santé universelle.

Selon le ministre de la Santé du Bénin, Dr Benjamin Hounkpatin, président du Conseil des ministres, l’adoption de ces textes permettra aux Etats-membres de l’Union d’une part, de renforcer leur processus d’harmonisation en tenant compte des expériences acquises et, d’autre part, de conférer davantage d’efficacité à leurs autorités de réglementation pharmaceutique, afin de leur permettre d’assurer leurs missions essentielles et de mieux sécuriser la disponibilité ainsi que l’accès à des médicaments de qualité.

La réunion de Ouagadougou apparaît comme une étape importante du processus entamé en 2017 par la Commission de l’UEMOA, dans le but de doter les Etats-membres de textes réglementaires complémentaires et actualisés pour une meilleure régulation des produits de santé au sein de l’espace communautaire.

De l’intervention de la ministre de la Santé du Burkina, Pr Claudine Lougué, on retient que le volet pharmaceutique est un « maillon majeur » des systèmes de santé des pays de l’espace communautaire. Pour être performants, pense-t-elle, « les services doivent disposer de médicaments et de technologies de santé efficaces, de qualité et sûrs ».

A en croire la ministre Lougué, le gouvernement burkinabè a, à l’instar des autres pays, entrepris une réforme dans ce secteur du dispositif de santé. Ce processus a abouti à la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique, a-t-elle affirmé. Aussi, a poursuivi la ministre hôte de la rencontre, « face à la persistance des problèmes liés à la qualité, à l’innocuité et à la sécurité des produits de santé mis à la disposition des populations, le comité de pilotage de la cellule pour l’harmonisation de la réglementation et de la coopération pharmaceutique a, entre autres, préconisé non seulement l’élaboration et l’adoption de textes complémentaires au dispositif normatif et réglementaire existant, mais aussi la mise à jour de certains textes réglementaires ».

« On a noté, de 2010, année d’adoption des textes, à 2018, d’importants efforts dans les pays pour la mise en œuvre des différentes fonctions de règlementation pharmaceutique avec 74% de taux mise en œuvre des textes communautaires, selon les résultats de la revue annuelle 2018 des réformes, politiques, programmes et projets de l’UEMOA », a, pour sa part, confié le commissaire Joâozinho Mendes, saluant l’élan, en dépit de l’insuffisance des ressources humaines et financières et de l’inadéquation de certains cadres institutionnels actuels.

OHL
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
G5 Sahel : Sommet extraordinaire des chefs d’Etat ce dimanche à Niamey
Électrification rurale : Le Japon soutient la commune de Tanghin-Dassouri
Opération BARKHANE : Point de situation du 06 au 13 décembre 2019
Sommet extraordinaire à Pau : le président du Faso officiellement invité
France/G5 Sahel : Le sommet de Pau reporté à début 2020
Invitation du G5 Sahel à Pau : « La forme et le contenu ont manqué de tact », confie Roch Kaboré
FAO : Le Burkina Faso, pays pilote de l’initiative Hand in hand
Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso
Opération Barkhane : Emmanuel Macron convoque une réunion de "clarification" avec les pays du G5 Sahel
Réseau inter-agences en matière de recouvrement des avoirs pour l’Afrique de l’Ouest : Les points focaux tiennent leur 6e Assemblée générale à Ouagadougou
Renforcement de la cohésion sociale dans la commune de Dori : La France injecte plus de 500 millions de F CFA
Coopération : « La Russie est de retour sur le continent africain », Vladimir Baykov, ambassadeur de Russie au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés