Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Région du Sahel : Les jeunes sensibilisés sur les stratégies intégrées du G5 Sahel

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 15 novembre 2019 à 18h00min
Région du Sahel : Les jeunes sensibilisés sur les stratégies intégrées du G5 Sahel

Il se tient du 14 au 16 novembre 2019 à Dori, un atelier de sensibilisation des organisations de jeunes sur la stratégie intégrée des jeunes du G5 Sahel ; cela, dans le cadre du résultat 3 du projet « Jeunes et paix » dans la région du Sahel. Organisée par le ministère en charge de la Jeunesse en partenariat avec le PNUD et l’UNFPA, la rencontre a pour objectif d’assurer une meilleure appropriation de cette stratégie par la jeunesse de la région du Sahel.

Les jeunes de la région du Sahel ainsi que les autorités déconcentrées sont en conclave du 14 au 16 novembre 2019 à Dori. La rencontre vise à sensibiliser les participants sur la stratégie intégrée des jeunes du G5 Sahel dans le cadre du résultat 3 du projet " Jeunes et paix" dans les régions du Nord et du Sahel.

Le projet "Jeunes et paix" , selon la coordonnatrice, est une approche transfrontalière entre le Mali et le Burkina Faso. Il est piloté par le SNU (PNUD et UNFPA) en appui aux efforts des gouvernements des deux pays. Elle soutient que ce projet permettra de renforcer la citoyenneté des jeunes en vue de favoriser leur engagement et leur participation dans le processus de consolidation de la paix et la sécurité.

Rokhya Paquita a indiqué que grâce à la participation accrue de cette jeunesse à la recherche de la paix et la cohésion sociale, leurs besoins et aspirations seront mieux intégrés dans les mécanismes et structures de prise de décisions au niveau local avec des passerelles vers le niveau régional et national ; d’où l’organisation de cette session de sensibilisation à leur endroit.

Toute chose, selon elle, qui va les amener à mieux s’approprier le projet. De son avis, cette session de sensibilisation sur la stratégie intégrée de la jeunesse du G5 Sahel va permettre également d’atteindre l’objectif qui est le produit 3.2 du résultat 3 du projet indiquant que la stratégie intégrée de la jeunesse du G5 Sahel est mise en œuvre dans les deux pays (Mali et Burkina Faso). Au cours des trois 3 jours de travaux, les participants auront droit aux contenus de quatre modules portant sur la sensibilisation intégrée de la jeunesse, la stratégie de mise en œuvre de cette sensibilisation, les différents programmes du plan d’action et la technique d’animation et de communication. La formation est assurée par trois formateurs.

« Nous sommes venus accompagner la jeunesse, les jeunes leaders, les organisations de la jeunesse à se familiariser avec la stratégie, son plan d’action et à nous aider à mettre en place des mécanismes de dissémination et le suivi de la stratégie au niveau de la région du Sahel », a-t-elle conclu. Pour le directeur général de la jeunesse et de l’éducation permanente, les mêmes exercices ont été enseignés à la jeunesse de la région du Nord.

Larba Kuilga note que l’un des axes du projet "Jeunes et paix", est de promouvoir la stratégie intégrée de la jeunesse du G5 Sahel dont le lancement a été fait à Ouagadougou en avril dernier. Il soutient que ce sont ces organisations de jeunesse qui sont les principaux vecteurs de la mise en œuvre de cette stratégie intégrée dans leurs zones d’intervention, d’où la présence des jeunes des Conseils national et régional des jeunes ainsi que leurs démembrements à la session de sensibilisation.

Pour Ali Bocoum, par ailleurs président du Conseil régional des jeunes du Sahel, les jeunes du Sahel sont aujourd’hui interpellés sur la problématique qu’aborde le projet « Jeunes et paix ». Il indique que depuis des années déjà, l’on attribue beaucoup de conflits et de violences aux jeunes. A l’en croire, si l’on peut dire que les jeunes sont des acteurs de violence, ils peuvent être aussi des vecteurs de la paix. Il note que les jeunes des deux pays concernés par le projet « Jeunes et paix » doivent adhérer à ce projet car ce sont les jeunes dévoués au développement qui payent un lourd tribut quand la société est affectée par des conséquences liées à l’insécurité.

« Ensemble, nous allons nous donner les mains pour rechercher la solution appropriée, les meilleures pistes de solution à dégager afin de lutter efficacement pour la paix et la cohésion sociale dans les deux pays concernés par le projet dans le G5 Sahel », a-t-il laissé entendre.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’excision au Burkina Faso : L’Association burkinabè des professionnels de l’assistance sociale renforce les capacités de ses membres
Région du Nord : L’association SAULER dresse un bilan satisfaisant de ses activités de l’année 2019
Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang
11e promotion du master 2 en management et commerce international : 28 lauréats reçoivent leurs diplômes
Direction régionale de la santé du Centre-est : La SONABHY offre 100 bouteilles de gaz aux structures de santé
Commune de Lena : Le maire fait le point de trois ans de gestion
Journée internationale de l’alphabétisation : Pour une meilleure promotion des langues nationales au Burkina
Prévention et gestion des conflits au Nord : Des communautés de Thiou s’approprient les résultats d’une étude sur le dialogue interethnique
Foire du 11 -décembre : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales encouragé par Alassane Bala Sakandé
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés