Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Lutte contre la faim : Des techniques de production d’engrais bio, prônées par le Larlé Naaba Tigré, expliquées dans huit langues nationales

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 12 novembre 2019 à 23h44min
Lutte contre la faim : Des techniques de production d’engrais bio, prônées par le Larlé Naaba Tigré, expliquées dans huit langues nationales

Un atelier de validation de la traduction dans huit langues nationales de l’ouvrage « Le Larlé Naaba Tigré contre la faim, nouvelles techniques culturales, outil de l’agriculteur », écrit par Dr Awa Tiendrébéogo, se déroule du 12 au 14 novembre 2019 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture des travaux a été parrainée par Me Pacéré Titinga, chef du village de Manéga, homme de droit, de lettres et aussi de tradition.

Comment enseigner aux agriculteurs la production de l’engrais bio en trois semaines ? Telle est la thématique principale que traite l’ouvrage écrit par Dr Awa Tiendrébéogo, enseignant-chercheur à l’université Joseph Ki-Zerbo. On y apprend les techniques de production de l’engrais bio liquide en deux semaines et de l’engrais bio solide en trois semaines.

Seulement, la langue d’édition du livre, le français, constitue un frein pour les nombreux paysans qui n’ont pas fait l’école. Pour donc faciliter l’enseignement de ce savoir-faire dont le Larlé Naaba Tigré est le promoteur, il est entrepris la traduction de l’ouvrage dans huit langues nationales. Ce sont le bissa, le dioula, le fulfuldé, le gourmantchéma, le kasséna, le liélé, le mooré et le san.

« En traduisant le document dans ces huit langues, il sera utile à la majorité des Burkinabè. Il peut couvrir tout le terroir et être compris par plusieurs producteurs agricoles », a soutenu le Larlé Naaba Tigré.

La cérémonie a eu pour parrain Me Pacéré Frédéric Titinga. Pendant une demi-heure, le patriarche a rappelé les liens étroits qui l’unissaient au géniteur de l’actuel Larlé Naaba et le rôle de gardien de la tradition qu’il a joué à l’époque avant de souligner l’intérêt que revêt un tel ouvrage pour les producteurs du Burkina Faso. « Nous savons que le Larlé Naaba Tigré est engagé dans la lutte contre la faim au Burkina Faso. Ce livre qui est traduit dans les langues nationales va certainement contribuer à cette lutte », a fait remarquer Me Pacéré Titinga.

Pendant trois jours, les experts, dont des enseignants-chercheurs à l’université Joseph Ki-Zerbo, vont traduire le livre dans les huit langues nationales retenues. « Je me réjouis que des acteurs du monde universitaire acceptent de faire le travail. C’est la preuve qu’il en sortira un travail de qualité et qui sera utile à tous », a ajouté le Larlé Naaba Tigré.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Un drone finit son vol dans une concession
Commune de Kongoussi : Le directeur régional de Plan International solidaire des déplacés internes
Présence militaire étrangère au Burkina : Le MBDHP/Séno se pose des questions
Association hommes et femmes pour le développement du Sourou et du Nayala : 25 ans au service du bien-être des populations
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés