Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 12 novembre 2019 à 16h59min
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale

Ce mardi 12 novembre 2019, a débuté la série de formations au profit des acteurs du secteur de l’eau et l’assainissement. L’initiative émane de l’agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA), bâtie sur le socle de la recherche et de la formation à travers les écoles EIER et ESTHER devenues 2iE de nos jours, suite aux réformes.

« Malgré tous les efforts qui ont été faits, jusqu’à présent, l’assainissement reste à la traîne. Il faut qu’on trouve des outils innovants qui puissent nous amener à booster l’assainissement, car l’hygiène et l’assainissement est un volet transversal par rapport à tous les autres domaines ». C’est ainsi que s’exprimait, mardi, à Ouagadougou, Noélie Pitroipa de la représentation nationale de l’agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) à l’occasion de la cérémonie de lancement de la série de formations au profit des acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement.

Cinq jours durant, du 12 au 16, une dizaine de participants issus, entre autres, du ministère en charge de l’Eau, du Centre international de l’eau et de l’assainissement-Burkina, de la Fondation nature et vie, seront instruits sur la thématique des outils de marketing et de mobilisation sociale. Il s’agit en l’occurrence de l’Assainissement total porté par les communautés (ATPC), l’Assainissement total porté par les leaders (ATPL) et la Participation à la transformation de l’hygiène et l’assainissement (PHAST). Ce rendez-vous du donner et du recevoir permettra aux apprenants d’être plus opérationnels sur le terrain dans l’exercice de leurs responsabilités.

Selon le secrétaire exécutif d’EAA, Hobat Pierre Rogoto, le marketing commercial, adapté au social, est un puissant moyen d’accès aux services sociaux. Dans leur cas, il s’agira par exemple de l’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement. La mobilisation sociale, quant à elle, poursuit-il, permet d’amener le plus grand nombre de personnes à rallier la même cause et à y apporter leur contribution. En cela, maîtriser les outils de ces deux concepts paraît fondamental pour des acteurs de développement comme ceux du secteur de l’eau. Pour le secrétaire exécutif, la présente session se retrouve concentrée dans le deuxième objectif d’EAA, qui se rapporte à la recherche-action et la formation.

A travers la recherche-action, a-t-il fait observer, « l’institution fait la promotion des innovations dans le secteur de l’eau et l’assainissement à faible coût, puis les répercutent sur le terrain auprès des acteurs du secteur, de sorte qu’ils puissent s’approprier cette technologie et également la répercuter sur le terrain auprès des populations rurale, périurbaine et urbaine. Ce qui permettra d’accroître le taux d’accès à ces services sociaux de base ».

Poursuivant, il a exprimé ses attentes à l’issue de la rencontre. « Je souhaite que ceux qui sont là et qui inaugurent la relance de nos activités de formations puissent être fiers et contents d’avoir participé et acquis des connaissances nouvelles mais aussi et surtout qu’ils puissent les répercuter une fois qu’ils repartent sur le terrain », a-t-il dit. Aussi, M. Rogoto a émis le souhait de voir les participants être leurs ambassadeurs auprès des collectivités et des autres partenaires. Il a, pour terminer, déroulé le programme des activités à venir. « Nous avons déroulé un certain nombre de modules qui sont là et nous allons encore les accentuer pour toute l’année 2020 où nous allons reprendre la formation avec beaucoup plus de vigueur », a-t-il indiqué.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Accès à l’eau potable : Les femmes de Loropéni appellent au secours
Commune de Seytenga : Le MBDHP/Séno organise une journée de salubrité
Actions climatiques au Burkina Faso : L’état des lieux dressé à travers deux rapports
Sécurisation des corridors biologiques n°1 et n°2 : Un message de plaidoyer livré au Ministre Batio Nestor Bassière
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité national de suivi fait le point des activités
Ministère de l’Environnement : Le programme budgétaire 088 passé en revue
Journée mondiale des toilettes 2019 : « Pour la santé et la dignité humaine, agissons ! »
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés