Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

Accueil > Actualités > Politique • DECLARATION • mardi 12 novembre 2019 à 16h50min
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

Le président du Faso, Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, a adressé jeudi 7 novembre 2019, depuis Kosyam, un message fort de compassion et de solidarité au peuple burkinabè au lendemain de la tragédie causée par les terroristes sur l’axe routier menant de Ougarou à Boungou dans la Tapoa site aurifère exploitée par la société minière SEMAFO.

Les Burkinabè sont encore meurtris et prostrés par l’ampleur de l’hécatombe du 6 novembre 2019. La catastrophe a également causé de nombreux blessés et des personnes sont portées disparues.

Pour notre parti, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), le mercredi meurtrier et sanglant du 6 novembre 2019 au Burkina Faso, sera marqué au fer rouge dans l’histoire du peuple burkinabè et de sa démocratie mise à mal par les ennemis de notre peuple.

Le coup est rude et profond. Dans le cadre de ses fonctions constitutionnelles, c’est un président du Faso dépité mais digne, combatif et déterminé qui s’est adressé à ses compatriotes choqués par la cruauté et la bestialité de l’opération terroriste.

C’est dans ce contexte délicat et douloureux, où le poids des larmes et de l’émotion domine celui des mots, que le président Roch Marc Christian Kaboré a assumé la pleine mesure de la charge présidentielle en décrétant un deuil national de 72 heures. Il a appelé les Burkinabè à la compassion, à l’union sacrée et au sursaut patriotique pour sauver la Nation, ses institutions républicaines, ses valeurs de cohésion et de vivre-ensemble.

Certes, les Burkinabè sont meurtris dans leur chair, touchés au plus profond d’eux-mêmes, cependant, ils doivent se rendre à l’évidence qu’il s’agit bel et bien d’une tentative d’occupation de notre territoire qui est en cours par la stratégie du terrorisme, de destruction de la cohésion sociale burkinabè, d’installation du doute et de la panique dans notre société, de déstabilisation de nos institutions républicaines.

Aujourd’hui, les agendas sont lisibles, et les schémas se révèlent. Après les attaques des villages, de lieux de culte, de regroupements des FDS, d’assassinats politiques, de sape des bases économiques de notre pays, il est désormais clair aux yeux de l’opinion nationale et internationale, que les ennemis du peuple burkinabè cherchent à mettre un coup d’arrêt à la démocratie burkinabè.

C’est le sens du combat, celui de la défense de l’Etat, de ses institutions et de la paix, auxquels nous convie le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans son adresse à la mobilisation générale aux Burkinabè du 7 novembre dernier.
Le MPP n’a aucun doute sur la capacité et la combativité de notre peuple, même surpris dans un premier temps par ce cynisme, à remporter la victoire.

Notre histoire ancienne et récente nous a préparé à faire face à l’adversité, qui, aujourd’hui, est plus que réelle. Les strophes de notre Hymne de la victoire, le Ditanyè, en certains de ses passages, en évoquant le passé de notre peuple, constituent une grande source d’inspiration au combat. Nous devons faire face à « la férule humiliante, la rapacité venue de loin, la cynique malice ». Rester sereins en se souvenant que, quand bien même il y a eu des servants locaux et que « beaucoup flanchèrent, les échecs, les succès, la sueur et le sang ont fortifié notre peuple courageux et fertilisé sa lutte héroïque ». C’est aux Burkinabè du Ditanyè « nourris et instruits à la source vivifiante de la résistance, les engagés volontaires de la liberté et de la paix » que le président du Faso lance cet appel à la mobilisation générale pour sauver la Patrie du péril qui le guette.

Aujourd’hui, nous avons en face, non pas, un ennemi virtuel, mais réel : le terrorisme politique. Et l’une des terminologies de notre hymne national « La Patrie ou la mort, nous vaincrons ! » trouve tout son sens et toute sa plénitude, comme par prémonition, dans l’appel du président du Faso au recrutement de Volontaires de défense en soutien aux FDS déjà en première ligne contre la menace terroriste.

A ces Burkinabè qui sont encore dans la tergiversation, les faux-fuyants, la recherche de boucs émissaires, l’exploitation politicienne de la situation, à ceux qui actent pour déchirer l’habit qu’ils souhaitent porter un jour, qu’ils se souviennent de cette phrase de l’ancien président burkinabè, le Général Aboubacar Sangoulé Lamizana, ce grand sage, au plus fort des turbulences politiques en d’autres temps, qui disait ceci : « La Haute Volta a plus souffert de la pauvreté d’esprit de ses fils, que de pauvreté matérielle ».

Le MPP interpelle alors tous les patriotes burkinabè convaincus ayant le sens de l’Honneur, de la conscience politique élevée, à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie.

DEMOCRATIE - EGALITE - PROGRES
Le Porte-parole du parti
Dr. Bindi OUOBA

Vos commentaires

  • Le 12 novembre à 11:41, par Lool En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    Amen, que cela soit. Nous vaincrons à coup sûr les terroristes avec la mobilisation de notre peuple. Que les ennemis de notre peuple se mettent à l’écart pour observer ce vaillant peuple à l’œuvre pour vaincre les terroristes. Nous n’avons besoin de prisonniers criminels sur nos champs de bataille, eux qui ont déjà suffisamment fait la preuve de leur perfidie envers notre patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 12:26, par sheikhy En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    J’espère que les gens comprendront maintenant qu’il s’agit tout simplement d’un acharnement macabre contre notre pays. Même si c’est le régime en place qui est principalement visé, on n’a pas le droit subir cela à un pays et surtout tuer des innocents aussi lâchement et méchamment. A partir du moment ou ils s’attaquent directement à nous, même si le pouvoir est défaillant, on doit se mettre en rangs serrés pour montrer qu’il y a un peuple au Burkina. Le volontariat ne doit pas se résumer à l’enrôlement dans des unités combatives. Au vu de la nouvelle stratégie des terroristes, même le renseignement doit être maintenant volontaire parce qu’ils sont parmi la population ou pas très loin. Aucun burkinabé ne doit accepter de tels actes même et dénoncer même si c’est un proche parent.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 12:42, par chômeur En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    Nous qui cherchons emploi là woh ! C’est une occasion alors ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 12:54, par Le regard citoyen En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    Enfin ! la vraie solution est à notre portée.
    Comme l’a déjà dit feu le Président Thomas Isidore noël SANKARA, même si la sécurité de l’ensemble du pays est confiée aux spécialistes de la chose(FDS) ; il n’en demeure pas moins que la forte implication du peuple organisé et conscient doit être mise à contribution ; j’en veux pour preuve la mise en place des CDR( Comité de défense de la Révolution).
    Par analogie on peut dire aujourd’hui CDR= comité de Défense de la République s’impose puisque vraisemblablement la République est attaquée par des forces obscurantistes et donc les fils et filles du Faso doivent s’organiser pour donner la réplique ; notre salut en dépend.
    Donc l’appel du PF vient à point nommé et je m’engage. Dieu sauve et bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 13:17, par James En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    Où se trouvaient les conseillers du Président pour laisser le Faso à la croisée des chemins ? Cela devait venir plus tot car nos FDS ont besoin de la population pour la sécurité de nos villages et département.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 16:28, par ayo En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    Personnellement, avec la mise en œuvre , des Volontaires je crois que c’est vers la fin des terroristes dans les villages et bourgades. ces malfaiteurs seront traqués et neutraliser par les fils et filles des villages. Maintenant, il faudra des pendants des Volontaires dans les grandes villes aussi. car quand ils seront traqués dans les villages, ils vont vouloir se réfugier dans les grandes villes. il faut aussi des volontaires dans les quartier et six mètres. Que Dieu benisse le Faso/ la patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 21:43, par TotoEstFâchée En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    - Messieurs et Mesdames du MPP, vous pouvez payer des Internautes-Data ou Internautes-Méga, pour remplir les forums avec tout et n’importe quoi. Cela n’est pas la solution. La solution est d’abord la vérité que vous devez à notre peuple. Et Monsieur Christian Roch Kaboré de l’ex-ODPMT/CDP/MPP connait bien cette vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre à 07:43, par KCG En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    C’est quoi ces inepties de volontaires etc....
    Un peu de respect pour les FDS ( qui devraient aussi penser à leur réorganisation, en mettant qui il faut là où il faut...), demandez leur, leurs besoins (matériels, et formations adéquates...) pour mener cette lutte. Et composer avec les populations, les FDS l’ont toujours fait et sauront accentuer cela. À un moment il faut penser à arrêter les distractions et les multiples calculs politico-politiciens...
    Mettez qui il faut là où il faut avec ce qu’il faut... si le nombre de combattants remportait une guerre, ça se saurait depuis fort longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre à 09:40, par KCG En réponse à : Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie

    Bonjour à toutes et tous,
    J’espère partager en toute humilité mon avis qui est le suivant :
    Si tout un chacun en intervenant ci et là se contentait de parler, argument contre argument ou avoir l’humilité et l’intelligence d’esprit de proposer une amélioration à l’idée d’autrui , je reste convaincu qu’on pourrait voir un début de solution poindre.
    Petit exemple concernant l’histoire du RSP, on se focalise sur l’appellation etc... À ma connaissance ( quelqu’un pourra me contredire ) tous ses anciens éléments ne sont pas en prison, mais plutôt ventilés aux 4 coins du BURKINA. Un internaute disait qu’ils ne sont pas plus intelligents et mieux formés que le reste de l’armée et encore moins que leurs formateurs ( mais qui sont leurs formateurs, posez vous cette question...) ; Totalement d’accord avec le 1er point ( ils ne sont pas plus intelligents que quiconque...), par contre pensez vous que tous les militaires du FASO sont passés par les centres d’entraînement commandos ? À l’instar de la force spéciale de la gendarmerie nationale, pourquoi ne pas reconstituer une force d’élite ( l’appeper comme bon semble à certains, guerriers masaïs ou autres) composée de petits groupes qui seront le fer de lance des troupes dans les différentes régions, ou retrouver les formateurs locaux de ce fameux ex RSP, afin qu’ils participent à la sélection et formation actuelle des militaires de l’armée "régulière" pour constituer de petits groupes de force de frappe. Car, certes le BURKINA s’en remettra, mais quand et à quel prix... Là il faut aller au plus urgent avec les moyens que l’on a. Tous les anciens de l’ex RSP ne sont pas poursuivis par la justice burkinabè et je pense que sur le millier qu’ils sont beaucoup aiment leur pays autant que tous. Si se sont des tigres en papier ou pas, c’est le moment de le montrer aux yeux de tous et en finir avec. Avec tout le respect que j’ai pour Mr Komboïgo, Ça m’est égal que l’idée vienne de lui ou un autre...
    Pour le fait que les anciens chefs du RSP avaient des connexions dans les milieux djihadistes, désolé mais c’est le monde réel, pensez vous que quand un chef djihadiste se prend un missile des "occidentaux", sa planque a été lue par un devin dans une calebasse de lait ? Non c’est parcequ’il y’a des contacts dans le milieu djihadiste qui ont fournis les informations nécessaires ( c’est pactiser avec le moins pire en attendant que son tour arrive, ainsi va la dure réalité de ce monde non idéaliste qu’on aimerait tous mais hélas...).
    Nous sommes des millions de cerveaux, si on arrête un temps soit peu de s’injurier sur les forums ou à défendre notre candidat ( qui malheureusement sont toujours les derniers à pâtirent des situations désastreuses de nos pays...), et à partager des idées constructives, améliorer ou prouver en argumentant uniquement quelle telle idée ne serait pas la bonne, je crois sincèrement que nous pouvons espérer poindre une lueur d’espoir. Mais si nous continuons avec nos spécialistes en tout genre qui étalent leur science dans leur gros français pour juste flatter leur égo, et nos querelles intestines, oui il y’aura une fin mais avec un très lourd tribu à payer. Si quelqu’un avait trouvé la solution à lui tout seul, nous ne serions pas là. Pour les pauvres FDS qui se font tuer tous les jours, il faut arrêter de se voiler la face sur le manque de matériel criard à commencer par les armes qu’ils ont et les protections ( nu besoin d’être un spécialiste en armement et matériel de sécurité pour comprendre cela...). Courage aux populations qui vivent cette situation au quotidien et toute mon admiration devant leur courage à rester dans leurs localités, peu importe les raisons.
    Le partage intelligent ( idées, proposition...), chacun à sa place et la prise de responsabilité des uns et des autres seront déjà un grand pas vers le salut. Merci.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Centre de formation du MPP : « Le Parti communiste chinois a fait un investissement à hauteur de près de 300 millions de FCFA », estime Dr Emilé Paré
Crise sécuritaire : Les "lionnes" de l’UPC s’outillent pour la résilience
Extradition de François Compaoré : Des OSC burkinabè demandent à la France de clarifier sa position
Sécurité : Le président du Faso annonce un sommet avec ses pairs du G5 Sahel sur le partenariat avec Barkhane
Burkina : Le Front Progressiste-FP annonce sa rentrée politique
Invitation du président Macron à Pau : Un signe de mépris à l’égard des peuples des cinq pays concernés, selon l’opposition politique
59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : « Nous devons retourner à nos racines, au « Burkindlim », exhorte l’UPC
Attaques terroristes au Burkina : Djibrill Bassolé réagit aux accusations portées contre lui par des responsables de la majorité présidentielle
Levée des sanctions au CDP : Mahamadi Kouanda invité à se conformer aux directives du fondateur
Congrès pour la démocratie et le progrès : Décès de Moustapha Sarr, membre du Bureau exécutif national
Elections 2020 au Burkina : La CENI lance sa campagne « Enrôle ton 18 ans » à Tenkodogo
Invitation des chefs d’État du G5 Sahel à Pau : Me Benewendé Sankara dénonce le caractère irrespectueux de Macron
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés