Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural : Un atelier pour présenter les résultats du projet

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 14 novembre 2019 à 22h29min
Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural : Un atelier pour présenter les résultats du projet

Le Burkina Faso est confronté à de nombreux défis dans la gestion de ses ressources en eau. De ce fait, il fait partie des premiers pays à s’être engagés dans les réformes pour permettre la mise en œuvre de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE). Ces ressources étant soumises à une pression croissante pour des usages multiples et concurrentiels, créant une raréfaction, il a été mis sur pied le Projet de planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural au Burkina Faso (PP4MIS) par l’International Water Management Institute (IWMI) pour favoriser l’élaboration de politiques et l’amélioration de la gestion communautaire des ressources en eau dans la Boucle du Mouhoun, le Sud-ouest et les Hauts-bassins. Ainsi, arrivé à terme, après trois ans d’existence, l’International Water Management Institute a saisi l’occasion de sa clôture pour présenter ses résultats à ses partenaires à travers un atelier le lundi 11 novembre 2019 à l’hôtel des conférences de Ouagadougou.

Les conditions d’accès à l’eau et l’absence d’une définition claire des droits relatifs aux ressources en eau au niveau local sont à l’origine de conflits occasionnels entre usagers de l’eau. Par ailleurs, les activités telles que l’agriculture et l’orpaillage portent atteinte à la qualité des ressources.

Face à cette situation, l’Etat burkinabè, depuis 2000, a entrepris des réformes des cadres réglementaires, politiques et institutionnels. Cependant, elles connaissent des insuffisances notamment dans la prise en compte des contextes socioculturels et politiques que sont la faiblesse des institutions, le manque de compréhension par les usagers de l’eau, l’accès insuffisant à l’information et à la prise de décision en particulier pour les femmes et le manque de modèles de financements viables pour assurer la durabilité des institutions locales.

Pour résoudre ces lacunes, il a été créé deux institutions en charge de la gestion de l’eau au niveau local que sont les comités locaux de l’eau (CLE) qui sont définis comme des « maillons de base du cadre institutionnel de la GIRE impliquant l’administration au niveau déconcentré, les collectivités territoriales et les usagers de l’eau », et les associations des usagers de l’eau (AUE) au niveau des villages qui permettent un transfert de la gestion des ressources hydrauliques fournissant l’eau potable aux municipalités.

Face à ces constats, l’International Water Management Institute a mis en œuvre le projet de recherche « Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural au Burkina Faso » avec ses partenaires, l’Agence de l’Eau du Mouhoun, le programme de Master Agrinovia de l’Université Pr. Joseph Ki-Zerbo et l’Université Technique de Vienne. D’une durée de 3ans (septembre 2016-novembre 2019), le projet a permis de renforcer les institutions en charge de la gestion intégrée des ressources en eau, favoriser l’élaboration des politiques de gestion de l’eau et améliorer la gestion communautaire des ressources en eau.

Le projet est intervenu dans 3 régions du Burkina Faso que sont la Boucle Mouhoun, le Sud-ouest et les Hauts-bassins, avec cette question principale comme ligne d’action : « comment les réformes de la GIRE peuvent-elles être adaptées pour accroître l’efficacité et la viabilité de la gestion de l’eau et améliorer la sécurité des moyens de subsistances des populations rurales pour la participation accrue des acteurs locaux ? ».

Il aura également aidé à la réalisation d’activités de communication à la destination du grand public, à de nombreuses activités de sensibilisations au bénéfices des usagers et espaces de gestions ainsi qu’à l’élaboration d’un guide méthodologique à destination des agences de l’eau. Il a également touché les autres Agences de l’Eau et les services de la Police de l’Eau.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso,net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés