Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Maintenance automobile et génératrice : Des militaires de 15 pays d’Afrique se forment à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 8 novembre 2019 à 19h48min
Maintenance automobile et génératrice : Des militaires de 15 pays d’Afrique se forment à Ouagadougou

L’Institut supérieur de logistique de Ouagadougou, anciennement appelé Ecole militaire technique de Ouagadougou, a livré sa 11e promotion de certifiés techniques du 2e degré en maintenance automobile et génératrice. Ce 8 novembre 2019, les 20 stagiaires issus de 15 pays africains ont reçu leurs parchemins qui font désormais d’eux, des chefs d’atelier.

Débutée le 15 juin 2019, la formation de la 11e promotion du certificat technique 2e degré en maintenance automobile et génératrice a regroupé 20 stagiaires issus de 15 pays d’Afrique. Ce sont des sous-officiers supérieurs, des sous-officiers subalternes et des militaires du rang qui avaient déjà passé le 1er degré. Pendant 22 semaines, ils ont été outillés dans 21 modules en cours académiques et en exercices pratiques, soumis à 40 évaluations individuelles pour être des chefs d’atelier maintenance automobile et génératrice.

« Vous savez, toute mission est liée à la logistique sans laquelle on ne peut avoir des résultats probables. En tant que chefs d’atelier et au vu des connaissances qu’ils ont pu acquérir, ils devront se mettre à l’ouvrage pour répondre aux sollicitations des unités qui sont sur le terrain. Que ce soit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou dans le cadre des opérations de sécurisation intérieure, de la protection de la population et des biens », a expliqué le Colonel Nestor Ouédraogo, Directeur général de l’Institut supérieur de la logistique de Ouagadougou.

Le Directeur général de l’ISLO

Les stagiaires ont appris, entre autres, la maintenance des véhicules légers et blindés, à diriger une équipe de réparation dans un atelier, à assurer la fonction de chef d’atelier maintenance autonomobile et génératrice.

Pour le Lieutenant-Colonel Olivier Gentine, directeur des études de l’ISLO, la caractéristique de ce stage est que la réussite des apprenants tient à leur capacité à accumuler des connaissances très différentes les unes des autres, mais toutes très importantes. Trois volets allant du module scientifique (la technologie des matériaux, les mathématiques, l’électricité générale), du module axé sur la technique automobile (les cours de manœuvre de force, la mécanique générale, l’hygiène sécurité la et condition de travail) et le module sur la pratique (le dépannage, réparation, l’application tactique, la station-service, le groupe électrogène, l’informatique).

« Aucune impasse ne peut être tolérée », a précisé le militaire français. Au bilan, la promotion s’en tire avec une moyenne de 14,54. Tous ont été jugés aptes à assumer la fonction de chef d’atelier. Par contre, il a précisé que « certains ont encore quelques lacunes à combler ».

« Vous avez tous montré de belles qualités de combativité, de volonté et de courage pour décrocher vos certificats techniques du 2nd degré mais ce que vous avec accompli était la partie du chemin la plus facile », a poursuivi le directeur des études. Le plus dur, c’est quand ils seront en situation, au quartier ou en opérations et que leur expertise sera sollicitée. La vie des hommes en dépend le plus souvent, et les nouveaux certifiés devront prouver qu’ils ont été bien formés.

Les stagiaires de la 11e promotion

L’adjudant-chef Fidèle Traoré, président de la promotion, a traduit la reconnaissance de ses camarades à tous ceux qui ont œuvré à leur formation. Selon lui, les différents enseignements ont été bénéfiques pour eux dans la mesure où le secteur de l’automobile est en plein essor avec des technologies de pointe. Le stagiaire malien a rassuré les formateurs que la promotion travaillera à mériter son parchemin de chef d’atelier.

Le major de la formation, le Sergent-Chef Karim Sawadogo

La plus faible moyenne de la promotion est de 11,62. Le major, un Burkinabè, Sergent-Chef Karim Sawadogo récolte 16,96.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
Amicale des femmes de la BOA : Un dîner-gala pour célébrer la solidarité entre les femmes de la banque
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés