Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : La délimitation d’un lieu de culte divise les habitants de Kimidougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 8 novembre 2019 à 14h45min
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : La délimitation d’un lieu de culte divise les habitants de Kimidougou

Le maire de l’arrondissement N°2 de la commune de Bobo-Dioulasso, Paulin Z. Sanou, a animé, le mercredi 6 novembre 2019, une conférence de presse au sein de la mairie dudit arrondissement. L’objectif était d’apporter des précisions sur un incident survenu dans le village de Kimidougou (village rattaché à l’arrondissement 2), suite au projet de délimitation des sites dédiés aux cultes. Les natifs et habitants dudit village ayant assisté à la scène étaient également présents à la conférence.

C’est suite à un reportage diffusé sur une chaîne de télévision faisant cas d’un affrontement qui aurait eu lieu dans le village de Kimidougou autour d’une affaire de terres, que le maire de l’arrondissement N°2, Paulin Sanou, a invité la presse, le mercredi 6 novembre 2019, pour donner des précisions par rapport à cet incident. Le maire a d’abord rappelé qu’il était absent de Bobo-Dioulasso au moment où l’incident se produisait, dans la semaine du 28 octobre au 3 novembre 2019. Il affirme cependant s’être renseigné sur le déroulement de la scène auprès de Moussa Sanou, conseiller municipal du village de Kimidougou. Ce dernier ayant assisté à la scène lui aurait confié qu’il n’y a pas eu d’affrontement.

Selon le récit de Moussa Sanou, « le Conseil villageois de développement (CDV) a initié un projet de délimitation des sites dédiés aux cultes. Ce projet a rencontré l’assentiment des habitants et des fils et filles du village. Nous nous sommes donc rendus sur le lieu de culte du village (Kansô) avec un technicien. A notre grande surprise, un ‘‘allogène’’ du village a pris par surprise le GPS du technicien dans l’objectif de l’empêcher de faire son travail. Nous avons juste retiré le GPS des mains de cet individu pour ensuite le remettre à son propriétaire ; mais personne ne l’a violenté physiquement ».

Paulin Sanou, maire de l’arrondissement 2 de Bobo

Appuyé dans ses propos par Boukari Fadouga Konaté, natif de Kimidougou, le maire dit ne pas qualifier cette situation de crise mais y voit plutôt un incident causé par des lobbies, des démarcheurs vendeurs de terrains, qui veulent préserver leurs intérêts fonciers. « Les habitants du village n’ont pas appelé la télé et les forces de l’ordre. C’était l’œuvre de ces lobbies, démarcheurs de vente de terrains car, figurez-vous, il y a des personnes qui ont près de 200 à 300 hectares dans le village ; c’est du jamais vu au Burkina ! Le chef de village ne peut pas signer ces genres de papiers. Sinon personne ne s’était opposé au projet de délimitation. Ce qui est passé à la télé, c’est une position partisane et il n’y a jamais eu de crise. C’est le fait de s’opposer à ces ventes qui, dans certains cas, touchent aux lieux de culte, qui crée problème. Tous les chefs coutumiers et de village de Bobo-Dioulasso avaient donné leur accord concernant ce projet de délimitation. Il faut que les gens sachent qu’il y a des terres qui ne sont pas à vendre, en particulier les lieux de culte. Ils ne sont pas à vendre », martèle le maire Paulin Sanou. Lire la suite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
Amicale des femmes de la BOA : Un dîner-gala pour célébrer la solidarité entre les femmes de la banque
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés