Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Don de sang : L’amicale des femmes de Bank of Africa apporte sa contribution

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 7 novembre 2019 à 21h03min
Don de sang : L’amicale des femmes de  Bank of Africa apporte sa contribution

C’est pour apporter sa contribution à la grande pénurie de sang à laquelle fait face la banque de sang que l’amicale des femmes de Bank of Africa (BOA) en partenariat avec l’association SOS Sang a organisé une collecte de sang, le jeudi 7 novembre 2019 au siège de l’institution.

Donner son sang pour sauver une vie, et accompagner l’association SOS Sang dans son plaidoyer pour le don de sang, telles sont les raisons qui ont motivé les membres de l’amicale des femmes de la BOA à organiser ce don de sang. Et pour la présidente, Jeannine Bertille Zangréyanogho, offrir son sang est un acte noble.

Selon elle, en cette période de paludisme, le don de sang devient une nécessité. En tant que femmes, ajoutera-t-elle, le don de sang permet de secourir les femmes en couche et les enfants anémiés ayant besoin de sang. Créée en avril 2014, l’amicale des femmes de la BOA travaille à l’épanouissement de la femme d’une manière générale et à l’implication de celle-ci au rayonnement de l’entreprise en particulier.

En intervenant dans le social avec des dons à des personnes nécessiteuses, à des orphelinats, l’amicale qui est à sa première expérience, espère disposer de 50 poches de sang. A cet effet, la présidente a rassuré que cette activité est désormais inscrite en lettres d’or dans le programme d’activités de l’amicale.

Pour Jean-Basco Zoundi, président national de SOS Sang, c’est avec plaisir que son association accompagne l’amicale des femmes de la BOA dans cette opération de collecte de sang pour soulager les malades qui souffrent dans les hôpitaux en raison du manque de sang. C’est également une grande joie pour lui de reprendre les activités, car la grève du personnel de santé avait grippé le travail.

En effet, selon Jean-Bosco Zoundi, « depuis 2 semaines, on a repris les activités, même si elles ne sont pas totales, au moins on arrive à sortir un tant soit peu pour chercher le liquide précieux au profit des malades, surtout en cette période de palu où le besoin s’élève à 200 poches par jour ». Aussi, a-t-il lancé un appel à ceux qui n’ont pas encore fait de don de sang à avoir le sens de l’humanisme, de l’amour du prochain pour sauver des vies. Pour le parrain d’honneur de l’amicale, Marcel Bassolé, le don de sang est un acte louable qui sauve des vies. Pour cela, il a encouragé ses filleules à continuer dans les activités d’entraide conformément à l’esprit de solidarité de leur structure.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
Amicale des femmes de la BOA : Un dîner-gala pour célébrer la solidarité entre les femmes de la banque
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés