Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Message • jeudi 7 novembre 2019 à 22h58min
Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète  un deuil de 72 heures et annonce  le recrutement de volontaires

Dans un message à la nation prononcé ce jeudi 7 novembre 2019, suite à l’attaque meurtrière du convoi de SEMAFO, le président du Faso a annoncé l’entrée en vigueur d’un deuil national de 72 heures à compter du 8 novembre 2019 à 00h et le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie.

Message à la nation de SEM Roch Marc Christian KABORÉ, président du Faso, président du Conseil des ministres et chef suprême des armées suite à l’attaque meurtrière d’un convoi de la société minière SEMAFO sur l’axe Ougarou-Boungou

Peuple du Burkina Faso,
Chers compatriotes

Dans la matinée du mercredi 06 novembre 2019, des individus armés non-identifiés, ont lâchement attaqué avec une barbarie inqualifiable, un convoi transportant des travailleurs, entrepreneurs et fournisseurs de la mine d’or de SEMAFO SA, sur l’axe Ougarou-Boungou.

Le bilan provisoire est de 38 morts, et de nombreux blessés transférés immédiatement au CHR de Fada N’Gourma et à l’hôpital de Tengandogo à Ouagadougou.

Une fois de plus, notre Peuple est endeuillé par des groupes armés terroristes, qui multiplient ces derniers temps des actions meurtrières contre nos populations civiles et nos Forces de Défense et de Sécurité.

En cette douloureuse circonstance, au nom de la Nation entière et en mon nom personnel, je présente mes condoléances et toute ma compassion aux familles éplorées et mes vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Peuple du Burkina Faso,
Chers compatriotes

Ces actes ignobles qui relèvent d’une autre époque, visent à semer la psychose au sein de notre Peuple et à déstabiliser notre démocratie.
Il nous faut rester dignes et courageux.

C’est pourquoi, j’engage les Forces de Défense et de Sécurité à traquer et combattre, sans concession, les terroristes et tous leurs complices et appelle notre Peuple à la mobilisation générale contre le terrorisme.
Dans ce sens j’ai ordonné le recrutement de volontaires pour la défense dans les zones sous menace.

Seule une mobilisation générale des fils et filles de la Nation, sans considération de région, d’ethnie, d’opinion politique et de confession religieuse, est à même de vaincre ces meurtriers, sans foi ni loi, qui rêvent de soumettre notre Patrie et notre Peuple courageux à leur diktat machiavélique.

Peuple du Burkina Faso,
Chers Compatriotes

En ces moments difficiles, tout en saluant la résilience de nos braves populations, et l’engagement résolu et déterminé de nos FDS, j’invite les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur à l’union sacrée pour défendre les intérêts supérieurs de la Nation menacée.

Je décrète, à compter du 8 novembre 2019 à zéro heure, un deuil national de 72 heures.

Durant ces 72 heures, j’invite chaque Burkinabè au recueillement et à l’introspection, pour raffermir sa foi en l’unité, à la cohésion et à la paix dans notre pays.
Je demeure convaincu que les Burkinabè, dignes héritiers de la longue et héroïque tradition de lutte de nos ancêtres, sauront faire face au terrorisme, en opposant la résistance victorieuse qui s’impose.

Dieu bénisse le Burkina Faso
Je vous remercie.

Vos commentaires

  • Le 7 novembre à 14:54, par YONLI MANDI En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Il est à saluer le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie mais vigilance pour ne pas recruter dans le camp des ennemis car aujourd’hui dans nos contrés on se sait plus qui est qui

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:03, par Jack En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Il faut anticiper au lieu d’être toujours dans la réaction. Sans être du renseignement, on sait tous que nous perdons du terrain et il faut prendre des mesures fortes au lieu des gros discours. Équipez les boys avec le bon matériel et renforcez le renseignement, les résultats suivront. La réaction et les actions sporadiques ne sont pas la solution. Il faut bâtir une stratégie sur la durée et sur l’anticipation pour vaincre cette hydre qui nous ronge chaque jour.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:38, par Segara En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    M. Le Président, vos propos prendront de la mesure dès lors que vous commencerez de dire à la fin de vos communiqués « La patrie ou la mort, nous vaincrons » au lieu de Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:38, par yannick En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Une décision de Monsieur le Président du Faso à la hauteur de la menace sécuritaire et j’espère que des milliers de patriotes répondront à l’appel.
    Le Burkina est en danger et le moment est à l’union sacrée afin que notre devise : LA PATRIE OU LA MORT ne soit pas un slogan ou une phrase creuse,mais une conviction profonde et un sens de patriotisme élevé pour défendre chaque centimètre de la TERRE DES HOMMES INTEGRES.
    Et ensemble dans une mobilisation générale,NOUS VAINCRONS !!!
    Le nazisme a été vaincu,le terrorisme sera battu par la résistance populaire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:45, par Hamon En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Voila, ce sont ces genres de paroles de mon président que je voulais entendre. Maintenant la balle est dans le camp de notre peuple. Vous avez entendu le cri de cœur de notre peuple et maintenant on y va pour la guerre contre l’hydre terroriste et toute affaire cessante, mettez tous les moyens dans cette opération. Pas d’élection tant qu’un mètre carré de notre territoire n’est pas librement accessible sans risque.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:51, par Time Will Tell En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    En entendant le recrutement de volontaires, que faites-vous des militaires et policiers radiés ??? je comprends qu’on ne libère pas ceux qui sont condamnés pour coup d’Etat. Mais le régime déchu a injustement radié des militaires et policiers qui sont déjà prêts pour le front.
    Des gens sont morts hier dans la matinée, vous faites un conseil des ministre sans même aborder cette question, ne serait-ce qu’en communication orale. Mais quand on tue 20 personnes à Ouagadougou, vous tenez un conseil de ministres extraordinaire. En réalité le terrorisme rit lors qu’un gouvernement classe ses citoyens en première zone et deuxième zone.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:54, par YIRMOAGA En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    En combien de temps ces volontaires seront aptes à aller combattre ?
    la solution très pratique c’est créer des états majors le long de la zone de crise.
    Des PC qui vont prendre en compte la mobilité des troupes , en appui et en évacuation rapide des blessés.
    A voir la quantité et la qualité des Off supérieurs à La Tribune le 1er Novembre lords de la fête de l’armee, le potentiel existe.
    Il manque là volonté ?
    la crème des galonnés tous à Ouaga, incapable de s’investir en créant une stratégie pour défendre le harcèlement de combattants à motos, ou organiser une contre offensive pour neutraliser une colonne de motocyclistes venue détruire une base militaire une brigade ou un commissariat, vraiment c’est pas des volontaires qui vont palier à la situation.
    Une autre solution.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 15:56, par wendlassida En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    BONNE DÉCISION EXCELLENCE, IL RESTE A RECRUTER DES AGENTS DE SANTÉ ET D’ENSEIGNANTS VOLONTAIRES POUR ACCOMPAGNER LES ACTIONS MILITAIRES.
    POUR CELA JE PENSE AVEC DES AMIS A CRÉER UNE ASSOCIATION D’AGENTS DE SANTÉ POUR SOUTENIR NOS FDS.
    JE SUIS PRÊT A RENDRE MA DÉMISSION ET ACCOMPAGNER.
    QUE L’ÉTERNEL NOUS SOUTIENNE

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:00, par abc En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Mr. le président du Faso ,vous dites :""C’est pourquoi, j’engage les Forces de Défense et de Sécurité à traquer et combattre, sans concession, les terroristes et tous leurs complices et appelle notre Peuple à la mobilisation générale contre le terrorisme..""
    Mr. le President ,selon vous , qui sont les complices des terroristes dans notre pays ?. Je pense personnellement que ce mot "complice" a été de trop dans votre discours et peut declencher de serieux reglements de comple au sein de la population.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:09, par Mano En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    S’il vous plaît, n’envoyez pas vos concitoyens à l’abattoir. Equipez convenablement les fds et vous versez de quoi ils sont capables.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:14, par FILSDUPAYS En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    La balle est lancée et à nous de la saisir maintenant. Que rapidement cette déclaration soit suivie d’une proposition concrète de l’armée pour nous situer les zones d’enrôlement.
    Même s’il en reste un seul burkinabé à la fin de lutte, ce dernier témoignera à la postérité.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:24, par Goulgoulé En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    La seule question qui continue à me ronger les méninges est la suivante : Quelle interpretation chaque Burkinabé fait de la notion du sacrifice ?

    Du point de vue d’un homme intègre, on pourra dire à l’image de Thomas Sankara, que le Sacrifice consiste à se priver de tout le confort à sa disposition pour améliorer la qualité de vie de la masse populaire, au risque même de sacrifier sa vie.

    D’un autre point de vue, le sacrifice a constituer à ôter la vie des autres pour améliorer son propre confort, tout en soumettant la masse populaire à la terreur, allant parfois même à ôter la vie de journaliste qui ose simplement informer l’opinion sur leur dérives.

    Le grand paradoxe c’est quand des moyens de l’état, et plus précisement d’une institution sensée assurer notre sécurité sont détournés à d’autres fins, pendant que nos FDS n’ont pas la capacité de faire voler un petit drone d’inspection pour surveiller certaines zones sensibles.

    Moi je veux bien m’engager pour sacrifier mes projets et même ma vie pour liberer ma patrie, mais face à ces incohérences j’aimerai d’abord savoir quel sera l’attitude de ces même responsables, si leur enfants étaient en première ligne sur les champs de bataille ?

    N’allaient -ils pas s’assurer que leur enfants portaient les meilleurs gilets pare-balle avant d’aller combattre ?

    Fini l’heure des beaux discours, car tout citoyens intègre n’écoute plus ce que racontent tous ces gouvernants, mais observent plutot ce qu’ils font.

    Que nos gouvernants soient d’abord l’exemple de ce qu’ils souhaitent que le Faso deviennent. S’ils ne montrent pas l’exemple du Sacrifice pour leur Patrie, c’est que leur interêts sont ailleurs et l’histoire les jugera en temps opportuns.

    Tous les bigots qui attendznt que Dieu descende pour sauver le Burkina seront déçu de constater que Dieu n’en a rien à foutre, après nous envoyer Thomas Sankara et tous l’héritage qu’ils nous a légué.

    Quelqu’un n’est -il pas en train de jubiler du côté de la lagune ébrié ? là où l’on a prophétisé le malheur du Burkina à travers des multiples attaques ?

    D’une fiction téléphonique mal ficelée par 2 scénaristes chapeautée par un production en faillite, nous voilà plongés au coeur de la réalité, avec un scénario qui marche à perfection....
    A quand la fin du tournage ou du cauchemar ?

    Seule le temps nous donnera la réponse à tous ces questionnements.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:27, par Nabiga En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    La sagesse commence à venir,
    Il ne faut jamais oublier d’où l’on vient sinon BONJOUR les problèmes. Vous êtes au pouvoir aujourd hui d’abord à cause du peuple burkinabè, des SIT-IN et enfin a cause de braves fils courageux comme ZIDA et BARRY. Mais arrivé sur le "trone", vous et votre entourage êtes devenus très laborieux : Subitementt vous lancez que le SIT-IN est illégal, Les activistes sont emprisonnés, ZIDA chassé et chargé et Barry arrêté sans preuves et emprisonné. Voici le cours particulier de l`histoire.
    Ok Rappelez BARRY et ZIDA, Ils ont fait leurs preuves et vous le savez. il faut sauver notre pays. Finie la politique politicienne. Le temps des tergiversation est terminé. Si rien n`est fait, l`autre de l`autre coté est depuis sur la route pour rentrer et vous le connaissez très bien pour deviner les lendemains. Tout dépend de vous, A vous de choisir.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 06:49, par Atrap Le Moize En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

      Nabiga, il y a de la vérité dans ce que tu dis mais qui te dis que Zida et Barry veulent faire partie de cette équipe ? A mon avis, il n’y a pas que ces 2 qu’il faut rappeler au secours car il n’y a plus de honte au stade que nous avons atteint. Ce régime ne pourra plus rien faire pour sauver le Burkina et la situation ne fera que s’empirer avec de nombreuses victimes qui dorénavant ne sont plus seulement militaires mais civiles, n’en déplaise à ceux qui pensent toujours que nous sommes des oiseaux de mauvais augure (quand quelqu’un dit ce qu’ils ne veulent pas entendre). L’heure n’est plus aux tergiversations mais à la logique et à l’objectivité active. Les faits sont têtus et devant nos yeux ; il n’est point besoin à qui que ce soit de jouer les alarmistes. Comme on le dit si bien chez nous, le jour de l’accouchement, la femme ne connait plus la honte. Malheureusement, tout ce que nous apportons comme conseils, avis, opinions, point de vue ne reste que lettre morte car ceux qui nous dirigent se sont murés dans une tout autre logique.

      Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:37, par ayo En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Il faut que les gens la renvoient leur communication.
    je crois que la ministre française des armées a mal communiqué le mardi soir en informant les terroristes qu’une opération d’envergure Bourgou4 est prévue dans les semaines à venir dans la région de l’ Est du Faso. Ce faisant, elle permet aux terroristes d’anticiper leurs actions maléfiques. A moins que la ministre n’ait communiqué cela à dessein

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:38, par yannick En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Si nous restons aux critiques inutiles,nous risquons de ne plus avoir le minimum de sécurité pour ces critiques ;Les terroristes gagnent du terrain et l’heure est à la lutte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:45, par boris En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    je salue cette mesure. suis-je enfin entendu ? car je crie depuis un certain temps que les méthodes conventionnelle s de luttes ne saurait vaincre le terrorisme que nous avons. les réfractaires doivent comprendre que l’heure est grave, les fds sont débordés. ce n’est pas une question d’équipements sinon les américains aurait depuis longtemps finis le job en Afghanistan. c’est vrai, il ya des risques, mais avec autant de tuerie, osons essayer autres choses.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:52, par Mr R En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    J ai suivi en 2015, la polémique entre Boukary Kaboré dit le lion et l ambassadeur mousbilla sankara. Le lion était farouchement contre l exhumation du president Sankara car selon lui vues les circonstances de son décès et selon nos traditions celà ne presageait rien de bons pour le pays. Un avis que ne partageait pas l ex ambassadeur mousbilla. Je demande aux autorités de trouver le plus rapidement possible un endroît pour enterrer sankara et ses compagnons d infortune car le cimetière de dagnoen a été rasé et occupé par des maquis. Les autorités doivent contacter les autorités religieuses pour memer la guerre spirituelle. Des gens dont le dessein est de tuer des onnocents de verser le sang des innocents ne peuvent etre que sous l emprise du malin de satan. Un jeûne de sept jours et des lecteurs coraniques pourront attenuer la menace. Dans tous les cas les autorités religieuses savent comment s y prendre. La reconciliation nationale est necessaire et doit se faire le plus rapidement possible. Les exilés doivent rentrer et les prisonniers politiques graciés. Plus nous sommes unis plus nous sommes forts. Pour un pays en guerre, il est etonnant qu il n ait pas encore de forces speciales. Je propose la creation d une force speciales de 4000 hommes . c est eux qui seront aux avant postes pour la reconquete des territoires perdus. L irak avait fait pareil avec son golden unit. Enfin il faut doter notre armée de moyens aeriens : des drones, des helicoptères de combat. Et faire en sorte que le maillage du territoire soit total de sorte que le temps d intervention ’ne depasse pas 15 minutes quelque soit le lieu sur le territoire national

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 16:55, par raogo En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    yirmoaga quand des colonnes de terroristes viennent en moto ce sont la population qui doit informer les forces de l’ordre pour qu’ils prennent des dispositions pour se préparer et non le contraire

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 17:04, par Jean-Paul En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Que fait-on des réservistes de l’armée. Que fait-on des policiers et militaires radiés. Le temps que la machine de recrutement des volontaires se mette en marche, les terroristes auront pris une longueur d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 17:24, par Mitbkièta En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Ouf ! Enfin vous vous décidez. Bravo à vous. Lorsqu’en 2015 on vous portait à la tête de notre Patrie, c’était tout confiant qu’on vous confiait le Fauteuil en espérant que face à tous problèmes, vous vous tiendrez personnellement en tête pour nous aider, nous défendre, n’en déplaise aux inconscients qui sous la couverture d’idées bêtes et apatrides ne passent leur temps à dénigrer, insulter et pourquoi pas, pousser à la bêtise. Cette UNION SACREE par vous aujourd’hui décidée est ce qu’il fallait faire depuis longtemps. Pour les opposants, les idiots et consort qui n’ont de soucis que divertir et jouer ainsi le jeu du "MAL", il faut qu’on leur rappelle que c’est parce qu’un pays stable existe qu’il existe des tendances idéologiques et politiques différentes pour se critiquer et insulter, voir décourager, saboter et parvenir à un certain sommet de l’histoire.

    Ce que vous venez de faire, vous constaterez sous peu de l’évolution dans les choses. Même les rouges et lâches qui se cachent derrières certains Syndicats, au risque de se voir découvrir, finiront par se ranger derrière le peuple qui haut les coeurs, vous suivront dans votre APPEL. Ces derniers, nous n’en doutons pas auront honte et boiront bien la honte.

    BRAVO encore pour cet Appel solennel et nous invitons tous les burkinabé d’où qu’ils sont et d’où ils proviennent de répondre "présent à cet appel" et qu’on parvienne à sortir notre Patrie de cette merde sans nom. Rin log pooré, id’na yen taaba.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 17:27, par Armel En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Alléluia, bien dit Excellence.Seule une mobilisation générale de tous les patriotes peut venir a bout de ce phénomène.Au lieu des volontaires pour la défense de la patrie, créez,Excellence des Comités de Défense de la Nation,CDN,non pas seulement dans les zones touchées, mais sur tout le territoire national.Creez un Secrétariat national des CDN, chargé de former et de coordonner les CDN ,donnez leurs carte blanche pour traquer ces rats et vous verrez.Dissolvez tous les partis, associations et groupes soutenant le terrorisme.Creez un tribunal spécial de lutte contre le terrorisme,et déclarez l état de guerre sur toute l étendue du territoire.Excellence,l objectif de ces voyoux est de faire tomber votre régime démocratiquement installé par le peuple.Il est temps, pour tous les patriotes,d empêcher ces voyoux et leur soutiens, de l intérieur ou de l extérieur d atteindre leurs objectifs.Jamais,au grand jamais,le peuple intégre ne permettra a ceux qui ont fuient de revenir par les armes quelqu en soit la méthode qu ils utiliseront.Jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 17:31, par ya ana En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Segara , Tout à fait d’accord avec vous.

    La situation dégradée actuelle revivifie et redonne tout son sens à cette dévise révolutionnaire.

    Aucune gène donc pour nos Dirigeants à le remettre au goût du jour.

    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 17:49, par Mechtilde Guirma En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Monsieur le Président,

    Vos deuils nationaux ne nous mènent nul part. pas plus que le fameux sacrifice coutumier en présence de l’évêque, pendant que vous tous les trois (RSS +une haute personnalité de votre sérail) étaient au salon du chef coutumier.

    Au passage, je voudrais aussi ajouter que le slogan « La Patrie ou la mort » n’est pas burkinabé, tout comme les mèches et les perruques des femmes qu’on critique. En tout cas jusqu’à preuve du contraire nous n’avons connu que des morts et l’exil et non la Patrie.

    Par contre, Dieu va bel et bien bénir le Burkina comme vous le dites si bien.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 17:57, par le Patriote 7 En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    L’heure est grave ,fini les élucubrations politiciennes ,c’est du Burkina dont il s’agit désormais et je redis être d’accord avec le recrutement de volontaires résidents des zones en crise ,il faut qu’ils soient vite formés a l’essentiel ,il faut que les autorités compétentes dans la gestion de ces volontaires tiennent compte de leurs avis et suggestions .L’état doit communiquer à outrance sur les terroristes e présumés ,c’est la seule façon de les priver tout répit eux et leurs complices . Dans tous les cas ,il faut une action décisive du genre la mise sur pied de près deux mille voir trois mille groupes d’intervention composés de fds et volontaires ,un groupe =30 fds et 20volontaires ,ils doivent patrouiller inlassablement les zones de réplis des terroristes, les attaquer dans leurs trous ,il faut qu’ils soient attaqué de partout .Je pense que pour cela il faut que ces groupes soient connecté à une base local hautement sécurisé capables d’assurer rapidement les arrières des groupes .Je demeure conscient que pour qu’une telle mission réussisse ,les hommes doivent être particulièrement motivé ,je suis sûr qu’une fois une telle toile mise en oeuvre ,les résultats ne se feront plus attendre .Tous nous savons que quoi qu’il arrive le terrorisme sera un jour vaincu ,toutefois la question qui fait peur est la suivante :à quel prix ? fort de cette compréhension nous devons tout de suite entrer dans guerre totale contre ces ennemies de dieu .Pour moi c’est la seule chose qui reste à faire .

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 18:52, par A qui la faute ? En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Il a fallu en arriver là pour le peuple comprenne que en fait il n’est pas du tout protéger. La bourgeoisie militaire regroupée à Ouaga ne sert donc pas et on va faire appel à des bénévoles ? qui dit bénévole=pas de salaire=pression de sa famille=pas d’engagement l’interdisant de déserter=sources de désordre et problèmes imprévisibles.
    Vous êtes en train de dire que ce que des militaires de 20 ans d’expérience n’ont pas réussi à faire, des volontaires vont réussir. Ce n’est pas une bonne publicité que vous faites aux terroristes, et vous piquez en même temps l’orgueil de nos militaires aguéris. L’armée c’est quand même un métier. Comment voulez-vous qu’on respectent l’armée ?
    Ou alors soyez clairement plus sévère : si des militaires payés à s’asseoir dans des bureaux ne veulent plus être militaires vous les licenciez pour récupérer ce budget afin de recruter réellement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:02, par Spi En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Si se sont nos effectifs qui étaient là solution pourquoi le faire maintenant. Et tous ces hommes de tenu qui boivent tranquillement en ville

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:15, par Papa En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Je suis un malien et je suis aussi Burkinabé. Oui à la Mobilisation générale pour sauver nos pays.Le Mali est avec le Burkina jusqu’au bout. Levons nous tous et toutes pour sauver nos pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:19, par YJBF En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Sans être un stratège militaire, je félicite Monsieur le président pour cette belle initiative. Le peuple Burkinabé triomphera toujours par la grâce de Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:26, par Ka En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    En fin voilà un président qui a compris que l’Afrique fait simplement du copier-coller. On veut exactement répliquer ce que fait l’Occident, et à la fin on va juste vers l’autodestruction. Si le copier-coller était parfait, je crois que l’Afrique ne serait pas a la remorque de l’occident aujourd’hui. Retourner vers nos continuités des coutumes depuis la nuit des temps qui a su régler les conflits et laver le linge sale en famille est une bonne initiative son excellence monsieur le président.

    C’est maintenant que vous aviez compris que nos sociétés traditionnelles ne sont pas encore mortes, elles vivent, dictent nos réflexions et comportements, et elles sont un réservoir de sagesse encore utilisable pour redresser la barre de nos errements et de la mauvaise imitation du modèle occidental. Organisons un concours national pour faire appel de propositions d’amélioration de notre démocratie sur la base des principes transversaux des différentes sociétés traditionnelles, je parie que nous serions agréablement surpris. Un peuple en soi, renferme l’intelligence du grand nombre et peuvent trouver une solution pour stopper nos enfants et frères déguisés en terroristes pour nous tuer comme des lapins. Avec votre discours en sollicitant l’appui du peuple, vous aviez compris que ce sont vous les dirigeants qui doivent interroger votre aptitude à nous diriger.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:28, par NZ En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Si J’ai bonne mémoire dès les premières heures des attaques d’envergure, Zida avait fait cette proposition. Mais il n’avait pas été écouté. Cela dit ce n’est pas un recrutement de volontaires ni de masse qui viendront à bout de ce fléau. Sinon qu’est ce qu’on fait de ce beau monde après. Il faut avoir une stratégie claire. Ce n’est pas une guerre conventionnelle. Il faudrait que nos forces se fondent à la population. Patrouiller avec des blindés et des cargos sont inutiles et contribue à terroriser la population. Des motos seront plus efficace pour prendre les sentiers. Il faut surtout opérer avec discrétion. A suivre les discours et les communiqués de nos autorités, on devine aisément les actions à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:31, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    1) J’accueille cette initiative des volontaires avec un "standing O" et une des indignations les plus feroces au regard du "belatedness" de cette mesure. Fallait-il thesauriser tant de victimes avant de se facher ? Qu’à cela ne tienne, que cette mesure jette honte et humiliation à toute cette intelligentsia hypothetico-deductivement mal instruits jusque-là constitué en un "amen corner" face à ces pontificateurs bigots de droit-de-l’homisme.
    2) Le nigeria a dejà deposé son brevet en la matière avec la CJTF "Civilian Joint Task Force" un regroupement de citoyens constitués en groupe d’auto-defense, l’equivalent de nos ILS (Initiative Local de Securité : Koglweoogo, Dozos, etc ..). Tenez-vous bien, le CJTF a été formé et encadré par l’Armée Nigerianne. Et Tenez-vous bien encore, l’Armée Nigerianne n’entreprenait aucune operation dans le Nord du Nigeria, alors sous le giron de Boko Haram, sans le CJTF à ses cotés. Pour la petite histoire, des villageois ont risqué leur vie en tacklant des "suicide-bombers" comme sur une surface de reparation de football de 1ere division pour desarmorcer le gars.
    3) Le Nigeria est en ces moments à une phase de DDR (Demobilization, Deradicalization, Rehabilitation) après avoir annoncé la defaite officielle de Boko Haram, en ce moment repoussé dans leur dernier retranchement. Enfin Maiduguri et bien d’autres grandes villes ont été definitivement liberés.
    "Que Dieu Benisse cette mesure et la fertilise au-delà de nos attentes" : Burkina Faso right or wrong !

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 07:11, par Atrap Le Moize En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

      Bernard Luther King ou le Prophète Impie, essaie de te convertir et de devenir un prophète pieux. Nous avons besoin d’Hommes de foi profonde et ferme actuellement pour sauver le pays. Cela dit, je trouve ton écrit « inaudible » donc inaccessible par la majorité alors que ce forum est un lieu de partage. Moi je suis bilingue (français-anglais) et je crois avoir compris ce que tu veux dire mais je n’en suis pas certain pour beaucoup d’autres. Tu peux dire des choses intéressantes mais si tu ne standardises pas ton propos, beaucoup n’y auront pas accès and it’s going to be a big waste. J’espère qu’on se comprend.

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre à 14:57, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

        Atrap Le Moize, qu’il ya un temps pour chaque chose selon certaines Saintes Ecritures. Ce forum est une vocation pour moi. Et quand le Prophète Impie parle, il est au serieux. Cela dit, tu as raison. Mais sache que c’est pas tout le temps que l’Impie que je suis parle pour que "Tom, Dick and Harry" me comprenne. J’ai intervenu sur ces sujets maintes fois, avec le mêmes arguments. Ok, puisque tu insiste :
        -  "amen corner" : : pour qualifier ceux qui dans une eglise ou une mosquée ne savent rien d’autres que de repondre "Amen" mecaniquement.
        -  "Standing O" O=ovation : accueillir avec applaudissements debouts . T’es OK ? J’espère que tu t’en sors en Français pour le reste.
        "Dieu est Burkinabè"

        Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:34, par Bebeto En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    C’EST LE MOMENT POUR CHAQUE BURKINABÈ DE PROUVER SON PATRIOTISME ET CHANGEONS AUSSI DE CAP
    Fini maintenant les discours et les déclarations à ne pas finir. L’heure est venue ou chacun de nous doit mouiller le maillot à titre personnelle ou dans son organisation. Le Chef de l’État interpelle notre volontarisme.
    Moi j’attend les centres d’enrôlement pour m’inscrire et rentrer en possession de mon packetage militaire.
    Je demande a tous les partis politiques, les OSC, les syndicats , les associations à la mobilisation de leurs militants pour la défense pratique de la patrie. Le bavardage et les conférences de presse c’est fini
    Je propose ce qui suit :
    1) Pour les parties politiques : 100 volontaires obligatiires pour 1 député à l’Assemblée Nationale,
    2) Pour les OSC : 50 volontaires obligatoires (MBDHP avec Zougmoré en tête, Balai Citoyen avec Smockey et Guy Herve Kam en tête, le CAR avec Herve Ouattara tête de liste, le M21 avec Tankoano comme tête de liste, le CED avec comme tête de liste Pascal Zaïda, la CGTB avec le Général Bassolma Bazié en tête, la CSB, la CNTB, l’ONSL le SYNEAB, le SYNATIC avec Sidiki Dramé en tête, le SYNATEB, le CGD, les autres syndicats, ...etc)
    3) Tous les grands chefs coutumiers : mobilisations obligatoires de 500 de leurs sujets. C’est le moment de prouver qu’on n’est chef et qu’on le mérite.
    4) Chaque ministre, député, président d’institution doit mobiliser un fils, un neveu, un cousin ou un proche, ou son mari si c’est une femme. C’est ce beau monde qui nous dirige avec tout ce qu’ils ont comme avantages financiers et matériels qui doit donner l’exemple.
    LES MESURES URGENTES A PRENDRE
    1) Chaque membre du gouvernement, chaque député, chaque président d’institution doit séjourner 2 nuits au front dans le mois.
    2) Toutes les manifestations sur la voie publiques sont interdites jusqu’à nouvel ordre.
    Les grèves, les seating et les mouvements d’humeur sont interdits au niveau de tous les forces paramilitaires jusqu’à nouvel ordre. Ou bien nous sommes en guerre, ou bien nous ne le sommes pas.
    LES MESURES URGENTES A PRENDRE POUR SOUTENIR L’EFFORT DE GUERRE
    1) Les membres du gouvernement, les présidents d’institutions, les députés et les DG de sociétés d’État et tous leurs staf sont privés de tous leurs indemnités jusqu’à nouvelle ordre,
    et réduction de leur salaire du tiers.
    2) Réduire de moitié la consommation de carburant de l’État au profit de la mobilité des FDS.
    3) Réduire du tiers toutes les indemnités des travailleurs du public et du privé.
    4) Une taxe obligatoire de 1% sur le chiffre d’affaires de l’année précédente, pour toute les sociétés au BF.
    5) Achat d’urgence de matériels de guerre adaptés .
    DE LA NÉCESSITÉ DE NOUER DES PARTENARIATS MILITAIRES STRATÉGIQUES AVEC D’AUTRES PAYS.
    Pour cela je propose de tels partenariats avec les pays suivants : l’Allemagne, la Russie, la Chine Populaire, l’Égypte, l’Algérie, l’Angola. le Rwanda et le Tchad.
    A nous de savoir négocier avec ces pays, pour définir le contenu de ces partenariats stratégiques militaires.
    A partir du moment que nous acceptons de mettre en applications ces suggestions, nous verrons que les données vont changer.
    L’heure n’est plus aux bavardages, mais a l’action.
    Donnons nous RDV aux différents centres d’enrôlement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 19:40, par warzat En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    1. La SEMAFO dispose de moyens pour protéger ses ouvriers. Un drone à la mine et un à Fada pour surveiller les 40 km de route, munis de caméras infrarouges. Un technicien à la mine et un autre à Fada. Les spécialistes en l’espace d’un mois forment des locaux et retournent pour minimiser les coups. Quand quelque chose de suspect apparait, on le montre aux gendarmes et on verra ce qui arrivera aux assassins.
    2. A nous et surtout aux frères de Fada qui ont perdu des frères, on peut dire ceci : qui mieux que vous connaissiez votre brousse. Quelques uns d’entre vous, organisés peuvent détecter les mouvements suspects sérieux et informer les FDS.
    Cette approche est aussi valable pour des axes comme Kongoussi-Djibo ; Dori-Arbinda....
    Le drone ne coûte rien, la formation après vente aussi.
    Comme on ne peut pas avoir des forces partout, à mon avis c’est l’approche la plus économique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 20:00, par Fille du faso En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Rien que des Foutaises. Ouvrons les yeux les premiers intéressés pour l’enrôlement volontaires seront les terroristes eux même et ces infiltré mettrons a mal cette initiative

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 20:03, par Sidpassata Veritas En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Voici ce que j’avais déjà écrit à l’assassinat du député-maire de Djibo :

    Paix à tous nos défunts et courage aux FDS qui se se battent pour la paix de notre patrie.
    - Il y a encore des gens qui pensent qu’on ne devrait pas prendre le risque d’exposer les populations civiles en les impliquant directement dans le combat sur la ligne de front. Peut-être ont-ils raison. Cependant, si la résultante de la stratégie en cours jusque là consiste à y aller très prudemment au point de se faire assassiner un à un jusqu’au dernier, alors il faut avoir le courage de prendre les risques.
    - Si la sagesse et la prudence mise en œuvre actuellement ne donne pas autre résultat que permettre à l’ennemi de nous éliminer l’un après l’autre, mon humble avis de burkinabè qui qui n’accepte pas de mourir sans se batte est QUE LE PRÉSIDENT DU FASO SONNE ENFIN LA MOBILISATION GÉNÉRALE DE TOUTE LA NATION (APPAREIL DE L’ÉTAT, ARMÉES, POPULATIONS CIVILES, BIENS, Y COMPRIS TOUTE ONCE D’OR TIRÉE DE NOTRE SOUS-SOL) POUR MENER TOUT DE SUITE UNE GUERRE TOTALE CONTRE LES TERRORISTES DE TOUT GENRE ET LEURS COMPLICES OU QU’ILS SE CACHENT.
    - Certains pensent qu’on peut procéder par petits groupes de citoyens qui se mobilisent dans leurs localités. C’est oublier que l’ennemi est infiltré avec des complices ça et là et que l’action des petits groupes sera tout de suite paralysé tant qu’ils ne seront pas dans un réseau national et contrôlés par les autorités dans le cadre d’une mobilisation générale qui pourra alors gêner l’activité des complices infiltrés de l’ennemi. A LA GUERRE COMME A LA GUERRE. Il faut une mobilisation générale par des orientions claires de nos gouvernants et singulièrement du président du Faso, chefs suprême des armées, pour organiser une résistance générale ordonnée qui puisse faire reculer la peur panique dans les rangs des populations, rendre la solidarité réelle et efficace, transformer la masse des populations déplacées en une armée de gens courroucés et résolus à se défendre contre leurs persécuteurs. Faire en sorte que ceux qui avaient peur aient le courage de dénoncer les complices et que la complicité avec l’ennemi devienne une aventure à haut risque. Il faut à la fois traquer sans pitié le banditisme, la corruption, le laxisme, la criminalité et cela avec toute la nation, sur toute l’étendue du territoire Burkinabè en mobilisant tous les moyens de l’État, les burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur pendant un temps limité pour faire fuir l’ennemi et reprendre le territoire national.
    - Il faut que toutes les mines d’or contribuent substantiellement à l’effort de guerre, ou alors que leur activités soient suspendues pendant toute la durée de la mobilisation générale et tant que l’ennemi n’a pas quitté le territoire national. L’idée étant que l’or qui sort de notre sous-sol ne soit ni la raison pour laquelle la guerre nous est imposée ni un moyen qui alimente les caisses de l’ennemi qui nous combat. Si l’or qui sort d’une mine ne peut pas soutenir la cause nationale afin de mettre fin à insécurité qui, par principe et par nature, est nuisible pour l’activité minière et économique en générale, alors que cette mine-là suspende ses activités pour ne la reprendre que quand la paix sera revenue dans notre pays.
    - Si nous devons mourir un a un, prenons au moins les moyens de combattre à mort l’ennemi et donnons-nous une chance de le vaincre. Après, on fera les comptes. A LA GUERRE COMME A LA GUERRE ! C’est ma conviction. Sinon, viendra un temps où même cette mobilisation générale ne sera plus possible. Quand c’est une question de vie ou de mort, rien de pire, que d’agir ou réagir trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 20:08, par Yameogo N. Charles Kadher En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    salut les frères,juste dire que l’initiative est la bien venue. il y’a longtemps qu’on attendait un tel geste de la part de notre président. dites nous seulement comment et où s’inscrire car nous sommes déjà prêts. le chef de bataillon Charly WATTA .

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 20:54, par gongoni En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Excellence, vous auriez dû d’abord ,après votre adresse à la Nation ,convoquer immédiatement en moins de 72 heures ,toutes les forces vives de la Nation .
    1-, Leur exposer avec solennité la gravité de la situation nationale qui exige que toute la Nation se soude en ces moments particulièrement difficiles avec ce qui vient de se passer hier dans la TAPOA .
    2-Leur soumettre votre projet d’action tels que ce projet de recrutement des volontaires pour accroitre de manière notable le nombre des FDS à former urgemment aux métiers des armes et aux techniques de renseignement de manière à pouvoir couvrir efficacement tout le territoire

    3- Remanier de fond en comble le budget national en y expurgeant toute dépense non indispensable et réaffecter toutes les économies qui seront faites à cet effet à la seule défense du pays ( Recrutement des éléments FDS ,équipement ,formation ,moyens de renseignement etc.)

    4-Différer la célébration du 11 décembre de TENKODOGO à 2020 si la situation sécuritaire est maitrisée .

    5-Mettre en place une commission qui va réfléchir très rapidement sur l’organisation pratique des villages pour leur défense.

    6- Procéder immédiatement à la dissolution de tout le gouvernement et nommer un premier un peu plus jeune et dynamique ,courageux, mentalement et physiquement bien portant, et dont la nomination accueillera un écho favorable dans l’opinion nationale quelque soit sa provenance politique ,sociale ,ethnique ,régionale parce que ayant fait ses preuves

    7-Former un nouveau gouvernement de mission de défense de la patrie dont les membres proviendront de toutes les forces vives de la nation, mais surtout qui sera composé de femmes et d’hommes de devoir ayant un sens très élevé de l’Etat et de l’honneur national et les nominations n’auront pas un effet rébarbatif au sein de l’opinion

    8-Ecarter tous ces ministres, notoirement incompétents jouisseurs ,affairistes ,corrompus, de surcroit n’ayant aucun sens de l’Etat et de ses valeurs cardinales ,aucune expérience de la gestion des affaires publiques.

    9- Suspendre toutes ces manifestations folkloriques et de clouwnerie de prétendus soutiens aux FDS et qui en arrivent à la banalisation et à la politisation maladroite ,à l’exploitation ignoble de ce danger réel qui menace l’existence de notre pays .

    10- Négocier franchement et sans fioritures avec toutes les centrales syndicales une trêve sociale d’au moins six mois ,le temps qu’on stabilise un tant soit peu la situation sécuritaire du pays .

    11- Nettoyer toute la pourriture autour du président du FASO composée de conseillers officiels ou occultes ,de WAK MAN , d’amis étrangers ,de parents ,et amis parasites qui embrouillent le président du Faso dans sa lourde mission .

    12 -Arrêter de distraire le président du Faso par des lancements de morceaux de travaux routiers en le détournant du vrai problème du pays qu’est la question de la lutte contre le terrorisme etc.
    13- auditer tous les marchés relatifs à l’achat des équipements de nos FDS
    14 -Envoyer une mission discrète auprès de l’ancien président Blaise COMPAORE pour demander ses conseils et sa contribution
    15- réintégrer prioritairement et immédiatement les anciens militaires ,policiers ,GPS ,radiés avant le recours aux volontaires .
    16 - Faire appel à tous les hommes de tenue encore valides mais admis à la retraite comme on l’a vu lors de la guerre contre le MALI en 1974 et 1985
    Etc.
    Que Dieu bénisse notre pays le BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 20:58, par MOREBALLA En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Ce n’est point de sitôt. Donnez toutes les informations liées aux enrôlements. Nous avions longtemps attendu cet appel, juste pour la légalité de nos futures actions. Nous avions dit et répété depuis les événements douloureux de Yirgou, mais nous sommes si insignifiants que les oreilles des chefs nous sont inaccessibles. Maintenant, ouvrez grandement les oreilles : nous voulions un accord intra territoire frontalier. Que les ancêtres nous assistent et guident tout instant nos gestes et paroles ! Le Burkina commence a avoir quelqu’un à Kosyam.

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 21:41, par Koro leger En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Salut famille.
    JE DIS TOUJOURS D’ÉVITER LES COMMENTAIRES HYPOCRITES OU IRRAISONNABLES.
    DÉCRÉTER 72 H DE DEUIL C’EST SALUTAIRE POUR MOI.
    RECRUTER DES VOLONTAIRES QU ON VA ENVOYER POUR LES TERRORISTES C’EST SACRIFIER LES ENFANTS DES PAUVRES PARENTS.
    PARCE QUE POSONS NOUS LES QUESTIONS SUIVANTES :
    PENDANT COMBIEN DE TEMPS CES VOLONTAIRES SERONT-ILS FORMÉS ?
    APRÈS LEUR FORMATION QUE VA T’IL SE
    SERONT-ILS RÉELLEMENT FORMÉS POUR AFFRONTER CES TERRORISTES DONT ON CONNAIS LEUR POUVOIR DE FEUX ?
    QUE VA T’IL SE PASSER APRÈS LEUR FORMATION ? LES ENVOYER DIRECTEMENT AU FRONT ?
    SI OUI, AVEC LES MÊMES KALACHNIKOV ET LES DEUX CHARGEURS QU ON DOTE QUI NE PEUVENT MENER QUE 2 HEURES DE COMBAT FACE AU TERRORISTES QUI QUI ONT UNE CAPACITÉ DE RÉSISTANCE DE PLUS DE 10 HEURES AVEC DES ARMES BEAUCOUP PLUS PERFORMANTES ?

    SI C’EST DANS CES MÊMES CONDITIONS QUE LES NOUVELS RECRUS IRONT AFFRONTER LES TERRORISTE, SACHEZ DONC DONC QUE C’EST DES CADAVRES D’OFFICE QU’ILS VEULENT RECRUTER ET FORMER.

    POURQUOI NE PAS RECRUTER LES POLICIERS ET AUTRES MILITAIRES RADIÉS VU QU’ILS SONT DÉJÀ FORMÉS ?
    POURQUOI NE PAS ENVOYER LES FDS DÉJÀ FORMÉS ET EXPÉRIMENTÉS QUI SE TROUVENT DANS LES DIFFÉRENTS CAMP MILITAIRE À OUAGA ET AUTRES VILLES ?

    COMPRENEZ ICI QU’IL NE S’AGIT PAS SEULEMENT D’UNE QUESTION D’HOMMES. LE PROBLÈME EST QUE NOS FDS UTILISENT UN MATÉRIEL DE COMBAT SOUS-QUALIFIE AVEC DES MUNITIONS QUI NE LES PERMET PAS DE MENER PLUS DE TROIS DE COMBAT INTENSE.

    COMBIEN DE FOIS LES TERRORISTES ONT LAISSÉ NOS FDS TIRER JUSQU’À ÉPUISER LEUR MUNITIONS ET VENIR LES PRENDRE COMME DES COBAILLES ?

    SI VOUS ESTIMEZ QUE LA SOLUTION EST DE RECRUTER LES JEUNES POUR ALLER COMBATTRE LES TERRORISTES ET QUE VOUS ÊTES SINCÈRES DANS VOS POSTS EN DÉFENDANT CETTE INITIATIVE, COMMENCEZ PAR VOUS ENRÔLER VOUS MÊMES AINSI QUE LES MEMBRES APTES DES VOS FAMILLES. DE LA SORTE TOUT LE PEUPLE SAURA QUE VOUS ÊTES DE VRAIS PATRIOTES.

    POSEZ VOUS LÀ QUESTION AUSSI DE SAVOIR QUELLE EST LA TRANCHE D’ÂGE DES JEUNES QUI MEURENT DANS CETTE.
    EN MA CONNAISSANCE LEUR ÂGE VARIE DE 20 À 30 ANS.
    POURQUOI VOULOIR SACRIFIER LA JEUNESSE SI LA SOLUTION À NOTRE PROBLÈME EST D’ORDRE POLITIQUE ET QU’UNE BONNE VOLONTÉ POLITIQUE DE LEUR PART PEUT DONNER LIEU À UNEAMÉLIORATION ?

    JE SUIS CONVAINCU QUE TEMPS QU ON VA PASSER LE TEMPS À VOILER LA RÉALITÉ, TEMPS QU ON FERA PREUVE DE MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE, TEMPS QU ON VA CARESSER LES DIRIGEANTS AU SENS DES POILS, NOUS ALLONS DEMEURER DANS LA MÊME SITUATION.

    JE TERMINE EN CITANT ALBERT EINSTEIN QUI DISAIT : "LA VRAIS FOLIE CONSISTE À FAIRE LA MÊME CHOSE ET D’ATTENDRE À SES RÉSULTATS DIFFÉRENTS "

    QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 07:51, par Atrap Le Moize En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

      Cher internaute « Koro Leger », justement sur ce coup, si le pouvoir essaie quelque chose d’autre ; donc ça ne cadre pas avec ta citation finale. Ensuite, même si je suis d’avis avec certaines de tes remarques, pourquoi ne pas essayer ? Actuellement, ça ne peut pas être pire. Je ne comprends donc pas pourquoi tu cries (écrire en lettre capitales signifie crier ou du moins, hausser le ton). Pas besoin ; ton propos sera entendu et compris par beaucoup. Moi mon doute et la question primordiale que je me pose dans cette nouvelle approche est « contre qui ? ». Contre qui on enverra ces volontaires se battre puisque l’ennemi est invisible et vit avec nous. Ça marcherait si on était dans une guerre conventionnelle avec des ennemis identifiés et connus. Dans ce cas-ci, les résultats ne sont pas garantis. Toutefois, pourquoi pas essayer ?

      Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 21:45, par Africa En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Le Président du Faso nous a parlé ; c’est très touchant. Il nous appelle au sursaut patriotique pour sauver la mère Patrie. Il a sonné le tocsin pour une mobilisation générale autour de la nation et de ses FDS. L’heure n’est plus aux propos vindicatifs les uns contre les autres. L’heure est venue pour que chaque citoyen montre qu’il n’est pas burkinabè pour seulement jouir d’une CNIB, d’un passeport civil ou diplomatique et se servir du pays au lieu de le servir !
    Je me joins donc à tous ceux qui s’approprieront cet appel solennel du Président du Faso pour restaurer l’honneur de la PATRIE. Ce n’est pas en ressassant du matin au soir les griefs contre le Gouvernement, que nous viendrons à bout du terrorisme. Il faut agir.
    Les jours à venir, nous devrions voir une mobilisation de volontaires pour se mettre à la disposition des forces armées nationales. Cette fois-ci, c’est pour monter au front et non pour des meetings politiques déguisés en manifestation de soutien aux FDS. La classe politique a désormais obligation de mettre la PATRIE avant le PARTI, de modérer le ton et d’aider le Gouvernement à relever l’affront fait à notre peuple.
    " On nous tue ; on ne nous déhonore pas !"
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 00:11, par yannick En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

      Cher ou chère Africa,
      Je partage totalement ton avis.
      J’en profite pour apporter ma modeste contribution pour éclaircir l’appel du Président pour l’engagement de volontaires.
      Je pense savoir,j’ai peut-etre tort que ce n’est pas un appel au bénévolat comme j’ai pu lire dans certains propos polémiques.
      Le recrutement dans l’armée nationale s’effectue par l’appel des volontaires qui après les différentes étapes de visite médicale d’aptitude et d’enquete de molarité,les sont admis à une formation militaire de base qui peut durer de 6 à 18 mois.A l’issue,les recrues sont incorporées dans les forces armées suivies de leurs affectations immédiates dans les corps militaires.
      Je pense que la confusion est grande entre le volontariat et le bénévolat.
      Il est aussi possible de recruter des bénévoles à l’image des CDR,mais aussi des adjoints de sécurité de gendarmerie comme aux débuts du Front populaire de Blaise Compaoré.
      Nombre de ses jeunes adjoints de sécurité de la gendarmerie ont été par la suite incorporé dans la gendarmerie sans une autre forme de concours de recrutement.
      Je termine ma modeste contribution par le proverbe de jour de notre cher site LEFASO.NET :
      "le plus grand échec que vous puissiez avoir dans la vie,c’est de ne pas essayer du tout"-EMILE MOTYCKA
      Restons UNIS,essayons et réessayons après chaque défaite,après chaque difficulté....ESSAYONS !!!
      LA PATRIE OU LA MORT,NOUS VAINCRONS !!!

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre à 17:55, par Africa En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

        Cher Yannick,
        Merci d’avoir porté un intérêt à mon post . En retour, j’ai lu avec un vif intérêt votre contribution qui apporte des éclairages utiles au concept de "volontaire", les mécanismes de recrutement et de déploiement de ces éléments d’appoint. A titre personnel, j’ai appris de votre contribution quelque chose qui renforce mes connaissances citoyennes.
        De vos explications, l’on peut déduire que le Président du Faso sera amené à prendre des mesures d’accompagnement pour mobiliser les ressources internes en vue du financement de ces contingents de volontaires afin de les rendre opérationnels dans un bref délai.
        Ces mesures qui vont toucher le porte-feuille des citoyens, feront grincer les dents ; mais nous n’avons pas d’autres choix que de compter d’abord sur nos propres forces pour vaincre des ennemis sans visage et sans foi.
        Une fois encore merci pour vos éclairages .

        Pour finir, vous vous demandez si Africa est du genre masculin ou féminin. Africa est un vieux militant panafricaniste depuis les bancs de l’école. Africa était le sobriquet que nous utilisions entre camarades étudiants africains dans le cadre d’un cercle de réflexion sur les voies et moyens pour opérationnaliser la pensée panafricaniste " L’Afrique doit s’unir" du président Kwamé NKruma.

        Répondre à ce message

        • Le 9 novembre à 01:00, par yannick En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

          Cher Africa,
          Très heureux d’échanger avec une personne qui a le sens élevé du débat saint et constructif sans insultes,ni fausses accusations ou polémiques inutiles.
          En ce qui concerne les moyens pour atteindre l’objectif de l’appel du Président pour le volontariat,je proposai sur un autre forum de :
          - décréter un effort de guerre qui sera alimenté en priorité par les opérateurs économiques,les sociétés privées et autres(comme SEMAFO).
          J’espère que vous serez d’avis cher Africa que les ’’affaires’’ se réalisent dans la sécurité.Pas de sécurité,pas d’ "affaires" ni au niveau de ces sociétés et ni au niveau des opérateurs économiques.
          Cet effort de guerre permettra donc très rapidement,à recruter des milliers de volontaires,de les former,de les équiper et de payer bien sur les "soldes".
          L’armée nationale sera ainsi vite équiper de véhicules,d’armements et de moyens adéquats.
          - décréter la création d’un corps d’élite de "forces spéciales" d’un effectif de 3000 meilleurs militaires sélectionnés dans l’armée et procéder à leurs formations au Burkina par des accords avec des pays qui ont de l’expérience dans la matière par l’envoi d’instructeurs sur place car très couteux de les envoyer à l’extérieur pour formation.
          - décréter la création de 03 zones de "défense stratégique" pour accueillir 1000 éléments de forces spéciales après formation par zone.
          - L’équipement des éléments "forces spéciales par la dotation individuelle et collective de matériels,véhicules...spécifiques car ils seront en tout temps et en tout lieu les primo-intervenants avec une capacité de mobilité rapide.
          Cette force spéciale sera sous commandement d’un Chef d’Etat-major rattaché directement à la Présidence du Faso pour des missions très spéciales anti-terroistes....et l’anonymat officiel des identités de ses "hommes de l’ombre" sera "secret confidentiel et secret défense".
          La guerre classique est terminée et nous sommes à l’ère d’une guerre asymétrique ou il faut la mobilité,la rapidité d’action,l’efficacité.Bref,la capacité de réaction rapide avec précision et efficacité.
          Cher Africa,Je reve peut etre comme vous avez eu votre reve d’étudiants pour l’Unité de l’Afrique.Mais si mon reve se réalisait,la peur allait changé de camp.
          LA PATRIE OU LA MORT,NOUS VAINCRONS !!!

          Répondre à ce message

  • Le 7 novembre à 22:13, par Somedame En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    En rappelant les radiés de 2011, n’allons nous pas gagner quelque semaines ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 04:58, par le Nomade En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Toutes mes condoleances aux familles des victimes et beaucoup de courage a nos FDS. La mobilisation generale est sans doute salutaire mais recruter des volontaires pour les former rapidement et les envoyer au front n’est pas la solution. IL faut que le gouvernement trouve des moyens appropries pour les FDS c’est la seule option possible. Nos FDS sont bien formes et si elles ont le materiel qu’il faut ils sauront comment finir avec ces crminels. Nos FDS connaissent bien le mode operatoire des djihadistes et ils sauront mettre en place uen strategie pour les retrouver. Le President doit aussi faire attention en parlant de complices parcequ’on pourrait se retrouver dans des YIRGOU 2,3...avec des consequences incalculables !
    Que Dieu sauve le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 06:49, par JEAN - P En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Je pense que si les Burkinabès aiment leurs pays chaque salarié du publique et du privé accepterai donner 1 ou 2 mois de salaire pour des achats d’hélicos de combat de plus les hélicos que le président et ses ministres utilisent pour tourner doivent êtres réquisitionner et les mettre sur le terrain de combat.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 08:06, par Victor En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Rock n’a qu’a songé à bien doté les FDS qui sont sur le terrain avant de parler de recruter les volontaires. Il ne faut pas qu’il envoies les jeunes à l’abattoir. Nos frères qui sont sur le terrain n’ont même pas de quoi riposter et on parle de recruter des volontaires. Aussi, mêmes les terroristes vont se porter volontaires pour s’infiltrer et imaginons la suite...

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 08:08, par HORUDIAOM En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Merci Monsieur le Président pour cet appel. L’heure n’est plus à la tergiversation. Tous ensemble, engageons nous. Je suis d’avis que les militaires radiés y prennent part. Le pays a besoin de tous ses fils et filles. Il faudrait maintenant prendre des dispositions pour éviter que ces drogués de terroristes ne se fassent enrôler. Mettre tous les enrôlés sous écoute téléphonique. Je ne vous apprends rien Mr le Président. Enfin arrêter vos poursuites bidon contre Barry et Zida. Ils sont utiles dans cette situation. Haut les cœurs !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 09:01, par Victor En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Monsieur le président. État de guerre svp. Avec toutes les mesures qui vont avec logiquement !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 09:22, par Le petit tranquilos En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Que les pessimistes se mettent de côté. La fin de la récréation est terminée. Vous avez poussez le PF a bout. Les complices pensent que la population ne les vois pas. Dans tous les cas les communautés vont s’organiser. Si un acte criminel est commis la communauté prendra ces responsabilités. Je disais qu’il faudrait que nos OSC prennent le bâton de pélerin pour sensibiliser les communautés qui pensent être stigmatisées car le monde est entrain de changer et elles n’ont pas le choix que s’adapter.
    Nous invitons aussi nos FDS a jouer pleinement leur rôle et laisser tomber les raquettes lors de leurs sorties. Vous êtes en contrôle et vous vous rendez compte qu’il y a des non detentaires de CNIB, descendez les et les envoyez aux postes et exigez que leurs parents amènent leurs dossiers pour établir leur pièces. Même si la personne accompagne un corps pour aller enterrer. La situation actuelle n’est pas aux chatouillements. Ce sont ces raquettes qui tuent le pays a petit feu.
    Que le patriotisme gagne du terrain. Que les intellectuels de certaines communautés dites stigmatisées se mettent au boulot pour nous éviter pire que yirgou. Que dieu bénisse notre Faso a tous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 09:34, par sidbénéré En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    C’est une bonne idée d’engager des volontaires bien formés pour lutter contre les terroristes.On verra les vrais patriotes. Même si des terroristes se font enrollés,on va les denoncer par leurs actes.N’oubliez pas que Juda était avec Jésus Christ mais cela ne l’a pas empêché de le trahir.On a toujours des traites parmi nous.La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 09:46, par Yovis En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Paix aux disparus de cette attaque immorale et pleine d’ignominie. Ce branle-bas de combat à grand renfort de mobilisation risque de ne pas être efficace. Outre les attaques contre les camps, ces bandits ne se déplacent pas en grand nombre.
    Nous devons nous convaincre que le renseignement est la meilleure. Au lieu de recruter des combattants, ils ne feront pas aussi bien que les FDS, offrons des récompenses substantielles aux informateurs efficaces (appel à témoin, agent double, taupe, piquet...). Pour tout renseignement qui aboutit à la neutralisation de bases terroristes ou à l’enrayement d’actions en préparations, offrons une forte récompense qui dépasse de loin les sommes proposées par les terroristes à leurs recrues.
    Par exemple : "LE GOUVERNEMENT OFFRE UNE RÉCOMPENSE DE 20 MILLIONS DE FRS CFA A TOUTE PERSONNE QUI PERMETTRA DE RETROUVER LES BASES ARRIÈRES DES RENÉGATS QUI ONT PERPÉTRÉ L’ATTAQUE CONTRE LE CONVOI DE SEMAFO"

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 11:11, par Paligba En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Je reprend mon post du 21 aout 2019 car je pense qu’il est plus que d’actualite. Je pense qu’a un moment donne il faudra meme fermer toutes les radios privees et arreter les forums des internautes. Nous sommes en train de reflechir pour les terroristes qui se contentent desormais de faire des syntheses et de planifier leurs actions. Tous ces specialites en terrorisme et analystes politiques ne font que donner des pistes aux terroristes.

    DECISIONS A PRENDRE URGEMMENT POUR SAUVER LE FASO

    1- Suspendre les partis politiques
    2- Suspendre les activites syndicales
    3- Suspendre les emissions interactives de toutes les radios et televisions
    4- Imposer la fermeture de tous les debits de boisson a partir de 18 heures
    5 - Suspendre toute mainiestation festive sur toute l’etendue du territoire (Mariage, funerailles, baptemes, etc).
    6- Nommer un nouveau premier ministre
    7- Former un nouveau gouvernement de 10 membres : a) Defense et Securite b) Sante c) Education Nationale et Recherche Scientique d) Developpement Rural e) Communications f) Relations exterieurs g) Economie et Developpement h) Affaires sociales et familiales i) Commerce, Industrie et artisanat j) Energie, mines et carrieres.
    8- Suspendre le proces du coup d’etat. On reglera les comptes entre nous lorsque nous aurons fini avec nos ennemis communs
    9- Liberer Gilbert Diendere et lui donner une derniere chance de se racheter et racheter les siens
    10- Faire revenir Fatou pour permettre a Gilbert de retrouver un certain equilibre lui permettant d’accomplir sa mission

    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 11:21, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    La panique est toujours une mauvaise ,une très mauvaise conseillère . Qui a mis cette idée saugrenue dans la tête du président ,alors qu’il eut fallu simplement dire que l’Etat burkinabè va procéder à un recrutement exceptionnel pour renforcer les effectifs des FDS dans toutes leurs composantes c’est à dire militaires, gendarmes ,police ,douane , GSP ,eaux et forêts etc. Cela sur la base d’un besoin en hommes exprimés par le commandement militaire .En ce moment, nous restons toujours dans le domaine de la gestion normale de l’Etat . Mais tel qu’annoncé les militaires pourraient même éprouver un sentiment de frustration et baisser les bras comme pour dire " puisque vous nous jugez incapables ,allez- y donc avec vos volontaires "
    Et puis , qu’on lance comme ça un appel au volontariat pour défendre la patrie ,signifie donc que l’Etat normal n’existe plus au BURKINA FASO ou quoi ? . Et comment des gens murement réfléchies peuvent applaudir une initiative qui à priori semble salutaire ,mais qui à long terme ,sera la destructrice du BURKINA FASO, pire que le terrorisme comme le soulignent avec pertinence certains internautes . Et puis ,espérons qu’on verra lors de l’enrôlement dans les premiers les enfants de tous les présidents d’institutions à commencer ,les enfants des ministres autres dignitaires du régime . Oui pour le recrutement d’un contingent spécial pour renforcer les effectifs des FDS, mais pas dans la forme du volontariat proposé par le président . Restons toujours dans le cadre régalien de l’Etat quelque soit les mesures que nous devons prendre pour combattre le terrorisme . Sinon nous sommes entrain de créer toutes les conditions de la disparition future de notre nation .
    Et puis commençons d’abord par instaurer une gouvernance vertueuse ,mettons les femmes et hommes qu’il faut à la place qu’il faut ,sublimons la compétence ,le sens de l’Etat et du patriotisme ,l’intégrité ,l’équité et l’égalité entre tous les burkinabè . Bannissons l’amicalisme ,le parentalisme,le régionalisme ,l’ethnicisme ,le népotisme dans les projets de développement ,dans les nominations aux hauts postes de responsabilités de l’Etat . Evitons de stigmatiser des ethnies burkinabè sur la base de la seule consonance de leur nom de famille etc.
    Bon l’idée du recrutement volontaire étant lancé, il faudra en tous cas observer une extrême prudence dans la mise en œuvre de cette affaire pour ne pas la regretter demain .

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 12:29, par Koro leger En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Internaute ATTRAP LE MOIZE,
    Je penses peut-être que soit tu n’as pas lu tout le communiqué du président, soit tu n’as pas bien lu mon commentaire, soit c’est peut-être moi qui me suis mal exprimé dans mon post.
    1) - Je commence par répondre la question dont tu a eu à poser dans ton post a savoir : contre contre qui il vint envoyer ces nouvels RECRUS d’autant plus les ennemis sont invisibles ? C’est bien ca ta question ? Si oui, le président RMCK même te donne la réponse dans son communiqué je cite : " C’EST EN CE SENS SENS QUE J’ORDONNE LE RECRUTEMENT DE VOLONTAIRES POUR LA DÉFENSE DES ZONES SOUS MENACE"
    Pour moi lorsque le président parle de zone sous, il veut parler des zones où les terroristes font la terreur. Si tu n’est pas d’accord prouve moi le contraire.

    2) - tu dis ma citation de fin ne colle pas avec le contenu de mon commentaire. La citation était la suivante : " LA VRAIS FOLIE CONSISTE À FAIRE LES MÊMES CHOSES ET D’ATTENDRE À DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS" signé ALBERT Einstein.
    Je voulais insinuer par la que : SI C’EST POUR RECRUTER LES VOLONTAIRES ET LE ENVOYER DANS LES MÊMES QUE LES FDS ACTUELLEMENT SUR LE TERRAIN SOUS ARMÉ C’EST À DIRE AVEC DES KALACHNIKOVS ET DE PETITES QUANTITÉS DE MUNITIONS LE LEUR PERMETTANT DE COMBATTRE SE SAURAIT QUE 2 HEURES DU TEMPS FACE AUX TERRORISTES QUI ONT UNE CAPACITÉ DE RÉSISTANCE BEAUCOUP PLUS LONGUES PARCE HYPER ARMÉ, L’OPÉRATION SERA VOUÉE À L’ÉCHEC". Je suis plus que ma citation colle parfaitement avec mon post à condition que tu fasse preuve de malhonnêteté intellectuelle.

    Autres chose, je reste fidèle à mon post d’hier où je disais c’est mauvaise initiative de recruter les volontaires et les envoyer sur le terrain à l’heure actuelle.
    1) parce qu’ils ne seront pas suffisamment formé pour affronter l’ennemi dont toi même tu qualifie d’invisible.
    2) parce qu’ils y’a des réservistes qui ont recu une formation normale et qui sont plus aptes que ces volontaires qu’on peut envoyer dans ces zones de menaces.
    3) parce qu’il y’a des policiers et autres unités radiés, on vient même de radier 21 policiers qu’on peut réintégrer pour défendre la nation.
    4) parce cette initiative risque de déboucher sur une guerre civile a moyen ou long terme.
    Sache frère, ne mois nous mentons pas par patriotisme, la véritable solution dans cette crise qui secoue le Burkina est d’ordre politique. A 90% une bonne volonté politique peut résoudre cette crise. Ce n’est pas un histoire d’homme de terrain qui fait défaut, nos FDS refusent d’aller sur le terrain parce qu’ils nont pas de matériel à la hauteur.
    Chers internaute ATTRAP LE MOIZE, nous sommes tous patriotes mais nous n’allons pas pour autant cautionner le sacrifice des jeunes lorsqu’il y’a une autres solution plus prometteur.

    Je t’informe que le ministère de la défense n’a pas pu épuiser son budget l’année dernière pourtant nos FDS meurent par manque d’armement.

    Actuellement où je te parle le même ministère n’a pas encore utilisé la moitié de son budget 2019 et pourtant nos mêmes FDS sont en trains de mourir parce qu’ils ne sont armés.

    C’est parce nous sommes assis ici à ouaga qu’on arrive pasà saisir l’ampleur de situation et validé les initiatives insensé.

    Le patriotisme associé à l’objectivité donné l’intégrité.

    Que dieu nous protège à longueur de journée.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 12:42, par tinginbiiga En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    pas la peine de recruiter ca sera une erreure tres grave.Il faut simplement equiper nos fds d armes sofistiques.
    Acheter des drones de surveillance et des helicopters.Miser sur le renseignement ,surtout ne pas compter sur les armees etrangeres.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 12:53, par Horus En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    M. le Président, en lançant un appel public à la mobilisation, vous envoyez en même temps le message suivant aux terroristes : « Nous n’avons pas les capacités humaines pour combattre les terroristes » et vous pouvez être sûr que cela va les enhardir et ils mèneront beaucoup plus d’attaques.
    Avant d’en arriver à cela, je ne vois pas ce qui vous empêche de rapatrier nos troupes qui sont à l’étranger sous le drapeau onusien : au Mali, au Darfour, en Guinée Bissau… nous avons des hommes. La sécurité de ces pays vient-elle avant celle de votre propre pays ? Vous manquez de courage pour dire aux Nations Unies que vous voulez rapatrier vos hommes qui sont à l’étranger et bientôt c’est ici que les Nations Unies enverront une mission de stabilisation et de paix parce que vous aurez précipité le pays dans le gouffre à cause de votre irresponsabilité. En plus, votre ministre de la sécurité vient de virer des policiers qui auraient pu être utiles. Il y a les policiers radiés en 2011 qui demandent leur réintégration.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 17:40, par SAWADOGO Yasmina En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    L’appel du Président en bon ...mais dans l’application il faudrait faire beaucoup attention, savoir comment recruter pour ne pas fabriquer des milices ou encore éviter des règlement de compte. Aussi, quel mécanisme mettre en place pour connaitre la probabilité des personnes à recrutement de peur d’infiltrer les djihadistes.
    De même, mes chers amis amis l’histoire des policiers et militaires radiés est clos. Aucun régime au Burkina Faso ne va encore réintégrer ces anciens bandits et voleurs au sein de nos forces armées et policiers. N’ayons pas peur de dire la vérité ils n’ont aucun sens du patriotisme sinon comment comprendre que ceux qui sont censés protégés nos populations les voleurs...Souvenez vous des viols collectifs des sœurs de bobo..ces militaires et policiers radies sont pire que les terroristes.
    La reintegration de ses bandits audela de la reconstitution de leur carrière poserait le véritable problème de commandement et une jurisprudence pour les années à venir.
    Vivre un Burkina Faso de paix, non à la haine....

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 18:18, par Koro leger En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Internaute TINGINBIIGA, ILS ont tous ce dont tu parle pour equiper nos FDS. Seulement qu’ils savent a quel jeu ils jouent c’est nous qui ne savons pas.
    Quel équipement ils ont utilisé pour arrêter SAFIATOU LOPEZ ? C’est bien un drone qui survolait son domicile et des blindés qui ont entourés sa cour.
    Quand il s’agit d’arrêter civil ils ont drone et blindé mais pour suivre les terroristes ils n’en n’ont pas.
    En plus tu ne sais pas peut être il y’a le président directeur fondateur d’ISIG qui les avait fournir des drones. Ou sont passés ces drones.
    Tous les ministères se sont cotiser pour venir en aide au ministère de la défense. Ou est passé ce fonds.
    Le ministère de la défense a du mal à épuiser son budget qu’il retourne au trésor. Pourquoi ne pas l’utiliser pour equiper nos FDS.
    Ils savent ce qu’ils font ils ont déjà préparé leur exil c’est les enfants de pauvre qui allons encaisser.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 20:18, par Koro leger En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Internaute LAMBDA, lorsque les personnes mûres d’esprit font des commentaires comme celui que tu as fait, les insensés disent quilqu’ils ne sont pas patriotes confondant patriotisme et bêtise.
    J’ai toujours dire et je dirai toujours que si cette initiative arrivais à se concrétiser, ce serait la grosse des bêtises qui ai été commise depuis le monde existe.

    A l’impossible nul n’est tenu. Quand on est plus apte à diriger on le dit ouvertement et on dépose sa démission que de prendre des décisions qui vont conduire tout le pays et son peuple a sa perte.
    C’est une milice vous voulez créer oubien ?
    Posez la question à ALASSANE OUATTARA s’il pu désarmer les ex rebelles démobilisés, il vous répondra.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 22:42, par Le Fils digne du Sud-Ouest En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Merci Monsieur Le Président pour l’idée. Et voici ce que j’ajouterai aussi à ce vous venez de dire. Je propose que désormais, l’achat des armes et des véhicules militaires se fasse directement avec la Russie et soit confié à une structure russe ou d’un autre pays digne de confiance et svp pas la France, associé avec les FDS qui partent sur le terrain de combat. Que tous les hauts gradés qui ont jusque-là achetés des armes soient immédiatement mis à une retraite anticipée. Encouragés les jeunes militaires et que dorénavant, les capitaines se mettent devant les troupes pour la guerre et qui sont capables de mobiliser. Monsieur Le Président, qu’aucun haut gradé ne s’implique plus dans l’achat des armes de notre pays parce qu’ils ont montrés leur limite et leur incapacité à tous les niveaux dans l’achat des armes non appropriées, qui se chauffent ou se bloquent au moment des tirs. Je ne suis pas contre un haut gradé, mais c’est pour le salut de mon pays et de son image. Monsieur Le Président, pensez aussi à une forte mobilisation des troupes et des villages voisins et en accord avec le Niger et le Bénin qui vont aussi appuyer les nôtres libérer nos parcs W et Arly et nos forêts dans lesquels les faiseurs du mal pourront y habiter, car tant que cela ne sera pas fait nos efforts seront en vain, merci d’y songer soigneusement, car cela pourra être un vrai nid de malfaiteurs.
    Ensuite, je suggère que chaque roi et ses chefs de terre et autres chefs autour de lui parlent à ses filles et fils, à ses enfants, à ses frères et sœurs, bref à ses parents de sa localité pour leur montrer l’importance de vivre ensemble dans un Burkina meilleur avec les autres peuples et ethnies sans aucune rancune, ni haine. Leur faire comprendre que ceux qui nous divisent aujourd’hui ou qui nous emmènent à s’entretuer, les mêmes retourneront contre nous dès qu’ils y auront atteint leur but, et le comble est qu’ils les déposséderont et les tueront eux aussi et accaparer de tout. Ne voyons pas l’argent facile que nous pouvons gagner aujourd’hui et foutre de la merde à nos progénitures. A quoi sert de gagner de l’argent et ne pas pouvoir en jouir avec les autres burkinabé ou avec ses propres frères et sœurs ?
    Enfin, avec humilité reconnaissez vos erreurs commis envers tous ceux qui vous ont fait du bien ou qui ont contribué à ce que vous soyez là où vous êtes et dont ils ont été victimes ou humiliés ou bien encore rabaissés ou salis par vous ou par vos proches en leur demandant pardon et en leur tendant la main pour une bonne réconciliation de tous les filles et fils de la nation. Aussi, tous ceux qui vous ont fait du tort ou causés des ennuis, pardonnez-les et en cela vous serez davantage grand et honoré et Le Bon Dieu qui est au-dessus de tous vous aidera à mieux gérer le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 13:34, par jeunedame seret En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    « … des individus armés non-identifiés ». Voilà une expression qui me crée tension. Et pourtant on voit leurs armes et attaques durant des heures. Pourquoi cette difficulté d’identification ? Je n’aime pas la politique à cause des hypocrisies. Si vous ne pouvez pas les identifier, laissez la permission à ceux qui ont l’intelligence de communication avec la population locale. Et donnez le droit à tous, d’intervenir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre à 13:55, par Dibi En réponse à : Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires

    Ah ! L’endo-colonat local (régime RMCK et Opposition bidon pro-électorale se réveillent enfin à l’occasion de cette énième massacre que subit notre peuple (toute nos condoléances aux familles et à la mémoire des travailleurs de notre classe ouvrière).
    Jusqu’ici nos paysans, la piétaille armée de "22 long Rifle" de nos forces forces de sécurité qui étaient massacrés par les chacals de l’islamisme égorgeur au profit des intérêts occidentaux néocoloniaux n’étaient honorés que par des communiqués de déploration laconiques de gouverneurs locaux ou de bureaux d’Etat-major ; des communiqués d’appels à Dieu ; (le même Dieu au nom de qui les Islamistes égorgent) en plus de la litanie de prières pour le repos des âmes et la sauvegarde du Burkina-Faso ; litanie écœurante et reprise par nombre de forumistes à rassurer par ceci : Dieu ne sauve personne ; c’est la détermination des gens et des peuples qui les sauve !
    Pourquoi donc ce sursaut subit qui semble aujourd’hui sortir de sa torpeur somnolente le régime tout entier ?
    Quelle mouche l’a piqué qui l’amène à décréter 72 heures de deuil national ?
    Antérieurement, pourquoi des centaines et des centaines de massacres terroristes contre notre peuple sont restés sans autres considérations qui ne dépassent les honneurs de cimetières ?
    Est ce la mise en avant d’une politique réactive de défense d’intérêts néocoloniaux de la multinationale minière canadienne SEMAFO ?
    Pour nous, la question présente un intérêt d’être posée !
    Défense de la classe ouvrière et de ses luttes ? On peut en douter quand on connait l’ambition et le venin du régime pour celle-ci et les syndicats qui la défendent.Ou alors, la réaction gouvernementale induite traduit la défense d’intérêts de multinationale minière ?
    Dans tous les cas, toutes les composantes de notre peuple méritent protection et sécurité !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération
Burkina : 32 terroristes neutralisés et un soldat tombé au cours d’intenses combats dans les régions du Centre-Nord et du Nord
Burkina : Des assaillants mis en déroute dans le Bam
Attaques terroristes au Burkina Faso : « C’est une contre-insurrection qu’on nous impose », dixit Massourou Guiro du Mouvement plus rien ne sera comme avant
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
Attaque de Boungou : L’UPC invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés