Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

10e édition des Journées agro-alimentaires : Une semaine pour promouvoir la transformation des produits locaux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 7 novembre 2019 à 21h00min
10e édition des Journées agro-alimentaires : Une semaine pour promouvoir la transformation des produits locaux

La Fédération nationale des industries de l’agro-alimentaire et de transformation du Burkina (FIAB), en partenariat avec le gouvernement burkinabè, organise la 10e édition des Journées agro-alimentaires. Cet évènement se tient du 4 au 11 novembre 2019, à la Maison du peuple de Ouagadougou. Ces journées visent à faire découvrir aux populations les potentialités agro-alimentaires dont regorge le Burkina Faso.

Environ 200 exposants venus de toutes les régions du Burkina se retrouvent à Ouagadougou, du 4 au 11 novembre 2019. Acteurs de l’industrie agro-alimentaire, ces participants viennent présenter leurs produits très souvent méconnus du public burkinabè. Ces journées sont organisées par la Fédération nationale des industries de l’agro-alimentaires et de transformation du Burkina (FIAB), avec le concours du gouvernement burkinabè. Pour cette 10e édition, le thème retenu est « Contribution de la recherche-développement à la compétitivité des entreprises agro-alimentaires au Burkina Faso et dans l’espace UEMOA : Rôle et responsabilité des acteurs ».

Un thème qui, selon les organisateurs, invite à créer une symbiose entre la recherche et l’agro-alimentaire. Modeste Ouédraogo, secrétaire exécutif de la FIAB, souligne que l’innovation passe nécessairement par la recherche. « C’est une manière de situer le rôle et la responsabilité des acteurs. Aujourd’hui nous avons une recherche qui fait des découvertes dans le domaine de l’agro-alimentaire. Si nous voulons conserver nos produits durablement sans produits chimiques, il faut que nous utilisions des techniques à partir de la recherche. L’innovation est un acteur de compétitivité », a-t-il justifié.

Modeste Ouedraogo secrétaire exécutif de la Fédération Nationale des Industries de l’Agro-Alimentaires et de Transformation du Burkina (FIAB)

La sécurité agro-alimentaire réalisable au Burkina Faso

Le pays des hommes intègres peine à accomplir l’autosuffisance alimentaire. Cela s’explique en partie par la faiblesse de la transformation des produits alimentaires. Aussi, selon les dires de Modeste Ouédraogo, cette lacune du secteur s’explique par le fait que les populations méconnaissent les produits made in Burkina. « L’une des difficultés au Burkina Faso, c’est le fait que nous avons des produits de belle facture, mais méconnus du public. Le Burkina regorge d’importantes unités de transformation de matières locales. Elles ont besoin d’un marché ; elles sont capables d’assurer la sécurité nutritionnelle et alimentaire de nos populations. Il suffit de faire un tour à la Maison du peuple pour découvrir ce que les paysans font de notre secteur agricole… », invite M. Ouédraogo.

Des exposants à la pointe de la transformation alimentaire

Ils sont nombreux, ceux qui ne se sont pas fait prier pour participer à cette 10e édition des Journées agro-alimentaires. Majoritairement constitués de représentants de coopératives, ces participants exposent des produits issus de la transformation de céréales, du lait ou encore des fruits.

Assetou Traoré, exposante

Il faut reconnaître que les acteurs de l’agro-alimentaire au Burkina ne manquent pas d’imagination. Fatimata Ouédraogo est venue au nom du Groupement féminin Naam Zood Nooma. Ce groupement, composé de 19 femmes, œuvre dans la transformation des noix de karité, le moringa ou le neem. Léa Marie Zigani, venue de la région du Centre-Est, plus précisément de la commune de Garango, est membre de la Coopérative Lompar Garango. Sa structure transforme des céréales. « Nous faisons des biscuits de manioc, de maïs ; le couscous de niébé. Nous sommes au nombre de 120 au sein de notre coopérative », confie l’exposante. Une autre, tout aussi imaginative, s’est spécialisée dans le précuit. Il s’agit de Assétou Traoré.

Fatimata Ouedraogo , représentante du groupement féminin Naam Zood Nooma

Elle met à la disposition de ses clients du riz au soumbala, du gonré et du babenda précuits ; du thé au soja... Ces exposantes espèrent que cette foire leur permettra d’avoir un carnet d’adresses. Elles nous confient que c’est une occasion pour elles de communiquer sur leurs produits encore méconnus des populations.

Léa S.Zigani, exposante

L’accès à la Maison du peuple est entièrement gratuit pendant ces journées. La Fédération nationale des industries de l’agro-alimentaire et de transformation du Burkina (FIAB) a lancé les Journées agro-alimentaires depuis l’an 2000. Toutefois, il a fallu attendre 2010 pour que le gouvernement burkinabè décide de s’associer à cet évènement.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Portfolio

  • Noix de karité

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
Amicale des femmes de la BOA : Un dîner-gala pour célébrer la solidarité entre les femmes de la banque
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés