Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Présidence du Faso • mardi 5 novembre 2019 à 00h58min
Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

(Ouagadougou, 4 novembre 2019). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a eu cet après-midi, une séance de travail avec la ministre française des armées Florence Parly. Les questions sécuritaires ont été au centre des échanges. Florence Parly a ainsi félicité le Burkina Faso pour sa forte implication dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région, et présenté ses condoléances au peuple burkinabè après les récentes attaques.

« J’ai pu noter avec le président Kaboré, au-delà des évènements tragiques qui ont marqué l’actualité ces dernières semaines, les progrès qui ont été réalisés dans la lutte contre le terrorisme, dûs à la collaboration très efficace entre la force Barkhane d’un coté, et les forces armées burkinabè de l’autre », a déclaré la ministre française à l’issue de la séance de travail avec le président du Faso.

Pour elle, il s’agit d’une coopération qui se traduit malheureusement par des pertes en vies humaines par moment. « Néanmoins, le combat continue, il doit continuer car c’est un combat de longue haleine que nous devons mener ensemble contre le terrorisme », a ajouté Florence Parly. Une nouvelle opération conjointe dénommée Bourgou 4 vient d’être lancée dans la zone qui regroupe les trois frontières (Mali/Burkina/Niger)

Les progrès enregistrés par le G5 Sahel avec la force conjointe, pendant la présidence du Burkina Faso, ont également été évoqués. Ces progrès se traduisent, selon elle, par la reprise des opérations ces derniers mois, avec une importante opération au Nord du Niger ce mois d’octobre, qui a permis la saisie d’armements significatifs. « Sur le front des opérations militaires, les choses avancent, même si la menace est également très présente et très vigoureuse » a-t-elle poursuivi.

Les échanges ont aussi porté sur les dispositions non-militaires à prendre pour remporter ce combat contre les forces du mal. Il s’agit notamment de l’initiative discutée par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré à Biarritz, un partenariat avec la France et l’Allemagne, qui doit permettre d’élargir le champ de la coopération. « Nous avons évoqué avec le président Kaboré les étapes qui doivent nous permettre de mettre ce partenariat sur les bons rails », a conclu la ministre française des Armées Florence Parly.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 4 novembre à 20:38, par A d’autres ! En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Arretez de parler de progres dans la lutte contre le terroisme. Du point de vue du citoyen lambda les attaquent s’intensifient et le nombre de morts est inspportable. Le probleme c’est qu’on a du mal a vous croire.
    Si progres il y’a c’est dans la signature des contrats que RMCK refusait de signer et il a cedé sur quelque uns. Mais a part cela la descente aux enfers continue avec votre benediction.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre à 20:56, par Judas En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Mais le droit d ingérence s impose et empêche toute initiative des francais,

    Les mains liées et avec un protocole militaire fastidieux , comment voulez vous dans ces conditions , de la réactivité !? , indispensable dans ces conditions de guerre si particulières , avec des attaques éclaires !!
    Telle est la vérité , sinon les français auraient fait beaucoup plus de dégâts dans les rangs des terroristes , ils en ont tué 600 environ mais ce n’est rien par rapport , à ceux qu’ ils sont capables de faire sur le terrain
    C est pour moi , la .meilleure armée du monde !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre à 21:01, par La barbe En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Elle est venue chercher quoi ? On a pas besoin d’eux. Pourquoi même la France presse tant le Burkina comme ça ? Tantôt c’est son ministre des affaires étrangères, tantôt c’est celui de la défense, ou son ambassadeur et enfin son ministre des armées. Tout ça pour dire si ça ne va Monsieur le Président, laissez on va venir intervenir. N’acceptez jamais Monsieur le Président. On va se debrouiller. Pendant qu’ils n’arrivent pas à endiguer le mal au Mali c’est pas au Burkina ils vont pouvoir nous sortir de l’ornière. Un jeu hypocrite, juste exploiter nos ressources. Si la France pense vraiment nous aider là, elle n’a qu’à donner les moyens logistiques nécessaires et nos hommes vont neutraliser ces hors la loi. Nos hommes en sont capables seulement ils leurs manque le nécessaire. Il n’y a pas plus courageux que le burkinabè-là !!!! Que Dieu protège le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre à 21:16, par L’avenir En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Un nouveau deal qui implique l’Allemagne ? Notre avenir et notre liberté se trouve dans la main du président Kaboré. Qu’il fasse attention aux accord qui compromettent l’avenir du pays

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre à 23:02, par Ana En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Après la le sommet Russie Afrique, La France nous rend visite et nous assure que je reprend les propos de la dame : " c’est un combat de longue haleine". Comprendra qui voudra.
    Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 02:59, par ollo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Madame, la politique française de l’Afrique ne sera pas profitable à la France à long terme. Au lieu de faire des pays africains des partenaires, vous vous acharnez à les piller et à les infantiliser. Vous profitez de la fragilité de nos dirigeants que vous tenez le plus souvent le couteau à la gorge. Sachez que ce que vous voyez, les africains de la nouvelle génération le voit aussi. Vous avez une drôle de façon de récompenser les maliens qui vous ont aidé à libérer la Bretagne en venant occuper Kidal. Vous avez aussi une drôle de façon d’aider le Burkina avec vos milliers de soldats, vos drones, satellites et radars qui perçoivent deux français enlevés mais incapables de voir une troupe d’assaillants motorisés ! Vous persistez à croire que l’Afrique francophone est votre bien parce que c’est vous qui en a fixé les frontières ! La France n’a certes que des intérêts, mais pourriez-vous garder durablement ces intérêts au milieu d’une mer d’inimitié ? Nous savons que les français souhaitent tant et toujours partager de vieux souvenirs avec leurs frères africains, mais hélas !....

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 07:25, par Hamon En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Madame Parly, votre stratégie c’est occuper inutilement le terrain burkinabé avec l’Allemagne sans résultat probant. Ce qui vous ait demandé c’est de nous donner les équipements nous permettant de repérer l’ennemi de loin et de le combattre efficacement. Votre aviation n’est pas efficace pour le combat au corps à corps avec l’ennemi comme on le voit avec le Mali. Par contre, les avions russes sont capables d’affronter l’ennemi au sol comme dans les airs. Donc aidez nous de manière désintéressée avec la possibilité que les russes puissent aussi être sur le terrain. D’ailleurs trop de viande ne gâte pas la sauce n’est-ce pas ? Je vous souhaite un bon séjour en terre burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:20, par TIEMTORE Mounira En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Bonjour.
    Je dois dire que ça me peine de voir une telle pression sur le pays. Madame dit : <>, au contraire dans tout conflit le premier souhait c’est qu’il s’arrête. Mais la france prédit déjà "un combat de longue haleine que nous devons mener". Quel sera le lourd tribut ? Combien de vies encore ? Et pour finir, on nous dit : <>. Ne soyons pas naïfs, le Burkina est déjà pied et poing liés livré à la france. Mais, il y a d’autres alternatives.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:30, par Indjaba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Ok pour l’aide mais pas de ’’Kidalisation’’ de Djibo.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:37, par Béonéré En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Elle est juste venue faire de la publicité pour la France. Le pays s’enlise et on nous parle de progrès.
    Lorsque vous évoquez une nouvelle opération en cours, est-ce que les terroristes vous informent avant de venir vous attaquer ? Au lieu de faire l’effet d’une surprise, vous donnez l’information afin que les terroristes se cachent bien pendant votre passage. Je ne suis pas militaire mais je crois qu’on fait semblant d’aider le Burkina Faso.
    Je ne comprends pas l’attitude de nos dirigeants,
    Honte à la France et à ceux qui nous dirigent.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:53, par Abdoulaye akandji En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Que chaque burkinabé fasse un bilan depuis l indépendance jusqu à nos jour qui est ce qu le pays à gagner dans sa coopération avec la France. Et si cette coopération franco-allemand est franche et efficace contre le terrorisme pourquoi le Mali peine tjr à se retrouver et la Libye un chaos qui n a pas de nom. Il va falloir que nos présidents se réveillent pour ne pas être surpris par la jeunesse africaine et particulier celle du burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:54, par citoyen lambda En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Voyez vous même comment elle a peur ! c’est forcer de venir au BURKINA FASO ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 08:59, par Opinion plurielle En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    ....Je rappelle que la SINISTRE actuelle nous en rappelle une autre dont le passage ne laisse pas les meilleurs souvenirs aux peuples africains notamment du côté de la côte d’ivoire je veux parler d’une certaine michele alliot marie qu’elle s’appelait ;

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 09:14, par sidballa En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Cette guerre est plus une question de stratégie et de volonté ; adaptez les moyens à la pratique de l’ennemi. Ils viennent à 100 par motos poursuivez les à 200 par motos en gilets pare balle, et les résultats seront plus probants.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 09:16, par Sheikhy En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Rien qu’à regarder la bobine de la dame, on peut y voir beaucoup de choses. Effectivement, ils viennent nous voir après le sommet avec la Russie. Ils ne veulent pas lâcher l’affaire. Mais nous devons rester fermes. L’objectif n’est pas d’écarter la France, mais d’assainir un tant soit peu le partenariat. Dans son intervention, elle n’a pas dérogé à la règle de vantardiser la France. Opération Bourgou sera menée par la force Barkhane avec la participation imminente de deux régiments burkinabé (sic...), rien que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 09:17, par jacob En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Rien de surprenant.

    La reaction de la France à travers cette visite comedie de son Ministre de la défense temoigne de la frilosité de la France face à l’option Russe des Pays du G5 Sahel.
    La France ne changéra jamais. elle n’a que des intérêts que ce soit avec les gouvernants ou avec ceux qui endeuillent nos populations.
    RMCK doit garder le Cap de la Russie qui reste notre seule salut. La France a perdu toute crédibilité aux yeux de beaucoup de Burkinabé et d’Africain de la sous régions Ouest africaine. Elle reste le seule responsable du desordre dans notre Région avec l’assassinat de kadafi.
    Suivont l’exemple de KAGAME en abandonnant le Francais comme langue officielle. Ca ne rapporte que des ennuis

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 09:27, par Amoless black power En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Feu le commandement Massoud avait lancé à la face des américains et des russes que les afghans se battront seuls et mourrons seuls. Il en est mort mais il demeure à jamais un héros pour le peuple afghan. Thomas Sankara a été clair en disant que l’esclave qui ne se libère pas de ses chaînes ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort.Que ceux qui ont des oreilles comprennent

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 09:38, par Vérité En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Pourquoi chaque fois c’est la mort de nos frères soldats,on publie ?Est ce parceque les terroristes ne meurent pas aucourt des attaques ?ou vous voulez aidez les terroristes à semer la psychose partout ? Vous n’êtes pas patriotes, même si nos frères soldats étaient au front avec des couteaux uniquement,ils feront des victimes à ses fils du diable.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 11:29, par YAWOTO En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Elle vient juste de prévenir les terroristes qu’il y aura bientôt une opération, de la part d’une ministre de la défense c’est tout à fait inqualifiable, une vraie insulte à notre intelligence, je pense qu’il est temps qu’on prenne nos responsabilités pour la défense de notre patrie, la France n’est pas le seul partenaire qui soit capable de nous aider, et nous n’avons pas à lui demander l’autorisation pour travailler avec d’autres partenaires non ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 11:30, par Achillle De TAPSOBA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Ne prenons pas les paroles des Français comme des paroles d’Évangile. Il y a eu trop de promesses non tenues par les Occidentaux. Pour sauver le Nord, le régime mouta-mouta doit recruter rapidement massivement plus de militaires (3000 ou 4000 militaires) cette année pour aider les BRAVES FDS au Nord et très bien les équiper avec des armes russes(avions de chasse, hélicoptères de combat, drones de surveillance...) même si cela va prendre la moitié du budget national. Il ne faut plus compter sur la France. Tous ces mouvements des terroristes sont connus par l’armée française ils se déplacent au su de la force Barkhane. Comment 400 ou 600 terroristes peuvent-ils se déplacer si facilement entre le Mali, le BURKINA et le Niger pendant que la force Barkhane mène toujours des surveillances aériennes avec des appareils très sophistiqués ? Manifestement si la Russie était présente depuis 2013 on n’allait plus parler du terrorisme au Mali ni au BURKINA et au Niger. Visiblement, la France joue un double jeu dans ces 3 pays. La France ne résout jamais un problème en Afrique elle le déplace subtilement pour en tirer profit.

    Nous sommes en guerre totale l’heure n’est plus aux tergiversations. Il faut mettre les moyens colossaux aux troupes aux fronts. Le miracle ne viendra pas de la France. Nous devons instaurer de grosses garnisons dans le Nord(plus de 10 camps militaires lourdement armés). Chaque camp doit compter substantiellement plus 1000 militaires. Le BURKINA NE TOMBERA JAMAIS car nous sommes un BRAVE PEUPLE TRÈS FORT. Les bénédictions de DIEU et de nos ancêtres accompagnent nos BRAVES FDS sinon depuis plus de 4 ans nous sommes attaqués par les forces du mal et leurs complices invisibles qui souhaitent voir cette Nation s’écrouler. L’état islamique n’a jamais gagné sur une Nation dans le monde en Syrie ou en Irak il a perdu. La preuve son chef suprême abou al baghdadi a froidement abattu par les USA. Ce ne sont pas le BURKINA, le Niger et le Mali qui feront exception. Nous GAGNERONS A TOUT PRIX. Le BURKINA est BÉNI.

    Seule la lutte libère nous dit le GRAND et CÉLÈBRE THOM SANK. Nous devons attaquer sans répit ne jouons pas à la défensive.

    Ensemble, nous construirons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR
    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LES BRAVES FDS
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ
    A bas les parrains qui comptent sur leurs amis terroristes pour se venger en 2020
    A bas les grands déstabilisateurs de la sous-région
    A bas les amis et les sympathisants des terroristes

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN
    ACHILLE DE TAPSOBA (Pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 11:32, par citoyen LAMBDA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Bonnes gens, je ne suis pas un stratège militaire et ne m’y connait pas ,mais c’est quand même assez curieux ce comportement de la France et de nos gouvernements . Comment ,peut-on annoncer aussi bruyamment et à l’avance à l’ennemi qu’on va venir le combattre sur son terrain avec une opération dénommée BOURGOU et penser pouvoir aller le surprendre pour l’anéantir ? Est ce que quelqu’un a déjà entendu les terroristes annoncer à l’avance qu’ils vont venir frapper dans telle ou telle zone ,dans tel ou tel pays ? C’est à croire que cette façon de faire est faite à dessein pour permettre aux terroristes de disparaitre avant le début de l’opération . Alors que les terroristes, eux jouent sur la surprise pour massacrer nos FDS ,là les autorités françaises annoncent avec tout un tintamarre qu’elles vont engager une opération appelée BOURGOU contre ces terroristes le long des trois frontières ( Mali -Niger- Burkina Faso). Curieux ,curieux ,curieux tout de même !

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 12:14, par Kouka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Dans tous les cas les accords se font et se défont. Le jour où nous burkinabé de la génération consciente prendront le pouvoir, tous les accords tacites et secrets faits avec la France seront mis à la connaissance du peuple et le peuple jugera et décidera de la suite des événements

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 13:18, par Nnn En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Effectivement arrêtons de parler de progres en matière de lutte contre le terrorisme pendant que nos frères d’armes et civils périssent sous les balles assassines des forces du mal. Pourquoi toujours la France ? Pourquoi une nouvelle opération sur les trois frontières. C’est une échec a l’avance car Barkhane depuis 2013 a montré son incapacité a soutenir nos armés nationales. Laissons notre armé prendre son indépendance et ses responsabilité. A bas l’armée française !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 13:39, par ALAIN En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Bonjour peuple Burkinabé
    je connais un peu votre pays , j’y suis en moyenne une fois par an depuis plus de 20 ans pour initier et suivre les projets de développement que la modeste association que je président élabore avec les responsables locaux
    je suis blessé par les propos qui sont tenus à l’égard de la ministre française et à l’égard de la France
    Mon propos n’est pas de soutenir notre gouvernement , je sais bien que le soutient de la majorité des pays vis à vis de L’ Afrique en général n’est pas dénué d’intérêt stratégique politico-économique, je ne suis pas un naïf en la matière
    Permettez moi de vous demandez un peu de regard objectif avec 2 OBSERVATIONS et QUESTIONS :
    - qui vient de demander le soutient de la France ? votre président s’y j’en crois les infos que je prend tous les matins sur FASO NET
    - qui a permis de stopper que les terrorismes pour qu’il n’arrive pas jusqu’à BAMAKO ? le président français François HOLLANDE, que serait aujourd’hui la situation du BURKINA sans l’intervention des forces armées françaises ?, je doute qu’elle soit celle d’aujourd’hui bien que je la trouve préoccupante et désastreuse pour les populations du nord et toutes les familles endeuillées par les assassinats
    j’en profite pour féliciter le peuple Burkinabé et l’ensemble des responsables de la société civile, politique, militaire et religieux sur la transition de gouvernance qu’ils ont su effectuer en 2014 ( j’étais à OUGA lors des discussions de la chartre )
    lorsque j’en ai l’occasion je ne manque pas de relater et de comparer avec d’autre révolution qui ont le souvent échoué
    je ne porte pas de jugement sur la situation politique et sociale de votre pays , c’est à vous d’en décider
    ALAIN DEPUIS LA FRANCE

    Répondre à ce message

    • Le 5 novembre à 17:02, par y En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

      Je suis parfaitement d’accord avec Alain, juste lui rassurer que ce ne sont juste que des propos de citoyens lambda sinon ceux qui sont au sommet de l’état connaissent bien la réalité.

      Répondre à ce message

    • Le 5 novembre à 17:15, par HORUDIAOM En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

      Monsieur Alain, si vous êtes blessé suite aux propos des internautes contre votre pays la France, c’est simple. Dites à vos dirigeants d’abandonner l’Afrique tranquillement ! Est ce que les internautes insultent la Russie, l’Allemagne, la Norvège, la Suède, le Danemark ? Non ! Est ce que les pays colonisés par le Royaume-Unis sont dans la merde comme ceux colonisés par la France ? Non ! Pourquoi votre cher pays continue de gérer notre monnaie ? Elle peut se retirer tranquillement et laisser les Africains choisir leur monnaie ! Pourquoi elle ne le fait pas ? Vous croyez que vos autorités sont des enfants de cœur ? Eh bien ! Je vous informe qu’OBAMA avant de quitter le pouvoir a déclaré que son plus grand regret c’était l’intervention en Libye ! C’est un mea culpa. Sarkozy par qui le malheur est arrivé au Sahel, a t-il reconnu sa folie ? Vous qui connaissez le Burkina, vous devrez savoir que le peuple Burkinabè n’est pas opposé au peuple Français. Vous voulez qu’on respecte votre pays, ? Eh bien, le respect se mérite

      Répondre à ce message

    • Le 7 novembre à 15:34, par greed En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

      Cher Alain, je t’explique comment ça marche parce que tu dis ne pas etre naif mais on ne dirait pas.
      Disons que tu ouvre une boutique (le burkina faso) et la mafia se presente et te propose de proteger ton business. Tu dis non a cette offre. Quelque temps apres ta boutique explose. La mafia se presente et tu cours demander son aide ça n’est pas de gaité de coeur que les demandes sont faites mais sous la coutrainte.
      A qui profite les attaque terrosistes ?
      1- D’abord au terroistes dans une certaine mesure (ils sont utilisés aussi)
      2- Mais surtout à ceux qui tirent des divdende en signant des contrats securité diverse et en pillant les resources dans les zone en guerre.
      Meric Alain !

      Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 15:13, par Kolo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Bonsoir ALAIN de France

    Votre analyse me parait incomplète.

    Si le président français François Hollande a aidé le Mali en

    son temps contre le terrorisme et si la France prétend soutenir le Burkina Faso dans cette guerre, vous avez oublié ou vous avez voulu ignorer que c’est le président français d’origine Hongroise Nikola Sarkozy qui a détruit la Lybie pour favoriser l’expansion du terrorisme dans notre sous région.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 16:03, par YAWOTO En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Bonsoir Mr.Alain, votre indignation est compréhensible, parce qu’au delà des états il y a l’amitié entre les peuples, je ne pense pas que le peuple burkinabé soit contre le peuple français pas du tout, mais ceux qui exploitent les africains sont ceux là qui exploitent aussi leur peuple. Quand aux réponses à vos interrogations, les réponses je pense sont simples :
    1. Oui c’est notre président qui a demandé l’aide de la France, mais savez vous combien d’anciens combattants burkinabé sont tombés au cours des 2 dernières guerres mondiales y compris celles d’Algérie et d’Indochine et à cause de la France ? , et comment les survivants ont été payés en monnaie de singe ? La France a un devoir morale, s’il elle en a une envers l’Afrique, au delà de ses intérêts. Notre président avait-il le choix ? NON parce que fasse à l’urgence de la situation, on dit chez nous que ton voisin veille sur toi pour que tu puisse dormir, la France a une présence ici alors comment laisser celui qui est à côté pour aller demander de l’aide à plus éloigné ?
    2 La France a stoppé les terroristes qu’elle a permis avec les occidentaux d’envahir le sahel, en tuant KADAFI, toute cette merde ne serait pas arrivée s’il n’y avait pas eu cet assassinat ; et en plus la France a des intérêts dans les pays qui menaçaient d’être envahis à travers ses multinationales (TOTAL, BOUYGUE, etc), nous ne sommes pas naïfs tout de même, imaginez que les terroristes atteignaient les côtes, eh bien plus de chocolat pour vous a un prix abordable sans oublier les autres intérêts, et plus de français de ces zones, imaginez un peu la catastrophe pour la France également en plus de ces pays victimes.
    Donc je dis qu’il y a une génération qui comprend les enjeux géopolitiques en Afrique mieux même que beaucoup de français et qu’ils faut des relations de partenariat gagnant gagnant et aussi juste que possible parce que les relations de prédations ne pourront pas continuer.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 16:45, par caca En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Vive la France et voici une femme patriote au couleur du Burkina Faso. Où se trouve votre ministre Sy Chériff ? Si la honte tuait certains disparaitront, mais hélas. La femme blanche est venue au pays de Thomas Sankara pour parler de sécurité et c’est elle même qui annonce la continuité des combats. Certains internautes doivent se taire à jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 18:19, par Camara En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Nous voulons pas la continuité du combat mais plutôt la fin

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 19:40, par Damis En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Franchement ça fait très mal de voir que la France nous prend comme des encerclés ! Si pour défendre certaines causes d’intérêt de certains pays occidentaux, l’occident "fabrique" des attentats dans certains pays, détruire l’Afrique avec le terrorisme pour les le s mêmes intérêts devient un simple bonjour.
    La dame même devait se rendre compte de son hypocrisie qui se lit sur son visage !
    Il faut que l’occident comprenne que trop c’est trop, parce que c’est très difficile qu’un pays comme la France nous convainc qu’elle n’est pas l’organiseur du soit-disant terrorisme en Afrique, puisque c’est elle qui fournit les armes à ces bandits armés. Si la France veut nous aider à lutter contre le terrorisme, qu’elle arrête de fournir ces ces bandits en armement ; c’est très simple. Ce qui est certain, le jour où la France n’est plus d’accord avec ses bandits armés (puisque ces derniers n’ont pas officiellement le droit de posséder des armes), il suffira de leur dire que désormais, il ne faut plus qu’il aie d’attaques armées., et c’est fini. Mais tant que des bandits armés auront "des droits" sur des armées régulières, ça ne sera pas la peine. Il faut alors arrêter d’insulter l’intelligence de nos pays respectifs.
    Y’en a marre que nos pays ne puissent pas dire à la France que ça suffit, alors qu’ils refusent de signer les accords désirés par la France pour avoir la paix !

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 20:33, par Alain du Burkina En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Merci Yawoto pour votre réponse à Alain de la France.
    Moi je vois les choses terre à terre...
    Des années et des années avec un partenaire qui ne vous apporte rien, le bon sens voudrait que l’on change de partenaire ; même si ce dernier n’est pas la panacée... Il y’aura au moins le mérite d’avoir essayé.
    Surtout si nous choisissons celui-là qui a fait ses preuves ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre à 22:29, par Jupiter En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    En réalité, je ne puis que me joindre à tous mes prédécesseurs, pour dire que ces Français continuent vraiment à se payer nos têtes. Sinon, pour quels autres intérêts politiques que ceux de la France, celle-là peut vraiment effectuer une telle longue distance jusqu’ici ? En tout cas, pas pour les beaux yeux des burkinabè, ni pour la protection de qui que ce soit.ici, car cela ne l’intéresse point.
    Réfléchissez un peu, depuis nos contacts avec la Russie, Arabes et Français se sont mis à nous faire la cour. Ce que moi je retiens aujourd’hui, c’est qu’au Burkina ici, nous connaissons les causes de nos problèmes, ce sont les solutions qui nous manquent.
    - Concernant d’abord la fronde sociale, on en connaît tous les motifs, qu’on peut qualifier aujourd’hui d’ « erreur stratégique précoce », et continuer à les déplorer.
    - Quant au « djihado-terrorisme » ambiant, on ne peut le définir, que comme la résultante de la course aux armements entre les Grandes-Puissances, absolument condamnées à écouler leurs productions.
    Du coup, au nom de prétextes savamment fallacieux, elles font feu de tout bois, en utilisant les « Arabes » contre les Juifs(Palestine-Isräel), les « Arabes » entre eux-mêmes(Iran-Irak), les « Arabes » contre les Turcs (Syrie-Turquie),les « Arabes » contre les Noirs (Algérie-Mali), et enfin les Noirs entre eux-mêmes par l’intermédiaire des « Arabes ».
    Mais cependant, quoiqu’il y’ait un maillon commun à tous ces conflits(les « Arabes »), il ne faut point se tromper, la véritable source du mal demeure les Grandes-Puissances.
    Donc, espérer à tort que des pays tels que les USA ou la France, peuvent constituer des solutions pour nous, c’est comme si on passait le temps à s’auto-chatouiller pour s’esclaffer.
    Voilà pourquoi, il paraît impérieux de changer la donne, en impliquant énergiquement d’autres acteurs, tels que la Chine, la Russie, la Turquie et Israël, qui au-delà de toute autre considération, ont déjà fait suffisamment leurs preuves en la matière

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre à 05:56, par DODBZANGA Ibrahim En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Que Dieu nous sauve.Dans quel pays la France a peu amené la paix ?ce ne sont que leurs intérêts. Posons nous la question de savoir si la paix au sahel fait partie des intérêts de la France. Je ne croît pas du tout !!!on a vue la France au Rwanda, elle a activé le génocide et même participé. Ce sont les Rwandais qui ont mis fin au génocide et se sont pardonnés et continuent de travailler pour leur pays.la France est bien claire,ce sont ses intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre à 09:26, par MAN En réponse à : Lutte contre le terrorisme : « Le combat continue, il doit continuer », lance la ministre française des armées en visite au Burkina

    Merci à la France et au Président du Faso. Si le président a fait appel à la France c’est qu’elle peut nous aider dans ce problème. Que les uns et les autres cessent d’argumenter dans l’amertume. Encore une fois Merci au président Kabore et merci aux de nous épauler.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération
Burkina : 32 terroristes neutralisés et un soldat tombé au cours d’intenses combats dans les régions du Centre-Nord et du Nord
Burkina : Des assaillants mis en déroute dans le Bam
Attaques terroristes au Burkina Faso : « C’est une contre-insurrection qu’on nous impose », dixit Massourou Guiro du Mouvement plus rien ne sera comme avant
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
Attaque de Boungou : L’UPC invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés