Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Le MPP condamne sans réserve l’assassinat du député maire de Djibo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué • lundi 4 novembre 2019 à 11h00min
Le MPP condamne sans réserve l’assassinat du député maire de Djibo

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) condamne sans réserve l’assassinat de M. Oumarou Dicko, député maire de Djibo arraché à l’affection des siens par les assoiffés de sang, animateurs du terrorisme, qui écument nos contrées et endeuillent quotidiennement les Burkinabè depuis janvier 2016.

Notre parti dénonce et condamne énergiquement cette violence incarnée par ces groupes terroristes qui tentent de faire de la bande sahélienne leur propriété en vue de tous les trafics. Dans cette opération qui vise à terme le délitement de l’Etat, le MPP interpelle la classe politique burkinabè une fois de plus, à la raison, à la responsabilité et à l’introspection sur ce fléau et ses conséquences pour notre société, et pour notre pays.

Le MPP invite la classe politique burkinabè à rester digne et éviter toute polémique stérile qui fait le lit du terrorisme et à diriger nos regards plutôt vers ce qui nous unit, à savoir : le BURKINA FASO.

Le MPP appelle les Burkinabè à l’union sacrée autour des autorités nationales dans l’intérêt supérieur de notre pays et de ses populations. Ce sera notre grande victoire contre les forces du mal dont l’objectif est de diviser les Burkinabè. Face au terrorisme, les Burkinabè doivent parler le même langage : celui de l’unité et de la cohésion.

C’est cette symphonie que nous devons fredonner ensemble parce que nous appartenons à un même corps social.

Qu’on ne s’y méprenne pas, les terroristes ne sont ni les alliés des peulhs, ni des mossis, ni des musulmans ni des chrétiens, ni des personnes de l’Ouest ou de l’Est. Ils cherchent à installer la culture de la banalisation du sang humain et de la vie humaine afin de démolir ce que nos ancêtres ont su construire pendant des millénaires : le socle de nos valeurs humaines et humanistes de respect de la vie humaine, de tolérance et de savoir vivre ensemble.

Tout en s’inclinant devant la mémoire de Oumarou Dicko, député du Soum et maire de Djibo, ainsi que les victimes du terrorisme, le MPP réitère son appel à la nécessaire union sacrée de la classe politique burkinabè pour faire pièce à l’hydre terroriste et soulager les populations de déplacements forcés, loin de leur base sociale.

Démocratie - Progrès - Justice


DERNIER ENTRETIEN DE OUMAROU DICKO A RELIRE : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Force Barkhane : Le Général de division Marc Conruyt, nouveau commandant en chef
Forces armées burkinabè : Le Général Miningou galvanise les détachements militaires au front
Force Barkhane : Le point des opérations du 24 juillet au 3 août 2020
Région de l’Est : Couvre-feu prorogé jusqu’au 2 octobre 2020
Opérations de sécurisation hebdomadaire : les Forces de défense et de sécurité aux côtés des populations déplacées
Tankoualou (région de l’Est) : Deux morts et cinq blessés dans l’attaque du détachement militaire
Opérations de sécurisation des forces armées nationales : Huit opérations aériennes et 271 patrouilles menées du 13 au 19 juillet 2020
Lutte contre le terrorisme : La Task Force Takuba lancée pour compléter les actions de Barkhane
Lutte contre le terrorisme : Les Forces armées maliennes reprennent le contrôle de la localité de Labbézanga, avec l’appui de Barkhane
Opérations de sécurisation des forces armées nationales : 269 patrouilles et 27 escortes menées du 6 au 12 juillet 2020
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : L’Union européenne invite les autorités à faire toute la lumière
Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes", selon Issa Bâ
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés