Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Santé : Le Centre hospitalier universitaire de Tengandogo certifié ISO 9001 version 2015

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 7 novembre 2019 à 22h00min
Santé : Le Centre hospitalier universitaire de Tengandogo certifié ISO 9001 version 2015

Le Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T), ancien Hôpital national Blaise Compaoré (HNBC), a été certifié ISO 9001 version 2015, à l’issue des travaux de restitution d’un audit de surveillance, ce jeudi 7 novembre 2019 à Ouagadougou.

Soumis à une surveillance sur son niveau d’évolution du système de management de la qualité, le Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T), ancien Hôpital national Blaise Compaoré (HNBC), a connu son dernier audit pour le cycle de trois ans, ce jeudi 7 novembre 2019.

Selon le responsable qualité du CHU-T, Dr Abdoulaye So, à l’issue de chaque surveillance, l’hôpital met en évidence les points qu’il faut améliorer. « Depuis qu’on est entré dans ce dispositif de certification, on a remarqué que les processus se sont énormément améliorés, le système a gagné en maturité », a-t-il indiqué.

Dr Abdoulaye So, responsable de la qualité au CHU-T

C’est à l’issue des travaux de restitution que le CHU-T a été certifié ISO 9001 version 2015. ISO (Organisation internationale de normalisation) 9001 version 2015 définit les critères pour un système de management. Il s’agit de la seule norme de cette famille à pouvoir être utilisée pour la certification. Cette norme repose sur un certain nombre de principes de management de la qualité, notamment une forte orientation client, la motivation et l’engagement de la direction, l’approche processus et l’amélioration continue.

Une vue lors de la séance de restitution

L’auditeur, Walid Ben Mnasser, n’a pas manqué de jeter de fleurs au CHU-T. « Je peux considérer que cet hôpital est une fierté au niveau de la sous-région ».

Des choses à améliorer

A en croire Walid Ben Mnasser, il y a des choses à améliorer pour « rechercher l’excellence pour que cet hôpital soit une référence internationale ». Et de son avis, l’équipe dirigeante de cet hôpital est en train de développer des actions. « J’invite les autorités de tutelle à soutenir les efforts de cette équipe en assurant la disponibilité des moyens parce que vous avez un bijou national mais qui nécessite des moyens pour préserver une qualité de prestation que l’hôpital essaie d’assurer », a-t-il formulé.

Walid Ben Mnasser, auditeur

Quelles sont les choses à améliorer ? A cette question, l’auditeur répond : « Honnêtement, je ne peux pas donner beaucoup d’informations parce que je suis tenu par le secret professionnel. Mais ce ne sont pas des choses graves. C’est le maintien, l’entretien en termes de médical, de prestation », a-t-il indiqué.
Inauguré officiellement le 25 octobre 2010 sous appellation Hôpital national Blaise Compaoré (HNBC), l’établissement a été rebaptisé Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T) par le gouvernement burkinabè, en conseil des ministres du 1er août 2018.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
Amicale des femmes de la BOA : Un dîner-gala pour célébrer la solidarité entre les femmes de la banque
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés