Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Crise du système sanitaire au Burkina : L’UPC rend compte de sa médiation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 2 novembre 2019 à 23h51min
Crise du système sanitaire au Burkina : L’UPC rend compte de sa médiation

Face à la crise qui secoue le système sanitaire du Burkina Faso, le secrétariat national chargé de la santé de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, parti de l’opposition), a engagé une médiation. Ce samedi 2 novembre 2019, certains membres du secrétariat ont fait le compte rendu de cette médiation aux hommes de médias.

Depuis le mois de mai 2019, le Burkina connaît un feuilleton de grèves des agents de la santé humaine et animale. Pourtant, « la vie humaine est sacrée ! » C’est fort de cette conviction que le secrétariat national chargé de la santé de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) s’est engagé pour une solution à la crise, qui a assez paralysé le système sanitaire du pays.

« L’UPC en tant que première force de l’opposition, regroupant des patriotes et des républicains, a voulu jouer sa partition pour une sortie heureuse de crise au profit de nos populations déjà éprouvées par plusieurs problèmes dont les attaques terroristes », a déclaré le secrétaire national, Dr Stève Léonce Zoungrana.

Dr Steve Léonce Zoungrana au micro

Tout a commencé par une déclaration le 10 septembre 2019 par laquelle le parti de l’opposition a tenu à tirer la sonnette d’alarme. Dix jours plus tard, le secrétariat national chargé de la santé de ce parti a rencontré quatre syndicats de la santé. Selon Dr Stève Léonce Zoungrana, il s’est agi de les écouter et de demander leur prédisposition d’esprit pour la résolution de la crise. Les quatre syndicats qui ont été touchés par le secrétariat ont émis le vœu de voir le gouvernement renouer le dialogue rompu en juillet 2019, confie-t-il.

Après avoir écouté les syndicats, les médiateurs ont adressé une correspondance au ministère de la Santé afin de rencontrer également la partie gouvernementale. Deux semaines plus tard, toujours silence radio. Toutefois, le parti politique dit ne pas désespérer et douter de leur bonne foi. « En fait, il s’agissait pour nous, d’adopter la même démarche que celle utilisée avec les partenaires sociaux afin de renouer le fil du dialogue et aboutir à une résolution certaine des goulots d’étranglement », foi du secrétariat national chargé de la santé de l’UPC.

Il faut « un dialogue de qualité »

En plus de cette médiation, qu’est-ce que les hommes politiques proposent de manière concrète pour une sortie de crise ? Face à cette question, Dr Stève Léonce Zoungrana et ses camarades ont rappelé le principe de la médiation, selon eux : « Un médiateur ne propose pas de solution ». Mais au-delà de la politique, Dr Stève Léonce Zoungrana propose « un dialogue de qualité », qui, de son avis, va aboutir à une sortie de crise.

Cette sortie médiatique, à en croire les conférenciers, n’est pas une prise de position mais une action de communication sur la médiation en cours. Une lumière faite sur l’évolution de cette médiation, ont-il laissé entendre.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
Amicale des femmes de la BOA : Un dîner-gala pour célébrer la solidarité entre les femmes de la banque
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés