Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

Accueil > Actualités > Politique • DECLARATION • mercredi 30 octobre 2019 à 22h55min
CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

Dans le communiqué ci-après, la direction politique du Congrès pour la démocratie et le progrès se démarque de l’écrit d’un groupe dénommé « groupe des 300 ». Elle dit s’en tenir aux directives données par le président d’honneur du parti.

Le journal, Le Quotidien dans sa parution N° 2598 du 29 octobre 2019, a publié un écrit titré : « Blaise Compaoré n’est pas au-dessus des statuts du parti ». Le journal Le Pays N° 6949 du même jour publie le même texte d’un groupe dénommé « groupe des 300 », s’indignant des dernières lettres du président d’honneur du Congrès pour la Démocratie et le Progrès, (CDP), adressées au président du Parti, aux militants et au groupe dit des « sanctionnés ».

Cet écrit ne transpire pas de la vision de la direction du parti. Les efforts consentis par chaque militante et chaque militant depuis l’insurrection en passant par les obstacles quotidiens de tout genre, accentués par un environnement politique et économique actuellement difficile, peuvent frustrer nombre de nos membres et sympathisants.

Le président d’honneur Blaise Compaoré demeure un acteur de nécessité et de sagesse dont le rôle dans notre dispositif permet de dépasser l’aporie des textes et de parfaire notre fonctionnement démocratique.

Tout en garantissant la liberté d’expression à toutes et à tous ses membres, la direction du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), appelle toutes ses militantes, tous ses militants et sympathisants à une prise de hauteur dans la discipline, la cohésion et l’unité d’actions.

La direction du parti condamne avec fermeté de telles déclarations qui loin d’œuvrer à la cohésion, propage les germes d’une désunion nous éloignant de notre objectif qui est la reconquête du pouvoir, enjeu majeur des prochaines consultations électorales.

Le but recherché dans l’identification insidieuse d’un certain nombre de Secrétaire Généraux de sections, est de créer le doute afin de semer la confusion au sein de cette catégorie de cadres dont l’action est prépondérante dans la mise en œuvre du programme d’activités du parti et dont la fidélité au président d’Honneur et au parti est restée sans failles.

La direction politique dénonce les prises de positions et actions groupusculaires et exprime tout son soutien aux Secrétaires Généraux et les appelle à continuer d’œuvrer à l’occupation du terrain politique, pour un parti encore plus fort et conquérant.

Elle réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur contenues dans ses lettres sus- citées et maintient son engagement à les mettre en œuvre.

Démocratie - Progrès – Justice

Ouagadougou, le 29 octobre 2019,
Le Président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès Wend-Vennem Eddie Constance KOMBOIGO

Vos commentaires

  • Le 30 octobre à 16:27, par s En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Des sanctions doivent être également prises à l encontre de ces derniers.

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre à 21:08, par Patriote En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

      Pourquoi les sanctionner. Cela relèverait d’une pure injustice. Ils sont aussi militant au même titre que les autres et peuvent s’exprimer sur ce qu’ils pensent du parti. Je n’encourage nullement personne à semer la désunion dans un parti mais leurs propos sont à saluer. Comment un parti constitué d’autant d’intellectuels restent toujours soumis à l’humeur et aux décisions d’un seul individu ? Un individu, qui, d’ailleurs a été chassé par la rue. C’est simplement pathétique. Le CDP montre toutes ses limites quant à sa capacité à gérer notre pays. Ils auraient pu saisir leur chance avec ce pouvoir du MPP qui a lamentablement échoué. Mais hélas. SVP les politiciens les Burkinabè sont fatigués. Opposition nulle, majorité catastrophique.

      Répondre à ce message

  • Le 30 octobre à 16:40, par Bigbalè En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Doit-on tirer la conclusion que CDP = Blaise Compaoré seul et que donc CDP - Blaise Compaoré = 0 ? Eeeh, pauvre Afrique ! Même s’il y a culte de la personnalité au CDP, veuillez défendre vos personnalités individuelles ! Et puis, le Président du CPD ou ce qui ressemble (Eddie) était-il vraiment obligé e réagir ? Ça ressemble maintenant à un jeu de cirque. On peut aisément comprendre l’attitude de ce fameux "groupe des 300" mais si dans le CDP le débat et les décisions se font à sens unique selon les humeurs du Propriétaire Fondateur du parti, ils n’ont plus qu’à créer un autre Parti CDP bis ou quelque chose comme ça ou démissionner tout simplement. Avec ce qui est arrivé, on sait comment l’ODP/MT et le CDP ont été gérés pendant deux décennies !

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre à 18:52, par Amadoum En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Et si Le president Compaore venait a mourir, que ferait le CDP ?
    Cette idee de s’accrocher a un individu et lui faire croire qu’il est "indispensable est pathologique. Le CDP, veut-il dire qu’en son il n’y a pas d’hommes et femmes capable de continuer la lutte ?
    C’est ce culte de la peronnalite qui a pousse le president Compaore a vouloir s’accrocher, coute que coute, au pouvoir. Et comme les evenements l’ont proueve, il est sorti hors jeu

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre à 20:34, par Nabiiga En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Le capitaine est désespéré. Il lui faut un parti qui va gagner les prochaines élections afin qu’il puisse entrer. La question qui se pose est de savoir, pourquoi faut-il qu’il y ait un gouvernement issu de son parti avant qu’il ne rentre au pays ? Se reproche-t-il de quelque chose ? N’a-t-il plus un kopec pour assurer son transport au pays. Rentrer mon Capitaine sanguinaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre à 23:34, par Lebne En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Eddie, On connait la stratégie. On fait crier les gens pour leur montrer que toi aussi tu existes. Ensuite on brandit la sanction pour encore montrer que tu existe. Mais tu joues avec un vieux, vieux renard : Blaise Compaoré. Il a fini avec ça. Tu verras.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 00:18, par MKouka En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Un des ministres de Blaise disait publiquement que sans Blaise Compaore on était tous foutu y compris la sous région. C’est justement tous ces gens là qui l’ont précipité dans le gouffre puisqu’à un moment donné Compaore se sentait tout le puissant sur terre au point à ignorer ces conseillés de l’extérieur...institutions fortes ont besoin d’hommes forts et il en etait un. Difficile d’imaginer que des gens aient usé le fond de leur culottes du primaire à l’université pour finir par remettre leur destin entre les mains d’un autre humain comme lui. Si cet humain était au moins recommandable. Moi qui croyais que l’école liberait. Quel aspect de notre vie sous le règne de Blaise Compaore pourrait tenir comme source d’inspiration pour la jeunesse actuelle en quête de lendemain meilleur. Cette même jeunesse sitôt née sitôt précipitée dans les ténèbres par ce même régime. Eddie est jeune mais malheureusement ces idées ne le sont pas puisque toujours accroché aux vieux démons.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 08:12, par Bangbeda En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    La direction du parti condamne avec fermeté de telles déclarations qui loin d’œuvrer à la cohésion, propage les germes d’une désunion nous éloignant de notre objectif qui est la reconquête du pouvoir, enjeu majeur des prochaines consultations électorales.

    En gros la résolution de la chianli foutue par plus de 20 ans de CDP n’est pas votre objectif alors ???

    Pauvres burkinabè !!!

    Sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre à 22:49, par Badisak En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    A quand l’Afrique ? J’ai de la peine à comprendre que le CDP est un concentré de gens sans repère et sans vision en dehors de Blaise Compaoré ; il est donc aisé de comprendre pourquoi ils l’ont suivi aveuglement et même encouragé dans la bêtise ayant conduit à l’insurrection populaire qui les a chassés du pouvoir. Le remue-ménage auquel on assiste au sein de ce parti depuis un certain temps vient nous conforter à l’idée qu’il n’a plus rien à proposer à notre peuple. L’équipe dirigeante empêtrée dans des querelles intestines est incapable de s’émanciper de son chef exilé et désormais ivoirien, pour se projeter vers l’avenir. Comment quelqu’un que le peuple a chassé du pouvoir peut être un repère et une référence pour celui qui va à la conquête du même pouvoir ? En tout état de cause, notre peuple a toujours su faire preuve de discernement.
    Norbert ZONGO disait : "un homme doit s’assumer" c’est à dire être maître de ses convictions, les porter. Le drame de notre pays, c’est que beaucoup de gens vont à la politique pour se faire une place au soleil et non pour des convictions parce que sans vision et donc sans projet de société.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 17:54, par la force révolutionnaire En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    c’est bien triste pour le cdp et tous ces militants quelque soit le niveau( fondateur , membres fondateurs, membres du bpn, membre cn, membres du sen, militants simple, )dans tout le monde entier ,c’est de jamais vu.
    un individu depuis 30 ans mène des personnes comme des moutons avec erreurs et fautes criardes et elles ne réagissent sinon que d’applaudir le maître des bêtises.
    comment vous pouvez continuez dans ce sens : les errements de 27 ans ont conduit fatalement à l’avènement du 30 et 31 octobre 2014 vous n’avez pas tiré des leçons.
    c’est dommage et très regrettable que vous vous foutez du peuple burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre à 09:09, par Pifo En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Eddie komboigo au regard de toute cette humiliation et ce désavoue côté ivoirien tu devrais démissionner purement et simplement. S’il te reste un minimum d’intégrité, tu devrais avoir le courage de quitter la direction du parti qui est en réalité la propriété de Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre à 09:19, par RAZOUGOU En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Il manque à ce monsieur un courage poluitique. Soit tu es le president du parti ou tu ne l’es pas. Etre president et se laisser teleguider, manipuler par un monsieur qu’on a chassé du pays. Tu me fais pitié. Et avec tout ca, tu compte diriger ce pays. Tu dois t’assumer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre à 19:54, par Nabiiga En réponse à : CDP : La direction du parti « réitère son adhésion aux orientations du Président d’honneur »

    Si Eddie ou quelqu’un de CDP est élu ! Qui gouvernera notre pays ? La personne élue ou le Capitaine Blaise Compaoré et sa famille ? Comment quelqu’un qui a élu l’exile peut télé gérer un parti politique dans un autre pays qui n’est même pas le sien. Si le Capitaine était Burkinabè, on comprendra aisément son désire insatiable d’apporter sa pierre à l’édification de la démocratie dans notre pays mais il ne l’est pas ; il est ivoirien. Cela étant, n’en parlons plus de Soro Guillaume le bandit qui, lui, de son perchoir en CI, a téléguidé le coup d’état manqué de ses partisans, en l’occurrence Gilbert et consorts car nous le cherchons pour nous répondre de ses actes, n’en parlons plus de lui. Désormais, c’est permis, tout quidam à l’extérieur de notre pays, peut, et à volonté, plonger son nez dans les affaires des partis politiques de notre pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo
Suspension du FPR : L’opposition demande la levée pure et simple de la sanction
CDP : Les secrétaires généraux réitèrent leur attachement et leur fidélité au fondateur du Parti
Insécurité au Burkina : « C’est le MPP et ses alliés qui sont les premiers et principaux responsables de cette débâcle historique de notre pays », accuse le CFOP
Suspension du FPR : L’opposition politique convoque une réunion d’"urgence"
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Situation nationale : « Un gouvernement avec un bilan comme celui-là, la sanction du peuple doit être lourde », juge Pr Augustin Loada
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés