Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Bobo-Dioulasso : L’Amicale des anciens du Lycée Municipal (ex-LMB) a rénové deux blocs pédagogiques

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 27 octobre 2019 à 16h57min
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des anciens du Lycée Municipal (ex-LMB) a rénové deux blocs pédagogiques

C’est au total une quinzaine de salles de classe qui ont été entièrement rénovées grâce à l’Amicale des anciens élèves du lycée municipal de Bobo-Dioulasso, actuel lycée municipal Vinama Thiémounou Djibril. Les bâtiments ont été officiellement remis ce vendredi 25 octobre 2019, aux élèves dudit établissement.

Initié par l’amicale des anciens élèves du lycée municipal de Bobo, ce projet a pu être réalisé grâce à l’accompagnement financier de la Fondation Bank of Africa. En effet, cette initiative s’est imposée à la suite d’une visite à l’occasion de la commémoration des cinquante ans de l’établissement.


« A l’occasion du cinquantenaire du lycée en 2016, nous avons visité certaines classes. En regardant les anciennes classes par lesquelles nous sommes passés, nous avons constaté qu’elles étaient délabrées. C’est pourquoi, nous avons pris l’initiative de refaire la peinture ; mais malheureusement cela ne pouvait pas être faite simplement parce que les bâtiments étaient plus que délabrés. Et peut-être que nous n’aurons pas pu être là, sans l’accompagnement de la Fondation Bank of Africa », a expliqué Maitre Guy Hervé Kam, membre de l’amicale et principal initiateur du projet.

Me Guy Hervé Kam

A travers cette action, l’amicale veut ainsi accompagner l’administration du lycée à apporter de meilleures conditions d’apprentissage aux élèves. Selon Guy Hervé Kam, c’est aussi une invite à l’endroit « des plus jeunes » afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle plus tard. « C’est une contribution de tous les acteurs, les encadreurs du lycée, l’amicale des anciens du lycée, pour donner à ceux qui seront nos continuateurs, l’occasion de pouvoir jouer pleinement demain leur rôle historique pour le pays. C’est pour nous une manière de transmettre un flambeau aux plus jeunes, en leur disant où que vous soyez, ayez toujours un regard là d’où vous venez », a-t-il laissé entendre.

Ce projet porté par l’amicale, avec le soutien de la fondation BOA, aura permis de remettre à neuf une quinzaine de salles de classe pour un coût de vingt-six millions de Francs CFA. Selon Moctar Diakité, secrétaire exécutif de la Fondation Bank of Africa, lorsque son institution a été approchée par l’amicale, elle n’a pas hésité à l’accompagner car dit-il, « ce projet concerne un de nos domaines prioritaires d’interventions qui est l’enseignement ».

Dr François Zongo, président de l’amicale

Le président de l’Amicale des anciens élèves du lycée municipal, Dr François Zongo, a adressé ses sincères remerciements à tous les acteurs qui ont contribué à ce que « ce rêve soit une réalité », notamment à la Fondation BOA. A l’en croire, depuis la création de l’amicale en 2014, elle a toujours œuvré au côté de l’administration à travers les objectifs que les membres se sont fixés à savoir, créer un cadre de rencontres et une chaine de solidarité entre anciens du lycée municipal. « Notre amicale a œuvré au côté de l’administration pour l’organisation du cinquantenaire du lycée municipal et à travers la célébration des journées de l’excellence. Et aujourd’hui, nous sommes là pour la réception des bâtiments rénovés à travers l’amicale », a précisé François Zongo. Aussi, cette cérémonie de remise de bâtiments a été une occasion pour l’amicale, de faire don de médicaments, d’une valeur de cinq-cents-milles francs CFA, au profit de l’infirmerie de l’établissement.

Le proviseur du lycée, Micheline Djerma/Dabiré

Le proviseur du lycée, Micheline Djerma/Dabiré, a exprimé sa joie de voir ses élèves travailler dans de meilleures conditions. « Nous sommes très contents aujourd’hui de recevoir ces bâtiments rénovés. Comme vous l’avez constaté lors de la visite, la moitié des salles a été rénovée et cela nous réjouit. Tous les élèves ici sont très contents », s’est-elle réjouie. Toutefois, elle ne manque pas d’égrener d’autres difficultés qui entravent le bon déroulement des cours. « Nous avons beaucoup de doléances. Et notre priorité avec le contexte sécuritaire actuel, c’est la clôture pour sécuriser l’établissement, le personnel et les élèves. Nous avons également des laboratoires qui ne sont pas fonctionnels par faute d’équipements, nous avons une petite bibliothèque poussiéreuse, une grande salle de conférence qui n’est pas équipée. Il y a des promesses qui ont été faites, et on y croit », a dit le proviseur.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés