Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou : Les préparatifs vont bon train pour la 3e édition

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • samedi 26 octobre 2019 à 23h30min
Rencontres internationales de peinture de   Ouagadougou : Les préparatifs vont bon train pour la 3e édition

A l’occasion de la troisième édition des Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou (RIPO), qui se tiendra du 2 au 9 novembre 2019, le comité d’organisation des RIPO a initié une conférence de presse, ce vendredi 25 octobre 2019, au centre Naanogo. Objectif, informer le public sur les préparatifs de ce festival consacré aux arts plastiques.

Du 2 au 9 novembre 2019, la ville de Ouagadougou sera le lieu de rencontres des amateurs d’arts plastiques. En effet, il se tiendra la troisième édition des Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou (RIPO). Au cours d’une conférence de presse, le comité d’organisation, a expliqué les motivations de la création de ce festival, ainsi que le déroulement et les innovations enregistrées pour cette année. Les RIPO constituent un espace d’exposition et de vente d’oeuvres. De plus, elles se veulent être une plateforme de formation et une occasion pour les artistes de se faire un carnet d’adresses.

Suzanne Ouedraogo , directrice des RIPO

Enfin, des conférences se déroulent à l’allure de plaidoyers et abordent, entre autres, les questions relatives aux entraves au développement de ce secteur. Dans les années antérieures, les RIPO étaient organisées au sein de la maison du Peuple. Pour cette troisième édition, elles auront lieu au centre Naanego. Selon Suzanne Ouedraogo, directrice des RIPO et artiste plasticienne cette délocalisation vise à démystifier l’art plastique chez les populations. « C’est pour impliquer les riverains du quartier, les populations à s’investir et s’intéresser au métier d’art plastique. Les amener à arrêter de dire que l’art, c’est uniquement pour les Européens », explique-t-elle.

L’art un moteur de cohésion sociale

Le thème retenu pour cette troisième édition est « La culture, vecteur de cohésion sociale et de développement économique ». Un choix qui s’explique par l’actualité au Burkina Faso. Selon Suzanne Ouédraogo, les artistes ont une part de contribution dans l’édifice de la paix au sein de la société. « C’est l’actualité, en tant qu’artistes, nous essayons de sensibiliser la population sur certains problèmes de la société. Actuellement, au Burkina Faso, nous avons l’incivisme, il n’y pas de cohésion sociale comme auparavant. Nous voulons sensibiliser sur l’entente entre les ethnies et les religions », confie-t-elle.

Pour cette troisième édition, des artistes sont attendus de 18 pays à travers le monde à Ouagadougou y compris ceux du Burkina Faso. Le comité d’organisation des RIPO invite les populations à s’approprier l’évènement.

Les Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou est une initiative de l’Association pour la promotion des arts plastiques (APAP). Cette association encourage les jeunes filles et garçons à embrasser le métier de la peinture ainsi que ceux liés aux arts plastiques.

Samirah Bationo(Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Problématique de l’exploitation des œuvres de création : Une conférence publique pour mieux expliquer le sujet
Religion : Le groupe musical chrétien « Chœur vox Christi » loue le seigneur Jésus Christ par un concert
Culture : L’artiste Yé Lassina Coulibaly et l’Ensemble Yan Kadi Faso vendent la musique burkinabè en France
FESTICO 2020 : Un festival pour promouvoir les œuvres culturelles et artistiques à Bobo-Dioulasso
Stanislas Soré, comédien et artiste musicien : « Le cinéma burkinabè va à reculons »
Religion : Le gospel pour magnifier Jésus Christ
Rama la Slameuse : « Dans le monde de l’art, il faut choquer pour plaire »
Cinéma : Le réalisateur Tahirou Tasséré Ouédraogo empoche le plus gros montant de droits d’auteur en 2018
Musique : Rama la Slameuse annonce l’arrêt des buzz sur les réseaux sociaux
Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (FITMO) : La 17e édition rend hommage aux pionniers
Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou : Les préparatifs vont bon train pour la 3e édition
Concours de documentaire scientifique africain : Oumar Coulibaly s’adjuge le trophée « Mils d’or »2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés