Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 23 octobre 2019 à 00h03min
Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

La député Juliette Bonkougou a pris part à une réunion du courant Mahamadi Kouanda tenue le samedi 19 octobre 2019, à Ouagadougou.

Selon des sources proches du mouvement, les participants ont analysé la situation au sein du parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), et pris des décisions.

Mandat a ainsi été donné à El Hadj kouanda pour prendre toutes les dispositions afin que la volonté du fondateur et président d’honneur du parti, Blaise Compaoré, soit respectée.

Cette décision fait suite à une « entretien téléphonique avec le président fondateur ».

Les avocats du courant Kouanda ont été saisis à cet effet. Dans une lettre au cabinet d’avocats, le courant a demandé « l’arrêt de toutes les cinq procédures initiées contre le Congrès pour la démocratie et le progrès ».

Selon les mêmes sources, Juliette Bonkoungou, qui avait été pressentie par Mahamadi Kouanda pour être candidate à la candidature, a proposé le nom du Dr Jérôme Bougouma à sa place.


A LIRE AUSSI : CDP : Blaise Compaoré demande à Eddie Komboigo de « rapporter » les sanctions


Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 octobre à 12:53, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    - Eh ! Dieu est patient !!! Enfin mon wack a marché ! Le CDP est entrain de voler en éclats ! Eh Dieu merci. Ce sont eux les vieux roublards du CDP qui m’avaient éjecté par-dessus bord du paquebot CDP. Ils m’ont écarté parce que je ne savais pas mentir ni calomnier les honnêtes gens. Voilà qu’eux-mêmes commes des fourmis, ont leurs rangs entrain de se disperser. Walaye Dieu est fort et mon wack a marché. Ils ont tout mélangé maintenant et il ne reste plus qu’ils se rentrent dedans mutuellement.

    - Et puis il faut que RMCK sorte de sa torpeur ! Pourquoi laisser Blaise Compaoré continuer à gérer le CDP de loin ? Pourquoi ? Il faut le mettre à sa place et le réduire au silence car il devient de plus en plus bruyant ces temps-ci et ce n’est pas pour aider le pouvoir MPP même si lui aussi mérite ce qui lui arrive !! Il faut même dissoudre le CDP et il n’y aura rien !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 17:22, par RAWA En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

      Han hannnn ! je comprends tout maintenant. Donc le Kôro est un "déflaté" du CDP !!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 19:31, par Ka En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

      Mon ami Kôrô yamyélé, rappelle-toi de nos insoumis a Fada pour créer le CDP qui devait être dans les mains de notre Honorable O.C. Ouédraogo selon notre Bijou ODP/MT. Qui a réunis les partis créateurs de ce parti de défi ? Malheureusement celui qui venait de montrer le 15 Octobre 1987 a tout le peuple Burkinabé que n’importe qui peut passer là ou son frère est passé, nous a obligés de le confier la représentation. Je comprends ta colère et compaties entièrement. Si Roch Kaboré laisse libre Blaise Compaoré de gérer le CDP à partir de l’extérieur comme sa petite boutique du coin, c’est que ce président mouta mouta sait que l’histoire s’accélère sur les traces de Blaise Compaoré, et il n’a besoin de salir les mains car le destin de celui qui a commencer mal est sur la trace de terminer mal sans que personne ne se salisse. La preuve est qu’il tremble dans son exil doré par un syndicat international des victimes de la guerre au Libéria, en Sierra-Leone, en Angola, en Côte d’Ivoire et au Mali serait en formation entre les victimes des différents pays endeuillés par notre introverti. La plupart de ces victimes, qui jouiraient de la nationalité de pays occidentaux sont des veuves, des veufs, des orphelins, des blessés, et tiendraient à demander des comptes à celui dont le nom à été plusieurs fois cité dans les procès contre Charles Taylor, Prince Johnson et autres célèbres criminels de guerre (son nom figure aussi dans les rapports de l’ONU sur des trafics de drogue et de diamants). Certaines sphères du renseignement international le considéraient même comme le véritable cerveau d’une mafia sub-saharienne qui semait la terreur dans la sous-région et qui aurait donné naissance aujourd’hui aux différents groupes terroristes qui sévissent au nord et à l’est du Burkina. Ce syndicat international des victimes dont la création est en discussion dans un pays européen compte obtenir l’extradition de ce Chef de gang où qu’il soit pour répondre devant la justice internationale. Le projet serait même très avancé. Ils auraient déjà saisi un célèbre cabinet d’avocats pour les accompagner dans les procédures et tout au long de leur combat pour la justice et la vérité. La visite au Burkina du Président du Liberia aurait même été précipité au regard des attentes de ce syndicat international de victimes en gestation. On comprend Par ailleurs, certains notent que la situation en Côte d’Ivoire ne le rassurerait plus. Avec ADO énerverait de plus en plus une majorité d’ivoiriens, alors que le président ivoirien voudrait séduire davantage l’électorat du FPI Autant de soucis et de peurs qui ont fait maigrir l’homme dont le clan a pillé le Burkina pendant 27 ans. Une fin à la Mobutu se pro-file-t-il pour celui qui a pris le pouvoir en massacrant son frère et ami, Thomas Sankara ? Ce que je confirme est de Jack_Paramanga Activiste d’investigation indépendant (AII). Alors mon ami Kôrô Yamyélé, nos vérités sur le forum de Lefaso.net depuis sa création blessent, mais ne tue pas. Roch Kaboré sait pourquoi il laisse manipuler celles et ceux qui l’introverti a utiliser pour le pouvoir sans partage. Heureux de te lire mon ami Kôrô Yamyélé.

      Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 23:40, par Henriette kouassi En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

      A notre connaissance, depuis la création du CDP en 1996 au dernier congrès extraordinaire ,aucun militant n’avaient été éjecté. Les gens quittaient le train, quand ils ne trouvaient plus leurs.intérêts .Exemple du groupe d’Emile aux Kaboré Roch en passant par les Boly Moussa..Kore tu seras étonné. Tous les stratèges politiques sont restés au CDP..L’un des meilleurs était aux MPP, mais hélas....Le CDP vient de rouler tout le monde dans la farine. A suivre....Mon cher Koro.

      Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 12:58, par pual04 En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Bonjour si Mahamadi Kouanda s’est qu’il ne peut pas se présenter , qu’il laisse ceux qui ont le courage, de se prononcer au lieu d’etre derrière et passer son temps à proposer des gens qui risquent de déchirer toujours le parti

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 14:14, par RASTA-Bourgeois En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Pitié arrêter la politique ,vous avez eu votre heure de gloire, ;laisser la place aux autres par pitié et par respect pour vous même

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 15:53, par Bebeto En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    BONJOUR KORO YAMYELÉ
    Vraiment Dieu vous a sauvé, pcqu’il vous aime. Imaginez si vous étiez toujours dans ce CDP résiduel qui prend l’eau de toute part, la honte qui allait s’abattre sur vous. Vraiment Dieu vous aime. Et pour cette reconnaissance envers Dieu, je vous demande de faire un grand doua pour lui dire grand merci. Koro Yamyele, SVP, n’oubliez pas de m’inviter pour ce grand doua.
    Si les responsables actuels du CDP résiduel voulaient que les Burkinabè les prennent au sérieux, c’était d’exiger de Blaise Compaoré qu’il se mette à la disposition de l’institution judiciaire du BF qui a émis un mandat d’arrêt contre lui. On a pas besoin d’avoir fait Sciences Po pour comprendre une telle cohérence démocratique. Au lieu de ça les responsables du CDP résiduel continues dans le mensonge et le développement du culte de la personnalité.
    Très grand merci à vous pour vos écrits très enrichissant que je lis chaque fois avec plaisir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 16:41, par On se connaît là En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    @ koro Yamyele on t’a viré du CDP pour mauvaise conduite n’est ce pas ? Bebeto,l’ignorance est la pire des maladies, d’où vient cette information selon laquelle le président Compaore est recherché par la justice Burkinabé ? Chacun raconte sa petite misère qui ne nous intéresse sur le forum.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 17:13, par sid Pa Yii En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Dommage l’ancien président n’observe pas un devoir de réserve pour ne pas embarrasser ses hôtes. Il est temps que cette maison qui prenne l’eau de toutes parts se reconstruise : élaboration claire des critères d’éligibilité et obligation de tous les vaincus de soutenir le vainqueur de ses primaires. En fait si la réconciliation n’a pas lieu au sein de ce parti, inutile d’espérer une réconciliation nationale car la majeur partie des politiciens qui "comptent" se sont nourris à la sève de cet arbre...s’il va mal les secousses toucheront tous les partis d’une façon ou d’une autre et par ricochet c’est la population qui en souffrira.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 17:34, par Nabiiga En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Je cite in extenso :

    ’Mandat a ainsi été donné à El Hadj kouanda pour prendre toutes les dispositions afin que la volonté du fondateur et président d’honneur du parti, Blaise Compaoré, soit respectée’

    Voilà, pour tous ceux qui comprennent la langue de Molière, on se voit dans l’obligation de se poser la question à savoir ce que devient Eddie Kambiogo dans ce cas-là si Koanda, autrefois banni et exclu du parti, doit assumer le rôle de la personne habilité à faire respecter les dires de leur soi-disant fondateur ? Dans quelle dune du sable va-t-il (Eddy en l’occurrence) enterrer sa tête avec les pieds dans l’air pour éviter l’humiliation ? Bref, cette intervention cache mal ce que d’aucun soupçonnait : Blaise n’a jamais aimé qu’Eddie ait été élu Président du Parti et n’attendait que l’occasion et le moment opportun pour le dégommer, ou bien, mieux, trouver une façon de l’humilier afin qu’il s’en aille de son propre gré. Mais cela ouvre un autre problème car Gilbert, Fatou et les gens de leur région, sont derrière Eddy, alors si Gilbert est en prison aujourd’hui car Blaise a voulu qu’il fasse un coup d’état et il l’a fait, ou de son propre gré il a décidé de faire un coup d’état et il l’a fait, peu importe qui a instigué le coup d’état, le gros bénéficier de ce forfait allait être Blaise si le coup d’état réussissait et le CDP après. Si aujourd’hui les deux ne voient pas du même oiel le leadership du Parti, Gilbert Diendéré aurait donc tiré dans l’eau car Blaise n’a pas pitié de lui ; bref, Blaise est ingrat envers Gilbert. Qu’importe, tout Burkinabè de bonne foi est ravi que ce Parti CDP, un parti qui a fait couler autant de sang de nos citoyens, un Parti qui a vidé le trésor national, un parti des sanguinaires dans lequel l’obscurantisme, motivé par la politique de ventre et de bas ventre, s’éclate en mille morceaux. Le slogan de ces membres était que : ‘Blaise et François, tuez autant que vous voulez, aussi longtemps que vous me laissez occuper mon poste ministériel, mon poste juteux, je vous supporterai toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 18:52, par Nabiiga En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    @Bébeto. Revenir au pays et se mettre à la disposition de la justice de notre pays pour des choses dont il est reproché, n’est pas à l’ordre de jour pour Blaise. Pour lui, comme toujours, il croit plutôt pouvoir manipuler le système en prenant le contrôle de la direction de ce qui reste de son Parti en l’improbable espoir que le parti gagne les élections afin qu’il puisse rentrer pour entamer la dernière phase de sa vie en dehors de Kosyam. En ce qui me concerne, je n’ai pas encore trouvé quelque chose d’honnête que Blaise a fait dans sa vie. De la prise de pouvoir en 84 en passant par le règne de CNR, l’assassinat de Sankara, tous les 27 ans passés au pouvoir et mëme maintenant ce qui concerne la gestion de son parti. Eddie Kambiogo est sa dernière victime ; une chance que lui, il vit

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 20:43, par Amadoum En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Que Dieu sauve le Burkina Faso !
    Avec un groupe de peronnes de ce calibre que comptons-nous voir dans le pays ? Tous ces gens-la sont perimes. Ils se livrent a des querelles pour rien d’autre que le positionnement afin de s’enrichir et enrichir les siens.
    Maitenant, je commence vraiment a avoir honte d’etre Burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 23:11, par Bebeto En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    A MONSIEUR "ON SE CONNAIT LA" (Et pour exercer mon droit de réponse)
    Vous êtes tellement obsède par l’ex dictateur Blaise Compaoré que vous refusez de voir toute la triste réalité le concernant. Et pourtant c’est vrai. Comme le dit l’adage, "il n’ y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir". Monsieur "on se connait", retenez bien une bonne fois pour toute. Dans le dossier de l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de ses compagnons, des accusés sont présentement incarcérés a la MACA, en attente d’être jugés. D’autres ont été inculpés et sont en liberté provisoire en attente d’être jugés. Certains des inculpés sont en fuites et la justice a émis contre eux un mandat d’arrêt. Il s’agit de l’ex dictateur Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando. En Anglais, on dira que Blaise Compaore est un " wanted". Vous comprenez. Cela peut vous paraître insupportable, mais c’est la réalité. Ces mandats d’arrêt sont à l’image de celui émis par notre justice contre François Compaoré, dans le dossier de l’assassinat de Norbert Zongo. Monsieur " On se connait", que l’ex dictateur Blaise Compaoré soit recherché activement par notre justice ne vous convient pas et que cela vous trouble est compréhensible, mais c’est la réalité. Que cela vous plaise ou pas c’est la vérité. Donc, le jour ou l’ex dicrateur Blaise Compaoré va mettre pieds au BF, la justice va le prendre et le déposer a la MACA.
    Ce n’est pas le président Rock ou moi qui recherche l’ex dictateur Blaise Compaoré, Non !!! C’est la justice du BF qui veut Blaise Compaoré vivant pour le juger, parce qu’il est impliqué dans l’assassinat d’autres Burkinabè, notament ceux de Thomas SANKARA et de ses compagnons, le 15 octobre 1987. Monsieur " on se connaît", vous ne voyez pas comment François Compaoré se débat entre les mains de la justice Française qui l’a arrête pour le remettre a notre justice. C’est l’effet du mandat d’arrêt.
    Si avec ces précisions, je suis toujours un ignorant pour vous, c’est pas grave, mais sachez que vos émotions et votre refus d’accepter la réalité ne changera rien au fait que l’ex dictateur Blaise Compaoré est activement recherché par la justice du BF dans le dossier de l’assassinat du président Thomas SANKARA.
    Monsieur "on se connait", le vrai drame du CDP résiduel actuel, c’est que tous ses dirigeants actuels, font semblant d’ignorer cette réalité qui est la recherche active de l’ex dictateur Blaise Compaoré par notre justice, en refusant de dire cette vérité traumatisante a ce qui reste comme militant. Or la vérité est belle et bien là indiscutable et impitoyable.
    Monsieur "on se connait", 1+1 = 2, moi je ne peut pas remettre en cause cette vérité primaire, mais peut être que vous, vous pouvez le faire ; dans ce cas, je suis un ignorant.
    Monsieur " on se connaît", certains ont dut qu’un ne peut pas juger les Duendéré, les Djibril Bassolé, les Rambo et autres, parce que ..... Mais ou sont-ils aujourd’hui ? Ils sont tous en train de cogiter â la MACA.
    Monsieur "on se connaît le nouveau Burkina que nous voulons tous, c’est qu’il n’y ait plus de super Burkinabè.C’est pourquoi, Blaise Compaoré est activement recherché par notre justice. Et moi en tant que démocrate je souhaite que la justice le prenne.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 08:22, par HORUDIAOM En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Concernant Mahamadi Kouanda, je dirai que c’est cube Maggi qui fait publicité, le sel est serein. Kouanda est tellement serein qu’il l’a dit : "Eddie Komboigo est très petit pour m’éjecter du CDP. Il savait ce qu’il disait. En ce moment, je ne souhaiterai pas être à la place de Eddie. Si je ne me trompe pas il va regarder l’investiture du candidat du CDP à la télé. Toutes les tendances au CDP sont contre lui : tendance Koné Léonce(Kadré Désiré), Tendance Mahamadi Kouanda(Gérôme Bougouma) et que sais-je encore). A mon avis, le management de Eddie n’a pas été à la hauteur et il s’est mis à dos tous ces anciens. La paix reviendra au CDP lorsque le candidat de Blaise Compaoré sera investi. C’est la seule condition sinon il va continuer à les mélanger comme il sait bien le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 09:12, par XMX En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Mandat a ainsi été donné à El Hadj kouanda pour prendre toutes les dispositions afin que la volonté du fondateur et président d’honneur du parti, Blaise Compaoré, soit respectée’
    Nabiiga, je crains que ce soit toi qui n’ait pas compris la langue de Molière, il s’agit bien des actions entreprises par le groupe KOUANDA contre le CDP et non la personne de Eddie KOMBEOGO

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 10:50, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    - Bebeto merci pour l’idée du Doua. Eh oui, je vais me purifier en lavant tous le déshonneur que le vieux CDP avait déversé sur moi. Ils ont mangé me laisser et maintenant ils digèrent mal à l´’idée de devoir quitter la table !

    - Dans le temps quand ils m’ont jeté par-dessus bord du paquebot boueux CDP, délfaté du CDP comme RAWA l’a dit, je suis venu en silence dans mon petit village actuel pour demander la terre et cultiver. Les généreux villageois m’ont donné la terre et j’ai commencé. Aujourd’hui je suis un grand fermier et tous ces roublards du CDP qui m’avaient taclé sont tous pourris aujourd’hui et aucun ne peut se courber à plus forte raison travailler la terre !!! Et comme des crabes ils s’entremêlent les pinces et se piquent mutuellement les yeux pour continuer à avoir de quoi picorer pour survivre !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 13:55, par Sacksida En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Si une procedure internationale des "victimes de guerres et autres crimes crapuleux" dont Blaise Kouassi Compaore et ses complices de tout genre et acabits sont impliques ; est engagee contre eux, dans la juridiction internationale alors qu’il en soit ainsi. Le visinnaire et journaliste Norbert Zongo un homme integre avait dit : "Les hommes comme les peuples partout finissent toujours par payer leur compromission politique avec les dictatures ou les tyrants : Car un tiran ou un terroriste n’a pas d’amis. Que Dieu sublime, clement et misericordieux aide le peuple Burkinabe. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 07:05, par ratsida En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Le CDP s’est implosé comme le predisait Norrbert ZONGO. Gloire à Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 20:11, par KingBaabuCi En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    Ci-gît le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), parti créé sur les cendres de l’ODP/MT à l’initiative du Capitaine Blaise Compaoré, le Bras droit et principal suspect de la mort de Thomas Sankara. “Le Passé est radioactif” avait écrit Norbert Zongo, le Tribunal de l’Histoire ne ment jamais. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 18:40, par kaos weogo En réponse à : Crise au CDP : Juliette Bonkoungou à une réunion du courant Kouanda

    KingBabucci...... vous etes un grand, j’ai trop adoré votre bref commentaire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
Départ de Daouda Simboro de l’Assemblée nationale : « Cette démission ne nous a pas trop surpris », Moussa Zerbo, porte-parole de l’UPC
Meeting de l’UPC à Abidjan : Sous le sceau de la revue des troupes et de la mobilisation pour les déplacés internes, selon le porte-parole du parti, Moussa Zerbo
MPP : Pr Jean-Baptiste Ouédraogo quitte le navire
Assemblée nationale : Le député Daouda Simboro présente sa démission
Burkina : Yacouba Isaac Zida, « c’est la personne qui pourrait rassembler tous les bords », dixit Christophe Dabiré (philosophe et analyste politique)
Commune de Tanghin-Dassouri : Kadré désiré Ouédraogo explique le sens de son engagement pour la présidentielle de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés