Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

Accueil > Diasporas • Par Simon YAMEOGO • mercredi 23 octobre 2019 à 00h00min
Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

Le nouveau Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) n’est pas encore connu. Les 35 membres du Conseil des Gouverneurs ont « présélectionné », le lundi 21 octobre 2019, deux candidats parmi les quatre prétendants à la direction de l’Agence.

Cette désignation particulièrement procédurière, faite de sondages, d’échanges avec les représentants des pays des candidats, avait permis la semaine dernière de réduire le nombre des candidatures, avec le désistement de Mme Marta Ziakova, candidate de la Slovaquie. Mais à la dernière session du conseil, aucun des trois candidats en lice n’a pu obtenir immédiatement les 2/3 des voix des Gouverneurs comme l’exigent les dispositions règlementaires de l’Agence.

Il a donc fallu un vote pour retenir deux candidats. Le candidat du Burkina Faso ne figure pas parmi le duo en course pour succéder à Yukiya Amano, décédé en juillet 2019 à l’âge de 73 ans, avant l’expiration de son troisième mandat de quatre ans, qui courait jusqu’au 30 novembre 2021. Pour le moment, Dr Lassina Zerbo est hors course, mais sait-on jamais !

Serait-on en train d’assister au scénario de mars 2009 où aucun des deux candidats en lice pour succéder à Mohamed El Baradei, au poste de Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, n’avait obtenu la majorité qualifiée des deux-tiers nécessaire, soit 24 voix ? En effet, vingt et deux (22) Gouverneurs avaient voté pour l’ambassadeur japonais Yukiya Amano, et son challenger, le diplomate sud-africain Abdul Samad Minty, avait recueilli 15 voix.

Les 35 membres du Conseil des gouverneurs avaient alors décidé de reprendre la procédure de désignation du candidat avec de nouvelles candidatures. Ou bien, assistera-t-on à des concessions de part et d’autre afin de satisfaire aux dispositions très complexes de la procédure de vote du « patron » de l’AIEA ? Une option qui permettra de faire l’économie d’une autre démarche qui pourrait durer deux mois et de connaître dans les jours à venir l’identité du nouveau Directeur général de l’Agence. Dans le cas contraire, il faudrait certainement reprendre la procédure et solliciter de nouvelles candidatures. On en saura davantage le lundi 28 octobre prochain.

Pour le moment, le Roumain Cornel Feruta, actuel Directeur général par intérim bénéficie de 17 voix lors de la dernière session. Il est suivi de l’Argentin, Rafael Mariano Grossi, qui totalise 16 voix.

Les premiers sondages des 10 et 15 octobre 2019 effectués par le collège des électeurs avaient donné une idée sur la configuration probable de la suite du processus.

Avec l’évolution constatée au deuxième exercice, l’espoir se dessinait de manière mince pour le candidat burkinabè, qui malgré ses qualités indéniables de leader et de manager aguerri, devait affronter un environnement où la géopolitique et les intérêts régionaux dictent leur loi. Américains et Européens tenaient visiblement à leur candidat tandis que les Africains n’ont pas toujours brillé par la cohésion en leur sein.

On aura compris que l’Afrique, bien qu’elle compte des filles et des fils brillants à l’international, a encore du chemin à faire pour occuper certaines positions stratégiques. Un long chemin qui passe d’abord par l’union de ses fils des différentes parties du continent et la mise en œuvre des objectifs poursuivis par des regroupements comme l’Union africaine à laquelle les pays ont librement souscrit.

Il s’agit ensuite d’adopter et de respecter des positions communes pour défendre leurs intérêts et travailler à rallier les autres nations avec qui ils partagent des valeurs universelles. Une posture qui devrait enfin les conduire à s’émanciper des clichés et des stéréotypes savamment entretenus pour plomber leur envol vers le développement endogène.

La candidature de Dr Lassina Zerbo à la tête de l’AIEA, portée par le Burkina Faso et soutenue par la Commission africaine de l’énergie nucléaire (AFCONE) et l’Union africaine avait suscité beaucoup d’espoir sur nombre de questions relatives notamment à la coopération technique entre l’Agence et les Etats membres. L’un de ses challenges était de promouvoir davantage le développement des applications civiles de l’énergie nucléaire et, surtout d’œuvrer activement en vue de faciliter l’accès aux pays qui n’en bénéficient pas encore.

Un défi qui passe par la consolidation des acquis dans le partage de connaissances, la réalisation de projets communs ainsi qu’un soutien financier et un encadrement technique adéquats aux Etats membres qui font leurs premiers pas dans l’utilisation du nucléaire. Un challenge dont il voulait faire son cheval de bataille.

L’on savait que la bataille serait rude pour accéder à la tête de cette importante institution des Nations-Unies qui compte environ 2 560 fonctionnaires, issus de plus de 100 pays, travaillant dans différents bureaux à travers le monde. Le Directeur général, nommé pour un mandat de quatre ans renouvelable, a en charge ce beau monde qui relève du Secrétariat, l’un des trois organes que compte l’AIEA.

Les deux premiers étant respectivement la Conférence générale des Etats membres et le Conseil des gouverneurs. Le Directeur général est assisté par six directeurs généraux adjoints qui dirigent chacun un département. Le budget 2020 de l’AIEA s’élève à 380. 563 065 euros. C’est dire l’importance de cette organisation des Nations-Unies, créée en 1957 et les énormes enjeux qui font que les uns et les autres se battent pour son contrôle.

A l’issue des « délibérations » des 35 gouverneurs, Dr Lassina Zerbo est arrivé en troisième position. Toute chose qui, loin d’être considérée comme un échec, devrait encourager les décideurs à tirer les leçons à divers niveaux et surtout à travailler pour une réelle promotion des compétences nationales et africaines.

Le Burkina Faso et l’Afrique comptent des fils et des filles, dont on peut être fier, dans des domaines très pointus des sciences sociales, humaines et des technologies. Tout le mérite de la présentation de la candidature de Dr Lassina Zerbo revient en premier aux plus hautes autorités du Burkina Faso, ce petit pays au cœur de l’Afrique de l’ouest qui ne dispose pas encore de centrale nucléaire, mais qui s’intéresse à l’usage pacifique de l’atome.


A LIRE AUSSI : Candidature de Dr Lassina Zerbo à la tête de l’AIEA : Une vision pragmatique basée sur un programme ambitieux


Il convient aussi de remercier l’AFCONE d’avoir mis en exergue l’actuel Secrétaire Exécutif de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires dont le leadership a permis d’ancrer l’OTICE, qu’il dirige depuis le 1er août 2013, comme centre mondial d’excellence pour la surveillance des essais nucléaires. Il faut enfin saluer le courage de Dr Lassina Zerbo d’avoir accepté de briguer le poste de DG de l’AIEA et de s’être battu pour aller jusqu’au bout de la procédure de désignation.

A ce stade, il est de bon ton de remercier toutes les personnes qui se sont impliquées de près ou de loin, d’une manière ou d’une autre, dans la campagne de Dr Zerbo. On attend donc de connaitre le sixième Directeur général de l’histoire de l’AIEA, avec tous les rebondissements possibles. En rappel, les cinq personnalités qui ont dirigé l’AIEA sont respectivement Sterling Cole (de 1957 à 1961), Sigvard Eklund (de 1961 à 1981), Hans Blix (de 1981 à 1997), Mohamed El Baradei (de 1997 à novembre 2009) et Yukiya Amano (de décembre 2009 à juillet 2019).

Simon YAMEOGO
Attaché à l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne

Vos commentaires

  • Le 22 octobre à 12:04, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    - On ne peut pas gagner ce genre de poste tant que vous n’avez pas un soutien fort derrière vous, un béton quoi, au niveau international. Or c’est tout ce que les gens du MPP ne font pas avec le sérieux qui siet. Ils ne sont pas rassasiés eux-mêmes à fortiori supporter la candidature d’autrui. S’ils pouvaient envoyer quelqu’un remplacer notre confrère, ils l’auraient fait même.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre à 10:52, par Salimata Sawadogo En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

      Le MPP n’est pas le Burkina Faso. Pourquoi c’est ce parti qui devrait soutenir une valeur sûre du pays pour une position aussi prestigieuse ? A un moment donné il faut savoir arrêter de toujours accuser. Ce monsieur a bénéficié du soutien ostentatoire du Président du Faso qui s’est fendu de publications de soutien sur son compte officiel. Et nul doute que la diplomatie Burkinabè s’est activée de son mieux. Il n’a juste pas eu la chance cette fois-ci. Et aussi notre pays ne peut faire du lobbying qu’à la mesure de ses moyens.

      Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 13:03, par Le lecteur avisé En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Merci pour l’article riche en informations qui donne surtout de comprendre que le processus n’est pas encore achevé car vu la bataille que se mènent l’Europe et l’Amerique sur ce dossier, il est à prévoir que la majorité des deux tiers requise pour etre élu DG de l’AIEA sera difficile à avoir par l’un des deux candidats en lice. Reste encore à espérer un compromis ou un consensus autour du candidat africain. Un peu comme le jeu de tu ne l’auras pas, je ne l’aurai pas, donc donnons le poste à un tiers qui a déjà fait ces preuves. Comme vous le dites si bien dans votre article, sait-on jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 13:06, par Le réaliste En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Bravo à ce Samo qui a su très bien hériter de l’intelligence de ses oncles Mossi, honorant ainsi le Burkina Faso et l’Afrique tout entier. Bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 13:44, par kamjon En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Beaucoup de courage à notre frère. Chaque chose a son temps. Le temps de Dieu arrivera un jour !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 13:47, par TANGA En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Monsieur le ’’Kôrô Yamyélé’’, ici ce n’est pas une question de Mpp ou de je ne sais quoi, il faut faut voir plus large qu’un pays. Ne reestez pas ’’m’ba tein-pinkin moré’’ c’est à dire le marabout d’un petit coin dans un très petit village et croire que vous savez tous.
    Les intérêts ici sont énormes et les manigances aussi.
    Notre petit esclave est bon et cela fait de lui un mauvais menteur ; il ne pourra jamais aider à accuser un pays comme cela a été le cas pour que des puissance se donnent le droit d’aller bombarder. Non, il n’a pas derrière lui un groupe de scientifiques capable de tourner le faux en vraie pour servir l’occident. Et puis, nous n’avons pas ’’du moins officiellement’’ d’uranium pour faire du chantage aux puissances.
    Mon cher, ça là ce n’est pas une question de pays où on supporte le co national. Si cela était vraie, le Sénégal allait envoyer quelqu’un car eux au moins sont forts dans les soutiens.
    Salissez pas nos parties politiques pour rein donc !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 14:17, par Manuel En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Bonjour
    Félicitations à lui pour tout ce qu’il a fait pour faire rayonner notre pays et l’Afrique et surtout bon courage pour la suite.
    Dans la vie il y’a ceux qui réfléchissent et les autres ; certains msg de nos compatriotes font sourire tellement ils comportent des confusions énormes et surtout ils sont d’un niveau affligeant.
    Toute l’Afrique a soutenu la candidature de Zerbo, ce n’est donc pas un problème du MPP, mais bref laissons les médiocres à leur niveau d’ éducation !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 14:54, par GG En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Le plus important n’est pas de gagner, mais d’avoir essayé. Bon courage parent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 15:09, par Hussein En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    La candidature de Dr Lassina Zerbo à la tête de l’AIEA, portée par le Burkina Faso et soutenue par la Commission africaine de l’énergie nucléaire (AFCONE) et l’Union africaine avait suscité beaucoup d’espoir sur nombre de questions relatives notamment à la coopération technique entre l’Agence et les Etats membres. L’un de ses challenges était de promouvoir davantage le développement des applications civiles de l’énergie nucléaire et, surtout d’œuvrer activement en vue de faciliter l’accès aux pays qui n’en bénéficient pas encore.

    On n’apprend pas à construire des centrale nucléaire à l’AIEA, donc votre espoir relatif à la coopération technique était déjà faussé. Vous auriez pu avoir des gens comme Addoul Kadir Khan (le pakistanais qui a eu tout le temps de tout copier chez Urenco au Pays-Bas, pour devenir le père de la bombe atomique pakistanaise. C’aurait été un nègre, on l’aurait trahi !), mais comme le nègre déteste que son petit frère le dépasse, vous allez attendre encore longtemps à l’énergie nucléaire. Dommage pour Mr Zerbo qui devra prendre sa défaite sportivement. C’est la vie !

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 21:03, par rapou En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

      Juste pour Information, l’AIEA ne travaille pas que sur des centrales nucleaires. L’AIEA travaille aussi concretement sur des problematiques comme la lutte contre le cancer, l’ acquisition de materiel de radiologie, etc. Du materiel radioactif est utilise dans ce genre d’ installation. exemple concret aussi, l’ AIEA travaille avec des chercheurs de Bobo Dioulasso sur la lutte contre le paludisme, en agissant sur la reproduction des moustiques.
      Pour conclure, il ne faut pas comprendre par cooperation technique que l’objectif est de construire des centrales nucleaire en Afrique. Loin. Il y a une vaste panoplie d’utilisation de l’atome.

      RP.

      Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 16:52, par ngoonga En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    par la photo on sent qu’il a la tête sur les épaules. C’est une source du savoir. son regard en dit long.

    Courage digne fils du Burkina et de l’Afrique

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 17:29, par Fils d’Afrique En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Mr. Zerbo est juste victime de racisme/jalousie.
    Ces gens la ne considerent pas l’Afrique... Mais nos dirigeants ne font rien pour changer la tendance.

    Afrique Yako !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 19:19, par Ladji En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Bravo au frère Zerbo. C’est déjà est un très grand succès pour l’Afrique qui a un digne fils pour le représenter au plus haut niveau. Je suis sûr que certains ont déjà ravaler leurs stéréotypes. Personne ne nous fait peur, Nous avons l’intelligence pour apporter notre modeste contribution pour un monde meilleur pour tous. Ne soyons pas naifs. Bon vent au frère Sina. Le combat pour donner le meilleur continue. Very inspiring brother. God bless. Merci aussi pour la qualité du compte rendu qui aide à mieux comprendre les mécanismes et les enjeux.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 07:34, par sage En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    seulement 5 pays africains figurent parmi les 35 votants !
    Argentina, Australia, Azerbaijan, Belgium, Brazil, Canada, China, Ecuador, Egypt, Estonia, France, Germany, Ghana, Greece, Hungary, India, Italy, Japan, Kuwait, Mongolia, Morocco, Niger, Nigeria, Norway, Pakistan, Panama, Paraguay, the Russian Federation, Saudi Arabia, South Africa, Sweden, Thailand, the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland, the United States of America and Uruguay

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 07:55, par Jacques En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Si Zerbo est hors course, il est hors course. Définitivement. Il n y a aucun espoir pour qu il rebondisse. Le Burkina et sa diplomatie, notamment celle à Vienne, sont trop incompetents pour renverser la situation.

    Si Zerbo était sénégalais, il serait toujours en course. Le Sénégal sait promouvoir ses ressortissants dans le système des Nations Unies.

    Le Burkina, englué dans ses jalousies et mesquineries, n a pas cette envergure. Les seconds rôles lui suffisent.

    A preuve, qui de ses fils a joué les premiers rôles dans le système des Nations-Unies, à ce jour ?

    Zephirin Diabre ? C était une nomination. Ablassé Ouedraogo, idem. A des postes de second. Si c était pour les premiers postes, ou il s agirait de sortir la grosse artillerie en matiere de diplomatie, aucun d eux n aurait passé.

    Souvenez vous de la candidature de Damiba, au poste de la Président de la BAD. Battu à plate couture par le sénégalais Babacar Ndiaye. A cause de la médiocrité de la diplomatie burkinabé. Même au niveau régional.

    Pourtant, Damiba, un excellent, un outstanding spécialiste du développement ! Mais que pouvait il faire avec une diplomatie incompétente à ses côtés ?

    Ça n a pas changé, depuis lors.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 10:19, par sidbala En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Mon petit SAMO. Je te dirai simplement que "nous pouvons aimer profondément quelque chose qui nous est nuisible et détester quelque chose qui nous est bénéfique. Mais comme nous ne le savons pas. " Si DIEU a décidé qu’il en soit ainsi de ta candidature, c’est je crois que cela n’allait pas être bien pour toi. Alors accepte cette situation avec philosophie ; Qui sait Demain ? COURAGE

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 11:17, par Wendlaboumb En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Bravo à l’auteur de l’article qui est bien très fait et nous sort de la coutume des beaux titres sans contenu. Bravo encore à Lassina Zerbo pour ce parcours qui fait de lui un porte drapeau majeur pour l’afrique

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 18:51, par Blaise Pascal En réponse à : Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !

    Forumiste Jacques, savez-vous de quoi vous parlez quand vous osez traiter d’incompétents les diplomates Burkinabè à Vienne. Vous trouverez certainement incompétente la diplomatie sud africaine à Vienne qui n’a pas pu faire élire le candidat Sud africain face au japonais Amano pour la même élection.
    À titre de rappel, la diplomatie Burkinabe incluant celle à Vienne à réussi à faire élire le même zerbo en 2012 à la tête de l’OTICE face à 4 autres candidats. Ce n’est donc pas juste de dire que ce sont qu’aux nominations que les Burkinabè sont abonnés à ce niveau de responsabilité dans le système des nations unies.
    Félicitations encore au samo et au Burkinabe pour avoir osé car celui qui ose peut perdre mais celui qui n’ose pas a déjà perdu !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ambassade du Burkina Faso à Paris : Installation des démembrements de la CENI
Dédicace du 15è album de Mamadou Diabaté : Sous le signe de la restauration de la paix au Burkina Faso !
Meeting de l’UPC à Abidjan : L’Union nationale pour la démocratie et le développement/Côte d’Ivoire désapprouve Zéphirin Diabré
Diaspora : « Nous souffrons des attaques terroristes comme l’ensemble de nos compatriotes », Boubakar Dicko, consul général du Burkina au Togo
Installation des démembrements de la CENI en Côte d’Ivoire
Réactions de Burkinabè de New-York sur la situation sécuritaire : « Le gouvernement doit mettre tous les Burkinabè au front »
Présidentielle de 2020 : La Commission électorale indépendante du Consulat de New-York installée
Association des étudiants burkinabè en France : « Les étudiants étrangers ont vu leurs frais d’inscription multipliés par 15 »
« Meeting dit de la réconciliation à Gagnoa » : L’ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire appelle la communauté burkinabè à s’en démarquer
ONG Stand for Life and Liberty (S2L) : Un journaliste burkinabè lance une organisation internationale aux Etats-Unis
Candidature à la tête de l’AIEA : Dr Lassina Zerbo hors course, mais sait-on jamais !
Tournée du Consul général du Burkina à Soubré : S’imprégner des réalités pour mieux protéger
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés