Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Alternance 2005 : visite au Niger

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • Communiqué de presse • lundi 29 août 2005 à 07h44min

A la suite des requêtes adressées auprès des autorités et des responsables politiques des pays voisins du Burkina Faso, la coalition politique ALTERNANCE 2005 a dépêché en République du Niger une délégation qui a séjourné dans ce pays du 21 au 23 août 2005. Cette délégation comprenant les personnalités suivantes :

- M. Philippe Ouédraogo, secrétaire général du PAI, candidat à la prochaine élection présidentielle,

- M. Kader NACRO, Secrétaire général du PFID,

- Mme Marlène Zébango, Vice-présidente de l’UNDD, représentant Me Hermann Yaméogo, candidat à la prochaine élection présidentielle,

- Me Bénéwendé S. Sankara, Président de l’UNIR/MS, candidat à la prochaine élection présidentielle.

Arrivée le 21 Août dans l’après-midi, la délégation d’ALTERNANCE 2005 a eu des entretiens successivement avec les formations politiques suivantes :

- le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS- Tarraya), parti d’opposition, représenté par M. Issoufou Mahamadou, président, M. Souleymane Kane, secrétaire général et M. Alkach Alhada, secrétaire aux Relations extérieures ;

- le Mouvement national pour la société de développement (MNSD-Nassara), parti au pouvoir, représenté par M. Habi Mahamadou Salissou, secrétaire général, ministre du Commerce, M. El Hadj Habibou Allele, secrétaire aux Relations extérieures, M. Maman Sani Malam Maman, secrétaire à la Formation politique, M. Amadou Hamidou, Directeur Administratif permanent ;

- la Convention pour la démocratie sociale (CDS-Rahama), parti de la majorité présidentielle, représenté par M. Abdou Labo, Vice-président, ministre d’Etat, M. Ary Ibrahim, vice-président pour la région de Diffa, ministre de la Santé et de la lutte contre les épidémies, M. Jina Moussa Abdoulaye, secrétaire général, ministre des Ressources animales :

- et au cours d’un même entretien, les présidents des partis PND - Salama, PMT-Albarka, Daraja, UDP - Amintchi, MPSP - Haskae, et PS - Himan, accompagnés de responsables de leurs partis.

Les entretiens ont porté sur l’objet de la visite d’ALTERNANCE 2005 au Niger, à savoir :

- l’expression de la solidarité des partis membres et du peuple burkinabé frère avec le peuple nigérien frappé par une crise alimentaire sérieuse dans certaines de ses régions ; la présentation d’ ALTERNANCE 2005, des fondements de sa création, de ses objectifs politiques et de ses modalités d’action ;

- l’obtention d’informations sur les formations politiques rencontrées ;

- l’obtention d’informations sur les dispositions institutionnelles adoptées au Niger pour établir, consolider et garantir la démocratie dans ce pays.

La délégation d’ALTERNANCE 2005 a ainsi été largement informée de l’expérience difficile de la démocratie nigérienne depuis 1990, expérience qui a conduit à la reconnaissance de la nécessité de rechercher le consensus entre toutes les formations politiques reconnues officiellement, pour toutes les réformes institutionnelles et politiques relatives aux élections. Cette recherche du consensus par le dialogue politique entre toutes les formations est le gage de la stabilité des institutions politiques dont l’absence a handicapé le développement du pays.

En ce qui concerne les réformes institutionnelles au Niger, les informations suivantes ont notamment été portées à la connaissance de la délégation ;

1. Le dialogue politique a été conforté par la création du Conseil national du dialogue politique (CNDP) dont le Président est le Premier ministre et le vice-président, le chef du premier parti d’opposition (PNDS) ; les réformes consensuelles du code électoral ont permis l’absence de contestation majeure lors des derniers scrutins communaux, présidentiel et législatifs de la fin de 2004 ;

2. Tous les membres de la Cour constitutionnelle, appelée en particulier à connaître du contentieux électoral sont élus par leurs pairs, ce qui garantit mieux l’impartialité de cette institution ;

3. Une modification constitutionnelle adoptée en 1999 a pratiquement mis fin au nomadisme parlementaire ; en effet un député qui veut quitter le parti sur la liste duquel il a été élu, doit démissionner auparavant au profit de son suppléant.

4. L’Etat assure le financement des partis représentés à l’Assemblée nationale, mais ce financement reste largement insuffisant ;

5. L’Etat assure l’acheminement et la prise en charge des représentants des partis politiques dans les bureaux de vote où ils reçoivent à la fin du dépouillement un récépissé signé de tous les membres attestant les résultats du scrutin ;

6. L’existence d’une société civile forte, comme le dernier mouvement citoyen contre la vie chère, et d’une presse indépendante et responsable, sont de très importants facteurs de consolidation de la démocratie.

Le 23 août dans la matinée, avant son départ, en présence d’une trentaine de journalistes de la presse d’Etat et de la presse privée, la délégation d’ALTERNANCE 2005 a donné une conférence de presse pour rappeler les raisons de sa présence au Niger et remercier les autorités de ce pays ainsi que les responsables politiques qui l’ont reçue, pour leur hospitalité et leur disponibilité, et pour souhaiter de plus grands succès à la démocratie nigérienne.

Fait à Ouagadougou le 24 août 2005

Les membres de la délégation d’ALTERNANCE 2005

Philippe OUEDRAOGO
Kader NACRO
Marlène N. ZEBANGO
Bénéwendé S. SANKARA

CDS, FDS, FPC, GDP, LCB, MDR, PAl, PDS, PFID, PSP, UDPI, UFR, UNDD, UNIR/MS

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés