Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Financement des élections de 2020 et 2021 : L’État burkinabè et ses partenaires se concertent

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 21 octobre 2019 à 19h30min
Financement des élections  de 2020 et 2021 : L’État burkinabè  et ses partenaires se concertent

Ouagadougou a abrité ce 21 octobre 2019, une table ronde des partenaires techniques et financiers pour le financement des élections de 2020 et 2021. Cette rencontre a pour objectif de présenter l’état des lieux des besoins techniques et logistiques, et d’examiner avec les partenaires, les possibilités d’accompagnement pour le financement des élections de 2020 et 2021.

Trouver une solution à la problématique du financement de l’élection présidentielle et des législatives de 2020, et des municipales de 2021 afin de consolider la démocratie au Burkina Faso. Tel est l’objectif de cette table ronde entre le gouvernement burkinabè et ses partenaires techniques et financiers. Une opportunité pour le gouvernement burkinabè u ne opportunité de discuter avec les partenaires techniques et financiers sur les échéances électorales de 2020 pour la présidentielle couplée aux législatives et celle des municipales de 2021.

Le ministre de l’économie représentant le chef du gouvernement

La présente table ronde a un double objectif : présenter aux partenaires techniques et financiers un état des lieux exhaustif des besoins techniques et logistiques et examiner les possibilités d’accompagnement pour le financement des élections de 2020 et 2021. « Nous avons besoin de votre accompagnement, de vos appuis, des conseils et des suggestions », a souligné le ministre de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré, représentant le Premier ministre. Et pour le Burkina « les partenaires techniques et financiers lui ont toujours manifesté cet appui », a-t-il ajouté.

Malgré les adversités, le Burkina veut relever le défi en organisant des élections sur tout l’ensemble du territoire national pour montrer la capacité de résilience du pays. Pour le gouvernement, tenir des élections à bonne date dans une telle situation nécessite l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

Metsi Maketha Présidente de la Troïka

Ces derniers ont réaffirmé leur disponibilités à apporter leur soutien pour la promotion d’une participation massive et inclusive de la population. La communauté internationale a promis d’apporter son appui aux autorités nationales, aux partis politiques, aux organisations de la société civile. Metsi Makehta, présidente de la troïka a estimé que « cette rencontre offre une visibilité des besoins et de financement requis en vue de rationaliser les diverses contributions ».

Elle a annoncé que les Nations Unies ont recommandé une assistance électorale au gouvernement et aux institutions nationales pour l’organisation d’ élections crédibles.
En ce qui concerne l’assistance technique, l’Organisation des Nations Unies pour le développement(PNUD) compte mettre en place un projet d’appui au processus électoral suivant le format d’un panier commun et les consultations sont en cours avec certains partenaires qui ont déjà manifesté un intérêt pour ce projet. Les partenaires, à travers cette table ronde, ont renouvelé leur disponibilité à accompagner le gouvernement burkinabè dans l’organisation d’élections apaisées, transparentes, inclusives et crédibles.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assassinat du trader René Nikiema : Le suspect est un gendarme de profession (Procureur du Faso)
« Rien de nouveau sous le soleil » : Le terrorisme multiple vu par Nathanaël Tapsoba
Situation sécuritaire nationale : Le CISAG adhère à l’appel du président Roch Kaboré
Société minière Houndé Gold Operation : Le salaire du personnel baissé de 47%, des heures supplémentaires impayées
Centre de formation « Le Camillianum » du Burkina : 197 étudiants prêts pour humaniser
Santé bucco-dentaire : La famille au coeur des préoccupations des médecins
24e Journée internationale de la tolérance : L’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) insiste sur le rôle des leaders religieux
Un nouveau rapport révèle les conditions désastreuses dans lesquelles travaillent les vidangeurs manuels au Burkina Faso
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés