Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Financement des élections de 2020 et 2021 : L’État burkinabè et ses partenaires se concertent

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 21 octobre 2019 à 19h30min
Financement des élections  de 2020 et 2021 : L’État burkinabè  et ses partenaires se concertent

Ouagadougou a abrité ce 21 octobre 2019, une table ronde des partenaires techniques et financiers pour le financement des élections de 2020 et 2021. Cette rencontre a pour objectif de présenter l’état des lieux des besoins techniques et logistiques, et d’examiner avec les partenaires, les possibilités d’accompagnement pour le financement des élections de 2020 et 2021.

Trouver une solution à la problématique du financement de l’élection présidentielle et des législatives de 2020, et des municipales de 2021 afin de consolider la démocratie au Burkina Faso. Tel est l’objectif de cette table ronde entre le gouvernement burkinabè et ses partenaires techniques et financiers. Une opportunité pour le gouvernement burkinabè u ne opportunité de discuter avec les partenaires techniques et financiers sur les échéances électorales de 2020 pour la présidentielle couplée aux législatives et celle des municipales de 2021.

Le ministre de l’économie représentant le chef du gouvernement

La présente table ronde a un double objectif : présenter aux partenaires techniques et financiers un état des lieux exhaustif des besoins techniques et logistiques et examiner les possibilités d’accompagnement pour le financement des élections de 2020 et 2021. « Nous avons besoin de votre accompagnement, de vos appuis, des conseils et des suggestions », a souligné le ministre de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré, représentant le Premier ministre. Et pour le Burkina « les partenaires techniques et financiers lui ont toujours manifesté cet appui », a-t-il ajouté.

Malgré les adversités, le Burkina veut relever le défi en organisant des élections sur tout l’ensemble du territoire national pour montrer la capacité de résilience du pays. Pour le gouvernement, tenir des élections à bonne date dans une telle situation nécessite l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

Metsi Maketha Présidente de la Troïka

Ces derniers ont réaffirmé leur disponibilités à apporter leur soutien pour la promotion d’une participation massive et inclusive de la population. La communauté internationale a promis d’apporter son appui aux autorités nationales, aux partis politiques, aux organisations de la société civile. Metsi Makehta, présidente de la troïka a estimé que « cette rencontre offre une visibilité des besoins et de financement requis en vue de rationaliser les diverses contributions ».

Elle a annoncé que les Nations Unies ont recommandé une assistance électorale au gouvernement et aux institutions nationales pour l’organisation d’ élections crédibles.
En ce qui concerne l’assistance technique, l’Organisation des Nations Unies pour le développement(PNUD) compte mettre en place un projet d’appui au processus électoral suivant le format d’un panier commun et les consultations sont en cours avec certains partenaires qui ont déjà manifesté un intérêt pour ce projet. Les partenaires, à travers cette table ronde, ont renouvelé leur disponibilité à accompagner le gouvernement burkinabè dans l’organisation d’élections apaisées, transparentes, inclusives et crédibles.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir les peuples africains à notre place », éveille l’homme politique, Me Ambroise Farama
Programme d’emploi des jeunes pour l’éducation nationale : Retour au chômage pour plus de 680 enseignants
Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents
Conseil économique et social : Les déplacés internes au centre des préoccupations de la première session ordinaire de l’année 2020
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Situation de la chefferie traditionnelle et coutumière du Burkina Faso : L’association RACINES en appelle aux autorités politiques, administratives, traditionnelles et coutumières
Chefferie coutumière à Fada : « Les politiciens qui ont jeté l’huile sur le feu doivent l’éteindre », Pr Taladidia Thiombiano
Statue de Thomas Sankara : L’ambassadrice de Cuba au Burkina dépose une gerbe de fleurs
Lutte contre la drogue : Plus de 3 tonnes de cannabis saisies par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
L’Aïd El Fitr : L’amir Saqib exhorte à se départir des attitudes égoïstes et surtout à multiplier les actes de solidarité et de compassion envers les autres
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
L’Aïd El Fitr 2020 : Imam Tiégo Tiemtoré appelle à plus de solidarité envers les personnes éprouvées par les actes terroristes et le COVID-19
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés