Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 19 octobre 2019 à 19h03min
Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or

Du 18 au 20 octobre 2019, l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) commémore ses 50 ans d’existence, à travers une série d’activités. Les festivités ont été lancées ce vendredi 18 octobre par un doua à la grande mosquée de Dori.

Il est 13h30 ce vendredi 18 octobre 2019. Peu après la prière, la cour de la grande mosquée de Dori accueille des hommes pas comme d’habitude : des chrétiens. En effet, les chrétiens et les musulmans de cette ville mènent ensemble, depuis 1969, des activités pour promouvoir la fraternité et le vivre-ensemble, à travers l’Union fraternelle des croyants (UFC). Aujourd’hui, l’organisation a 50 ans, et cet anniversaire sera marqué par 72 heures d’activités.

Le doua à la grande mosquée, qui a lancé la série d’activités de ce jubilé d’or, a été marqué par des prières dites par les musulmans et ensuite par les chrétiens. Ils ont ensemble prié pour la paix, la cohésion sociale, le vivre-ensemble, la santé et la longévité.

Selon Mgr Laurent Dabiré, évêque de Dori, l’UFC est une organisation interconfessionnelle qui a pour but de rassembler tous les croyants, toutes les communautés, dans l’unicité divine. Il affirme que ce vendredi, l’UFC fait mémoire de tout le chemin parcouru et rend grâce à Dieu qui a pu rassembler les hommes de diverses religions pour dialoguer, travailler ensemble pour le développement et la culture de la paix. Il note également que cela fait 50 ans que l’UFC-Dori impacte la région du Sahel en termes de sensibilisation, de formations, d’activités de lutte contre la pauvreté.

Selon l’évêque, l’UFC-Dori a démontré que le vivre-ensemble dans le respect mutuel est une ressource qui peut développer la communauté ; et le Burkina Faso en a actuellement besoin.

Quant au grand imam de Dori, il a déclaré que c’est une fierté pour les musulmans d’accueillir les chrétiens ce vendredi à la grande mosquée, dans un esprit de cohésion, de fraternité et de culture de la paix. « C’est facile de développer s’il y a l’entente. L’UFC-Dori est debout parce que les gens s’aiment. Que Dieu donne la force et la longévité à l’UFC-Dori et à tous les habitants de la région du Sahel et du Burkina Faso entier » a-t-il conclu.

Après la mosquée, cet esprit de cohésion s’est traduit également sur le terrain de l’UFC-Dori, à travers un match de football.

Une conférence publique et le baptême du rond-point situé en face de la cathédrale de Dori en hommage aux pères-fondateurs de l’UFC vont marquer la journée du samedi 19 octobre. Et le dimanche, une messe d’anniversaire sera dite à l’église cathédrale de Dori.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assassinat du trader René Nikiema : Le suspect est un gendarme de profession (Procureur du Faso)
« Rien de nouveau sous le soleil » : Le terrorisme multiple vu par Nathanaël Tapsoba
Situation sécuritaire nationale : Le CISAG adhère à l’appel du président Roch Kaboré
Société minière Houndé Gold Operation : Le salaire du personnel baissé de 47%, des heures supplémentaires impayées
Centre de formation « Le Camillianum » du Burkina : 197 étudiants prêts pour humaniser
Santé bucco-dentaire : La famille au coeur des préoccupations des médecins
24e Journée internationale de la tolérance : L’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) insiste sur le rôle des leaders religieux
Un nouveau rapport révèle les conditions désastreuses dans lesquelles travaillent les vidangeurs manuels au Burkina Faso
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés