Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a pas de loi historique inéluctаblе.» Henri Bergson

Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 20 octobre 2019 à 14h00min
Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe

Christian Children’s Fund of Canada (CCFC), l’ONG de défense et de protection de l’enfance, change de dénomination et devient Children Believe. La nouvelle identité de l’organisation a été dévoilée au cours d’un cocktail dînatoire organisé, ce vendredi 18 octobre 2019, à Ouagadougou, en présence du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, de l’ambassadrice du Canada, Carole MCQueen, et de la représentante résidente de l’UNICEF, Dr Anne Vincent.

Le suspense est levé. Christian Children’s Fund of Canada, l’avocat de l’enfance au Burkina depuis 1987, change officiellement d’identité. Mais sa foi aux rêves et aux potentiels de chaque enfant demeure. Idem pour les valeurs d’amour, de partage et de solidarité qui fondent ses actions sur le terrain. C’est ce qu’a assuré, la directrice régionale Afrique de l’Ouest, de la désormais Children Believe, Christelle Kalhoulé.

Entourée du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, de l’ambassadrice du Canada, Carole MCQueen, et de la représentante résidente de l’UNICEF, Dr Anne Vincent, la directrice régionale a indiqué qu’investir dans l’enfance, c’est investir pour le futur. Et même si cela paraît être une goutte d’eau dans la mer, l’équipe de Children Believe reste convaincue que « si cette goutte n’existait pas, il manquerait quelque chose à la mer ».

Pendant son discours, Mme Kalhoulé a décliné les trois axes du plan stratégique 2020-2022 de l’organisation. Il s’agit de l’éducation, de la participation des jeunes et des enfants au développement et enfin de la promotion de l’égalité du genre. Pour ce faire, l’ONG ambitionne s’attaquer aux causes profondes qui entravent le développement à différents niveaux. Mention spéciale a été faite au pasteur Samuel Yaméogo qui a œuvré à faciliter l’arrivée de Children Believe au Burkina.

Christelle Kalhoulé, directrice régionale Afrique de l’Ouest de Children Believe a décliné les grands axes du plan stratégique 2020-2022

Pour l’ambassadeur du Canada au Burkina, co-maraine de la cérémonie avec la représentante-résidente de l’UNICEF, Children Believe fait partie des organisations canadiennes les plus dynamiques dans le domaine de l’enfance. Carole MCQueen a salué les actions de promotion de l’égalité du genre par Children Believe, un sujet cher aux autorités canadiennes. Elle a annoncé un appui financier de 14 millions de dollars à l’Etat burkinabè pour juguler la crise sécuritaire et permettre aux enfants de retrouver le chemin de l’école.

L’Ambassadeur du Canada posant avec d’anciens parrainés de Children Believe

« Un jour, la brousse était en feu. C’était la débandade chez les animaux. Le colibri s’envola et avec son petit bec, vient chercher de l’eau pour éteindre les flammes. Les autres animaux se moquèrent de lui en disant que ses efforts étaient vains. Et le colibri répondît qu’il a fait sa part et que les autres devraient faire la leur. Il fit comprendre à l’éléphant qu’avec sa grande trompe, il peut apporter assez de litres d’eau ». En lançant cette réflexion aux invités, le ministre Siméon Sawadogo a souhaité que chaque Burkinabè joue sa partition pour apporter du bonheur aux enfants, notamment à travers le parrainage de ceux-ci. Il a rassuré les premiers responsables de Children Believe de la disponibilité du gouvernement burkinabè à toujours les accompagner dans leurs actions.

Le ministre d’Etat, Siméon Sawadogo et la leçon du colibri.

A ce propos, un mini documentaire sur les témoignages de personnes parrainées dans leur enfance, grâce à Children Believe, a été diffusé au cours de la soirée. Aujourd’hui, dans la fonction publique ou le privé, ils font la fierté de l’organisation. C’est le cas par exemple d’Augustin Sinaré, fondateur d’un établissement secondaire, de Judith Naré, employée à la mine d’or d’Essakane, ou de Lucienne Compaoré, employée à Compassion International.

Les invités étaient scotchés à la prestation de l’artiste Alif Naaba

En rappel, Children Believe, ex-CCFC, a été créée en 1960 mais trouve son origine depuis 1938 avec la naissance de China Children’s Fund de l’Américain Dr Verent Mills et du Dr Calvitt Clarke. L’Organisation intervient dans plusieurs pays à travers le monde. En Afrique, elle est présente au Ghana, en Ethiopie et au Burkina Faso. Children Believe intervient dans l’éducation, la santé/nutrition, la protection de l’enfant, la promotion de l’égalité du genre, etc.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés
AN I de l’assassinat de Fahadou Cissé et Hama Balima : Des corps toujours en attente d’autopsie
Message de Madame le Ministre de la santé à l’occasion de la Journée Mondiale sans tabac 2020
Droits humains : L’association Suudu Baaba « retrace la tragédie peule au Burkina »
Covid-19 : La Coalition de la campagne "Mon Lait est Local" renvoie à octobre 2020 la célébration de la Journée Mondiale du Lait
Journée mondiale sans tabac : Afrique contre le tabac (ACONTA) invite chaque acteur à agir dans la lutte
Journée Mondiale de l’enfance : Les enfants doivent retrouver le chemin de l’école en toute sécurité
Présumés terroristes morts à Fada N’Gourma : Le MBDHP appelle les autorités politiques à prendre conscience de l’extrême gravité des dérives
Agriculture : les chenilles légionnaires refont surface dans la commune de Gaoua
Cour d’appel de Ouagadougou Vs Bâtonnier de l’ordre des avocats : La prestation de serment d’un stagiaire serait la cause de la mésentente
Concours professionnels : Des journalistes testent la plateforme de composition en ligne
Cour d’appel de Ouagadougou Vs Bâtonnier de l’ordre des avocats : La guerre des tranchées a commencé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés