Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Province du Yagha : Le projet RESA fait le bilan de deux ans d’existence

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 18 octobre 2019 à 15h30min
Province du Yagha : Le projet RESA fait le bilan de  deux ans d’existence

Le projet RESA (Renforcement durable de la résilience des communautés et des ménages vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle de la province du Yagha) a organisé un atelier ce 15 octobre 2019 à Sebba, chef-lieu de la province du Yagha. Le but de la rencontre était de faire le bilan des deux années d’intervention du projet dans les quatre communes du Yagha.

Le projet RESA a démarré ses activités en janvier 2018 et le ciblage des populations vulnérables a été fait en 2017 dans la province du Yagha. Le but essentiel du projet est de faciliter l’accès aux services sociaux de base à la population, le renforcement de la gouvernance au niveau local et le renforcement des moyens d’existence de la population vulnérable bénéficiaire. Après deux ans d’intervention, le projet fait une halte pour dresser son bilan.

Midiéba Fabrice Yonly, coordonnateur adjoint du projet RESA

Ce 15 octobre 2019 à Sebba, les responsables du projet RESA ont donc réuni les bénéficiaires des quatre communes de la province et les maires, pour dresser le bilan des activités et recueillir les doléances des bénéficiaires directs.

Pour le coordonnateur adjoint du projet, Midiéba Fabrice Yonly, la majorité des activités ont été réalisées sur le terrain. Ces activités sont entre autres les formations destinées à renforcer les capacités des agents de santé sur la prévention des maladies et la malnutrition, ainsi que la prise en charge des patients. Au titre des moyens d’existence, les filets sociaux non-productifs ont porté sur la distribution de 677 334 euros dans la modalité inconditionnelle, et 27 711 euros selon la modalité conditionnelle.

L’assistance à l’atelier

Sur le volet agriculture, 589 ménages ont reçu des intrants agricoles en 2019 et 568 personnes ont été formées aux itinéraires techniques des cultures céréalières. 997 ménages ont reçu des chèvres, 587 des moutons et 1 100 des SPAI. Et parmi eux, 986 ont été formés aux techniques d’élevage améliorées et 323 aux techniques d’embouche.

A en croire le haut-commissaire la province, Adama Consiéga, les autorités de la province connaissent bien le projet RESA car tout le monde a été toujours associé aux travaux sur le terrain et de façon consensuelle.

Altiné Tindano, maire de Titabé

Quant à Altiné Tindano, maire de Titabé, commune bénéficiaire du projet RESA, il a dit manquer de mots pour remercier le projet. « Le projet a tellement fait. Il a lutté contre la pauvreté dans ma commune. Des gens étaient tellement pauvres mais aujourd’hui ils ont des troupeaux grâce à ce projet », affirme-t-il.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Daoula BAGNON
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ministère de la santé : Quatre syndicats annoncent une grève du 20 au 30 novembre 2019
Exploitation artisanale de l’or : Une source de financement des groupes terroristes
Insécurité : « C’est ensemble que nous pouvons ramener la paix dans notre pays » , Mgr Pierre Claver Malgo, évêque de Fada N’Gourma
Assassinat du trader René Nikiema : Le suspect est un gendarme de profession (Procureur du Faso)
Société minière Houndé Gold Operation : Le salaire du personnel baissé de 47%, des heures supplémentaires impayées
Situation alimentaire et nutritionnelle au Burkina : Les experts font le point
« Rien de nouveau sous le soleil » : Le terrorisme multiple vu par Nathanaël Tapsoba
Situation sécuritaire nationale : Le CISAG adhère à l’appel du président Roch Kaboré
Un nouveau rapport révèle les conditions désastreuses dans lesquelles travaillent les vidangeurs manuels au Burkina Faso
Centre de formation « Le Camillianum » du Burkina : 197 étudiants prêts pour humaniser
Santé bucco-dentaire : La famille au coeur des préoccupations des médecins
24e Journée internationale de la tolérance : L’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) insiste sur le rôle des leaders religieux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés