Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues

Accueil > Actualités > Politique • DÉCLARATION • vendredi 18 octobre 2019 à 10h00min
Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues

C’est avec consternation et dans une profonde tristesse que l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a appris l’attaque terroriste qui a visé la mosquée du village de Salmossi, commune de Markoye, dans la province de l’Oudalan, le vendredi 11 octobre dernier.

Au cours de cette attaque, quinze personnes ont perdu la vie. Selon les témoignages publiés par la presse, des individus armés, décrits comme des terroristes, sont arrivés à l’heure de la prière et ont tiré sur les fidèles musulmans.

L’UPC présente ses condoléances aux familles des disparus, à la communauté musulmane et au peuple burkinabè tout entier.

Ces attaques, qui visent différents lieux de culte, viennent une fois de plus prouver que nos ennemis ne sont mus que par la haine et la terreur.

Après avoir tenté vainement de créer l’embrasement du Burkina à partir du front ethnique, ces terroristes rêvent maintenant de créer le chaos en opposant les croyants. Il appartient à nous, Burkinabè, d’éviter de tomber dans le piège.

Pour ce faire, l’UPC appelle les leaders coutumiers, communautaires et religieux, à renforcer les cadres de dialogues existants, et à trouver de nouveaux mécanismes pour promouvoir le vivre-ensemble et la tolérance. Ces mécanismes devront permettre à terme, de construire un Burkina Faso uni, solidaire et prospère où tous les fils et filles travaillent à promouvoir et consolider la cohésion sociale et l’unité nationale.

Aussi, l’UPC propose que les premiers responsables des différentes communautés coutumières et religieuses fassent une déclaration commune appelant une fois de plus à la tolérance, à la paix des cœurs et à la solidarité. Cette déclaration, traduite dans nos langues et en arabe, sera lue dans les mosquées, les cours royales, les églises et les temples. Elle devra inciter davantage les uns et les autres à faire front commun face au péril, et à être plus résilients.

Vive le Burkina Faso ! Vive la liberté de religion et de croyance !

Que Dieu Tout Puissant bénisse le Burkina Faso !

Fait à Ouagadougou, le 17 octobre 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC,

Le 5ème Vice-président chargé des valeurs sociétales, des cultes et de la Réconciliation nationale

Son Excellence le Poé Naaba TANGA

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo
Suspension du FPR : L’opposition demande la levée pure et simple de la sanction
CDP : Les secrétaires généraux réitèrent leur attachement et leur fidélité au fondateur du Parti
Insécurité au Burkina : « C’est le MPP et ses alliés qui sont les premiers et principaux responsables de cette débâcle historique de notre pays », accuse le CFOP
Suspension du FPR : L’opposition politique convoque une réunion d’"urgence"
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Situation nationale : « Un gouvernement avec un bilan comme celui-là, la sanction du peuple doit être lourde », juge Pr Augustin Loada
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés