Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • jeudi 17 octobre 2019 à 19h00min
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains

Le Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG), en collaboration avec la Mission Fas’Eau, OXFAM et la Coopération danoise au Burkina Faso, organise, les 17 et 18 octobre à Ouagadougou, un atelier d’échanges et de formation au profit des partis politiques sur l’Approche fondée sur les droits humains (AFDH) à l’eau et à l’assainissement. Et c’est le coordonnateur des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, Halidou Sanfo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture ce jeudi 17 octobre.

Outiller les représentants des partis politiques à l’Assemblée nationale, les présidents des commissions et des groupes parlementaires et du Réseau des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement (REPHA-BF). C’est l’objectif global de cet atelier d’échanges et de formation de 48 heures organisé à leur profit dont la cérémonie d’ouverture est intervenue ce jeudi 17 octobre. Une formation que le coordonnateur du REPHA-BF, Halidou Sanfo, prenant la parole à cette occasion, a tenu à saluer.

Le député Halidou Sanfo, Coordonnateur du réseau des parlementaires burkinabè pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement

Car, selon lui, l’atelier devrait permettre, entre autres, aux parlementaires de mieux appréhender les notions de droits humains et de genre dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, d’identifier et lever les obstacles liés à l’opérationnalisation de l’Approche fondée sur les droits humains (AFDH) dans ledit domaine ainsi que d’identifier les leviers et opportunités dont ils disposent pour soutenir son application dans leurs attributions et missions et de proposer des pistes d’actions pour la valorisation des connaissances acquises dans leurs rôles en tant que leaders.

Tout en rappelant qu’au regard de l’importance de l’eau potable et de l’assainissement dans le bien-être des populations, il invite les leaders des partis politiques qui gouvernent ou qui sont appelés à gouverner un jour le pays, à accorder une place de choix à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. S’agissant de son réseau, en collaboration avec ses différents partenaires, il a fait savoir qu’il contribuera à apporter sa contribution à la problématique eau potable, hygiène te l’assainissement dans notre pays à travers des actions et initiatives multiformes.

Arnauld Adjagodo , Coordonnateur de la Mission Fas’Eau

L’eau doit être considérée comme un défi stratégique à relever

Pour le coordonnateur de la Mission Fas’Eau, Arnauld Adjagodo, malgré les nombreux efforts consentis par le gouvernement, les pénuries d’eau potable sont légion. Il en veut pour exemples la cité de Bassinko à Ouagadougou, Dori, Ouahigouya… Et en matière d’assainissement, explique-t-il, les progrès sont très faibles au regard des ambitions aussi bien dans les ménages que les espaces publiques, les infrastructures manquent pour satisfaire les besoins des populations.

Et en dépit des efforts du gouvernement et de la constitutionnalisation du droit à l’eau, force est de constater que les progrès du pays vers l’atteinte de l’objectif de développement durable qui vise l’accès universel à l’eau et l’assainissement sont très lents, a-t-il laissé entendre, précisant qu’en 2019 « les taux nationaux d’accès à l’eau et l’assainissement sont respectivement de 74% contre 73.4 en 2017, et 22,6 % contre 21.6 en 2017 avec des disparités toujours criards entre le milieu urbain et rural. Ainsi, en matière d’eau potable, le milieu urbain est à 91.1% d’accès tandis que le milieu rural plafonne à 67. 3%.

Présidents des groupes parlementaires, réseau des parlementaires pour l’eau potable, l’hygiène, etc. à la formation sur l’approche fondée sur les droist humains dans le secteur de l’eau et l’assainissment

Et si rien n’est fait, l’ambition zéro corvée d’eau voulue par le Président du Faso ne sera pas atteint ». C’est pourquoi, il faut que les partis politiques présents au parlement se donnent les moyens et l’obligation de veiller à ce que cette aspiration des populations soit une réalité d’abord dans leurs programmes, puis dans les budgets nationaux et dans les actions gouvernementales afin de faire progresser l’accès universel à des droits essentiels tels que ceux de l’eau et de l’assainissement, a-t-il ajouté, tout en les appelant à considérer l’eau comme un défi stratégique à relever.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée nationale de l’arbre 2020 : Un panel pour se pencher sur le rôle des ressources forestières dans la médecine traditionnelle
Situation des forêts au Burkina Faso : la CCPE reste en veille et interpelle les autorités
Kits du fonds vert pour le Climat au Burkina Faso : Le secrétariat exécutif met en garde contre les arnaques
2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Au moins 200 000 plants seront mis en terre
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Un plan quinquennal pour mieux mobiliser les ressources financières
Inondations : « Les catastrophes seront de plus en plus courantes et nous devrons apprendre à vivre avec », dixit Nathanaël Tapsoba, gestionnaire des catastrophes naturelles
Lutte contre les changements climatiques : Le Burkina Faso veut mettre en place un système national de mesurage, de rapportage et de vérification de ses émissions de gaz à effet de serre
Agriculture : Un atelier de concertation pour une transition agroécologique réussie au Burkina
Programme budgétaire 088 : Le comité de revue examine les rapports d’activités 2019 des projets mis en œuvre
Risques d’inondations liées à la saison des pluies : Le sociologue Alexandre Sanfo apporte son expertise pour anticiper les catastrophes éventuelles
Banfora : Le ministère de l’Environnement célèbre la Journée mondiale de l’environnement 2020
Hivernage : La Direction générale de la protection civile donne les consignes à respecter en cas de risques d’inondation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés