Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 17 octobre 2019 à 12h00min
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

1/ Il ne refera pas de la politique, mais refera la politique. On ne dit pas que la politique est pourrie, pour ne pas sous-estimer le courage de ceux qui la font, mais elle est gâtée, il faut la réparer. A l’heure même où l’on nous rassasie de « dialogue national » et de « réconciliation », il faut remonter à Thomas Sankara pour voir des hommes politiques en contact et dialogue avec le peuple.

Si Zida est candidat et président, il rendra, de nouveau, la politique populaire : expliquer au peuple ce que l’on fait, en cohérence avec ce que l’on dit ; et aussi ce que l’on ne peut pas faire.

2/ Il ne confondra pas « dialogue national », « réconciliation nationale » et cohésion ou paix sociale : la réconciliation suppose des conflits et des divisions qui font appel au dialogue comme moyen de les dépasser et de les résorber, afin de préserver la paix sociale.

Parce que la paix sociale est à préserver et à cultiver dans tout Etat civilisé, il nommera un ministère de la Cohésion sociale plutôt que des instances supplémentaires de « réconciliation nationale » sans conflits.

3/ S’il doit y avoir une réconciliation au Burkina Faso, qui soit véritablement « nationale », c’est celle de la politique et des politiciens avec le peuple. La « réconciliation nationale » souvent évoquée n’est que retrouvailles et compromis entre élites politiques et intellectuelles : on préfère ainsi la « main tendue » d’un seul citoyen (Blaise Compaoré) aux millions de mains burkinabè désespérément tendues pour vivre et survivre !

4/ Il offrira l’opportunité aux Burkinabè de toutes ethnies de se rencontrer pour se connaître, pour véritablement dialoguer. C’est un bien joli mythe de penser que parce que nous avons une même nationalité et une même citoyenneté, nous nous connaissons d’emblée ; un mythe de prétendre que parce que nous sommes tous Africains, nous nous connaissons depuis toujours et en toutes choses : alors il n’y aurait plus besoin de nous demander de nous réconcilier et de dialoguer !

La meilleure façon de connaître l’autre, Burkinabè et Africain, c’est de le rencontrer chez lui, dans son milieu culturel propre : des Mossé, des Peuls, des Gourounsi, des Bobo, des esclaves Goin, et même des voisins Lobis seront ainsi invités à une initiation traditionnelle dagara ; les région et culture dagara seront ainsi valorisées ; et vice versa, les déplacements croisés chez les uns et les autres, à l’occasion d’événements traditionnels marquants (initiation, masques, funérailles…) constituant en soi de véritables échanges, et un tourisme interne véritable qui valorise chaque région et ses spécificités traditionnelles.

5/ Il battra en brèche le mythe de l’armée politiquement neutre : aucune armée n’est neutre ; soit elle fait le choix de la démocratie en restant dans les casernes, soit elle fait le choix d’être le bras armé des dictateurs et des mandats présidentiels à vie. Une armée qui ne fait pas de politique et reste dans ses casernes, dans une démocratie, n’est pas neutre ; elle a choisi la démocratie et y adhère.

Mais si l’on veut que l’armée fasse le choix de la démocratie, il faut aussi permettre l’exercice de la démocratie en son propre sein : la discipline militaire étant préservée, que les officiers burkinabè et africains élisent démocratiquement le chef d’état- major des armées, au lieu que celui-ci soit nommé par le chef de l’Etat. Car, on le voit, quand l’armée est soumise à un président non démocrate, c’est condamner toute chance de démocratie que de la faire dépendre du président de la République.

Zida candidat et président rompra donc avec cette tradition royaliste, à laquelle même les vieilles démocraties occidentales restent fidèles tout en nous nous vendant leur démocratie ; tradition qui soumet l’armée, la force nationale, à un seul individu (le chef de l’Etat) …

Si l’on peut sortir du franc CFA, on peut aussi sortir d’une vieille façon à nous léguée de faire de la politique, loin des populations, sans contacts avec elles, si ce n’est pour des campagnes électorales.

Kwesi Debrsèoyir Christophe DABIRE

Vos commentaires

  • Le 17 octobre à 06:32, par Vérité indiscutable En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    J’adore le Style.
    Mais ce n’est pas évident que le protagoniste choisi soit à la hauteur des valeurs attendues...

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 07:29, par HORUDIAOM En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Mr Dabire, je pense qu’il vaut mieux privilégier les institutions fortes de sorte à ce que le président lui-même soit obligé d’être démocrate que d’élire le chef d’état major des armées. Ce n’est pas une bonne idée. Si le président est venu dans l’esprit de renforcer la démocratie, je ne vois pas comment il faut élire un chef des armées ? Et le chef d’état major des armées n’est pas un suiviste. L’exemple de l’Egypte en est une illustration parfaite. Le général Al Sisi a pris ses responsabilités lorsque le pouvoir de Moubarak sombrait dans la monarchie. Prenons simplement le bel exemple de chez ton voisin le Ghana. Concernant toujours l’armée, en bon militaire, il faut plutôt mettre à la retraite tous ces ventripotents de Colonel et généraux qui ne servent pas notre armée. Mais en attendant, il faut que ZIDA rentre et occupe le terrain comme l’UPC. A compétence égale, je préfère l’UPC et le MPS de Zida parce que je n’ai pas trop de choix. Si j’avais vraiment le choix, toute cette classe politique serait mise à la retraite avec poursuite judiciaire pour avoir vendu notre pays aux terroristes. Sankara par exemple a fait ce qu’il pouvait pour redonner de l’espoir à ce pays. Aucun régime n’a encore battu son reccord en terme de réalisation. Ses successeurs n’ont pas fait mieux et pire le pays est en lambeau en ce moment. Si la responsabilité est collective(y compris moi-même), la classe politique actuelle est encore plus coupable.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre à 14:50, par Issa En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

      HORUDIAOM, peux-tu me donner l’adresse d’une institution fortes qui est apparue de façon subit parmi des hommes faibles ? Nous avons belle et bien besoin d’Hommes Forts (même très fort) pour ériger des institutions fortes. ça n’existe pas une institution forte qui n’a pas été bâtit par des Hommes forts.

      Répondre à ce message

      • Le 18 octobre à 06:22, par HORUDIAOM En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

        Mr Issa, vous êtes au sérieux ? Citez moi des hommes forts en Afrique qui ont mis en place des institutions fortes. Il faut prier qu’un pays ait des fils valeureux et compétents(qualité des hommes politiques) capable de transcender leurs divergences et se mettent ensemble pour construire des institutions fortes. Si vous comptez sur un homme fort pour mettre en place un semblant d’institutions, celle-ci ne résisteront pas à son départ du pouvoir car liées à un homme. Il faut avoir des hommes politiques de qualité et une classe politique responsable comme au Ghana, au Botswana, au Cap Vert, au Sénégal, Iles Maurice, etc... Je ne cite pas le Rwanda, car si la succession de Kagamé est mal réglée comme dans certains pays Africains( Cote d’Ivoire, etc ), ce pays sombrera.

        Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 07:57, par NEYA IBRAHIME En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Cessez je vous en pris de jouer au griot.Vous ête mal placé pour parler de ZIDA au peuple insurgé du Burkina.Votre marketing politique n’aura aucun effet sur le peuple burkinabè.On a assez entendu ces louanges stériles ; vous n’endormirez plus le peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 08:20, par Manuel En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Bonjour
    Avec un raisonnement pareil et un tel soutien, Zida aura du mal à être président.
    Tenez, il parle de discipline dans l’armée, je rêve ou quoi ? Dans l’histoire du Burkina, on n’avait jamais vu un lieutenant colonel bombardé général ; même au temps de Koffi Kouadio Blaise, une telle tragicomédie ne s’était pas jouée.
    Demandez de l’argent à Zida pour vivre car le travail n’est pas votre fort, et même des profs d’université veulent de son argent, quoi de plus normal que les plus pauvres en redemandent .
    Jeunesse Africaine, réveille toi car ton avenir est en péril avec de telles hérésies écrites pour plaire et non pour éduquer !

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre à 18:52, par Sidnoma En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

      Internaute Manuel, gardez votre sang froid et apportez nous de la matière comme l’a fait l’auteur de cet écrit...
      Pour votre gouverne, sachez que contrairement à ce que vous dites, au temps de Kouassi Blaise Compaoré, plusieurs de ses amis militaires et gendarmes ont gravi bien des grades pendant qu’ils étaient même en disponibilité ! Tu en connais même qui, avant même de porter le grade de colonel, avait déjà troqué la tenue pour faire de la politique : avec les innombrables coups de pouce de son ami de président, il a fini par porter le grade de général : c’est ça une tragicomédie !
      Quelle est cette courte vue de l’esprit qui vous fait penser que tout celui qui soutient Zida cherche de l’argent avec lui ?
      Départissez-vous de la rancune inutile !... Courage !

      Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 08:33, par SOME En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Comme toujours il se levera des gens pour insulter et dire qu’il faut aller chercher ton cachet car pour eux il n’y a que cela qui compte quand on dit certaines reflexions ! Merci pour ton intervention. Oui c’est une question plus globale et c’est ainsi qu’on construit l’etat nation au lieu de discours creux et vides comme nous les avons toujours vecus.

    oui zida reste la personne qui pourra nous sortir de notre trou. Ca plait (ou effraie) certains, mais cela reste une verite vraie. Le lien vrai et sincere et serieux du dirigeant avec le peuple est la seule voie democratique : demo cratie : gouverner avec le peuple, par le peuple et pour le peuple. Voila le tord de Thomas sankara d’avoir essayé de l’implementer !!!

    hormis ton idee de democratie au sein de l’etat major, je suis d’accord avec toi. Voila des sorties constructives d’un vrai intellectuel à l’inverse de certains pompeux arrogants vides qui ne savent que manipuler mots et syntaxe pour se faire passer pour des intellectuels. Ne faisons pas de la politique comme nous avons l’art et la maniere au burkina et avec les resultast que l’on connait, refaisons la politique, ou plutot revenons a la politique !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:00, par Tig-Re En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    La première chose à faire c’est de justifier son enrichissement et ce qu’il a fait de l’argent de l’état quand il était au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:34, par de rien En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    si rmck a pu être président dans ce pays là, c’est que la première chèvre venue pourrait tout aussi bien faire l’affaire y compris zida. ce qui est malheureux dans cet article c’est que son auteur est de ceux qui sont convaincus que si un mensonge est répété de très nombreuses fois, ce mensonge deviendra vérité. avant thomas Sankara, sangoulé lamizana était en contact avec son peuple. il allait partout au contact de toutes et de tous et toute personne désireuse de le rencontrer se rendait le plus simplement du monde à la présidence. bref ! encore faut il avoir un certain courage, de la curiosité et de la modestie pour savoir que l’histoire de notre pays ne commence pas en 1983. bien avant cette malheureuse révolution il y avait des femmes et des hommes entiers, pleins, travailleurs soucieux de changer les choses dans le dialogue, la paix et la concertation. pour revenir à son propos ce que je sais de zida c’est que c’est un opportuniste qui s’est rempli les poches malhonnêtement, qui a fai des pieds et des mains pour devenir général, ambassadeur puis il a préféré fuir lâchement que d’assumer ses responsabilités. zida aujourd’hui veut devenir président, sans doute en rêve t il parce que les burkinabè ne sont rien de moins que des moutons. si nous étions des citoyens avertis et conscients non seulement blaise compaoré n’aurait pas fait 27 ans au pouvoir mais des individus tels que zida se serai terré dans le silence et dans l’anonymat le plus complet. du reste zida et l’auteur de cet article on grand besoin d’être initié aux traditions et à la culture africaine. ils pourront ainsi rejeter mensonge, tromperie, fourberie pour embrasser honnêteté, droiture et intégrité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:49, par Ka En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Merci Kwesi Debrsèoyir Christophe DABIRE pour ton analyse pertinente qui fera des jaloux. J’ai toujours eu plaisir de te lire. Comment vont nos alsaciens ?

    Christophe, on ne peut pas parlé de Zida sans la transition : Je cautionne sans réserve ce que tu avances. Et comme je ne cesse de le confirmer dans mes critiques quand on évoque la transition et son équipe : Je dis que la seule chose que je regrette aujourd’hui, c’est que la transition avec le président Michel Kafando et son équipe qui n’avait pas eu assez de temps devant elle, malgré le peu de temps, cette équipe a fait un travail de titan qui n’a pas été repris radicalement par le président Roch Kaboré et son équipe. La transition nous a permis des élections transparentes et apaisées, arrêter les assassins de nos enfants, si cela n’avait pas été fait sous la transition et son équipe avec la pertinence de Zida et d’Auguste Barry qu’ils ont écarté jalousement, rien ne prouve que cela soit fait avec les RSS. Ce que le peuple demandait a Roch Kaboré et son équipe c’est de corriger les imperfections de l’équipe de la transition faites à la hâte, car leur temps de gouvernance était très court. Je ne parle pas ici d’un individu, mais a toute l’équipe de la transition qui n’a pas laissé l’alternative a Roch et son équipe en mettant au frais les criminels du coup d’état à la maternelle qui sont aujourd’hui punis dont je loue la parole donnée de Roch de régler tous les problèmes des crimes impunis qui continu a avancer, comme il a promis que le droit sera dit pour Thomas Sankara.

    Merci Christophe pour ta vision de voir les choses en disant, ‘’’la meilleure façon de connaître l’autre, Burkinabè et Africain, c’est de le rencontrer chez lui, dans son milieu culturel propre : des Mossé, des Peuls, des Gourounsi, des Bobo, des esclaves Goin, et même des voisins Lobis seront ainsi invités à une initiation traditionnelle dagara ; les région et culture dagara seront ainsi valorisées, et je te confirme que la culture Dagara que je loue, sera très riche pour la réconciliation nationale, et vice versa, les déplacements croisés chez les uns et les autres, à l’occasion d’événements traditionnels marquants (initiation, masques, funérailles Zida candidat et président rompra donc avec cette tradition royaliste, à laquelle même les vieilles démocraties occidentales restent fidèles tout en nous nous vendant leur démocratie ; tradition qui soumet l’armée, la force nationale, à un seul individu (le chef de l’Etat)’’’’
    Oui Christophe, au-delà de la brutalité de la disparition de nos cultures, il y a une leçon à tirer : quand on commence mal, on finit mal. Mais avec ce que tu viens de soulever le cas de Zida, on voie qu’autour de nous, les hommes politiques se réveillent et sont de plus en plus dans l’élan démocratique et la défense des convictions personnelle.

    Effectivement, la vraie réconciliation, sincère, profonde, ça ne se décrète pas et ça ne se fait pas en un jour. Cela n’est pas une raison pour, ne rien faire dans ce sens et pire mettre de l’huile sur le feu et en voulant faire un fonds de commerce personnel pour berner le monde qui devienne de l’anarchie. "il faut que les politiques aussi arrêtent d’attiser la haine et la mésentente", c’est pourtant ce à quoi s’emploient activement les principaux militants de la CODER et autres, où on se prépare aux élections en utilisant de manière intensive les métaphores guerrières, et il n’est pas sûr du tout qu’il s’agisse seulement de métaphores mais plutôt d’intentions fermes au premier degré. Oui, la fameuse "réconciliation" tant souhaitée est devenue une véritable escroquerie à la fois morale et politique au Burkina. Tout le monde veut l’évoquer pour se faire un capital politique, sans plus. Mais la réalité est qu’aucun politicien, aucun parti politique ne réussira à "réconcilier" les Burkinabé. La réconciliation doit concerner tout le monde sans exception. De gestes d’apaisement, de rapprochement, de respect mutuel, de considération, d’intégration, de paix, etc.., devraient se manifester parmi nous. Malheureusement, ce n’est pas ça qui se passe. La violence sous toutes ses formes est à déplorer au quotidien, y compris à travers les médias et les réseaux sociaux. Entretemps, il va falloir qu’on s’entende sur ce qu’on comprend par "réconciliation".

    Pour Conclure mon jeune Christophe, Zida comme d’autres jeunes sont capable de remettre le Burkina sur des bons rails. Pour Cela, on en veut comme candidat ni de jeune loup aux dents longues à peine sorti du berceau, ni de vieux cheval de retour rompu à l’en farinage et aux détournements de fonds et d’idées. On veut des gars compétents, intelligents, dynamiques, ouverts, avec du charisme, dotés d’une envergure internationale et d’une intégrité absolue, capables de s’entourer de gens de la même veine et de déléguer les tâches dans un véritable esprit d’équipe, sans arrière-pensée ethnique, tribaliste, régionaliste ou politicienne (en particulier pas un individu tordu qui va promettre je ne sais quel "rattrapage" à une sous-population de mafieux). Je sais qu’avec le recul, Zida sera l’homme de la situation après la fin du contrat du régime mouta mouta qui fait de son mieux. Encore une fois, merci pour cette analyse osée et pertinente.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 10:34, par Yako En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Dommage, il ya encore des hommes qui rêvent d’un destin national pour notre sous colonel tout comme hier les pasteurs du palais lui avaient prédit un destin présidentiel après la transition.Cher Dabire à quand vous allez arrêter de jouer le griot du prince vaincu ? Le prédateur Zida lui même a cessé de rêver pourquoi cet entêtement donc de ta part ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 10:36, par Têedbeogo En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Habituellement mon frère Kwesi
    J’ai plaisir à lire tes écrits.
    Les deux derniers publiés
    Me laissent désorienté.

    Serais-tu un démiurge caché en France
    Tu transformerais alors démons en anges
    Y compris le Zida de ton cœur
    Qui fut putschiste, indiscipliné et déserteur.

    Te parle ainsi un frère et sans fard
    Qui deux ans durant au mouvement prit part
    Qui en insurrection inédite culmina
    Et qui à la place de Révolution à tout assista.

    Mais je prends ton Zida pour tout messie
    Que tous nous devons invoquer pour la patrie
    Sa naissance et son règne civil
    Nous vengeraient de l’insurrection stérile.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 12:38, par Citoyen En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Merci, Pour cette analyse. Je voudrais bien voir ZIDA président en 2020, car il faut que les choses bougent. Nous devons reprendre notre vie en main, revoir toute notre organisation, revenir sur les accords signés par nos parents, se faire un planning de 50 ans et travailler à l’atteindre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 12:49, par Lauent En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Oui Zida est vraiment la solution, car tout ceux qui le traite de tout les noms d’oiseaux non toujours pas montré de preuve et la cours des comptes a sorti son rapport qui a jugé conforme la gestion de la transition et l’a structure dirigé par Ibriga n’a jamais mentionné le nom de Zida dans les audits car il n’est mené a aucun détournement. En bref les ennemi de la nation ont monté une cabale politique contre le digne fils du Faso .
    En plus ils ont muselé le colonel auguste Barry pour mieux vendre notre armée a la France.
    Celui qui parlait du grade de général de Zida peut se renseigner au Niger ou au Mali, des soldats qui n’arrivaient même pas la cheville de Zida on été élevé au rend de général parce qu’il on fait preuve de bravoure a un moment donné ou leur pays était en difficultés. C’est dans ce même sens que le président Kafando a voulut reconnaitre le travail abattu par Zida pendant les deux semaines qui ont suivi la chute du président Compaoré ou le pays était sur le point de sombré. Soyons reconnaissant un jour et aimons nous vivant car Sankara lui même était détesté par bon nombre de burkinabé qui commémore sa mémoire aujourd’hui avec des regrets.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 14:06, par Vérité En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Merci Mr DABIRÉ Nous sommes nombreux à y croire. De toutes les façons, on ne saura trouver mieux. Je souhaite ardemment qu’il vienne terminer ce qu’il avaient commencer. Même s’il n’est pas Sankara, il est loin d’être un mouta-mouta. Notre cocotier a besoin d’être sécouer, ça presse ! Ces histoires de charbon fin et autres, vont disparître comme "le plus rien ne sera comme avant" a disparu. Barry de la prison au ministère de la défense. Bouky l’hyène retournera au fond de son trou. Nous retrouverons notre fierté nationale. Merci cher Ka et à tous ceux qui se battent pour la bonne cause !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 14:42, par Amado En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    What ??
    SI ZIDA DEVIENT PRÉSIDENT, NOUS SOMMES FOUTU :

    - Il sera un président pour le peuple, et ça c’est pas bon pour nos deals. Il va vouloir s’en prendre à nos affaires et révéler au peuple comment nous sommes parvenu à le duper.

    - il va certainement se ranger du coté du peuple, et ça c’est totalement inadmissible dans une vraie démocratie en 2019.

    - Il s’en prendra à nous qui avions travaillé efficacement depuis les années 90 pour appauvrir le peuple et nous enrichir exponentiellement. Et ça nous ne pouvons pas l’accepter. Jamais !

    - ils ferra sortir des tiroirs, que dis-je des armoires tous les dossiers de crimes économiques et nous serions dans la merde. Non, laissez nous vivre trankillous notre vie de Naaba !

    - Oui, nous baignons dans l’or fin. Nous avons des apparts à New York, à Londres et Paris. Mais que voulez-vous, nous avons optez pour le champagne pour quelque-un au détriment de l’eau potable pour tous.

    Si ZIDA devient président, je dirai au vieux BADO qu’il a tors de traiter le peuple Burkinabé de peuple de Mouton. Car ce sera la première fois de l’histoire que des moutons prenne leurs responsabilité.

    Debrsèoyir, dit à ZIDA de rester au Canada, on lui enverra volontiers des conteneurs 40 pieds rempli d’or mélangé à du charbon très fin pour lui et toute sa descendance.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 14:51, par Next... En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    @ de rien : Je valide tout. Mais j’ai confidence qu’un jour les Burkinabe seront plusqu’un Peuple et seront aussi des citoyens avertis et conscients.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 14:57, par Issa En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Ce que je sais, c’est qu’en 2014, ZIDA aurait pu changer profondément le cours de l’histoire ...
    Mais hélas, il a pris position pour le Peuple

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 15:01, par Ka En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Comme je lui dis souvent dans ce forum, ‘’’’le malheur vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés : Et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité. Ce que je sais, ce n’est pas la faute de Dieu. Lui a déjà confessé que le peuple périt par manque de connaissance.

    En lisant mon cher ami Yako, je me permets de dire que si Zida ou une autre personne ne peut pas rêver de devenir président du Faso, dans notre marigot politique, tous nos politiques surtout ceux qui sont déjà candidats, ont usé dans le passé d’intrigues et de coups-bas pour écarter des jeunes adversaires le plus dangereux à l’accession au fauteuil présidentiel.

    Souvent, la vérité n’est pas bonne à dire, mais je confirme que le malheur de tous ces prétendants au fauteuil presidentiel, est que le peuple Burkinabé meurtri par les crimes gratuits, la corruption à ciel ouvert, les achats de conscience, les ont déjà vu en œuvres !! Les nuisances légendaires de certains sont sont encore biens frais dans nos mémoires.

    E 2015 c’était les personnes bras levés, et mains dans les mains dans le soulèvement populaire qui nous avait été chanté et nous savions tous les conséquences de nos jours ! En tout cas, sauf magie de ma part....sinon je ne voie pas comment le peuple Burkinabé en 2025 se permettre encore à une erreur de choix. Revenant à la haine de notre ami Yako contre Zida, je dirai que voilà un autre intellectuel affamé au secours des revanchards de l’ancien régime. Ici son extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser. Ton auto critique est loin des véritables réalités. Si je soutiens sans réserve l’analyse de Christophe Dabiré, c’est qu’elle est impartiale et simplement citoyenne. Surtout une analyse qui rentre dans nos continuités des coutumes qui restent et resteront la racine solide de notre jeune démocratie en gestation.

    C’est pourquoi j’ajouterai à ce que Christophe avance pour la réconciliation nationale, que faute d’une institution de régulation sociale, comme il en existait dans nos sociétés traditionnelles, la réconciliation ne sera pas réelle." Nos sociétés traditionnelles ne sont pas encore mortes, elles vivent, dictent nos réflexions et comportements, et elles sont un réservoir de sagesse encore utilisable pour redresser la barre de nos errements et de la mauvaise imitation du modèle occidental. Sans Rancune Yako, mais toutes les filles et fils du pays des hommes intègres y compris Zida, peuvent rêver le fauteuil présidentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 15:13, par Pleures oh pays bien aimé En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Je n’arrive toujours pas à comprendre cette haine viscérale que certains ont envers le général ZIDA. Je peux comprendre les clans de Gilbert et Blaise mais pas les insurgés. Des accusations insensées, illogiques, tordues, infondées. Comme le disent les mossis "le nom de l’Hyène est gâté depuis son enfance".
    Pour moi ZIDA est un grand Homme
    - en 48 heures il a mit fin aux pillages en 2014
    - Il a choisi le camp du peuple par rapport à celui de KOUASSI
    - il a tenu ses engagements par rapport à la gestion de la transition
    - Il a risqué sa vie pour son pays avec des décisions courageuses
    - coté sécuritaire il a prouvé sa maitrise totale pendant la transition, aucune infiltration terroriste en 16 mois
    - enfin, par la grâce de DIEU, seul contre tous il a vaincu le monstre RSP,

    Pour finir, je n’ai jamais rencontré cet homme, il ne me connait pas mais j’ai aimé sa gestion , sa maitrise des sujets, son calme et surtout son patriotisme !

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre à 14:03, par Le réaliste En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

      Internaute "Pleures oh pays bien aimé", merci pour votre contribution plein de réalisme, très sincère et impartial. En effet, la chance du Burkina est qu’après la fuite de Blaise COMPAORE et ses dignitaires, Dieu a choisi d’utiliser ZIDA pour sauver l’essentiel et il a été à la hauteur. En effet, pour ceux qui dandinent ou zigzaguent dans des commentaires fantaisistes dans l’ignorance totale (consciente ou inconsciente) de la réalité du terrain, seul ZIDA pouvait faire face au monstre du RSP car connaissant bien la maison. Aussi, compte tenu de ses aptitudes militaires, son humilité, son honnête et sa bonne moralité connues de la troupe, il a choisi le camp du Peuple et planifié les opérations pour limiter les dérives et éviter le chao au Burkina. Teigneux, il a accepter de vendre sa vie pour l’intérêt général et c’est en tout cela que Dieu l’a permis de réussir sa mission.
      Pour ceux qui se demandent encore pourquoi il a quitté le pays dès la fin de la transition, cela était plus que nécessaire pour la préservation de sa vie. En effet, dans le milieu du RSP, nombreux sont ceux qui qualifient son choix de trahison à l’encontre de ce corps et attendaient qu’il quitte le gouvernement pour être simplement liquidé.
      Que tous retiennent que ce valeureux fils de notre cher Faso sera réclamé un jour par la partie consciente du peuple pour pacifier le Burkina ; seulement, ça sera après avoir tant souffert que les uns et les autres s’en rendront compte et cet appel sera populaire pour notre survie. Retenez ce poste du "réaliste" que je suis car, le régime COMPAORE ou tout comme les dirigeants actuels ont toujours utilisé l’argent pour cautériser la conscience de beaucoup de Burkinabè et notre malheur réside en cela. Bonne suite à tous et à toutes

      Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 16:13, par MonOpinion En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Pour une fois je suis surpris par cette sortie de Mr Kwesi Debrsèoyir Christophe Dabire, un intellectuel penseur que j’appprecie et respecte. J’ai de la peine a croire que ce texte soit vraiment de lui.
    En me referant uniquement a ce que je lis, je peux affirmer sans embages que si Mr Yacouba Isaac Zida cherche un Directeur de campagne pour 2020 ou plus tard, il n’ira pas chercher loin.
    Comme tout citoyen Mr Dabire a le droit de faire ses choix politiques ; mais pour le pays et pour lui-meme, il serait dommage que sa reputation et sa respectabilite prennent un serieux coup parce qu’il n’aurait pas parie sur le bon etalon.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 16:25, par Jean-Paul En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Demandez à Zida pourquoi il a permis l’exfiltration de Hyacinthe Kafando, pour pas qu’il réponde de ses actes dans l’assassinat du président Sankara. Ce monsieur est un vrai traître de la nation. Voici maintenant 32 ans que nous pleurons toute la douleur et les frustrations de nos cœurs de ce que justice n’est pas encore rendue au président Thom Sank. Zida au pouvoir c’est enterrer le président Thom Sank une énième fois car il va enterrer le dossier pour protéger ses parents impliqués dans la mort du président.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 17:00, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    En tout cas il appartient à une puissante confrérie bien organisée et riche. On deviendra comme le Burundi où le Président se dit investi d’une mission prophétique. C’est ce qu’on entend le plus souvent dans cette confrérie. Good luck mister !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 17:01, par Sacksida En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    D’abord, reconnaissons qu’il est tout a fait illusoire de croire que le systeme democratique occidental serait un systeme universel immuable que l’on peut imposer partout en tout lieux et en tout temps. Car chaque peuple selon son histoire et sa culture doit pouvoir inventer son systeme democratique local specifique compris par sa population et surtout en s’appropriant ses principes et ses valeurs. L’objectif finalement etant la defense et la preservation des interets nationaux et la satisfaction de ses besoins materiels et moraux. L’ on peut donc en deduire que pour qu’un peuple donne puisse reellement s’emanciper sur le plan economique, social, culturel et judiciaire l’Etat Democratique doit correspondre a son systeme democratique national. Du reste, en prenant le cas du Burkina Faso, et de l’Afrique nos dirigeants doivent etre des hommes et des femmes integres respectant reellement les biens publics nationaux et ou les interets superieurs du peuple et de la Nation constituent un Sacerdoce. En cela, la Revolution Democratique et Populaire d’Aout 1983 avec comme President Thomas Sankara a trace la voie : Il ne suffirait qu’a refonder tout notre systeme de gouvernance generale actuelle. Comme le President Rwandais Paul Kagame l’a fait et temoigne : "Quand je suis arrive au pouvoir, j’ai constate qu’un Africain Thomas Sankara avait tout reflechi. Alors, je ne reflechis plus, je ne fais qu’appliquer cela a mon pays, et ca marche". Enfin, essayons d’etre des "chevaliers blancs". C’est possible et il faut simplement y croire. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 18:03, par sid Pa Yii En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Zida, Président ??? Hé Dieu, lesimple fait que cela puisse être une alternative est liée au fait que Rock n’a rien cerné de sa gestion avec Gorba ! Il faut aller vite et bien et les griots autres amis de la cour de récréation doivent être des bosseurs ou mis hors du palais.
    Bongo, revenu de sa maladie, a congédié sa sœur et son demi-frère car il faut savoir assumer pleinement sa responsabilité. La gestion mouta-mouta avec des PM perdus dans la jungle ou pleurnichards et ayant des troubles de mémoire ne peut que desservir le peuple et surtout sa frange jeune qui a poussé à l’avènement de l’insurrection :
    1) 1,2 million de candidats pour 6000 postes à pourvoir, cela signifie qu’il y aura encore 1,2 million au chômage ; si en plus on ajoute le fait que les inscriptions étaient en ligne on aurait eu 1,5 million au moins de candidats-chômeurs
    2) Rock a été élu en 2015 avec 940 000 voix moins que les candidats chômeurs encore moins que les chômeurs-non candidats(3 millions environ)
    Il est possible de mettre les bases pour faire espérer la jeunesse à défaut de les trouver un job misérabiliste où les devanciers vont de grèves en mouvement d’humeur !
    2020 c’est après demain donc………….

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 08:27, par STOP En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    J’adore le "YES à YIZ !". C’est un excellent slogan de campagne pour conduire Zida à la victoire, s’il est candidat. M Dabiré vous avez des idées et de bonnes. La victoire ou la victoire, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 08:29, par TA-KYGA En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Mes amis,dites à Zida et son équipe de venir d’abord justifier tous ce qu’ils ont détournés en si peu de temps avant de prétendre à une candidature au sommet de l’état.Si en 14 mois nous connaissons une telle gestion,ça sera comment en 5 ans. OPÉRATION MAINS PROPRES SERA DE RIGUEUR AVANT TOUTES CHOSES

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 14:45, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Visiblement, ce Kwesi Debrsèoyir Christophe Dabire est un naufragé en Europe qui voit en YIZ une bouée de sauvetage mais c’est peine perdue car au fil de ses interventions, le sieur Dabiré ne fait que couler davantage. Un conseil gratuit : qu’il utilise ses talents en littérature (car il semble en avoir) pour se faire valoir au lieu de demeurer un piètre griot au service d’un usurpateur, escroc, déserteur en temps de paix !
    A bas les insurrescrocs de tous poils !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 16:22, par warzat En réponse à : Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »

    Dans notre pays, certains civils dans leurs turpitudes politiques ont toujours cautionné nos soldats dans un rôle de politicien. Si fait que quand arrive leur rôle premier qu’est par exemple de défendre nos vies face au terrorisme, ils ne peuvent plus jouer correctement leur rôle, parce qu’étant devenu des généraux, des colonels etc...de bureau à l’embonpoint incompatible d’avec celui d’un bon soldat.
    De même que nous voyions à la télé et dans les journaux des civils spécialistes de la chose sécuritaire.
    D’une manière générale, les problèmes naissent du manque de connaissance de personnes qui occupent ou qui jouent un rôle qui n’est pas le leur, ou est immérité par rapport à leurs expériences ou leur grade.
    Si chacun jouait convenablement et uniquement son rôle dans notre pays, il se porterait mieux.
    Fondamentalement et en toute fraternité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
Départ de Daouda Simboro de l’Assemblée nationale : « Cette démission ne nous a pas trop surpris », Moussa Zerbo, porte-parole de l’UPC
Meeting de l’UPC à Abidjan : Sous le sceau de la revue des troupes et de la mobilisation pour les déplacés internes, selon le porte-parole du parti, Moussa Zerbo
MPP : Pr Jean-Baptiste Ouédraogo quitte le navire
Assemblée nationale : Le député Daouda Simboro présente sa démission
Burkina : Yacouba Isaac Zida, « c’est la personne qui pourrait rassembler tous les bords », dixit Christophe Dabiré (philosophe et analyste politique)
Commune de Tanghin-Dassouri : Kadré désiré Ouédraogo explique le sens de son engagement pour la présidentielle de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés