Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

5e Recensement général de la population et de l’habitation : La population des Cascades sensibilisée aux enjeux de l’opération

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mercredi 16 octobre 2019 à 20h30min
5e Recensement général de la population et de l’habitation : La population des Cascades sensibilisée aux enjeux de l’opération

La rencontre d’information et de sensibilisation sur le 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH) dans la région des Cascades a eu lieu ce mercredi 16 octobre 2019 à Banfora. Cette rencontre visait à expliquer le bien-fondé du recensement aux autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses et à l’ensemble de la population afin de solliciter leur implication dans la réussite de l’opération.

Le Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH) est une opération qui consiste à recueillir, grouper, évaluer, analyser, publier et diffuser des données démographiques, économiques et sociales se rapportant, à un moment donné, à tous les habitants d’un pays. Ce 5e recensement vise ainsi une meilleure connaissance de la population du Burkina Faso, tant sur le plan de sa structure que de sa dynamique. Sa réalisation permettra d’actualiser la base nationale de sondage en vue des enquêtes futures. Il enrichira le stock de données démographiques, économiques et sociales disponibles pour permettre aux décideurs et aux planificateurs, aux niveaux national et régional, de disposer de données pour l’élaboration, le suivi et l’évaluation des politiques et programmes de développement.

Les participants à la rencontre d’échanges et d’informations

Au regard de l’importance et de l’envergure d’une telle opération, sa réussite requiert l’implication des autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières et l’adhésion de la population et de toutes les couches sociales aussi bien au niveau central que déconcentré.

C’est dans cette optique que l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a initié une tournée nationale d’information et de sensibilisation dans toutes les régions du Burkina Faso, afin de partager toutes les informations sur ledit processus. C’est ainsi que la cité du Paysan noir a accueilli une équipe de l’INSD, ce mercredi 16 octobre 2019.

Selon André Bakouan, responsable de la division communication et diffusion des résultats au bureau central du recensement, représentant le directeur général de l’INSD, cette rencontre permettra de donner toutes les informations nécessaires pour assurer une bonne connaissance des objectifs attendus de l’opération, pour permettre à tous les acteurs au niveau régional d’être des relais d’informations auprès des autres acteurs ou auprès de la population pour leur pleine participation et leur adhésion à l’opération.

André Bakouan, responsable de la division communication et diffusion des résultats au bureau central du recensement, représentant le directeur général de l’INSD

« Cette rencontre vise à expliquer le bien-fondé du recensement aux autorités politiques, administratives et religieuses, aux acteurs de la société civile, aux opérateurs économiques et aux responsables des projets et programmes au niveau déconcentré ; fournir aux responsales des services déconcentrés toutes les informations nécessaires sur le 5e RGPH et solliciter leur contribution et implication à la réalisation du dénombrement », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il a indiqué que toute personne vivant au Burkina Faso au moment de l’opération, sans exception ni distinction d’âge, d’ethnie, de religion, de nationalité, de sexe, doit être recensée. Aussi, il demande à la population de réserver un bon accueil aux agents recenseurs durant la période de l’opération, du 16 novembre au 15 décembre prochains. André Bakouan annonce que les agents recenseurs porteront un gilet vert avec deux bandes jaunes fluorescentes ou un tee-shirt blanc estampillé aux logos de l’INSD et du 5e RGPH.

Ils auront une lettre d’accréditation, un badge et un smartphone pour la collecte des informations. « Il faut aussi présenter, pour chaque membre du ménage, une pièce d’identification et répondre à toutes les questions que vous posera l’agent recenseur, car cela permettra de bien recenser la population afin de mieux planifier les actions de développement du pays », a-t-il ajouté.

Joséphine Kouara Apiou-Kaboré, Gouverneur de la région des Cascades

Cette rencontre d’échanges et d’informations a été présidée par le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré, qui, dans son allocution, a invité tous les citoyens de sa région à contribuer au succès de cette opération en réservant un bon accueil aux agents de terrain durant les différentes phases du recensement, en donnant toute les informations demandées et à s’impliquer dans la sensibilisation de leur entourage.

Selon elle, la prise en compte des statistiques est capitale pour assurer un meilleur suivi-évaluation des politiques, des projets et programmes de développement. « Les statistiques touchent tous les aspects de la vie moderne. Elles renseignent sur les tendances et les forces qui influent sur la vie d’une entité. De manière spécifique, les indicateurs issus du recensement général de la population et de l’habitation constituent le socle de toute politique de développement en faveur des populations. Ils se présentent comme la clef d’orientation des gouvernants sur les politiques d’amélioration des conditions de vie des populations », a-t-elle laissé entendre.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir les peuples africains à notre place », éveille l’homme politique, Me Ambroise Farama
Programme d’emploi des jeunes pour l’éducation nationale : Retour au chômage pour plus de 680 enseignants
Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents
Conseil économique et social : Les déplacés internes au centre des préoccupations de la première session ordinaire de l’année 2020
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Situation de la chefferie traditionnelle et coutumière du Burkina Faso : L’association RACINES en appelle aux autorités politiques, administratives, traditionnelles et coutumières
Chefferie coutumière à Fada : « Les politiciens qui ont jeté l’huile sur le feu doivent l’éteindre », Pr Taladidia Thiombiano
Statue de Thomas Sankara : L’ambassadrice de Cuba au Burkina dépose une gerbe de fleurs
Lutte contre la drogue : Plus de 3 tonnes de cannabis saisies par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
L’Aïd El Fitr : L’amir Saqib exhorte à se départir des attitudes égoïstes et surtout à multiplier les actes de solidarité et de compassion envers les autres
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
L’Aïd El Fitr 2020 : Imam Tiégo Tiemtoré appelle à plus de solidarité envers les personnes éprouvées par les actes terroristes et le COVID-19
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés