Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Promotion des droits humains à l’eau et à l’assainissement : 26 communicateurs à l’école de Fas’eau

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • mardi 15 octobre 2019 à 19h30min
Promotion des droits humains à l’eau et à l’assainissement : 26 communicateurs à l’école de Fas’eau

Dans le cadre de la promotion de l’approche fondée sur les droits humains liés à l’eau et à l’assainissement, la Mission Fas’eau organise, les 15 et 16 octobre 2019 à Koudougou, chef-lieu de la province du Boulkiemdé, région du Centre-Ouest, un atelier de formation des Directeurs de la communication et de la presse ministérielle (DCPM). Objectif, renforcer leurs capacités dans le but de faciliter la compréhension et la prise en charge des principes liés aux droits humains à l’eau et à l’assainissement dans leurs ministères. C’est une formation organisée grâce à la mission de gestion du fonds Danida d’appui aux OSC et de promotion des droits humains à l’eau et à l’assainissement.

Au total, 26 communicateurs issus des ministères de l’Eau et de l’Assainissement, des Droits humains, de la Justice, de l’Economie et des Finances verront leurs capacités renforcées sur l’Approche fondée sur les droits humains (AFDH) en matière d’eau et d’assainissement au Burkina Faso.

Ousséni Ouédraogo, spécialiste en droits humains, formateur à l’atelier de formation des DCPM

Selon l’un des formateurs, Ousséni Ouédraogo, spécialiste des droits humains, la formation permettra de faire l’état des lieux de la mise en œuvre des engagements liés à l’accès à l’eau et à l’assainissement, faire comprendre les notions des droits humains dans le secteur et enfin amener les participants à s’approprier l’AFDH et déceler les opportunités de sa prise en compte dans leurs actions. Ce qui contribuera, dit-il, à renforcer leurs capacités, tout en les aidant à être plus efficaces et plus effectifs sur le terrain quant à l’applicabilité des droits humains liés à l’eau et à l’assainissement au Burkina Faso.

Résine Zerbo, chargée de communication de la direction générale de l’eau potable

Cette formation a été jugée salutaire par Résine Zerbo, chargée de communication de la Direction générale de l’eau potable, du fait qu’au niveau des questions liées à l’eau, l’on parle toujours de l’approche basée sur les droits humains. Elle a fait remarquer que pour communiquer efficacement, il faut avoir une bonne connaissance de la chose sur laquelle on communique. « Et c’est pourquoi cette formation est à apprécier à sa juste valeur dans la mesure où elle permettra d’avoir une bonne connaissance de l’approche que nous devons valoriser et de savoir comment l’utiliser pour être de bons relais », a-t-elle expliqué.

Une vue de quelques communicateurs formés à l’approche fondée sur les doits humains dans le domaine de l’eau et de l’assainissement

Cet avis est partagé par le DCPM du ministère des Droits humains, Roland Ki. La formation permettra, dit-il, de renforcer les connaissances des communicateurs sur l’approche fondée sur les droits humains dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, qui est l’un des objectifs de son ministère. « Si nos connaissances sont renforcées en la matière, nous serons plus efficaces dans les actions que nous devons mener en termes de communication, ce qui pourra également améliorer l’accès à l’eau de toutes les populations au niveau du Burkina Faso », a précisé Roland Ki.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
Autorité du bassin de la Volta : Un nouveau projet pour lutter contre la dégradation des écosystèmes et des eaux
Construction des barrages de Ouessa, Bassiéri et Banwaly : Les rapports d’études d’avant-projet passés à la loupe
Aires protégées au Burkina : Les acteurs se concertent pour sauver la biodiversité
Environnement : « Weoog-Paani », un projet pour mieux protéger les forêts
Ceinture verte de Ouagadougou : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales met en terre 800 plants
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains
Lutte contre le changement climatique : Le Fonds vert pour le climat outille les acteurs des Hauts-Bassins sur le mécanisme de financement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés