Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Semaine africaine de la microfinance : Plus de 700 participants attendus à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé • lundi 14 octobre 2019 à 20h00min
Semaine africaine de la microfinance : Plus de 700 participants attendus à Ouagadougou

Ouagadougou accueillera, du 21 au 25 octobre 2019, la quatrième édition de la Semaine africaine de la microfinance (SAM), sous le thème « En quête d’impact : la finance inclusive au service des Objectifs de développement durable ». L’annonce a été faite le lundi 14 octobre 2019 au cours d’une conférence de presse co-animée par le secrétariat permanent pour la promotion de la microfinance et l’ONG Appui au développement autonome.

L’objectif de cette conférence est de faire l’état des lieux des préparatifs et de donner des informations relatives à la quatrième édition de la Semaine africaine de la microfinance (SAM), informe le secrétaire permanent pour la promotion de la microfinance, Fidèle Yaméogo, par ailleurs président du comité d’organisation et principal animateur de la conférence. Selon lui, 715 participants de 52 pays sont attendus à cette édition, parmi lesquels 140 Burkinabè.

Parmi ces participants, il y aura des professionnels du secteur de l’inclusion financière, notamment des banques, des systèmes financiers décentralisés, des fintechs, des bailleurs de fonds et des ONG. « Nous pouvons noter entre autres 26 fonds d’investissement, 25 innovateurs et 80 orateurs qui prendront part à cette Semaine africaine de la microfinance », ajoutent les conférenciers.

Fidèle Yaméogo annonce par ailleurs que cette quatrième édition connaîtra également la participation de hautes personnalités étrangères, notamment la ministre de la Coopération du Luxembourg, le secrétaire exécutif adjoint de United nations capital development fund (UNCDF), l’ancien directeur général de l’Agence française de développement (AFD), le vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la ministre de la Promotion de l’investissement privé, des petites et moyennes entreprises et de l’entreprenariat national de la République du Mali.

L’événement est prévu se dérouler au centre international de conférence de Ouaga 2000. Pour le format de l’édition, les conférenciers ont annoncé l’animation de formations et d’ateliers par des professionnels qui aborderont entre autres le financement de l’agriculture et le développement du secteur agro-alimentaire, la finance numérique et fintech, le transfert d’argent, les inégalités entre les sexes, le développement des PME et l’emploi des jeunes.

La SAM, selon Fidèle Yaméogo, est une conférence internationale dédiée au développement du secteur de l’inclusion financière en Afrique, qui se tient tous les deux ans. Elle est née de l’initiative de trois structures : l’Association africaine de crédit rural et agricole (AFRACA), le Réseau africain d’institutions de microfinance (MAIN) et l’ONG Appui au développement autonome (ADA).

Le secrétaire permanent pour la promotion de la microfinance ajoute que l’initiative est soutenue par le Grand-Duché de Luxembourg. Les éditions précédentes de la SAM se sont tenues en Tanzanie en 2013, en Ethiopie en 2015 et au Sénégal en 2017. Elles avaient enregistré moins de participations que pour la quatrième édition qui se tient au Burkina Faso, malgré le contexte sécuritaire, et les organisateurs se disent prêts pour réussir le pari, à l’instar des précédentes festivités à caractère international.

Pour le responsable communication de l’ONG ADA, Frédéric Ruaz, l’intérêt pour le Burkina d’abriter cette manifestation réside dans le fait que l’économie du pays reposant essentiellement sur l’agriculture, avec 80% de la population active, connaît un faible niveau de développement de la finance rurale. Cette semaine servira donc de tribune aux investisseurs et innovateurs, pour mener la réflexion sur les types de produits et services financiers adaptés aux besoins des acteurs du monde rural.

Il ajoute que plus 75% de ceux qui prendront part à cette quatrième édition ont participé à l’édition précédente tenue au Sénégal, signe qu’ils ont conscience de ce que l’événement représente pour eux. Enfin, note Fidèle Yaméogo, la SAM permettra de capitaliser les bonnes pratiques en matière d’inclusion financière dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) sur le continent. Ces expériences profiteront aux acteurs qui œuvrent pour la promotion de l’inclusion financière au Burkina Faso, à travers la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la finance inclusive (SNFI) nouvellement adoptée, et qui couvre la période 2019 à 2023.

L’organisation de la quatrième édition de la Semaine africaine de la microfinance au niveau international a été assurée par un comité de pilotage qui est l’instance décisionnelle dans la préparation, l’exécution et la supervision de toutes les activités programmées. Au niveau national, c’est-à-dire au Burkina Faso, un comité national d’organisation a été mis en place par le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement pour faciliter les préparatifs au niveau local.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Signature de la Convention du projet « 3 Frontières » entre l’Etat du Burkina Faso et l’AFD
Stratégie nationale de finance inclusive : Le ministère de l’Economie à la recherche de sept milliards de F CFA
Accès à la commande publique : L’ARCOP prépare les chefs d’entreprise pour les marchés nationaux et régionaux
Gouvernance économique : Le CIFOEB examine l’impact de l’insécurité sur les budgets publics
Direction générale des impôts : Le manuel de procédures expliqué aux agents
Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest : L’Union européenne et la Chambre de commerce du Burkina signent une convention
Financement des plans de formation : Le FAFPA sensibilise les entreprises à Bobo-Dioulasso
Lutte contre la corruption : La douane lance une nouvelle stratégie pour « corriger certaines imperfections »
Economie : Les investissements privés restent faibles au Burkina, selon un rapport de la Banque mondiale
Burkina : Le Conseil économique et social préoccupé par les effets des produits chimiques dans l’agriculture
Doing Business 2020 : Deux pays d’Afrique subsaharienne parmi les meilleures progressions
Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou : Les acteurs du secteur agroalimentaire veulent conquérir le marché international
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés