Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Burkina Faso : « Le pouvoir MPP commence à montrer son vrai visage… », avancent les organisateurs des journées anti-impérialistes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 13 octobre 2019 à 00h20min
Burkina Faso : « Le pouvoir MPP commence à montrer son vrai visage… », avancent les organisateurs des journées anti-impérialistes

L’effervescence était au rendez-vous ce samedi, 12 octobre 2019 à la Bourse du Travail de Ouagadougou, pour « dénoncer le terrorisme et la présence des bases militaires étrangères en Afrique » ainsi que tout ce qui concourt à alimenter l’impérialisme. Tenu dans un contexte national où le maire de Ouagadougou a ‘’interdit’’ la marche inscrite au programme des activités, le meeting a fait la part belle à la gouvernance nationale.

C’est dans une météo de slogans hostiles non seulement à l’impérialisme, mais également à la mauvaise gouvernance que s’est tenu le meeting. Il s’inscrit dans le cadre des quatrièmes journées anti-impérialistes (11 et 12 octobre 2019) et a réuni des participants venus d’horizons et localités divers.

Ces journées ont également connu la présence de délégations venues du Niger, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la France, etc. Ici, les slogans sont clairement exprimés contre les maux qui minent la société burkinabè, les États africains en général. Et ce, en lien avec le thème général : « Impérialisme et terrorisme en Afrique : causes et perspectives pour les peuples en lutte pour leur libération nationale et sociale ».

Une fois de plus, les manifestants ont dénoncé la présence des bases militaires étrangères en Afrique en général, et au Burkina en particulier. Pour eux, la présence militaire étrangère au Burkina, dans le sahel en général, constitue un obstacle au développement réel et à l’autonomisation des forces nationales. Par une déclaration, dite « Déclaration de Ouagadougou », ils ont affirmé que le terrorisme est, sous sa forme actuelle, à la fois un produit et un instrument de l’impérialisme.

C’est pourquoi ils restent persuadés que vaincre le terrorisme implique une lutte âpre contre ce système d’exploitation. Et cette mission doit être assumée par les peuples d’Afrique qui vivent les mêmes conditions difficiles, particulièrement la jeunesse populaire, dans le cadre d’un front anti-impérialiste, exhortent les responsables des organisations de luttes anti-impérialistes.

Collecte de fonds au profit des populations déplacées

Depuis quelques années, la sous-région connait une multiplication d’attaques terroristes contre les populations civiles et les Forces de défense et de sécurité, déblaient les organisateurs. « Ces attaques ont occasionné des milliers de morts et de blessés, fait d’énormes dégâts matériels, mis à genoux nos économies nationales et fragilisé le tissu social dans nos pays respectifs.

La caisse de solidarité aux populations déplacées a vu défiler de nombreux participants au meeting.

Cette situation commande aux peuples africains en général, et au peuple burkinabè en particulier, un véritable sursaut patriotique salvateur », dépeint le porte-parole des organisations, Gabin Korbéogo, précisant que cette « manifestation citoyenne et pacifique autour de ces préoccupations essentielles de l’heure » s’inscrit dans cette dynamique. D’où son interrogation sur les motivations du maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, qui a interdit la marche.

Une transition pour braquer les projecteurs sur la gouvernance du pouvoir MPP (Mouvement du peuple pour le progrès). « Ainsi donc, le maire de Ouagadougou se donne désormais le pouvoir de décider de la tenue ou non d’une manifestation !!! », présente Gabin Korbéogo.

« Pour ceux qui en doutaient encore, le pouvoir MPP commence à montrer son vrai visage : celui d’un pouvoir anti-démocratique, véritable prédateur des libertés publiques et nostalgiques des périodes de restriction des libertés démocratiques. Pendant qu’il s’arroge le droit d’interdire nos manifestations, le même MPP bat allègrement campagne à Ouagadougou et dans diverses autres localités du Burkina en vue des prochaines élections présidentielle et législatives », relève le porte-parole, M. Korbéogo avant de lancer : « Mais nous gardons clairement à l’esprit qu’aucune liberté ne s’octroie. Toute liberté se conquiert. Que Armand Béouindé se le tienne donc pour dit ».

Pour les organisateurs des journées anti-impérialistes, il faut amener les autorités à respecter la loi. Et le message est clair à cet effet : ‘’Le pays n’appartient pas au MPP et alliés, il appartient à l’ensemble des Burkinabè’’.

En marge du meeting, les organisateurs ont lancé une collecte de fonds au profit des déplacés. Les organisateurs des quatrièmes journées anti-impérialistes (11 et 12 octobre 2019) n’ont donc pas fait que dans la dénonciation, sur certaines préoccupations soulevées, ils ont décidé de joindre l’acte à la parole.

Selon les initiateurs de ces journées, « la lutte continue ! »

Oumar L. Ouédraogo/Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 octobre à 06:42, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : « Le pouvoir MPP commence à montrer son vrai visage… », avancent les organisateurs des journées anti-impérialistes

    D’abord, nous sommes dans un monde ou : "L’humanite est transformee en cirque, dechire par les luttes entre les grands et les semi-grands, battue par des bandes armees, soumises aux violences et aux pillages. Un monde ou des nations , se soustrayant a la jurdiction internationale, commandes des groupes de hors-la-loi, vivant de rapines, et organisant d’ignobles trafics, le fusil a la main" disait feu le President Thomas Sankara en caracterisant le terrorisme. Il n’y’a plus de doute le terrorisme est une creation ou une excroissance de l’imperialisme international et du neocolonialisme pour soumettre toujours nos pays du tiers-monde a l’exploitation et a la domination economique et politique. C’est pourquoi, il faut avoir le courage de tourner radicalement le dos de nos peuples a tous les modeles que tous les charlatants de meme acabits ont essaye de nous vendre des decennies durants. En dehors, d’une veritable rupture politique et economique il n’y’a pas d’avenir promoteur de nos peuples. Notre developpement economique et sociale doit commencer par la rupture politique car aucun regime dont l’Etat est sous a la domination neocoloniale ne peut constituer une alternative credible. A bas l’imperialisme, A bas le neocolonialisme et leurs relais ou valets locaux. Victoire aux peuples en lutte pour leur liberte et leur dignite. La patrie ou la mort, les peuples vaincrons. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 19:41, par Jupiter En réponse à : Burkina Faso : « Le pouvoir MPP commence à montrer son vrai visage… », avancent les organisateurs des journées anti-impérialistes

    Humm ! Avec un tel langage, on a du mal à croire au caractère apolitique de l’événement !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Naïm Touré est accusé de tentatives de démoralisation des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : « Il faut que les Burkinabè acceptent de se pardonner », prêche Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Burkina : Le pape François demande la protection des populations vulnérables
Programme budgétaire « Etat civil » : Un taux d’exécution des activités de 34,54% en 2018
Burkina : Naïm Touré interpellé dans le cadre d’une enquête en cours, selon la Police nationale
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : Les populations invitées à attendre les orientations des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : L’activiste Naïm Touré enlevé à son domicile ?
La Poste Burkina Faso : Le syndicat interpelle le président du Faso sur la gestion de la société
Lutte contre la faim : Des techniques de production d’engrais bio, prônées par le Larlé Naaba Tigré, expliquées dans huit langues nationales
Modernisation de l’administration douanière : Sydonia World, la nouvelle plateforme de dédouanement
Rentrée scolaire en toute sécurité routière : « Que chaque membre du gouvernement pilote un club dans un lycée pour soutenir ce secteur », souhaite Vincent T. Dabilgou.
Promotion des produits locaux : Le Conseil régional du Centre se prépare à accueillir le forum international Burkina-Brésil-France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés