Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : 43 associations reçoivent un financement du PNUD et de la Coopération danoise

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • mardi 8 octobre 2019 à 21h40min
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : 43 associations reçoivent un financement du PNUD et de la Coopération danoise

Ce mardi 8 octobre 2019, à Ouagadougou, le ministère en charge de la solidarité nationale, avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de la Coopération danoise a procédé à la remise de chèques à 43 associations des régions du Nord et du Sahel. Cette subvention s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du projet de Création d’emplois pour les jeunes en situation post-crise dans les régions du Nord et Sahel (CREME2).

166 219 154 de FCFA. C’est le montant total des chèques remis à 43 associations dont 28 au Sahel et 15 au Nord par le ministère en charge de la solidarité nationale, avec le soutien technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Coopération danoise pour la promotion de l’entrepreneuriat et la création d’emplois pour les jeunes. Ce projet CREME2 qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du projet de création d’emplois pour les jeunes en situation post-crise dans les régions du Nord et du Sahel vise à donner des solutions durables à travers la création et le renforcement de micro-entreprises.

À travers le projet CREME2, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) entend accompagner le gouvernement dans la résolution de certaines crises en lien avec la résilience des communautés suite aux catastrophes naturelles et également à la réalisation des objectifs de développement durable(ODD).

Pour cette deuxième phase, le projet va intervenir dans 22 communes rurales de la région du Sahel et 8 communes rurales de la région du Nord afin de contribuer à promouvoir l’emploi décent et la protection sociale pour tous, en particulier les jeunes et les femmes. « Nous plaidons auprès de vous d’élargir le soutien à d’autres associations et nous vous donnons rendez-vous dans quelques mois pour venir constater l’impact de ce financement sur la vie des bénéficiaires » s’est réjoui Amadou Barry, représentant des bénéficiaires.

Amadou Barry le représentant des bénéficiaires

Pour permettre aux associations de bien utiliser ces subventions, elles ont bénéficié au préalable de renforcement de capacités en gestion de micro -entreprises. Cette subvention des projets contribuera dans les deux régions à mettre en place ou renforcer leurs unités de transformation. De ces subventions, il est attendu au total, la création d’au moins 600 emplois permanents par les associations ou organisations bénéficiaires. Pour le représentant résident du PNUD, Mathieu Ciwoela, « ce projet participe de la vision du plan stratégique 2018-2020 du PNUD qui est d’aider les pays à assurer simultanément l’élimination de la pauvreté et une réduction sensible des inégalités et de l’exclusion ».

Mathieu Ciwoela représentant résident du PNUD

Dans un contexte humanitaire difficile marqué par les déplacements des populations, les deux régions peinent à exister et voient leurs perspectives de développement ralentir. Face cette situation, CREME2 se veut une réponse d’urgence pour apporter des solutions aux populations affectées.

Le projet comprend deux actions principales, à savoir l’appui à la génération de revenus temporaires et à la réhabilitation d’infrastructures sociocommunautaires. A cela s’ajoutent la promotion de l’entrepreneuriat et la création d’emplois pour les jeunes et les femmes à travers le renforcement de leur capacité productive et la transformation des organisations. Pour Pierre Anselme Nikiéma, représentant le ministre en charge de la solidarité nationale, « vu le contexte humanitaire dans ces deux régions, cette réponse urgente et durable va contribuer au renforcement de la paix et des capacités de résilience des populations affectées ».

Dans la première phase du projet, 498 jeunes avaient reçu ces subventions. La plupart d’entre eux se sont pleinement investis dans l’entreprenariat et font des chiffres d’affaires qui varient entre 500 000 et 800 000 FCFA. C’est fort de ces acquis que le PNUD veut continuer à soutenir le gouvernement burkinabè dans ses efforts de lutte contre la pauvreté, l’extrémisme violent et la radicalisation des jeunes.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée scolaire 2019-2020 : Le SYNATEB dénonce des « sanctions déguisées jamais égalées dans le secteur de l’éducation au Burkina »
Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe
Burkina : Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques célèbre ses 30 ans
Projet inclusion entrepreneuriale : Les vendeurs ambulants sensibilisés à formaliser leurs activités
Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou : Les élèves et le personnel à l’école des règles de sécurité
ENAM : 1 641 nouveaux diplômés prêts à servir l’administration publique
Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or
Semaine nationale de la citoyenneté : La 16e édition met l’accent sur la contribution du citoyen à l’unité nationale
Justice : Un internaute mis aux arrêts pour incitation à la haine sur le réseau social Facebook
5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises
Interopérabilité des systèmes d’information : Des acteurs se familiarisent avec le référentiel
Barrage de Samendéni : En attendant le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés