Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

Accueil > Actualités > Société • Crédit photos A. Nikiema, 2015 et M. Ouedraogo, 2019 • lundi 7 octobre 2019 à 22h50min
Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

Si le sens de ce titre est évident, il ne semble pas que les usagers de moto au Burkina Faso appliquent ce mode de prévention très simple. Pourtant, près de la moitié des victimes d’accident de la route à Ouagadougou ont des blessures, parfois graves, à la tête. D’autres pays de la sous-région connaissent le même phénomène, au Mali ou au Niger par exemple, mais au Bénin la population de Cotonou est depuis quelques années convertie au port du casque. Pourquoi les Burkinabè usagers de moto refusent-ils de se protéger face aux très nombreux accidents ? En raison des prix des casques ? De la chaleur ? Pour préserver les coiffures des femmes ?

En Avril 2019 une équipe de chercheurs de l’IRD et de l’INSS/CNRST du Burkina Faso ont réalisé des comptages dans plusieurs lieux des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Ils ont considéré différentes heures, différents jours et plusieurs quartiers. Au total, ils ont observé le passage de plus 22 000 motos dans les deux villes et ont compté le nombre de casques portés au total, par les hommes, par les femmes et combien de casques disposés sur les têtes étaient convenablement attachés.

Les résultats sont très inquiétants. Moins de 5 % des usagers de moto portent un casque. Le taux est de 6% à Ouagadougou et d’un peu plus de 2% à Bobo-Dioulasso. Parmi les usagers qui portent le casque, seulement 25% sont des femmes. Enfin, 17% des casques portés ne sont pas fermés ou disposés correctement sur les têtes. Notons que si Bobo-Dioulasso a un taux plus faible de port du casque, les usagers ont tendance à mieux le porter (8% ne le portent pas correctement).

Une autre étude montrait que 43% des victimes d’accidents admis à l’hôpital Yalgado étaient blessés à la tête. Plus inquiétant, les blessures très graves sont dans 63% des cas des blessures situées sur la tête. Dans ces conditions le port du casque apparaît comme la solution la plus efficace de prévention. Ni la protection des coiffures des femmes, et aucun autre prétexte comme la chaleur ou les troubles de la vision ou de l’audition ne pourraient être un motif pour ne pas porter le casque.

Reste la question du prix. Plusieurs gammes sont disponibles à Ouagadougou, inégales en qualité, mais la disponibilité existe. Chaque moto neuve est également vendue avec un casque. Le coût est parfois important pour les ménages les plus modestes, mais il reste inférieur au coût des soins et à l’éventuelle perte d’emploi en cas de conséquences graves d’un accident.

Une question importante demeure : comment convaincre les Burkinabè de protéger leur tête ?

Emmanuel Bonnet (IRD), Aude Nikiema (INSS/CNRST), C. Dagenais (Univ. de Montréal), V. Ridde (IRD)

Vos commentaires

  • Le 7 octobre à 18:41, par triste En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    L’absence de casque, les excès de vitesse des 2 roues et le non respect du code de la route sont une catastrophe nationale ! combien de centaines de morts et d’handicapés à vie pourraient t’on éviter chaque année ? Si nos voisins béninois l’ont fait, la patrie des hommes intègres devrait montrer l’exemple. Mais, mille fois hélas ! nous ne méritons pas l’héritage de Sankara. Nous nous enfonçons dans la médiocrité, dans la mal gouvernance, la corruption, la gabegie, le copinage, etc. Bref, ne nous étonnons pas que le pays est de plus en plus envahi par les jeunes terroristes en mal de repère pour leur vie. A qui la faute ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 19:03, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    1) Merci pour cette publication. Merci aux Chercheurs pour ces efforts et ces resultats. J’interpreterais ces resultats avec un versant d’optimisme. En effet, si l’on considère la periode 2006 - 2010, 2010 -2019, on pourrait se rendre compte qu’il y a eu un fort taux de croissance pour taquiner les economistes precisement entre 2010 - 2019. Imaginez qu’on est peut-etre passé de 0.1% à Ouaga en 2010 à 6% en 2019. Quel est le taux de croissance ? C’est considerable. Même si cela est faramineusement insuffisante ! Personnellement, je trouve que le nombre de ports de casques a beaucoup augmenté. Il faut encourager et hater davantage la tendance : l’habitude de porter le casque est un imperatif.
    2) Moi j’ai porté le casque même en vehicule en Agglomeration et surtout sur les routes nationales. Lors de longs voyage (80 km/h - 90km/h) toute la famille est en casque ; les enfants surtout. Mais j’ai dechanté pcq les casques en questions n’etaient pas du tout adapté.
    3) Pour moi, il ya d’autres preoccupations plus rentables que celle du port du casque. Il nous faut plutot insister et rentabiliser les mesures de prevention primaires tout en n’oubliant pas les mesures de preventions secondaires comme le port du casque : Le casque ne permet pas d’eviter un accident mais protège en cas d’accident. Considerons un peu la probabilité conditionnelle d’etre atteint à la tête sachant celle de faire un accident !
    Du courage et merci pour ces initiatives.
    A bas Dieu et Vive Freud le nouveau portier du Paradis !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 02:32, par Étonnant En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    Hormis la question du port du casque, il faut bien admettre aussi qu’une majorité écrasante des usagers de la route (particulièrement les "deux-roues") n’ont strictement aucune idée des dispositions du code de la route.

    Qu’est-ce qui empêche réellement qu’au vu du "rodéo" permanent pratiqué sur nos routes et de ses conséquences désastreuses on se décide enfin à appliquer fermement les dispositions simples suivantes qui, à l’exception peut-être de la première, ont déjà si souvent été préconisées :

    -  l’obligation du permis de conduire (en sa partie Code) pour tous - tant pour les usagers des deux-roues (j’y inclus aussi les cyclistes) que pour les automobilistes. Un "deux-roues" qui ne connaît rien du code de la route peut provoquer et effectivement provoque des accidents ;

    -  la généralisation de l’enseignement du code de la route dans les établissements scolaires ;

    -  une sensibilisation continuelle au règles de la circulation routière, recours étant fait à tous les supports possibles. On évitera, à mon avis, de céder à l’élan de pudibonderie qui a fait mettre un terme, il y a quelques années, à une campagne de sensibilisation qui se voulait "crue".

    Enfin, une répression sans faille et l’instauration de systèmes tels que le "permis à points" (qui ont fait leurs preuves ailleurs) seraient d’une telle aide pour les récalcitrants …

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:09, par Tony En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    Pour le port du casque, c’est juste une mesure gouvernementale qui peut changer les comportements. vous savez, les usagers aiment le casque. il suffit qu’il en porte une fois et ne vont plus s’en separer.
    Pourtant, les motos sont vendues sans casques. il faut payer a megamonde ou cfao pour avoir un casque. Combien ont cette possibilité ? les commercant qui vendent les motos au marché ne le vendent pas avec les casques. pourtant un casque coute au moins 25000 f cfa. et tout le monde sait que le citoyen va difficilement aller payer le casque à cette somme, meme si c’est pour sa securité. il faut obligé les commercants à vendre les motos avec les casques. comme dans les grandes maisons. sinon, on aura beau sensibiliser, ca pas aller loin. l’etude aurait aussi a demander aux usagers des casques leur lieu d’acquisition et vous comprendrez.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:15, par Le burkinabé démocrate En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    il faudrait que le Gouvernement Burkinabé, à travers le ministère de la Sécurité, prenne exemple sur certains pays notamment le Bénin. Allez au Bénin, vous verrez que le port de casque est devenu obligatoire. Certes, il y a eu un prix a payer, celui de la répression, mais avant cela, il y a eu une très longue période de sensibilisation, qui a permit à tout citoyen de se procurer un casque. Pourquoi ne pas copier les bons exemples ?

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 08:16, par rabo En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

      Parce qu’il faut avoir (excusez moi svp) des gouilles. On a fait du "je m’en foutisme" la règle de vie au Burkina.
      Aucune règle, aucune sanction, aucune religion (révélée), aucun enseignement ne pourra changer la situation générale que vit le Burkina depuis les indépendances si les sanctions ne commencent pas par la tête.
      Car, depuis les indépendances jusqu’à ce jour, quels sont les détourneurs de fonds publics, entre autres, qui ont eu effectivement à payer pour leur forfait, la période "révolutionnaire" n’ayant duré que 4 ans ?
      Que les gens cessent de gesticuler s’ils croient qu’une classe politique peut remédier à cette situation, sans sacrifice réelle.
      A part ça, vous pouvez toujours continuer à organiser des séminaires, des conférences, des débats exhibitionnistes à la télé, faire des professions de foi, créer des organes de lutte contre ceci ou cela !!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:37, par HUG En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    Généralement une moto neuve est vendue avec un casque mais malheureusement au pays des hommes intègres on vend des motos neuve sans casque. Pourtant la moto neuve vient toujours avec un casque. Où part ce casque ? Les commerçants ou les maisons de vente de moto les revendent chers. Il faut que cela change

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:41, par HUG En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    Internaute TONY, mégamonde ne vend pas toujours des motos avec des casques. Moi j’ai acheté une moto labas en juin 2016 mais il n y a avait pas de casque

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 13:32, par sidsomde En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    Demandez aussi qu’on détruise les gendarmes couchés car la tête dans un casque pour franchir ces bêtises, le coup prend un coup !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 13:57, par Dedegueba SANON En réponse à : Sécurité routière : Porter le casque à moto protège des blessures les plus graves !

    La sécurité routière est un "Tout", le port du casque me paraît un élément entre autres. Il faut être plus strict sur les règles et avoir une administration qui sache se faire respecter. Il y a une année l’application de la règle du port obligatoire du casque a failli dégénérer et pourtant c’était sous l’ère Blaise. A Bobo, officiellement les tricycles sont interdits de transporter des passagers, mais personne n’en a cure. Les gamins à peine sevrés font des rallyes sur moto ou tricycles et on les applaudit. Et que dire des policiers municipaux qui se camouflent comme des dozos pour faire leurs choux gras sur les brûleurs de feux ou de panneaux stop ? Et je ne parle même pas des stationnements dangereux ou des conduites ou manœuvres dangereuses. Bref il faut un véritable état général de la sécurité routière. Le permis le code, les routes, l’administration etc...tout doit être revue. Mais notre gouvernement a d’autres chats à fouetter en ce moment

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée scolaire 2019-2020 : Le SYNATEB dénonce des « sanctions déguisées jamais égalées dans le secteur de l’éducation au Burkina »
Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe
Burkina : Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques célèbre ses 30 ans
Projet inclusion entrepreneuriale : Les vendeurs ambulants sensibilisés à formaliser leurs activités
Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou : Les élèves et le personnel à l’école des règles de sécurité
ENAM : 1 641 nouveaux diplômés prêts à servir l’administration publique
Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or
Semaine nationale de la citoyenneté : La 16e édition met l’accent sur la contribution du citoyen à l’unité nationale
Justice : Un internaute mis aux arrêts pour incitation à la haine sur le réseau social Facebook
5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises
Interopérabilité des systèmes d’information : Des acteurs se familiarisent avec le référentiel
Barrage de Samendéni : En attendant le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés