Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Luttez pour vos opinions, mais ne croyez pas qu’elles contiennent toute la vérité ou la seule vérité» Charles A. Dana

Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 7 octobre 2019 à 23h00min
Zéphirin Diabré à  Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

Dans le cadre sa tournée d’animation de la vie du parti, une délégation de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), conduite par son président Zéphirin Diabré, a tenu une rencontre le samedi 5 octobre 2019 avec les représentants de ses structures et les militants à Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est.

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) fait sa revue des troupes dans les 45 provinces du Burkina. Ainsi, une délégation conduite par le président du parti, Zéphirin Diabré, a séjourné dans la cité de Yendabili (Fada N’Gourma) le samedi 5 octobre 2019. Comme première étape de la visite, la délégation du parti du lion s’est rendue dans le village de Tanwalbougou situé à 45 km de Fada N’Gourma sur la route du Niger, où elle a procédé à l’inauguration d’un forage offert par Zéphirin Diabré aux populations de la localité. Ce don est une réponse à une doléance du député Ludovic Thiombiano, représentant de l’UPC à Fada N’Gourma et député à l’Assemblée nationale.

Du retour à Fada N’Gourma, Zéphirin Diabré et sa délégation se sont entretenus avec les militants de base du parti venus de plusieurs communes, dans la salle de conférence du Conseil régional de l’Est. Avant d’entamer les échanges, une minute de silence a été observée à la mémoire du défunt roi du Gulmu, sa majesté Kupiendiéli, et de tous ceux qui sont tombés dans les attaques terroristes dans la région de l’Est et dans le pays tout entier.

Dans son intervention, Zéphirin Diabré a d’abord décliné l’objet de la visite de la délégation. Pour lui, il s’agit de faire l’état des lieux des structures du parti qui ont été renouvelées et permettre aux militants de faire connaissance avec le nouveau bureau de la direction nationale du parti qui a été également renouvelée en juillet dernier. L’autre objectif de la rencontre est de se donner des conseils pour les échéances électorales de 2020.

Des points comme l’insécurité, la réconciliation nationale et l’état de dégradation des routes à l’Est ont été abordés lors de la rencontre. Sur la question de la dégradation du réseau routier, le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso a déclaré que « cela fait honte quand on voit l’état des routes à l’Est ». Il a invité le gouvernement à agir urgemment.

Concernant la réconciliation nationale, l’enfant de Goubousgou a été clair : seul son parti peut mener le pays à la réconciliation nationale car, dit-il, « l’UPC n’a pas de problème avec quelqu’un et on a montré notre capacité à travailler avec les gens qu’on a combattus, notamment l’ancienne majorité (CDP) ».

L’autre raison, selon Zéphirin Diabré, est que l’UPC n’a jamais été aux affaires, donc rien ne peut lui être reproché. « C’est pour cela que nous allons prendre le pouvoir maintenant parce que les estiment qu’il est temps de donner le pouvoir à un grand parti qui a fait ses preuves depuis sa création, et n’a jamais été mouillé dans aucun sale dossier. Et nous avons des hommes capables au sein de l’Union pour le progrès et le changement pour apporter le vrai changement que les Burkinabè attendent », a lancé Zéphirin Diabré.

Sur la question sécuritaire, l’UPC a constaté que la situation ne fait qu’empirer, malgré l’engagement des Forces de défense et de sécurité (FDS). Le parti invite donc le gouvernement à adopter une politique de défense et à mettre les moyens qu’il faut à la disposition des FDS, notamment des équipements. « Nos militaires ont été formés dans les meilleures écoles et si ça ne va pas, c’est qu’il y a quelque chose qui leur manque », convainc l’UPC.

« Nous avons vu récemment des plaintes au niveau de certains corps qui demandent à être mieux équipés mais le gouvernement du MPP a préféré être en campagne et payer des voitures pour ses secrétaires généraux, plutôt que de gérer ces questions. Tout ce qui les intéresse actuellement, c’est d’avoir leur second mandat. Un second mandat dans un pays ingérable n’a pas de sens ; on ne sent pas un engagement de ce pouvoir et cela est désolant », a poursuivi Zéphirin Diabré.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Soumaila Sana
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 octobre à 14:03, par YAAM SOBA En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Ceux qui disent que l’UPC ne propose rien à part des critiques ; vous êtes servis !
    En plus l’UPC offre un forage au village de Tanwalbougou. Quelle noblesse politique ! Merci pour cette belle action !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:05, par Kap En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Mais qu’est ce que tu attends pour le faire ? Ou bien cette votre chantage aussi pour être élus . C’est la sagesse et la crédibilité de l’individu qui peut réussir une réconciliation . Ce n’est pas l’argent .

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:06, par Camarade Dipama En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Zéphiri Diabré est un Homme d’Etat. Ca fait la énième fois que Diabré rend visite aux FDS dans les casernes pour les soutenir moralement ! Contrairement au Président Roch qui se balade dans les kermesses et qui fait du tourisme !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:10, par Yendabri En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Franchement dit, la route Ouaga - Fada est une honte nationale. Pourtant, le MPP nous a promis lors des campagnes présidentielles de 2015, que cette route sera réhabilitée une fois qu’il accède au pouvoir... Quatre ans après, l’état de délabrement de cette route s’est aggravé sous le regard silencieux du gouvernement ! En 2020, je donnerai ma voix à l’UPC pour le vrai Changement dans le Gourma !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:18, par Harun En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    En parlant de réconciliation nationale, nous sommes sûrs que seul l’UPC peut mener le pays vers l’union des fils et des filles du Burkina Faso. Tout simplement parce que l’UPC n’a pas d’ennemis. L’UPC a fait l’insurrection avec le MPP à ses côtés, l’UPC chemine au CFOP avec le CDP. Du coup, si ce parti vient au pouvoir, les exilés pourront rentrer au pays pour une réconciliation nationale au grand bonheur des burkinabé.
    Parcontre, si le CDP ou le MPP accède au pouvoir en 2020, le pays va brûler, car il y’aura des règlements de comptes !
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 14:36, par Le réaliste En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Soyons réaliste. Vous avez réussi la réconciliation avec vos frondeurs députés et militants de votre parti ?
    A mon avis, vous avez tous été mouillé par celui que vous appelez le diable.
    Ne soyez pas pressé car le peuple connait celui qui va le diriger pour son bonheur

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 20:00, par Sasa En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      Le réaliste, étés vous sur que les frondeurs veulent la réconciliation ? Non assurément
      Ont ils été exclus de l’UPC ? Non plus
      Alors chercher encore d’autres arguments
      Du courage à vous

      Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 22:32, par Le Vigilent En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

        @Sasa, es-tu sur que les gas du MPP et du CDP voudront de la reconciliation a la sauce UPC ?
        Je suis du meme avis que @le Realiste qui estime que quelqu’un qui n’a pas reussi ou voulu la reconciliation dans sa proper famille politique ne saurait la reussir avec d’autres familles politiques antagonists>
        Et puis, si vous abordez la question de la reconciliation en considerant que ce sont les partis politiques de la majorite et de l’opposition qui en detiennent les clef, vous avez tape a cote. Si c’etait aussisimple, pourquoi taper sur le tympan du people au lieu tout simplement de regrouper les responsables de ces partis et leur demander de fumer le calumet ou de s’auto-dissoudre pour nous coller la paix ? C’est quand meme curieux que quelqu’un qui pretend etre le meilleur homme d’état dans ce pays reduise la question de la reconciliation nationale a une question de queredlle entre deux partis politiques, soutenus chacun par des partillons satellites.

        Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 15:15, par Nikièma En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    2020 les burkinabé ne se feront pas arnaqués une seconde fois par le MPP ! Il est grand temps d’essayer l’UPC avec le Docteur Zéphirin DIABRE ! Avec lui, c’est certain que le pays va se développer au regard de sa maturité politique et de ses compétences intellectuelles !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 15:28, par Sacksida En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Ecoutez, la reconciliation nationale concoctee a la Blaise compaore faite sur le dos des victimes des violences politiques, sociales et de garantir l’impunites aux boureaux a travers des ceremonies sans justice sera sans lendemains paisibles. Aussi, la triptique Verite, Justice et Reconciliation Nationale est tout a fait incontournable. Tout au moins l’on peut laisser la latitude aux victimes et a leurs ayants droit des victimes de choisir entre la justice classique et la justice transitionnelle ; tout autre choix ne serait que de la poudre aux yeux. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 15:50, par Nabiiga En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Je peine à comprendre pourquoi nous, les burkinabè, on est si têtu quand il s’agit de ruser les populations. Tous les dictionnaires de français et peut-être de mooré et des autres langues locales sont unanimes quant à la définition du mot ‘réconcilier’ et même, sa forme pronominale ‘se réconcilier’. Ce qui intrigue tout burkinabè honnête et sincère et que le sens de ce mot est très facile à comprendre et pourtant, les politiciens, surtout ceux de l’opposition, accusent trop de difficulté à le comprendre à commencer par le soi-disant CODER, Zepth et je ne sais plus qui. Simple : Il y a réconciliation, lorsque deux personnes (puisqu’il faut impérativement qu’il y en ait plus qu’une seule personne) ou deux groupes de personnes qui, à un moment dans leurs vies, se sont trouvés dans une situation conflictuelle et se décident entre eux de faire un dépassement de leurs différends, source incontournable du conflit, pour leur propre bien ou pour le bien de leurs peuples. Du coup, l’on ne peut pas avoir une réconciliation sans qu’il y ait eu un conflit. Adulte et burkinabè, je ne me rappelle pas du dernier conflit au qu’il y a eu dans mon pays. Merci d’avance de ne pas confondre ce qui se passe au nord de notre pays à la situation nationale qui exige la réconciliation dont prône l’opposition. Cela étant dit, puisqu’il n’y a pas eu de conflit (et je ne peux pas me tromper) de quelle réconciliation parle-t-elle l’opposition ? Qui va se réconcilier avec qui et avant de me répondre, que je sache le conflit dont il est question au Burkina si bien qu’il nous faut nous réconcilier pour mettre ce conflit derrière nous.

    À ce que je sache (là encore, je ne peux pas me tromper) le peuple s’est insurgé contre un gouvernement qui tenait vaille que vaille tripatouiller la constitution de sorte que le Président de l’époque, le Capitaine Blaise Compaoré, devienne Président à vie. Pire, ce faisant, la Présidence resterait dans sa famille car son petit frère, François Compaoré (dont on attend très impatiemment qu’on l’extrade de la France pour qu’il dise sa vérité dans l’assassinat de Norbert Zongo), lui succèderait à la Présidence. Ne perdons pas de vue qu’il n’y a pas de gouverneurs sans des gouvernés ; nous, le peuple, étions gouvernés par le Capitaine et son frère et c’est encore nous qui avons dit non à ce tripatouillage, avons dit non que la Présidence devienne une affaire de famille, avons dit non que notre démocratie se métamorphose en monarchie et par conséquent, les avons vomis et les avons chassés de Ouaga. C’était l’acte principal. Aucune ethnie ne s’est levée contre une autre, aucune ville n’a attaqué une autre encore moins une guerre civile généralisée si bien qu’il nous faut une réconciliation. De quelle réconciliation suite à quel conflit, parle-t-on alors ? Lorsque le soi-disant CODER, (même si on sait que c’est le CDP qui se déguise en cette formation), avec Ablassé et consorts nous chantent, et dernièrement Zeph, la réconciliation, personnellement, je suis d’humble avis que c’est de la provocation d’une part, et une insulte de l’intelligence collective des burkinabè car l’insurrection n’était pas un conflit et nous refusons avec dernière énergie que quiconque de la voir de cet œil el là

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 09:50, par Djamana Tigui En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      Hop !!!
      Plus rien à ajouter vous avez tout dit. La politique politicienne scanne le paysage social avec une loupe pour chercher où trouver des "sujets" pour se propulser en avant en trompant la vigilance de ceux qui voient moin clair dans leurs jeux !!!!!! Quelle malhonnêtété intélectuelle à vouloir crier sur tous les toits avec thème une reconciliation nationale au Burkina Faso.

      Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 12:24, par gomera En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      Mon cher Nabiiga,
      Si vous vivez au BF vous comprendrez bien qu’il y a un malaise au sein de la population.
      Le malaise ne se traduit pas nécessairement dans des conflits ouverts entre communauté ou groupes humains donnés. Le conflit se traduit aussi dans les rancœurs accumulées du fait des évènements de ces dernières années et si on ne fait rien ce sont ces rancoeurs qui éclatent et bonjour les dégats ! C’est de cela qu’il s’agit. Pourquoi vous faites la politique de l’autriche ? Vous savez très bien que ça ne va pas au pays. Et même pour parler des conflits ouverts, vous avez oublié Yirgou ? Vous croyez que la communauté (je tais volontairement le nom) qui a été victime a tout pardonné pour laisser la justice faire tranquillement son travail (laquelle justice d’ailleurs peine à boucler ses enquêtes) ? Il y a d’autres endroits du territoires qui ont connu ces conflits communautaires, vous pensez que "tout est fini" alors qu’aucun règlement structurel n’a été effectué ? Quand on entre burkinabè on dit que "tel candidat appartient à telle ethnie donc on ne le votera jamais", pensez-vous que nous sommes sur le bon chemin ? Arrêtons de penser comme ça va à Ouaga, Bobo et Koudougou donc tout va bien
      Et le leader actuel qui a tous les atouts pour amorcer une véritable réconciliation, apaisement des coeurs et cohésion sociale pour faire face ensemble au terrorisme, que tu l’aimes ou pas, c’est bien Zeph et tous les arguments sont en sa faveur.
      Même le MPP aujourd’hui parle de réconciliation en évoquant le trytique "VJR". Il y a donc un besoin de réconciliation sincère dans notre pays et seul les compatriotes de mauvaise foi refusent de l’accepter.
      Dieu te bénisse mon frère et qu’il bénisse notre chère partie qui restera toujours debout car on se réconciliera tôt ou tard. Oui tôt ou tard

      Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 18:42, par Le Vigilent En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

        @gomera, tout ce bla bla bla-bla-bla pour conclure que Zephirin Diabre est le sage, le bon, le plus éclairé des burkinabé, en fait l’homme par qui le Burkina trouvera le salut ; le seul capable de réconcilier les burkinabé avec eux mêmes. Avec lui il n’y aura plus de conflit communautaires, dé stigmatisation d’une quelconque ethnie, de préférence des populations pour des candidats de la même ethnie qu’elles lors des élections, etc.?
        Sache qu’on ne va pas à la réconciliation en indexant les autres comme étant les responsables de tous les maux qui minent notre société. Je pense que là, Zephirin s’est disqualifié en se présentant comme le seul capable de réconcilier les burkinabé entre eux, une fois au pouvoir. Donc, sans Zephirin au pouvoir, point de réconciliation entre les burkinabé !? Avec cette sortie, n’est-il pas en train de réduire ses chances d’acceder au pouvoir en 2020 ?

        Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 18:54, par Le Vigilent En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      @Nabiiga, tu as tout dit et bien dit ! Le thème « réconciliation » est devenu un fonds de commerce pour les politiciens en manque d’inspiration. Il est surprenant de constater que ce sont surtout ceux à qui on reproche tant de choses qui crient réconciliation, réconciliation et toujours réconciliation et qui estiment que le passage obligatoire par la vérité et la justice est une perte de temps inutile, voire même une aberration et un non sens. C’est d’une répétition de la fameuse journée du pardon qu’ils appellent de tous leurs vœux. Ça ne passera pas !!!

      Répondre à ce message

      • Le 10 octobre à 12:39, par Charbon fin En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

        Salut le vigilent, je te demande humblement quel était ceux qui étaient à la première loge de la réconciliation nationale,
        Quel sont ceux qui ont combattu les Alidou Ouédraogo en érigent des zones rouges dans la ville de Ouagadougou (ex maire Simon Compaore),
        Quel sont ceux qui ont bafoué le rapport des sages au côté de Mr Blaise Compaore,
        Quel sont ceux qui ont tordu les premiers le cou de l’article 37 en le jugent d’antidémocratique,
        Tu vois j’ai honte vraiment de telle comportement au Faso, je ne reconnais pas mon pays.
        Que n’a-t-on pas fait à Monseigneur Sanou da sa lutte pour l’application intégrale du rapport des sages.
        On a préféré une application sélective du rapport des sages, lui-même s’est déplacé pour voir le chef de l’Etat à ce sujet mais rein n’y fait.
        Vraiment je pense au jour d’aujourd’hui à un gouvernement très très réduit avec pour mission la défense de de la patrie en danger,
        Une réduction drastique du salaire des Députés et des Ministres,
        Un sacrifice des travailleurs par une ponction de 10ù% sur les salaires,
        Un remboursement rapide des ressources détournées,
        Une taxe au niveau des commerçants pour la défense de la nation,
        Tout cela sera suivie sur une plateforme ou l’on peut vérifier les sommes collectés.

        Répondre à ce message

      • Le 10 octobre à 13:18, par Charbon fin En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

        Salut le vigilent, je te demande humblement quel était ceux qui étaient à la première loge de la réconciliation nationale,
        Quel sont ceux qui ont combattu les Alidou Ouédraogo en érigent des zones rouges dans la ville de Ouagadougou (ex maire Simon Compaore),
        Quel sont ceux qui ont bafoué le rapport des sages au côté de Mr Blaise Compaore,
        Quel sont ceux qui ont tordu les premiers le cou de l’article 37 en le jugent d’antidémocratique,
        Tu vois j’ai honte vraiment de telle comportement au Faso, je ne reconnais pas mon pays.
        Que n’a-t-on pas fait à Monseigneur Sanou da sa lutte pour l’application intégrale du rapport des sages.
        On a préféré une application sélective du rapport des sages, lui-même s’est déplacé pour voir le chef de l’Etat à ce sujet mais rein n’y fait.
        Vraiment je pense au jour d’aujourd’hui à un gouvernement très très réduit avec pour mission la défense de de la patrie en danger,
        Une réduction drastique du salaire des Députés et des Ministres,
        Un sacrifice des travailleurs par une ponction de 10ù% sur les salaires,
        Un remboursement rapide des ressources détournées,
        Une taxe au niveau des commerçants pour la défense de la nation,
        Tout cela sera suivie sur une plateforme ou l’on peut vérifier les sommes collectés.

        Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 16:24, par Soukoumbouri En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Vous avez dit : "L’autre raison, selon Zéphirin Diabré, est que l’UPC n’a jamais été aux affaires", mais Zéphirin lui le boss de l’UPC a déjà été aux affaires. Zeph, ton premier poste ministériel c’est quand Rock était arrivé comme premier ministre. Ton porte feuille ministériel, tu l’as eu grâce au forcing de Rock selon les ont dit de la rue.
    Zeph, c’est toi qui a mit à nu les capacités minière du Burkina quand tu étais entre deux avions ; ne serait ce pas toi qui en a parlé à tous les buveurs de sangs qui financent les terroristes pour que eux terrorisent les populations autour des mines ?
    Si tu n’avais pas divulgué tout ce que tu avais su à sont temps, peut être que le pays serait encore en paix.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 09:43, par Zemstaaba En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      Internaute Soukoumbouri, quand on ne sait pas, on se tait. Le premier poste ministériel de Zeph c’est en Juin 1992 lorsqu’il a été nommé Ministre du Commerce. Le Premier ministre s’appellait Youssouf Ouédraogo. C’était au lendemain des élections législatives de Juin 1992, où Zeph a brillament réussi en tant que tète de liste au Zoundweogo, malgré d’ailleurs une campagne ethniciste, puisque le Zoundweogo est peuple à 75% de mossi et 25%de bissas. Zeph était tête de liste et avec en son temps Jean Claude Bouda comme adjoint. Le meme Jean Claude Bouda !

      Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 16:40, par Nikièma En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    2020 les burkinabé ne se feront pas arnaqués une seconde fois par le MPP ! Il est grand temps d’essayer l’UPC avec le Docteur Zéphirin DIABRE ! Avec lui, c’est certain que le pays va se développer au regard de sa maturité politique et de ses compétences intellectuelles !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 17:12, par toudou En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Zeph a raison. Seul l"UPC peut faire une vraie réconciliation dans ce pays. La haine entre le MPP et le CDP est telle que ces 2 partis ne feront jamais la paix. Le CDP pense que les gens du MPP sont des traitres. Et le MPP pense qui si le le CDP vient au pouvoir, ils vont traverser les frontières. Seul l’UPC peut travailler avec ces 2 partis, l’un à sa gauche, l’autre à sa droite.
    C’est vrai aussi que le MPP et le CDP ont gouverné le pays. Tous les problèmes du Burkina depuis 1987, c’est la faute de ces deux partis. L’UPC qui n’a jamais gouverné n’est mêlé ni à aucun crime de sang ni à aucun crime économique.
    Les autres partis qui viennent de naitre n’ont aucune expérience ni ressources humaines pour gérer ce pays.
    La solution, c’est donc l’UPC

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 18:30, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    L’autre raison, selon Zéphirin Diabré, est que l’UPC n’a jamais été aux affaires, donc rien ne peut lui être reproché. « C’est pour cela que nous allons prendre le pouvoir maintenant parce que les estiment qu’il est temps de donner le pouvoir à un grand parti qui a fait ses preuves depuis sa création, et n’a jamais été mouillé dans aucun sale dossier. Oui monsieur Diabré, en 2020 vous méritez le pouvoir comme c’était le cas de 2015 que je vous souhaite.

    Concernant la réconciliation nationale, l’enfant de Goubousgou a été clair : seul son parti peut mener le pays à la réconciliation nationale car, dit-il, « l’UPC n’a pas de problème avec quelqu’un et on a montré notre capacité à travailler avec les gens qu’on a combattus, notamment l’ancienne majorité (CDP) ». Là mon cher Diabré, je ne suis pas d’accords avec vous et qui ne regarde que moi.
    Car, une des raisons du malaise humain est précisément le fait que les hommes politiques aveuglés par leurs ambitions, s’adonnent à la fausse-apparence et que la sincérité et la pureté ont disparues de leur vie.
    Je vous dis ici monsieur Zépherin Diabré, et je le confirme comme j’ai l’habitude de le dire que, ‘’’personne au pays des hommes intègres n’a la clé de la réconciliation que le peuple lui-même. Car, il n’y a pas à discuter sur la réconciliation comme-ci ou la réconciliation comme ça, la réconciliation ne se décrète pas, c’est une affaire qui est dans le cœur de tout en chacun. La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte. Ce que je veux dire par là, est que, ‘’’ou bien on est réellement réconcilié, ou bien on n’est pas réconcilié du tout.’’’ Pour vous confirmer que cette affaire de "réconciliation démagogique instrumentale" dont vous dites que seul l’UPC peut le faire est infaisable. Sans rancune, car souvent la vérité de Ka blesse mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 15:47, par SOME En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      cher ami ka, je conviens avec toi ! Diabre me desole de plus en plus et me convainc qu’il n’est vraiment pas a la hauteur. A chaque fois qu’il fait une sortie je m’attends a ce qu’il se reprenne, mais helas ! il s’enfonce toujours dans la boue ! A tel point que je prefere encore ce MPP a lui (meme si tu sais combien je tire a boulets rouges contre le MPP).
      Tout ca pour dire que a l’etape actuelle fatidique dans notre histoire, notre pays souffre enormement du manque ciard d’un vrai dirigeant
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 10 octobre à 19:01, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

        Mon ami SOME : le jeune cadre d’AREVA après un court passage dans un gouvernement de Blaise Compaoré, était devenu un opposant incontournable de notre marigot politique. A partir de là, j’ai toujours cautionner ses actions. De 2006 à 22014, la majorité a confondu l’opposition avec des ennemis de la République, et notre jeune cadre Zépherin Diabré était visé, mais il a montré qu’il a de la matière a piétiner tout le monde comme ce 31 Octobre 2014. Et pour moi, il a joué le jeu démocratique et acter une bonne fois pour toutes, a tous les politiques aux petits pieds de notre pays que l’opposition est légitime, qu’elle a le droit. Mais comme je l’ai dit. tout candidat a l’élections présidentiel qui veut faire de la réconciliation son fonds de commerce pour berner le peuple. fait une fausse route. Et nous sommes là pour les dire que le peuple est mûri, et s’il veut se concilié après la justice, il le fera. Heureux de lire mon ami SOME.

        Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 20:13, par HORUDIAOM En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    "réconciliation démagogique et instrumentalisée", bien dit mon vieux Ka. Je qualifierai cette histoire de réconciliation nationale d’escroquerie politique qu’on nous chante à longueur de journée. Blaise COMPAORE a déjà organisé une journée nationale de pardon le 30 Mars 2001 au stade du 4 Aout. "Au cours de cette cérémonie solennelle, le président du Faso, Blaise Compaoré, a prononcé un discours dans lequel il a exprimé ses regrets au nom de l’Etat pour toutes les violences politiques commises au Burkina Faso, de 1960 à 2001 et pris des engagements en vue de créer les conditions d’une réconciliation nationale véritable." Depuis 2015, ses amis sont entrain de nous terroriser et ses lieutenants parlent encore de réconciliation. Le capitaine des lieutenant Ablassé Ouédraogo en a fait son petit déjeuné. Norbert Zongo est décédé en quelle année ? Le juge Nébié ? Notre malheur, c’est notre classe politique actuelle. Bande de vauriens

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 23:41, par jeunedame seret En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    De trois maux, on choisit le moindre. Alors, mieux vaut choisir l’UPC aux prochaines élections pour de nouvelles aventures mêmes risquées pour gagner consolations, que de répéter nos bêtises CDP, MPP pour nous réviser les insultes gratuites. Essayons l’UPC en 2020 pour voir dans nos espoirs.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:37, par Jeune Patriote En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Mon engagement pour l’Union pour le Progrès et le Changement a débuté dans les années 2011. A une époque où l’opposition sous l’égide de Me Bénéwendé SANKARA était fragile. L’arrivée de l’UPC a été fracassante. Nous les jeunes avions soif d’un véritable changement du système Compaoré !
    La suite des événements vous la connaissez tous ! Nous nous sommes mobilisés à travers des gigantesques marches meetings, qui ont donné le courage à certains qui vont démissionner du CDP pour créer le MPP ! C’est l’UPC qui a démontré aux burkinabé, qu’ils pouvaient oser le Changement, au moment où bon nombre avait perdu tout espoir d’alternance politique au Burkina Faso !
    Aujourd’hui, l’UPC se palce comme le numéro un en matière de veille citoyenne dans la gouvernance ! Voici pourquoi je demeure et je resterai UPC à vie !
    Le temps nous donnera raison ! Nous serons au pouvoir en 2020 pour montrer aux burkinabé le savoir faire de nos cadres !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 11:35, par gomera En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Courage Zeph ! 2020 c’est pour toi seulement.
    On a essayé Blaise (zéro), Roch (catastrophique)

    Y aura rien en face

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 11:44, par Réconciliation Nationale En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Pensez-vous que nation puisse se développer dans la haine et la stigmatisation de certains fils du pays ?
    Regardez partout en Afrique du Sud, au Ghana, au Sénégal, au Congo où les Présidents actuels attrapent la main de leurs prédécesseurs !
    Nous devons léguer à nos héritier un pays uni ! La réconciliation ne doit pas être perçue comme la solution immédiate contre l’insécurité, mais ça aura un effet, car toutes les compétences seront réunies pour se compléter. La réconciliation doit être matérialisée par la dépolitisation de la fonction publique et de la hiérarchie militaire !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 12:07, par toto En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    De quelle reconciliation parlez-vous, moi je veux le parti qui va nous faire gagner la guerre. point barre !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 16:16, par Sacksida En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    D’abord ; moi je n’ai absolument rien contre Dr Zeph, un de nos meilleurs économistes ; mais la vérité est que c’est bel et bien Rock qui a insisté auprès de Blaise et obtenu que Dr Zeph soit pris dans le gouvernement à l’époque de l’ODP/MT qui avait le vent en poupe. Ça c’est l’histoire ! Maintenant, étant donné que Dieu seul donne le pouvoir, bonne chance à tous les candidats et que nous puissions par sa grace retrouver la paix dans notre pays pour le bonheur de chacun et de tous. Salut !

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 18:46, par Zemstaba En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

      Mr Sacksida, je ne sais pas ce que tu veux dire ou démontrer. le pouvoir dans lequel Roch et Zeph ont fait leurs expériences ministérielles appartenait à son Excellence Blaise Compaoré. Et à lui seul puisqu’il l’a conquis avec son fusil.Lors du coup d’Etat du 15 Octobre, aucun des 2 n’était encore ministre. Ils ont tous été recommandés à Blaise par des gens. Roch était simple DG de ma BIB. C’est Blaise qui l’a fait entrer au front popu,laire, ministre et l’a fait gravir tous les échelons politiques (ministre, ministre d’etat, premier ministre, président de l’Assemblée nationale). Mais cela n’a pas empéché Roch de trahir Blaise lorsqu’il a vu que Zeph, nouveau CFOP,a réussi à mobiliser la population à travers des marches inédites. Et Roch, qui avait dit que l’article 37 était anti démocratique, et qui a présidé le congres du CDP qui a décidé de la révision de l’article 37, n’a eu aucun scrupule à rejoindre Zeph dans l’opposition. Si Zeph n’avait pas été CFOP et fait le travail de mobilisation que tout le monde a constaté, Roch n’aurait jamais eu le courage de partir.
      De ce fait, Roch doit à Zeph d’être aujourd’hui Président du Faso. Espérons qu’il ne l’oublie pas !

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 17:15, par KONE2 En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Absolument mon Président,
    Malheureusement les gens aiment faire la politique du ventre
    toute chose qui ne permet pas d’avoir une conviction politique et voir beaucoup plus l’intérêt de la nation -
    Que Dieu vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:36, par Aemed En réponse à : Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »

    Lui même n’y croit pas. Le pyromane de la politique de ce notre pays parle enfin pour nous annoncer ce que lui même a empêcher depuis le temps de Blaise. Sa force est d’arranguer la jeunesse afín qu’il sorte dans la rue et se mettent à tout casser et s’amener comme un bon samaritin pour éteindre le fue que lui même a allumé, Oui, le vrai pompier/pyromane.
    Un qui se veut le présidant de ce pays dans la mesure où va son économie peut il accepter que ce soit le peuple qui construit le siège de son parti ?
    En fait il a raison, pourquoi s’opposer, c’est l’argent de tous et on peut se servir. Ses vas et vients à Kossian en ses débuts pour boire le Calysse du pouvoir j’espère qu’il s’en souvient et qu’il ait le courage de l’expliquer à ses militants.
    Bravo Zéphirin pour ton parcours, de Blaise, à la Transition jusqu’à Roch, toujours la même manoeuvre, partager le gateau.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CDP : Les secrétaires généraux réitèrent leur attachement et leur fidélité au fondateur du Parti
Insécurité au Burkina : « C’est le MPP et ses alliés qui sont les premiers et principaux responsables de cette débâcle historique de notre pays », accuse le CFOP
Suspension du FPR : L’opposition politique convoque une réunion d’"urgence"
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Situation nationale : « Un gouvernement avec un bilan comme celui-là, la sanction du peuple doit être lourde », juge Pr Augustin Loada
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
Départ de Daouda Simboro de l’Assemblée nationale : « Cette démission ne nous a pas trop surpris », Moussa Zerbo, porte-parole de l’UPC
Meeting de l’UPC à Abidjan : Sous le sceau de la revue des troupes et de la mobilisation pour les déplacés internes, selon le porte-parole du parti, Moussa Zerbo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés