Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Acceptez les défis, de sorte que vous puissiez ressentir l’euphorie de la victoire» George S. Patton Jr.

Reprise du service dans les centres de santé : Une délégation du ministère de la Santé à l’écoute d’associations de Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 6 octobre 2019 à 22h57min
Reprise du service dans les centres de santé : Une délégation du ministère de la Santé à l’écoute d’associations  de Bobo-Dioulasso

Suite à la marche d’interpellation de la coalition d’organisations de la société civile de Bobo-Dioulasso, pour exiger la reprise des travaux dans les centres de santé, une délégation du ministère de la santé conduite par son secrétaire général, Wilfried Ouédraogo, a échangé, dans l’après-midi de ce vendredi 4 octobre 2019, avec les manifestants.

Cette rencontre, faut-il le noter, s’est tenue à huis- clos. C’est au terme des échanges que le porte-parole de la coalition, Daouda Ouattara, a s’est exprimé. Ce dernier a salué cette démarche du ministère qui leur a promis de trouver rapidement des solutions pour une sortie de crise.

En effet, le vendredi 27 septembre dernier, une coalition d’organisations de la société civile a organisé une marche d’interpellation sur les problèmes nés de la crise dans les centres de santé. A travers cette marche, ces OSC invitaient les protagonistes que sont le gouvernement et le SYNTSHA, à trouver un terrain d’entente pour le bonheur des populations. C’est suite à cette marche qu’une délégation du ministère en charge de la santé a rencontré, ce vendredi 4 octobre, les manifestants. Après plus de trois heures d’échanges avec la délégation, les manifestants semblent avoir trouvé satisfaction. « Notre marche du vendredi dernier avait pour but d’interpeller le gouvernement et le SYNTSHA par rapport au mouvement d’humeur des agents de santé qui est en train de décimer nos populations.

Nous nous réjouissons aujourd’hui, parce que le gouvernement a répondu à notre appel. Nous pensions que l’Etat nous avaient laissé entre les mains des syndicalistes et nous nous sommes rendu compte que non.. Il prépare quelque chose pour la résolution de la crise dans un bref délai qui va nous réjouir. Ce que nous avons entendu ce soir nous réjouis et nous promet des meilleurs lendemain », a-t-il confié.

Daouda, porte-parole de la coalition

A l’en croire, un ultimatum a été donné à la délégation pour tout mettre en œuvre afin que les agents de santé puissent reprendre le travail dans les hôpitaux dans les plus brefs délais. « Nous leur avons donné un ultimatum pour que d’ici lundi, ils puissent s’entendre (le gouvernement et le SYNTSHA) et que le dialogue reprenne. Et nous avons bon espoir que d’ici lundi ,la bonne nouvelle va arriver », a indiqué Daouda Ouattara. Il a affirmé avec assurance que les agents de santé reprendront le service très prochainement.

« Nous sommes à une étape de la négociation où, jusque-là, le SYNTSHA ne nous a pas tendu la main. Et nous allons nous réserver d’être un peu bavards à cette étape de la négociation. Nous avons cette assurance que les agents de santé vont reprendre le travail très bientôt. Si rien n’est fait, nous avons le scénario de notre film en mains. Nous ne pouvons pas vous le dire aujourd’hui, nous vous laissons le temps de constater cela d’ici le lundi et quelque chose sera fait », a-t-il conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 octobre à 14:05, par la loupe En réponse à : Reprise du service dans les centres de santé : Une délégation du ministère de la Santé à l’écoute d’associations de Bobo-Dioulasso

    Bsr chers amis de la santé. Cette situation de refus de soigner la population a trop dure. Je pense que l’Etat doit siffler la fin de ce satanisme qui empêchent les autres agents intègres de soigner nos femmes et nos enfants, nos blessés de terroristes, nos sans moyens. Rien, je dis bien rien ne peut soutenir cette méchanceté exercée à l’endroit des populations pour exiger quoi que ce soit. C’est pas parce ton papa ta promis quelque chose (une moto) qu’il doit forcement te satisfaire même si vous (la famille) êtes devenu sinistrés, c’est pas humain ça ! Nous populations civiles et rurales, agents du privé, secourent des gens, prenons en charge des personnes en détresses sans refuser de travailler une seule journée pour nos patrons d’entreprises. Il faut que l’Etat donne un ultimatum aux acteurs de santé quitte à recruter des volontaires pour ce métier noble qui a besoin de personne noble de cœur. Des gens que j’aime en ont perdues la vie dans ce secteur humanitaire à visage inhumain. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
La Poste Burkina Faso : Le syndicat interpelle le président du Faso sur la gestion de la société
Promotion des produits locaux : Le Conseil régional du Centre se prépare à accueillir le forum international Burkina-Brésil-France
Santé : L’Institut national de santé publique examine les priorités de 2020
Bâtiment et travaux publics (BTP) : Une soirée pour célébrer l’excellence
Dori : L’association M’baala Sahel vole au secours des élèves démunis
Sécurité : Que faire en cas d’attaque terroriste ?
Attaque du convoi minier de Boungou : Le PDG de SEMAFO présente ses condoléances au peuple burkinabè
Diffusion de fausses informations : Le gouvernement met en garde
La Poste Burkina : Des lettres écrites par des élèves primées
Santé oculaire de l’enfant : L’ONG Light for the world veut jeter les bases d’une planification à long terme
Mouloud 2019 : Les fidèles musulmans de Gaoua ont prié pour la stabilité du Burkina
Formation : L’Ecole privée de santé Sainte Julie met sur le marché de l’emploi 217 agents
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés