Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Cybersécurité : Une entreprise dirigée par un Burkinabè décroche un contrat du gouvernement fédéral du Canada

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mercredi 2 octobre 2019 à 23h35min
Cybersécurité : Une entreprise dirigée par un Burkinabè décroche un contrat du gouvernement fédéral du Canada

StreamScan Cybersecurity, une entreprise canadienne fondée par le Burkinabè, Abdoul Karim Ganamé, a remporté un contrat du gouvernement fédéral du Canada pour son système d’intelligence artificielle conçu pour la détection de cyber menaces de nouvelles générations, a annoncé la structure dans un communiqué.

Le génie burkinabè n’a aucune limite. Et Streamscan, autrefois Efficient Protection, créée au Canada par une équipe d’experts en sécurité, sous la houlette du Burkinabè Karim Ganamé, le prouve à souhait. Elle vient de frapper un grand coup en décrochant un contrat d’un montant de 300 000 de dollars avec le gouvernement fédéral du Canada.

Fruit de quatre années de recherche

Ce contrat entre dans le cadre du Programme d’innovation Construire au Canada (PICC) qui a pour objectif d’aider les entreprises à traverser la « vallée de la mort », une étape où l’on doit créer un prototype fonctionnel, obtenir un premier contrat et mettre son produit sur le marché. Le contrat de StreamScan consiste à déployer et évaluer sa technologie CDS (Cyberthreat Detection System) avec les Forces armées canadiennes et le centre de sécurité des télécommunications (CST), les deux divisions les plus sécurisées au Canada.

La technologie CDS, résultat de plus de quatre années de recherche et de développement, est une technologie embarquée dans un serveur que l’on branche dans un réseau informatique. Il intercepte ensuite toutes les communications entrantes ou sortantes du réseau et les analyse pour détecter et bloquer les cyberattaques et les outils malicieux (ransomwares, etc.). Il peut être utilisé dans tout réseau informatique quel que soit le secteur d’activité (gouvernement, industrie, télécommunications, etc.).

Détecter les cybermenaces inconnues

Selon Abdoul Karim Ganamé, Streamscan est l’une des toutes premières entreprises de cybersécurité au monde à proposer une telle technologie basée sur l’Intelligence artificielle. Et grâce à cette intelligence artificielle, le CDS s’entraine en continu et s’adapte constamment au réseau. « Après l’entrainement, il est capable de reconnaitre les déviations et anomalies qui sont le signe d’une cyberattaque de nouvelle génération. Il les détecte et les bloque afin d’éviter que le réseau ne soit touché. La force de notre technologie est donc sa capacité à détecter les cybermenaces inconnues (communément appelés zero-day ou de nouvelle génération). Celles-ci sont connues comme causant le plus de dégâts dans les entreprises », indique l’expert burkinabè.

Une expertise sollicitée sur le continent africain

Basée à Montréal, StreamScan a été fondée pour faire face au problème majeur auquel les entreprises de toutes tailles sont confrontées : le vol de la propriété intellectuelle et des données clients et les perturbations majeures de services critiques dues aux cybers attaques. L’entreprise est également en phase de finalisation d’une solution de détection de ransomwares basée sur l’Intelligence artificielle. A l’instar de l’antivirus classique, elle sera installée directement sur chaque ordinateur et son rôle sera de surveiller, détecter et bloquer toute tentative d’infection par un ransomware, qu’il soit déjà connu ou nouveau.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Lefaso.net

Lien utile : https://www.streamscan.ai

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
« Nous ne sommes pas obligés de raconter toute notre vie sur internet », rappelle l’expert en cyber-sécurité Youn Sanfo
Nouvelles conditions de WhatsApp : Voici les risques et les alternatives selon l’expert en sécurité informatique, Youn Sanfo
ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA : Comment le complot a été organisé et exécuté
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés