Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Athlétisme/ Doha 2019 : Hugues Fabrice Zango offre au Burkina sa 1ère médaille mondiale

Accueil > Actualités > Sport • Crédit Vidéo Tous les Étalons du Burkina • lundi 30 septembre 2019 à 14h45min
Athlétisme/ Doha 2019 : Hugues Fabrice Zango offre au Burkina sa 1ère médaille mondiale

En mars 2018 lors d’un entretien qu’il a accordé à lefaso.net, il déclarait « je veux être le premier Africain à monter sur le podium du triple saut mondial » ; ce rêve, Hugues Fabrice Zango l’a réalisé ce dimanche 29 septembre 2019 aux mondiaux d’athlétisme de Doha au Qatar. En effet, avec un saut à 17, 66 m, il se classe 3ème de la compétition dernière les américains Clake à 17,74 m et le triple champion du monde en titre Christian Taylor à17,92. Cependant, ce rêve aurait pu ne pas se réaliser lorsque le portugais Pichardo le relègue à la 4ème place à son 5ème saut à 17, 62m.

Alors, celui qui est classé 3ème dans le top 5 mondial du triple saut hommes se dit que c’est le moment de donner le tout pour le tout. Le recordman d’Afrique de la discipline qui veut briser le mythe et entrer dans l’histoire comme étant le 1er africain à monter sur le podium, avec les derniers conseils de son entraineur Teddy Tangho et le courage qui le caractérise s’élance pour retomber à 17,66m.
Porte flambeau actuellement du Burkina Faso et de l’Afrique, Hugues Fabrice Zango par cette performance, améliore le record du Burkina et d’Afrique que lui-même détenait.

Venu à l’athlétisme sur la pointe des pieds en 2011 après avoir participé à l’USSUB-B, il est coaché par Christian Sanou qui lui permet de faire ses premiers sauts. Conscient alors de ses qualités, Hugues Fabrice Zango à force de courage, de travail et d’abnégation gravit les marches surement ; mais rapidement. En effet, de 13m en 2011, il passe à 14 m, puis 15m en 2015. Face au problème administratif de l’institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement 2Ie, avec l’aide de sa famille, il décide de poursuivre ses études en France.


Cliquez ici pour lire aussi Hugues Fabrice Zango, athlète burkinabè : « Je veux être le premier Africain à monter sur le podium du triple saut mondial »


Un concours de circonstance qui permet à notre champion d’être dans de meilleur condition, car définitivement atteint par le virus du triple saut, il s’inscrit dans le club d’athlétisme de l’Artois en 2016. Ainsi en plus des études de doctorat en génie électrique, Hugues Fabrice Zango trouve le temps de s’illustrer en décrochant le titre aux mondiaux universitaires avec un saut à 16,97m et un record en salle à 17,23m la même année. Cette marche en avant sera quelque peu perturbée par une participation décevante aux jeux olympiques de RIO en 2016, et une non-participation aux mondiaux de Londres en 2017 par manque de visa.

En réalisant cette performance, Hugues Fabrice Zango, se positionne désormais comme un adversaire très sérieux pour les ténors de la discipline et met également en marche son prochain objectif, la qualification pour les jeux de Tokyo, où notre champion souhaite rééditer son exploit sinon faire nettement mieux.

Auteur d’exploit qui permet au Burkina Faso d’être cité parmi les nations africaines à l’instar de l’Ethiopie, le Kenya voir mondiales dans la discipline, Hugues Fabrice Zango, qui fait la fierté du peuple burkinabè, sait qu’il peut compter sur le soutien de la nation et des plus hautes autorités en témoigne le message d’encouragement du Président du Faso « Immense fierté après la médaille de bronze remportée par Fabrice Zango au triple saut aux #WorldAthleticsChamps de Doha. Cette médaille, la 1ère pour le Burkina Faso dans un championnat du monde d’athlétisme, nous honore.

J’adresse mes vives félicitations à notre grand champion. RK » et celui du Ministre des sports et Loisirs qui déclare :« C’est avec une joie légitime que j’ai suivi l’exploit de Hugues Fabrice Zaongo aux championnats mondiaux d’athlétisme de Doha au Quatar. Le triple sauteur burkinabé a bousculé la hiérarchie mondiale s’invitant sur le podium après les deux Américains, Taylor et Claye pour donner au Burkina sa toute première médaille mondiale. Réalisant un bond de 17m66, Zaongo établit un nouveau record d’Afrique. Le nouveau médaillé de bronze est un athlète atypique. Doctorant en génie civil, il excelle également sur les terrains prouvant, si besoin en était que le sport et les études ne sont pas antinomiques. Je me félicite de l’exemplarité de courage, de travail et d’abnégation de ce jeune sportif qui justifie l’accompagnement financier de mon département au profit de l’élite sportive dont il fait partie. Je traduis au champion la fierté du monde du sport ainsi que celle de toute la Nation. »

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés