Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • lundi 30 septembre 2019 à 00h30min
Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est  « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

Le mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR) a tenu son deuxième congrès ordinaire, le samedi 28 septembre 2019 à Ouagadougou, et a vu la mise en place d’un nouveau bureau. Les militants réclament le retour de l’ancien premier ministre Yacouba Zida pour la conquête du pouvoir en 2020.

« Face à la chienlit dans la gestion du pouvoir, restons mobilisés pour un changement véritable ». C’est sous ce thème que le mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR) a tenu son deuxième congrès ordinaire.

Sur les plans scolaire, sanitaire, social et sécuritaire, c’est un tableau noir du Burkina que le secrétaire général du CAR, Gilbert Bamogo, a dépeint. Qualifiant la gestion du pouvoir actuellement de « hasardeuse », il a demandé au président du Faso, Roch Kaboré, « d’œuvrer illico à l’ouverture d’un dialogue inclusif avec toutes les composantes de la société ».

Mamoudou Diallo (au micro), le coordonnateur du CAR

Et au regard de « la situation nationale qui se dégrade de jour en jour », le CAR a pris une motion pour le retour et la candidature de l’ancien premier ministre (sous la transition) Yacouba Isaac Zida. « Il est, pour nous et à bien des égards, l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire en 2020 pour que sonne l’heure du véritable changement tant espéré », dira Mamoudou Diallo, le coordonnateur du CAR.

Une salle pleine, le congrès a pris le rythme d’un meeting

Un nouveau bureau, de nouvelles orientations

Un nouveau bureau exécutif du CAR a été installé à l’issue de ce congrès. Désormais, c’est Mamoudou Diallo qui prend les rênes du mouvement.

Ce bureau s’engage à mobiliser la jeunesse pour une participation active au renforcement de la démocratie et des valeurs républicaines au Burkina Faso. Les responsables vont également « renforcer la lutte contre la domination impérialiste et néocoloniale à travers des actions contre le franc CFA, les bases militaires en Afrique en général et au Burkina précisément », a indiqué Aboubacar Coulibaly, membre du bureau du CAR.

Hervé Ouattara, le président sortant du CAR, invite les membres du mouvement à travailler dans la vérité

Dans son adresse au bureau entrant, le président sortant, Hervé Ouattara, a souhaité que la vérité soit leur combat. « Faites juste des choses afin que la vérité triomphe toujours », a-t-il recommandé, lui qui, serait victime d’ accusations tous azimuts durant ses moments de lutte au sein de ce mouvement. Ainsi, il a tenu à exprimer sa reconnaissance à une personne qui l’a beaucoup aidé. « Cela ne doit pas vous surprendre. Il y a une personne qui a assez contribué et qui continue de contribuer dans la formation de ma personne et de ma personnalité. Permettez-moi, chers congressistes, de remercier du haut de cette tribune, le général Yacouba Isaac Zida », a-t-il témoigné.

Gilbert Bamogo (au micro), le secrétaire général du CAR

Hervé Ouattara sort, mais il détient toujours son titre de « Président du CAR ». En effet, Gilbert Bamogo a fait savoir que le titre de président est « sacré » au sein de leur mouvement. C’est pourquoi, le nouveau premier responsable du CAR est appelé « coordonnateur ».

Vue du nouveau bureau du CAR

Un autre avantage. Hervé Ouattara est désormais le président d’honneur du CAR. Ce congrès lui a permis d’exprimer officiellement sa conviction politique sous la bannière du Mouvement patriotique pour le salut (MPS) dont Yacouba Zida est le président d’honneur.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 septembre à 12:06, par Marie En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Est-il possible de porter plainte quelque part contre comédie insipide et récurrente en temps de guerre ?

    Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 22:50, par Maria de Ziniaré En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

      Isaac ZIDA love du CAR pour 2020 ! Les chinois de Hervé OUATTARA ont il pris le temps de checker ce Burkinabè qui a à son actif les faits ci-après :

      - il s’est appuyé sur son Corp le RSP pour faire un coup d’état en brûlant la politesse au Général TRAORĖ qui tentait de réunir l’armée pour sauver ce qui peut l’être du Burkina qui s’est retrouvé sans PF et sans Assemblée Nationale.
      Ce coup d’état Il l’a fait avec l’onction du Général DIENDERE le parrain moral du RSP et également son propre parrain ( ZIDA et DIENDERE sont du Passoré et la carrière de ZIDA au RSP est l’œuvre de DIENDERE). J’espère que le jugement de ce coup d’état se fera un jour parce que un coup d’état est un coup d’état.

      - mégalomane assoiffé de pouvoir comme son jumeau civil Chérif SY, ZIDA a été à la base de l’avenant secret de la charte de la transition évoqué par le Président Jean Batiste OUĖDRAOGO lors du procès et qui stipulait que les militaires devraient être dans l’exécutif de la transition. C’est cet avenant qui lui a permis d’être PM en tant que militaire

      - il a trahit son corp d’origine le RSP qui habritait les unités spéciales de lutte antiterroriste, il était convenu que le sort du RSP relèverait du nouveau PF démocratiquent élu. Mais ZIDA dans le cadre de son règlement de compte avec son parrain DIENDERE qui constituait un ombrage à ses ambitions personnelles, ZIDA a manœuvré à la dissolution anticipée du RSP et le démantèlement du sytème de renseignement piloté par DIENDERE. C’est dans cette œuvre diabolique qu’il a fait acquérir un nouveau système d’écoute qui lui a permis de capter les communications de BASSOLE de DIENDERE.... ,pensant naïvement que celà pouvait remplacer l’ancien système de renseignement géré par DIENDERE et bâtit pendant des décennies. Conséquence quand le PF RMCK prêtait serment pour son premier mandant le Burkina n’avait plus de système de renseignement ni d’unité de lutte antiterroriste qui relevait du RSP et ce qui devait arriver .......
      - artisant de la courte échelle, ZIDA est à la base du tripatouillage des règles d’avancement au grade de GÉNÉRAL qui lui ont permi d’accéder à ce grade à partir de son grade lieutenant-colonel ( saut de 13 ans de carrière) avec la complicité du vieux KAFANDO qui l’a décoré de la Grande croix de l’ordre national , heureusement l’ancien texte d’avancement au grade de GÉNÉRAL a été rétablit pour enlever la honte à notre armée devant les armées du monde.

      - ZIDA a usé de sa posture de PM pour extorquer à la SONATUR 7.848 m2 à Ouaga 2000 qu’il s’est fait vendre ( les siens et sa fondation) à vil prix : quand les médias se sont accaparés de l’affaire il a été obligé de retourner les terrains à la SONATUR.

      - toujours dans son élan diabolique, à la fin de la transition il a tenté un hold-up qui consistait à se faire nommé ambassadeur au USA par KAFANDO sans l’accord de RMCK ce qui était inadmissible pour le nouveau PF

      - pour terminer, ce general gradé dans des conditions calamiteuses demande une permission pour rendre visite à sa famille au Canada et à l’échéance de la permission refuse de rejoindre son armée et veut que le PF ( Ministre de La Défense dans son 1 er Gouvernement ) trouve un arrangement administratif genre « évacué sanitaire » pour qu’il demeure au Canada ( dixit le PF lui même dans une de nos ambassades ( Dakar si ma mémoire est bonne ) quand il recevait ses compatriotes ). Ce qui devait arriver arriva ....la radiation.

      C’est ce brigand au treillis militaire, radié de l’armée pour desertion en temps de paix qui a fuit sa patrie après avoir déstructuré l’armée et l’a transformé en proie facile pour les djiadistes, qui est sorti major du casting du CAR.

      Probablement que c’est le retour d’ascenseur des loves monayés entre le CAR de Hervé OUATTARA et Isaac ZIDA qui avait sa caisse noir de PM pour arroser ses fans.

      Yako pour l’avenir du Burkina

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 16:31, par Sacksida En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Ma soeur, ne croyez vous pas que ces jeunes gens ont tout a fait le droit comme toutes associations et autres partis politiques qui continuent de mener leurs activites meme en temps de guerre ? Soyons coherents et impartiales meme si nos opinions sont parfois divergentes. Comme le disait un phylosophe : "Je suis contre tes opinions, mais je me battrais pour que tu puisses les exprimer". Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 16:49, par Manuel En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Bonjour.
    Je croyais que l’insurrection avait aidé les Burkinabé à ouvrir les yeux sur l’avenir de mon pays, dommage certains semblent continuer à vouloir une chose et son contraire.
    Zida a fuit le pays, personne ne l’a chassé, il faut donc arrêter de vouloir réécrire notre histoire.
    Vous pensez que quelqu’un qui fuit son pays mérite de le diriger ?
    Les tubes digestifs sont de retour, bon Dieu au secours ! Très très triste de voir des jeunes qui, au lieu de travailler, cherchent la courte échelle pour y arriver.
    Zida a de l’argent à distribuer, alors profitez en !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 17:16, par Sorôsse En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Hey mes chers, votre partition est finie. Vous avez joué votre rôle et c’est fini.
    Ne vous flatter pas, vous ne trouverez personne pour vous appuyer dans ça. On est poulain pour un temps pas pour toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 20:14, par Aemed En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Pourquoi tant d’obstination, il faudra que le sieur Zida rentre d’abord au pays et il ne le fera jamais sachant ce qui l’attend et son ami Hervé Kam n’y pourra rien.
    Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:35, par Dois Yafama En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    C’est le Burkina. Après tout ils ont raison.Depuis la prise de pouvoir par Rich, nous n’assistons qu’à la paupérisation partout.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 01:38, par Droit d’expression En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Manuel, vous avez absolument raison. Tout comme la vôtre, ma déception est grande. Seulement, il faut faire la part des choses entre la vraie jeunesse burkinabe qui apprend de l’histoire et ceux qui cherchent toutes les occasions pour ce faire de l’argent. Hier, il y avait les ABC qui comptaient sur Blaise non pas pour le bien du Burkina dans son ensemble, mais pour leurs poches. Aujourd’hui, nous avons les CAR qui ont les yeux tournés vers Zida, non pas parce qu’il peut apporter quelque chose au pays, mais parce qu’il a des comptes bancaires bien garnis dont ils veulent profiter. Ils savent très bien que leur Zida ne fera pas mieux que ceux qui sont présentement au pouvoir et qu’en terme de détournement de fonds de l’État il fera pire, mais tant qu’il leur fera profiter des miettes qui tombent de sa table, ils sont prêts à se mobiliser pour lui, à le proclamer messie.
    Je suis tout à fait d’accord avec vous, Manuel, que personne n’a chassé Zida du Burkina. C’est lui qui a fuit le pays pour se réfugier au Canada sous le fallacieux prétexte que sa vie est menacée. Le procès du coup d’État contre lui a prouvé que la justice burkinabe ne mène pas une chasse aux sorcières. Il peut donc rentrer au pays et répondre de ses actes. S’il n’a rien à se reprocher, il aura l’occasion de le prouver. Mes chers jeunes, dites à votre Zida de rentrer et arrêter de faire comme si le pouvoir en place l’a exilé. Qu’il retourne au pays pour prouver que l’argent que sa femme convoyait au Canada en utilisant les méthodes mafieuses, que l’argent avec lequel ils finance vos activités et celles de son parti est propre, donc bien acquis. Vous avez le droit de clamer son innocence et de faire de lui un persécuté, mais avant de le faire dites-moi combien de lieutenant-colonels de l’armée burkinabe sont aussi riches que lui. Le salaire d’un lieutenant-colonel et celui d’un premier ministre d’une année ne suffisent pas à rendre quelqu’un aussi riche.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 02:02, par Sidpassata Veritas En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Tous ceux qui ne savent pas lire les signes des temps n’arrivent pas à comprendre que "plus rien ne sera comme avant", parce que les populations ont les yeux ouverts et ne vont plus se laisser raconter des sornettes.
    Ceux qui veulent le retour de Zida, comme celui de Blaise en politique, oublient pourquoi ceux-ci ont fui le pays et que la Justice s’intéresse à eux. Quand est-ce que leur candidature éventuelle sera recevable dans ces conditions ?
    Comme nous sommes en démocratie, ceux qui veulent miser tout sur un cheval perdant ont le droit de le faire, en pensant bien faire. Après tout, "ce sont leurs oignons", qu’il en fassent ce qu’ils veulent. (attention Webmasteur... je te tiens à l’oeil :-))

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:20, par Ben En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    S’il est l’homme de la situtation et doit etre élu, qu’il vienne faire ses preuves en réglant les problèmes les plus pressants que connait le Burkina actuellement, n’est ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:41, par HUG En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Ah, le burkinabè. Depuis un certain temps, je me suis transformé en simple lecteur des écrits des uns et des autres. Je suis découragé du comportement des uns et des autres ( surtout les politiciens). On veut gouverné le pays et on n’est même en mesure de présenté un programme politique fiable. C’est très dommage. Vous nous prenez pour qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 08:56, par urgent En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    les malheureux pitié même si ont a faim c’est pas comme ça les frères

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 09:03, par Papou En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Héé Dieu !!!!
    Heureusement que la honte ne tue pas. Regardez les !!!
    Voici la jeunesse burkinabè dans toute sa laideur et sa faim

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 15:41, par Vérité En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Ils sont nombreux à ne pas avoir de discernement. ZIDA a risqué sa vie pour cette nation. Il a dentelé ce RSP qui ne servait qu’à protéger Blaise, sa famille et ses amis. Il a mis à dos ton un groupe d’insoumis. Et vous voulez qu’après tout cela, il reste naïvement au pays parce qu’il est patriote. On l’aurait assassiné par vengeance que vous vous lèverez aujourd’hui pour commémorer sa mort et lui vouer un culte post -mortum. Hé, le burkinabè ! Il a sous sa responsabilité organisé des élections sans effusion de sang. De grâce, ne soyons pas ingrats jusqu’à ce point ! Nous avons tous suivi le procès du putch et nous avons constaté la haine viscérale que Diendéré dégageait contre lui. Nous avons également vu comment August Barry a été remercié. Voulez vous réellement savoir pourquoi ZIDA s’est exilé ? Le sort réservé à Barry en est une petite illustration. Personne ne s’exile par un simple plaisir.
    Comme je l’ai toujours dit, ceux qui ont des comptes à rendre ne rêvent même plus de mettre le pied au pays à plus forte raison s’engager en politique.
    En quelques mois d’exercice de pouvoir, ZIDA a fait bouger le pays et il n’y avait pas la place pour le mouta mouta. Le monde entier sentait que le pays des hommes intègres revivait. D’ailleurs, les differents dossiers soulevés dont ce procès qui vient d’avoir lieu, il fallait ZIDA. Mais dépuis, le pays est retombé dans un sommeil profond. Le slogan " plus rien ne sera comme avant" a disparu comme par magie. Non, on ne construit pas un pays comme le Burkina à ce rythme là. Non, il faut plus que cela pour avancer.
    La perfection n’étant pas de ce monde, tout n’a pas été parfait avec ZIDA. Mais tout de même !
    Qu’est ce que les burkinabé veulent enfin !? Sankara est resté malgré le danger imminent, nous le pleurons chaque 15 Octobre. ZIDA (je ne les compare pas) s’exile pour se mettre à l’abri et on s’en prend à lui !? Allez y comprendre ! D’ailleurs, après l’assassinat de Sankara, on l’a traité de renégat et on a même présenté une malette de 80 millions si ma mémoire est bonne, qu’il aurait détournés. Aujourd’hui, ZIDA est accusé de s’approprier de parcelles et de je ne sais quoi. Alors, nous attendons le comble. Quand ZIDA mettra pied au pays, attrapez le et menottez le puis, jettez le en prison comme ce fut le cas avec Barry. Ce serait alors le comble !
    Pendant que notre pauvre or sort frauduleusement en lingots ou en charbon fin. Restez là à dormir, quand vous vous reveillerez, ils auront tout exploité et vous serez alors donc obligés de vous exiler comme ZIDA votre "bourreau" !!!

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 19:35, par Sidpassata Veritas En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

      Heeeh Monsieur Vérité, il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable : Zida est loin de Sankara.
      Zida n’est qu’un opportuniste qui était avec le RSP quand il faisait bon vivre là-bas ; puis il a fait en militaire ce que les civils du MPP ont fait, sauter de la barque avant qu’elle coule, puis s’emparer à nouveau de ce qu’il reste du pouvoir que le peuple a banni par son insurrection, jouer des pieds et des mains pour survivre, même s’il faut à nouveau trahir son deal avec le RSP... et à force de trahisons et de coups fourrés de devoir fuir le pays en désertant de l’armée dont il a tout fait pour en être un général, comme il a tout fait pour être président du Faso. N’oublions pas que pendant que la société civile et les insurgés refusaient un pouvoir militaire allant jusqu’à demander un gouvernement sans homme de tenue, ce prétentieux Zida et ses amis du RSP nous ont imposé leur option avec le même Zida comme premier ministre SVP ! Et vous venez tranquillement nous dire qu’il s’est donné pour sauver le pays du cahot !! Il était, lui et ses amis du RSP le pire des cahots que les burkinabè, ont dû faire preuve de patience pour démanteler, en les poussant, tour à tour à s’opposer et à la faute ! Vous voulez nous faire croire qu’il a servi son pays, mais oui, il n’avait pas trop le choix avec les postes dont il s’était accaparés et d’ailleurs ce n’était pas un dévouement désintéressé à la manière de SANKARA ! "Plus rien ne sera comme avant", que vous le vouliez où non ! Car, il sera de plus en plus difficile d’imposer l’arbitraire aux burkinabè. Ce n’est pas une opinion, c’est un constat de bon sens ! (Heeyyy ! Webmaster... je t’ai déjà prévenu hien !!)

      Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 16:52, par Sacksida En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Voyez vous, sur la question du Patriotisme et de l’integrite vraie de nos hommes politiques au Burkina Faso, il nous serait tres difficile de trouver un paragon de la vertu sur tous les plans comme fu t le President Thomas Sankara. Car, lui il a place tres haute la barre, et ne confiait-il pas a certains de ses proches face au complot menancant et qu’il risquait de perdre la vie : "Meme, s’ils parvenaient a m’assassiner, ce n’est pas grave ; le fond du probleme est qu’ils veulent bouffer au detriment de notre peuple. Mais, je mourrai tranquille ; plus jamais apres ce que nous avons reussi a inscrire dans la conscience de nos compatriote, on ne pourra plus diriger notre peuple comme jadis". En outre, je n’ai aucun lien avec ce Zida, pas plus que je n’en a avec un autre homme public. Mais, dites nous, relativement a la vertu et a l’integrite citez nous un homme politique Burkinabe en vue qui soit mieux que lui dans ce domaine ? Que Dieu sublime aide le peuple integre du Burkina Faso. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 20:43, par X6 En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Chers compatriotes, il est tant d’aimer notre patrie et de la traiter dans la vérité. J’ai comme l’impression que tout le monde a faim et veut manger advienne que pourra. La nation burkinabè n’est peut en aucun cas être la charogne des vautours enrobés.
    Nous nous exprimons toujours sur le socle du faut dans le seul dessein de tromper le peuple moins éclairés puis s’emparer de...Point de vérité sur nos lèvres. Chacun entretient sa petite idée malsaine derrière la tête pour faire croire qu’il est l’homme du moment. Il est vraiment hasardeux pour un homme d’avant-hier de se reclamer aujourd’hui, à midi pile qu’il est celui du moment. Que celui qui a une idée pour construire le pays, la partage avec ceux qui sont aux affaires ! Si tu es sincère, on te sera sincère et ton idée sera pris en compte ! Mais si tu veux que l’autre tombe pour que tu viennes faire ce que tu veux, comment pensez-vous qu’on peut construire ce pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 12:21, par viconte de Drolignac En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    VRAIMENT NOUS ALLONS TOUT VOIR ICI AU FASO. DES GENS QUI DISENT ETRE JEUNES QUI TRAVAILLENT CONTRE EUX-MÊMES AU NOM DES RESTES DE REPAS QUE LE CHEF POURRAIT LEUR DONNER. ILS SAVENT PERTINEMMENT QUE CET OFFICIER DÉSERTEUR ET PAS TRANSPARENT NI DÉMOCRATE ENCORE MOINS PATRIOTE NE PEUT RIEN FAIRE DE MIEUX QUE CEUX QUI ONT EU L’ONCTION DU PEUPLE QUI LES ACCOMPAGNE EN PRINCIPE. QUE CES SOIT DISANT JEUNES CONTINUENT ET PERSÉVÈRENT CAR AU BOUT DU COMPTE, IL Y A L’ARGENT MAL ACQUIS DE ZIDA LE DÉSERTEUR QUI LES ATTEND. NOUS, CITOYENS DU BURKINA, SERIONS LES PLUS HEUREUX DE VOIR MONSIEUR ZIDA A AÉROPORT DE OUAGADOUGOU EN PROVENANCE DU CANADA.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 15:25, par Droit d’expression En réponse à : Présidentielle 2020 : Yacouba Zida est « l’homme de la situation et nous nous engageons à lui assurer la victoire », clame le mouvement CAR

    Sidpassata Veritas, votre commentaire vaut également pour Sacksida qui cite Sankara avant de nous dire que Zida est le moindre mal pour le Burkina. Zida n’atteint pas la cheville de Sankara et il est d’ailleurs le contraire de Sankara. Je pense que par respect pour Sankara, les devraient arrêter de faire référence à lui lorsqu’ils veulent parler de Zida. Sankara est arrivé au pouvoir avec le grade de capitaine et est mort capitaine après 4 ans à la présidence alors que Zida est devenu premier ministre avec le grade de lieutenant-colonel et en est parti avec celui de général de division après un an de règne. Sankara a dirigé le pays pendant 4 et est mort pauvre, mais Zida a été premier ministre pendant 1 an et est parti très riche. Rien que ces deux comparaisons montrent à quel point Zida est le contraire de Sankara. Vous avez le droit de soutenir Zida et de penser qu’il est la solution du problèmes du Burkina, mais, s’il vous plaît, un peu de respect pour notre Tom Sank !
    Pensez-vous que Zida a contribué à la dissolution du RSP par amour pour le Burkina ? Il l’a fait purement et simplement pour lui-même, car le moyen par lequel il a pris le pouvoir était devenu une menace pour ses intérêts et sa vie. Si des éléments du RSP ne s’étaient pas rebellés contre lui, ce monstre existerait toujours et il s’en serait servi pour rester plus longtemps au pouvoir.
    À ceux qui mettent le procès contre les auteurs du coup d’État au crédit de Zida, je voudrais demander pourquoi il n’a pas eu le même zèle pour faire juger ceux qui ont versé le sang pendant l’insurrection populaire ? Pourquoi s’est-il investi uniquement dans le cas du coup d’État ? N’est-ce pas parce que ça le touchait directement ? Est-ce cela du patriotisme, de l’amour pour son peuple ? Sa vie et son pouvoir étaient-ils plus importants que la vie et la santé physique et morale de ces braves femmes, enfants et hommes qui ont été victimes des hommes de Blaise ?
    Il est certain que si par malheur Zida revenait au pouvoir ce serait une autre personne, car il aura les mains libres pour montrer son vrai visage. Pendant la transition, il était sur un volcan en ébullition, prêt à se mettre en activité au moindre faux pas. Le peuple burkinabe qui venait de mettre un terme à la dictature du clan compaoré était prêt à le faire sauter s’il ne se conformait pas à ses attentes. Souvenez-vous de ce qui s’est passé avec son ami et frère en Christ Guigemde et avec Sagnon. La délicate position dans laquelle il se trouvait ne l’a d’ailleurs pas empêché de devenir très riche. Je n’ose pas imaginer ce qui se passera si ce monsieur est président du Burkina et pendant plus d’un an.
    Non, Zida n’est pas un moindre mal pour le Burkina et encore moins la solution. S’il a réellement des solutions aux problèmes sécuritaires du Burkina, qu’il les donne. Ça serait criminel d’avoir des solutions et de laisser massacrer des civils et des militaires. S’il attend d’être président pour sortir ses solutions, il veut donc marcher sur le sang de ses compatriotes pour accéder au pouvoir.
    Zida, le sang de mon peuple ne formera pas ton tapis rouge !!! Ceci vaut également pour tous ceux qui prétendent avoir la solution, voire être la solution à la dramatique situation du Burkina. Ne vous servez pas de notre malheur pour servir vos intérêts !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou
Union pour la Renaissance/Parti Sankariste : Un congrès extraordinaire annoncé pour le premier trimestre de 2020
Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues
Crise humanitaire au Burkina : 486 360 déplacés internes à la date du 2 octobre 2019
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés