Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Luttez pour vos opinions, mais ne croyez pas qu’elles contiennent toute la vérité ou la seule vérité» Charles A. Dana

Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • samedi 28 septembre 2019 à 23h59min
Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et  à Deneon dans le Bam

La province du Bam a connu une journée sanglante ce samedi 28 septembre 2019. Selon plusieurs sources, des individus armés ont attaqué deux villages de la province du Bam, dans la région du Centre-Nord, faisant dix-sept morts.

La première attaque a eu lieu samedi matin vers 7 h à Komsilga, un village de la commune de Zimtenga et a causé le décès de dix personnes. L’AIB précise que « les agresseurs âgés entre 15 et 25 ans, seraient venus pour certains à binômes avec 16 motos et auraient également incendié deux boutiques. Leur présence aurait été signalée depuis la veille ». Dans l’après-midi, aux environs de 17h, c’est à Deneon, toujours dans la commune de Zimtenga, qu’un autre bain de sang a eu lieu, faisant sept morts.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 septembre à 01:19, par baba kaled En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    paix aux âmes de nos frères disparus

    Encore ymune journée noire.

    dans certains articles on indique clairement que des alertes ont êtes lancer depuis la veille pour signaler des suspect dans un village voisin. je me demande qui a été alerté. si ce sont vraiment des FDS qui sont informés , ils auraient dû intervenir avant 7h.
    autre point , si à 7h il ya attaque et morts dans une comune , on ne peut comprendre comment 10heues de temps après ,il peut y’avoir une autre attaque dans la même comune quelque soit la taille de cette comune.

    que dieu nous protège

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 02:33, par Oeil En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Quelle tristesse ! Que d’innocents qui périssent comme des mouches sous l’oeil complice du gouvernement.
    Tout se paye et chacun aura son prix.
    Dieu nous protège

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 02:42, par Nongasida En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

      "sous l’oeil complice du gouvernement" ?!?
      Soyons sérieux quand l’heure est grave. Évitons l’exploitation politique de ces drames qui nous frappent. Je partage avec toi un extrait d’un écrit pertinent qui circule sur les réseaux sociaux et qui est attribué à un professeur de notre pays :

      "*Nous allons perdre ce pays*
      [...] Jusqu’à présent, il me semble qu’il y’a des Burkinabé qui ne se sentent pas préoccupés par cette guerre. Certains continuent avec leur slogan :" il appartient aux hommes politiques et aux militaires de sauver le pays. Nous, nous ne sommes pas des hommes politiques et nous ne connaissons rien de la guerre" En tout cas, Ouagadougou et ses boites de nuits, ses bars et autres bordels vibrent normalement la nuit, comme si rien ne se passait dans le pays. Les travailleurs poussent le bouchon chaque jour avec ce slogan : " vous avez dit aux populations que vous avez des solutions, alors trouvez des solutions à nos plateformes revendicatives." Il me semble aussi que beaucoup de Burkinabé ont opté pour cette position :" nous n’allons jamais soutenir des hommes politiques, des politiciens professionnels. Ils ont dit qu’ils ont de l’expérience, alors qu’ils nous la montrent."
      C’est comme s’il y avait un autre Burkina et quand ce Burkina sera envahi, quand il sera invivable, nous déménagerons tranquillement dans cette autre patrie et la vie deviendra meilleure. Mais, des surprises désagréables nous attendent ! Nous allons tous voir ce qui va arriver.
      Cette guerre n’est plus militaire. Si nous continuons de croire qu’il appartient aux soldats et au gouvernement de libérer le pays, nous sommes sur la mauvaise voie. Il est temps que tous les Burkinabé sachent que nous garderons tous les séquelles de cette guerre. Il est temps que les uns et les autres reviennent à la raison. Cette haine viscérale que nous avons contre les politiciens va nous amener à contribuer à la destruction de notre propre pays. Je me demande comment les terroristes vont faire du mal au gouvernement, au régime de ROCK sans faire du mal au pays. Cette guerre vient révéler au grand jour les divisions qui entravent le développement du Burkina. [...] Ce pays est sur la mauvaise voie. Des hommes politiques inconscients, calculateurs qui veulent faire la guerre et la campagne électorale à la fois : c’est inhumain. Une opposition [...] animée par des individus haineux, médiocres [...] qui applaudissent à rompre leurs phalanges à chaque attaque, disant avoir la solution, mais ils ne la mettront en pratique que quand ils auront le pouvoir.
      Des travailleurs dont la flamme patriotique s’étiole chaque jour et qui sont convaincus que la guerre ne saurait être un prétexte pour ne pas satisfaire leurs revendications comme si la guerre [....] n’était même pas une réalité, comme si elle avait été inventée pour se soustraire aux exigences de la bonne gouvernance.
      Une armée qui montre de plus en plus ses limites parce que n’ayant jamais vécu cette dure épreuve. Des officiers qui ont du mal à s’adapter à la situation [...]. Bref, il nous faut un véritable sursaut patriotique [...] pour sauver le pays, pendant qu’il est temps. Sinon [...].
      Dieu protège le Burkina Faso."

      Réfléchis-y ! Peut-être changeras-tu d’attitude comme le souhaite, à juste titre, l’auteur de cet écrit. Merci.

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 05:57, par Ouedraogo En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Les Larme Aux Yeux,ma Foi S’atrophie Et Mon Espoir Prête A S’écrouler.Mon Souhait Majeur Est Que La Corcordance Revienne Au Faso,d’où Viendra Le Salut Pour Mon Faso ? Je Suis Souvent Triste Voire Malade.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 07:18, par Une citoyenne En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    « les agresseurs âgés entre 15 et 25 ans, seraient venus pour certains à binômes avec 16 motos et auraient également incendié deux boutiques. Leur présence aurait été signalée depuis la veille ».
    Nous avons un état auquel nous payons des impôts et taxes avec de nouvelles taxes...... et on signale la présence de 16 motos par les temps que nous traversons et LA FORCE BARKHANE G5 SAHEL BLABLA BLABLA ne fait rien....... hummmmmmmmmmmmm

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 07:57, par Peytoureau En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Une grande tristesse pour moi au pays de l’homme intègre il existe comme dans le monde ce cancer qui est l’islamiste barbare !!! Des animaux Sans cervelle l’être humain n’a pas de valeur pour eux...

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 09:26, par Men En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

      Mon frère evite je te prurais de faire l’amalgame. Ya pas une histoire de religion, nr soit pas dupe depuis quand vit tu avec des musuomans ? T-ont-ils deja agresse ? Ces gens là sous une fausse banniere font la merde.
      C’est comme la politique combien a tu entendu çava change mais ses toujours eux qui vous plongent dans la fosse commune.

      « »

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:14, par Chris En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Quand ça va finir ? Ça c’est du banditisme , des jeunes de 15 à 25 ans ? Le Burkina est devenu un désordre incroyable,inacceptable. On ne peut pas laisser une république comme cela. Pitié à nos pauvres parents. Si ça continue comme cela j’ai l’impression que chacun finira par payer un fusil pour se défendre, parce que ça me fait mal de rester là pour qu’un jeune de 15 or 25 ans vienne me terroriser et m’ôter la vie. Ces délinquants causeront trop de perte en vie humaine car nos villageois sont sans défense et l’état ne peut pas être dans tous les villages. Reveillons nous l’ HEURE EST GRAVE !!!!
    Je ne connais pas la capacité , l’expertise et le courage de notre armée , et aussi leur volonté . Sinon je crois que l’on doit affronter, se lancer dans une bataille sans cesse jour et nuit contre ces individus . Une bataille féroce y compris des enquêtes pour déloger ces délinquants ou terroristes, je ne sais quoi dire. On doit fouiller tout le Nord jour et nuit sans cesse et massacrer tout suspect sinon je ne pense pas qu’on n’aura la paix tout de suite . Ça nous fait mal de nous assoir et regarder nos enfants venir nous tuer parce que nous sommes des civils et on n’a pas le droit de tenir un arme . S’il vous plaît ,si vous ne pouvez pas nous protéger ,donnez nous l’autorisation de port d’arme et d’armes car si ces individus savent qu’on n’ai armé ils se méfieraient, or la perte humaine serait moins. Hey levez vous , on n’ai en guerre !!!! Ils vont nous finir !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:16, par Beonere En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Toutes mes condoléances aux familles explorées.
    Cependant , je ne sais pas quelle forme de collaboration nos gouvernants veulent avec la population si les alertes données restent sans suite. Vous avez été informé la veille de la présence de personnes suspectes (Selon la publication), et malgré tout autant de morts dans plusieurs villages. J’ai vraiment peur pour l’avenir de notre pays.
    Pendant ce temps, vous faites des campagnes electorales déguisées pour 2020. La meilleure campagne c’est d’être proactif par rapport aux problèmes de sécurité.
    Que Dieu vienne en aide au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:33, par Koumbem Tipousga En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Bonjour.

    C’est malheureux que des enfants puissent venir le matin dans une localité tuer des gens le matin et revenir le soir dans une autre localité de la même province et tuer et repartir en MOTOS s’il vous plait comme si de rien n’était. Terroristes, actes de represesailles pour Yirgou ? Comment depuis le matin, ils sont dans la localité, armés et jusqu’au soir, ils n’ont pas été neutralisés ou interpellés ? C’est vraiment difficile de comprendre que des gens puissent rentrer dans une village de jour, tuer, et y rester pour tuer le soir sans être inquiétés.

    Ca donne des frissons.

    Que Dieu sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:47, par Force En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Leur présence aurait été signalée depuis la veille ». Vous voulez que l.on dise quoi encore ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 09:05, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Leur présence aurait été signalée depuis la veille
    Signalée à qui ? Notre armée n’a quand même pas peur de gamins armés de 15 ans. Il ne faut pas exagérer. Justement je pense qu’il s’agit d’un défaut de signalement et il faut vraiment que les complices soient démasqués. Comment ces assaillants ont ensuite se volatiliser tranquillement ? Notre souveraineté dépendra uniquement de notre combativité, chacun à son niveau. On ne peut pas continuer à accuser le manque de moyens et les autres

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 09:33, par Patriote2000 En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    vous voyez. C’est très difficile. Et on dit de se taire. Tout le Burkina était au courant qu’on était entrain de tuer des gens dans cette localité. Qu’est que les autorités ont fait ? On a commencé sans doute à préparer des déclarations genre " nous condamnons avec la plus grande fermeté cette attaque ignoble". A ma connaissance, une condamnations n’a jamais ramené quelqu’un à la vie. Les gars ont circulé jusqu’à 17 h dans la zone sans être inquiétés. Si aucun de ces enfants n’était repartis, si les corps de ces microbes pourrissaient en ce moment au soleil là bas, les jeunes allaient réfléchir par 2 fois avant de se lancer dans des histoires comme ça. Comme eux là, ils ont réussi leur mission, ils retourneront tranquillement dans leur coin pour bouffer tranquillement leur "frais de mission" et inciter les autres à suivre leur pas. Que Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:06, par Kiswensida En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Hé bien voilà ! On met les koglweogo sous l’éteignoir et on laisse ces énergumènes semer le désarroi dans les villages sans défense !
    Mais patience, le jour des terroristes et ceux qui alimentent leurs rangs en hommes viendra et même Satan aura pitié de vous dans vos souffrances atroces avant trépas !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:31, par Caca En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    On ne comprends plus rien. Comment une attaque a été signalé à la veille que la population reste pour se massacrer par des mécréants. Vous avez reçu l’informations et vous voulez se faire des héros alors que vous savez que vous n’êtes pas protégés. Soient vous êtes complice avec ces démons ou soient vous êtes des candidats aux suicides collectifs ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:31, par madi En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Terrifiant ! où va mon pays ? Où sont les forces de l’ordre qui sont censés nous protéger ? Où est notre président ? Mon pays se meurt. Dieu peut-il ou doit-il faire encore faire quelque chose si les hommes eux-mêmes ne font pas grand chose ! je n’ai plus de larmes pour pleurer, plus de coeur pour être brisé, je suis défait.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:04, par Pam En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Leur présence aurait été signalée depuis la veille, et rien n’a été fait pour empêcher l’attaque. Pauvres de nous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:22, par le nomade En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    C’est vraiment triste et incompréhensible que ces gens continuent de tuer aussi facilement comme si les FDS ont totalement abandonné la zone ! On dit que leur présence avait été signalée la veille et malgré tout cela aucune disposition de sécurité ! 16 motos donc 32 personne armés d’armes légères sans doute opèrent pendant une journée entière du matin à 7h à l’après midi de 17h dans la même commune sans aucune réaction des FDS ! Diffice de croire a la justification habituelle de manque de moyens ! Ces bandits ne sont ni mieux formés ni mieux armés que les FDS, ils ont seuleument de l’audace !!!! Aux pauvres populations il ne reste que la prière et la protection divine !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:45, par Jean-Paul En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Nous attendons tous maintenant, partout au Burkina, notre tour d’être massacré par les terroristes. Le gouvernement ayant montré ses limites quant à la protection du peuple, il ne nous reste plus rien à faire qu’à attendre notre destin.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:13, par Kiswensida En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Après réflexion, je me demande si ce ne sont pas des commandos des FDS qui ont envahis les villages pour éliminer en douce des terroristes et leurs complices parmi la population. Agissant de la sorte, on évite les critiques et autres jérémiades des Mouvements de "défense" des droits de terroristes !
    Sinon je ne peux justifier qu’on ait alerté la veille des attaques des terroristes et que rien n’ait été entrepris par les autorités pour les contrer !!

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:36, par RV En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Paix aux âmes ! UDP. Que Dieu nous prenne en pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 15:54, par KNZ En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    La situation actuel échappe totalement à ce pouvoir qui fait la promotion des médiocres et des incompétents. Ils ne sont pas a la hauteur du défi que nous lancent ces barbares de soit disant terroristes. Le gouvernement a lamentablement échoué. Que Dieu aie pitié de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:46, par Ka En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    Que pouvions-nous faire dans cette situation dont nos propres enfants tuent sans raisons leurs familles ? Nous assistons en ce moment un vrai cataclysme de massacre gratuit qui se forme à l’horizon dans notre pays. Et comme je le dis très souvent dans ce forum, il ne faut pas confondre les actes d’individus malades dans leurs têtes qui cherchent des prétextes pour évacuer leur violence personnelle, même leur propre suicide. C’est comme les vandales qui attendent patiemment un clash politique ou social, pour piller les banques et les commerces. Si les habitants n’ont pas daignés de déguerpir après les informations, c’est par ce que ces terroristes déguisés sont nos enfants qui vivent dans nos foyers et connaissent nos faits et gestes. Ce qui reste à faire au peuple Burkinabè, c’est de se souder pour éradiquer ces mécréants. Que Dieu tout puissant nous vienne en aide, et reçois toutes et tous les victimes dans son royaume. Mes condoléances à la famille.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 22:18, par baba kaled En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    A mon avis seulement ,la promptitude des intervention des FDS pourrait neutraliser ces ennemis de dieu et de la nature.

    voyons .

    une alerte vendredi, deux attaques samedi dont. une a 7h et l’autre à 17h.
    intervention pour ratissage dimanche.
    ces gens ont eu suffisamment de temps pour arrivé au Mali ou partout. il est évident que seulement ceux qui ne se reproches de rien sont seuls à resté dans cette commune ce dimanche .

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 01:24, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : 17 personnes tuées à Komsilga et à Deneon dans le Bam

    La loi nouvellement votée cette année a imposée le silence aux journalistes sur ce genre d’évènement pour que le gouvernement puissent contrôler l’information. Mais quand est-ce qu’il pourra contrôler le territoire national pour que de petits enfants de 15 ans et plus ne viennent plus nous rire au nez ? N’est-ce pas que nos dirigeants n’arrivent pas à trouver parmi les combattants de l’armée nationale des gens à qui il confierait le rôle de chef de troupe pour être véritablement des chefs de guerre ? Pourquoi ces petits groupes de bandits arriveraient à avoir des chefs de guerre à eux pour mener leurs opérations mortifères alors que nos dirigeants politiques n’arrivent pas à faire de même en réorganisant nos FDS et en organisant efficacement la résistance populaire ? Savent-ils qu’ils peuvent compter avec la détermination de FDS et des civils pour peu que eux-mêmes gouvernants se mobilisent concrètement pour mobiliser les patriotes de Burkina Faso ? Sont-il de vrais incapables qui, déjà, ne savent plus où donner de la tête, ou alors feraient-ils exprès de laisser faire les hordes de petits fous ? dans tous les cas, la situation actuelle est bien celle-ci : SILENCE, ON TUE ! Il me semble d’ailleurs que depuis quelques semaines le webmaster censure bcp : lefaso.net se cherche peut-être ! non ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
Attaque de Boungou : L’UPC invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens
Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires
Attaque de Boungou : Le ministre de la Défense, Chérif Sy, prend la température à Fada N’Gourma
Insécurité au Burkina : L’opposition appelle au rassemblement autour de la nation
Attaque contre un convoi de Semafo : l’ADF-RDA déplore l’incapacité du gouvernement à protéger les Burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés